On n'efface pas les souvenirs

Couverture du livre « On n'efface pas les souvenirs » de Renouard Sophie aux éditions Albin Michel
Résumé:

Annabelle a un mari qui l'aime, deux adorables petites filles, une famille soudée. Ce bonheur insolent n'est-il qu'une illusion ?Depuis de longues années, une ombre rôde autour d'elle. S'approche pour lui voler sa vie. Le jour du baptême de sa cadette, une angoisse sourde la submerge. Sans... Voir plus

Annabelle a un mari qui l'aime, deux adorables petites filles, une famille soudée. Ce bonheur insolent n'est-il qu'une illusion ?Depuis de longues années, une ombre rôde autour d'elle. S'approche pour lui voler sa vie. Le jour du baptême de sa cadette, une angoisse sourde la submerge. Sans écouter sa voix intérieure qui annonce l'imminence d'un danger, elle décide de partir avec ses filles à Lyons-la-Forêt, dans la maison de son père.Sur la route, elle s'arrête dans un café pour nourrir Violette (6 mois), la confie un instant à son aînée, Zélie (4 ans), le temps d'aller se laver les mains. Mais elle est enlevée. Laissée pour morte dans les forêts du Pays Basque, elle est recueillie et soignée par un vieil homme, qui vit seul dans les montagnes. Lorsqu'elle reprend conscience, sa mémoire s'est effacée...

Donner votre avis

Avis(8)

  • J'ai dévoré ce roman en peu de temps tant il est prenant, bien construit et ses personnages attachants !
    S'il s'ouvre sur une scène digne d'un thriller bien glaçant, impossible de le cantonner à ce genre, ce serait très réducteur, ce roman est bien plus qu'une intrigue policière. D'ailleurs...
    Voir plus

    J'ai dévoré ce roman en peu de temps tant il est prenant, bien construit et ses personnages attachants !
    S'il s'ouvre sur une scène digne d'un thriller bien glaçant, impossible de le cantonner à ce genre, ce serait très réducteur, ce roman est bien plus qu'une intrigue policière. D'ailleurs personnellement même si la partie policière est bien menée, c'est tout ce qui concerne Annabelle et sa reconquête d'elle-même qui m'a passionnée.

    En effet Annabelle a été enlevée en Normandie et laissée pour morte à l'autre bout de la France au Pays Basque. S'il s'en est fallu de peu qu'elle soit tuée, elle se réveillera totalement amnésique.

    Les mystères du cerveau et de la mémoire peuvent amener à un cheminement différent de ce que notre rationalité imaginerait en pareille situation...

    Pas envie de vous en dire plus, j'en ai presque trop dit. J'ai vraiment beaucoup aimé ces portraits de gens normaux, comme vous et moi, dont la vie bascule dans l'horreur de façon imprévisible et brutale. Beaucoup de rythme et de tension psychologique dans ce premier roman très réussi, dont vous tournerez les pages sans pouvoir vous arrêter...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • On n’efface pas les souvenirs se lit comme un thriller à la façon d’un inspecteur Colombo. Le lecteur comprend rapidement les éléments de l’enquête, mais c’est normal car là ne réside pas l’intérêt du roman. Au contraire, il est indispensable de se laisser guider par les sentiments, les...
    Voir plus

    On n’efface pas les souvenirs se lit comme un thriller à la façon d’un inspecteur Colombo. Le lecteur comprend rapidement les éléments de l’enquête, mais c’est normal car là ne réside pas l’intérêt du roman. Au contraire, il est indispensable de se laisser guider par les sentiments, les impressions, les personnages et leurs caractères si singuliers et attachants que l’on a rapidement envie de suivre, de découvrir, de comprendre.

    Après un chapitre choc, le lecteur fait la connaissance d’Annabelle. Elle mène une vie confortable de bourgeoise aisée. Heureuse en ménage avec Gaspard, deux fillettes adorables Zélie et Violette, une gouvernante Françoise qui l’accompagne et la soutient depuis son enfance. Tout va donc bien dans le meilleur des mondes. Le jour du baptême de Violette, après la cérémonie et parce qu’une fois de plus son mari doit travailler, elle part seule avec ses fillettes rejoindre son père du côté de Lyons la forêt. Un voyage sans difficulté depuis Paris. Lorsque son bébé à faim, Annabelle fait un stop dans une auberge pour lui donner le biberon. Là, frappée violemment dans les toilettes de l’établissement, elle disparait. L’alerte est donnée, son mari rejoint la famille, l’enquête de police commence.

    Le lecteur a dès le départ un avantage puisqu’il suit Annabelle dans le coffre d’une voiture jusqu’au coin de montagne des Pyrénées Basques où elle est laissée pour morte. Puis découverte par Émile, un vieil homme qui vit seul dans la montagne. Il la soigne pendant plusieurs semaines. Convalescente fragile, amnésique, elle doit apprendre à se connaitre, retrouver la mémoire, ses souvenirs et le fil de sa vie. Elle qui a tout perdu, à qui l’on a arraché la vie, va se reconstruire doucement protégée par cet homme taiseux et solitaire. De son coté, son mari et sa famille doivent apprivoiser l’absence, l’inquiétude, la solitude. Gaspard est aidé par Mikkie, une cousine envahissante au comportement étrange qui inquiète Zélie.

    L’auteur nous transporte alternativement dans ces deux univers parallèles. La solitude réparatrice de la montagne pour Annabelle, et le foyer devenu dangereux dans lequel Gaspard tente de survivre à l’absence. La tension monte et l’intrigue se dévoile, tissant sa toile autour du drame qui lie les différents protagonistes jusqu’au dénouement final.

    Lire ma chronique complète sur le blog Domi C Lire https://domiclire.wordpress.com/2019/06/19/on-nefface-pas-les-souvenirs-sophie-renouard/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un roman des plus agréable, tant par son écriture, le mélange des genres. On navigue entre une enquête policière, un drame, une histoire familiale, les rencontres, l'amour au sens large du terme.
    On le pose à regret entre chaque moment de lecture, et il nous tarde de retrouver tous ces...
    Voir plus

    Un roman des plus agréable, tant par son écriture, le mélange des genres. On navigue entre une enquête policière, un drame, une histoire familiale, les rencontres, l'amour au sens large du terme.
    On le pose à regret entre chaque moment de lecture, et il nous tarde de retrouver tous ces personnages.
    Tant ils sont attachants, le vieil homme, la nounou telle une mère, la petite fille qui nous rappelle combien nos enfants nous surprotègent... et chacun d entre eux en fait.
    C est un roman addictif, touchant, que je vous recommande vivement.
    Je l'ai adoré, véritablement.
    Merci Sophie Renouard pour cette bulle de plaisir!

    Une véritable pepite, une petite bulle de bonheur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Après une scène d’ouverture choc, un meurtre soigneusement prémédité, nous sommes invités à une réunion de famille qui va s’achever tragiquement. Annabelle, qui a organisé le baptême de sa fille, est enlevée sur la route du retour. L’enquête commence sans qu’un mobile ne puisse être...
    Voir plus

    Après une scène d’ouverture choc, un meurtre soigneusement prémédité, nous sommes invités à une réunion de famille qui va s’achever tragiquement. Annabelle, qui a organisé le baptême de sa fille, est enlevée sur la route du retour. L’enquête commence sans qu’un mobile ne puisse être formulé.

    Les frontières entre roman et thriller deviennent du plus en plus perméables. Ainsi, ce premier roman n’aurait nullement dépareillé dans la collection «spécial suspense» tant Sophie Renouard exploite – pour notre plus grand bonheur – les codes du thriller. C’est ainsi qu’elle imagine une scène d’ouverture choc. Nous sommes en novembre 1998, le jour où un homme disparaît corps et bien. En fait, il s’agit d’un meurtre avec préméditation orchestré par Cathy, sa fille, qui ne supporte plus les coups qu’il se croit autorisé à donner, en particulier à son épouse.
    Cet homicide a bien entendu un rapport avec la suite de l’histoire, mais la construction du roman ne nous livrera la clé de l’énigme qu’au moment de l’épilogue.
    On se retrouve plus de vingt années après, en 2017, au baptême de Violette, le seconde fille d’Annabelle et de Gaspard. Le couple s’entend à merveille et se réjouit de cette naissance, après celle de Zélie qui a fêté ses quatre ans.
    Après la fête qui a réuni famille et amis proches, Annabelle prend la direction de Lyons-la-Forêt où est située la maison de son père. Le drame survient au moment de la pause dans un café pour nourrir Violette. Alors qu’elle se lave les mains, elle est assommée et enlevée. Quelques minutes auront suffi. Personne n’a rien remarqué. Quand l’alerte est donnée, les ravisseurs sont déjà loin. On les retrouvera dans un coin perdu des Pyrénées où ils se chargent d’exécuter leur mission: éliminer Annabelle. Sauf que le coup de feu reçu en pleine tête ne la tue pas.
    Émile, un vieil homme qui vit en ermite dans les environs, parvient avec son chien à ramener Annabelle chez lui et lui apporte les premiers soins. Mais force est de constater que si la plaie cicatrise, il n’en va pas de même de la mémoire. Le choc a effacé les souvenirs.
    Pendant ce temps, l’enquête se poursuit et piétine. Car ni la police, ni la famille ne peut trouver de mobile. Et comme aucune revendication n’est formulée, on se perd en conjectures.
    En faisant alterner les chapitres consacrés à la convalescence d’Annabelle avec ceux montrant les progrès de l’enquête, Sophie Renouard parvient à établir une tension inédite. En montrant aux lecteurs la distance qui sépare les deux récits, elle rend l’énigme passionnante. À tel point qu’il est difficile de lâcher le livre jusqu’au dénouement. Car même si on devine l’issue du roman – le titre lui-même offrant un indice suffisant – c’est le scénario imaginé par la romancière qui fascine, avec à la clé un paquet d’émotions. Comme Tatiana de Rosnay, Sophie Renouard m’a ensorcelée!
    https://urlz.fr/9LjH

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • "Un, deux, trois, nous irons au bois.
    Quatre, cinq, six, cueillir des cerises.
    Sept, huit, neuf, dans mon panier neuf.
    Dix, onze.,douze, elles seront toutes rouges."

    Un, deux, trois, tu as une vie parfaite.
    Quatre, cinq, six, ça ne va pas durer.
    Sept, huit, neuf, tu aurais dû voir...
    Voir plus

    "Un, deux, trois, nous irons au bois.
    Quatre, cinq, six, cueillir des cerises.
    Sept, huit, neuf, dans mon panier neuf.
    Dix, onze.,douze, elles seront toutes rouges."

    Un, deux, trois, tu as une vie parfaite.
    Quatre, cinq, six, ça ne va pas durer.
    Sept, huit, neuf, tu aurais dû voir les signes.
    Dix, onze, douze, et saisir ta chance.

    Une vie bascule.
    Des vies basculent.
    Dans un cauchemar brutal, froid et vide.

    Ce roman est simplement angoissant.
    Ce roman est simplement sensible.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Annabelle est une belle et une jeune femme qui a tout pour elle : un mari Gaspard, des petites fillettes Zélie et Violette, une gouvernante Françoise, un hôtel particulier, une famille unie. Une vie bien rangée, une vie de rêve.

    Le jour du baptême de sa petite dernière, Annabelle décide en...
    Voir plus

    Annabelle est une belle et une jeune femme qui a tout pour elle : un mari Gaspard, des petites fillettes Zélie et Violette, une gouvernante Françoise, un hôtel particulier, une famille unie. Une vie bien rangée, une vie de rêve.

    Le jour du baptême de sa petite dernière, Annabelle décide en fin de journée de retourner dans la maison familiale avec ses filles en Normandie. Gaspard la rejoindra un peu plus tard, après être passé a son bureau. Sauf que, lorsque Gaspard arrive, Annabelle n'est toujours pas là ! Que s'est-il passé ?

    "On n'efface pas les souvenirs" est un véritable page-tourner, dévoilant goutte à goutte les éléments de l'enquête mené suite à la disparition d'Annabelle. De l'enquête, aux indices, on suit la famille a travers se drame qui bouleverse une vie, avec en parallèle l'histoire d’Annabelle, ses peurs, ses doutes, ses angoisses, son désespoir et la découverte de la région Basque. Et cette fin ! Les dernières pages donnent des noeuds au ventre, grâce à une forte émotion lors du dénouement.

    Un très beau roman qui ne peut rentrer dans une seule casse, entre romance, policier, réappropriation de soi et roman d'apprentissage. Un roman sur la disparition, sur le hasard des rencontres, des bonnes personnes que l'on peut rencontrer au bon moment, au bon endroit. Mais, surtout sur les mystères de la mémoire, des souvenirs, et de l'amnésie.

    Sophie Renouard capte notre attention dès les premières pages avec des personnages attachants, une histoire brillante, une plume fluide, des chapitres courts qui créent un certain suspense avec une écriture sur le fil, digne d'un grand polar. Tellement addictif !

    Un premier roman qui rend accro par son récit et son écriture. Sophie Renouard a écrit un roman captivant avec une grand sensibilité glissé entre les lignes. Un roman qui démontrer que malgré les épreuves de la vie, il est toujours possible de se réinventer. Une auteure à suivre !

    (Petit bémol sur la couverture du roman, qui est sans intérêt, un peu démodé, qui donne aucun indice sur le style et l'histoire du roman).

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • ENORMISSIME COUP DE COEUR
    Annabelle a une vie merveilleuse. Un mari qui l'aime, deux petites filles adorables, une famille soudée.
    Jusqu'à ce jour de septembre où elle est brutalement arrachée à ses proches, laissée pour morte au milieu de la forêt. Lorsqu'elle reprend conscience, sa mémoire...
    Voir plus

    ENORMISSIME COUP DE COEUR
    Annabelle a une vie merveilleuse. Un mari qui l'aime, deux petites filles adorables, une famille soudée.
    Jusqu'à ce jour de septembre où elle est brutalement arrachée à ses proches, laissée pour morte au milieu de la forêt. Lorsqu'elle reprend conscience, sa mémoire s'est effacée. Plus de traces... Pour remonter le fil de sa vie, Annabel va devoir affronter la face cachée d'un bonheur qu'elle croyait parfait.
    Ce roman mêle les genres /thèmes littéraires :amour, policier, sens de la vie et reappropriation de SOI..
    Moi qui n'aime pas les policiers, j'ai adoré cette enquete policiere qui est bien plus que cela
    Au départ, un enlèvement et 1 enquête. Mais ce qui m'a entraîné et rendu accro c'est cet amour liant les divers protagonistes...
    Diverses choses se jouent ici:le côté policier avec les recherches, les émotions de peur, de désespoir, d incrédulité, les angoisses, tristesse et amitiés...
    La plume est tendre, magnifiquement dosée entre l ensemble des émotions et le déroulé de l enquête..
    Tout se tient, les pages défilent à vitesse grand V !!!
    J'ai adoré le côté gros nounours bourru d Émile, la sensibilité d Annabelle, la force de Zelie. le soutien sans failles de Françoise..
    Foncez !!!!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une belle maison, une famille aimante, un mari attentionné, deux adorables petites filles...La vie sourit à Annabelle, épouse et mère comblée, sculptrice à ses heures perdues, rayon de soleil d'un foyer chaleureux et plein d'amour. Pourtant, lors du baptême de Violette, sa petite dernière,...
    Voir plus

    Une belle maison, une famille aimante, un mari attentionné, deux adorables petites filles...La vie sourit à Annabelle, épouse et mère comblée, sculptrice à ses heures perdues, rayon de soleil d'un foyer chaleureux et plein d'amour. Pourtant, lors du baptême de Violette, sa petite dernière, Annabelle ressent un malaise, quelque chose d'impalpable qui la pousse à quitter Paris pour rejoindre son père et son frère dans la maison familiale en Normandie. La fête à peine finie, elle prend donc la route avec ses filles, certaine de dîner en famille. En chemin, elle est forcée de s'arrêter dans un bar pour nourrir Violette qui crie sa faim à plein poumons. Elle confie le bébé à son aînée, juste le temps d'aller se laver les mains. Mais Violette et Zélie attendront en vain le retour de leur maman. Annabelle s'est volatilisée et les indices montrent qu'elle a été enlevée. Pour sa famille, l'angoisse commence...

    Bilan mitigé après lecture de ce roman qui se veut noir mais se noie un peu dans l'eau de rose. Le monde d'Annabelle est une meringue où tout le monde est beau, riche, élégant, où tout le monde s'aime d'un amour tendre, même les enfants sont sages, bien élevés et propres sur eux. Sa maison est grande, belle, meublée et décorée avec goût et Paris est un village où l'on va acheter des gâteaux à la boulangerie du coin, le dimanche après la messe. La famille parfaite évolue dans son bonheur sucré sous l'oeil bienveillant d'une domestique attachée à la maîtresse de maison depuis sa tendre enfance. Le reste est à l'avenant, entre un père merveilleux qui a su élever ses enfants et diriger son entreprise avec une égale réussite et un frère protecteur affublée d'une fiancée italienne prête à tout abandonner pour soutenir sa nouvelle famille. La Normandie est un petit paradis sur terre où il fait bon vivre et grandir, c'est la France profonde, mais version bon chic, bon genre. Au contraire du Pays basque, plus rude, plus rustique, peuplé de montagnards bourrus qui mènent une vie simple en mangeant du fromage de chèvre et des cerises noires.
    Cette ambiance à la Mary Higgins Clark ne doit pas faire oublier le drame qui est tout de même le cœur du roman. Malheureusement, là encore, Sophie Renouard faute grandement en distillant des indices qui immanquablement nous font découvrir le coupable dès le début de l'histoire. Exit le suspense ! Et pourtant, on se prend au jeu et on tourne les pages avidement pour connaître le sort final d'Annabelle et sa gentille famille. On s'installe dans le confort d'une lecture fluide, sans prise de tête, assez sympathique. Puis la fin arrive et nouvelle déception. L'auteure tombe encore une fois dans la facilité et nous propose un dénouement sans panache et peu crédible.
    Une lecture rapide, assez addictive malgré ses défauts.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions