Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Nuit sombre et sacrée

Couverture du livre « Nuit sombre et sacrée » de Michael Connelly aux éditions Calmann-levy
Résumé:

Harry Bosch-Renée Ballard :
Le face-à-face tant attendu.
En revenant au commissariat d'Hollywood après une mission de son quart de nuit, l'inspectrice Renée Ballard tombe sur un inconnu en train de fouiller dans les meubles à dossiers. L'homme, elle l'apprend, est un certain Harry Bosch, un... Voir plus

Harry Bosch-Renée Ballard :
Le face-à-face tant attendu.
En revenant au commissariat d'Hollywood après une mission de son quart de nuit, l'inspectrice Renée Ballard tombe sur un inconnu en train de fouiller dans les meubles à dossiers. L'homme, elle l'apprend, est un certain Harry Bosch, un ancien des Homicides du LAPD qui a repris du service au commissariat de San Fernando, où il travaille sur une affaire qui le ronge depuis des années. D'abord sceptique, Ballard le chasse puis, intriguée, ouvre le dossier qu'il feuilletait... et décide de l'aider.
La mort de Daisy Clayton, une fugueuse de quinze ans kidnappée, assassinée, puis jetée dans une benne à ordures, a, c'est vrai, de quoi susciter toute son empathie et sa colère. Retrouver l'individu qui a perpétré ce crime abominable devient vite la mission commune de deux inspecteurs aux caractères bien trempés et qui, peu commodes, ne s'en laissent pas conter par les ruses de l'un et de l'autre pour parvenir à leurs fins.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (7)

  • Un autre héros de papier que j'aime et dont je ne rate les aventures sous aucun prétexte, en roman comme en série télé, c'est Hieronymus Bosch, plus connu sous le nom d'Harry Bosch, ancien inspecteur au LAPD, héros emblématique créé par Michael Connelly.
    Dans cet opus, Bosch travaille toujours...
    Voir plus

    Un autre héros de papier que j'aime et dont je ne rate les aventures sous aucun prétexte, en roman comme en série télé, c'est Hieronymus Bosch, plus connu sous le nom d'Harry Bosch, ancien inspecteur au LAPD, héros emblématique créé par Michael Connelly.
    Dans cet opus, Bosch travaille toujours pour le SFPD ; et dans ce cadre, il enquête sur un cold case, l'assassinat d'un chef de gang quatorze ans auparavant.
    Fidèle à sa maxime "Tout le monde compte ou personne", il mène également des investigations sur le meurtre non élucidé de Daisy Clayton, une fugueuse et prostituée dont il a rencontré la mère lors de son enquête précédente.
    Au-delà des enquêtes somme toute plutôt classiques, tout l'intérêt réside dans la rencontre de Bosch avec la nouvelle héroïne créée par Michael Connelly, Renée Ballard.
    L'alchimie entre eux est évidente, Bosch est comme "un chien avec un os" dans ses enquêtes et Renée est, elle aussi, déterminée et entière, "acharnée" comme le lui dit Bosch.
    Le duo d'enquêteurs est une variante que j'apprécie autant que l'enquêteur solitaire et tourmenté propre aux romans noirs, et ce duo-ci ne m'a pas laissée sur ma faim.
    J'ai aussi apprécié comme d’habitude la peinture de Los Angeles faite par Connelly, "la destination finale de tous les monstres et autres perdants de la société". Étrangement, cela ne ternit pas l'aura de LA à mes yeux.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L'inspectrice Ballard et l'inspecteur Bosch enquêtent en « hobby » sur un meurtre vieux de neuf ans.

    En parallèle, ils continuent leurs enquêtes de routine dans leurs services respectifs.

    Je n'ai jamais lu de romans de cet auteur et je n'étais donc pas familière des personnages qui sont...
    Voir plus

    L'inspectrice Ballard et l'inspecteur Bosch enquêtent en « hobby » sur un meurtre vieux de neuf ans.

    En parallèle, ils continuent leurs enquêtes de routine dans leurs services respectifs.

    Je n'ai jamais lu de romans de cet auteur et je n'étais donc pas familière des personnages qui sont des personnages récurrents.

    Peut-être est-ce à cause de ça mais je n'ai pas été séduite par ce policier.

    De façon générale, je n'aime pas les romans qui multiplient les intrigues. Je trouve que l'enquête principale perd nécessairement en profondeur.

    A lire dans une gare.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Rien à dire, toujours aussi agréable à lire ...
    Quelle bonne idée d'avoir lié le destin de Harry Bosch avec celui de Renée Ballard ! Deux écoles, deux personnalités, deux états d'esprit qui se complètent fort bien et parviennent à nous donner ici une histoire crédible et un excellent moment de...
    Voir plus

    Rien à dire, toujours aussi agréable à lire ...
    Quelle bonne idée d'avoir lié le destin de Harry Bosch avec celui de Renée Ballard ! Deux écoles, deux personnalités, deux états d'esprit qui se complètent fort bien et parviennent à nous donner ici une histoire crédible et un excellent moment de lecture.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Merci à NetGalley et aux éditions Calmann-Lévy de m'avoir permis la lecture de ce bon polar.Harry Bosh enquête sur la mort d'une jeune fille Daisy Clayton retrouvée assassinée dans une benne à ordures pour aider sa mère à remonter la pente.Alors qu'il recherche des indices de l'époque ,il...
    Voir plus

    Merci à NetGalley et aux éditions Calmann-Lévy de m'avoir permis la lecture de ce bon polar.Harry Bosh enquête sur la mort d'une jeune fille Daisy Clayton retrouvée assassinée dans une benne à ordures pour aider sa mère à remonter la pente.Alors qu'il recherche des indices de l'époque ,il rencontre Renée Ballard qui lui propose de l'aider.Les deux inspecteurs vont devoir exhumer les archives de l'époque pour retrouver des indices qui pourraient faire avancer l'enquête.Du bon Connelly.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • C’est toujours avec la même impatience que je me plonge dans l’univers de Michael Connelly et cette fois encore je n’ai pas été déçue. Au-delà du polar il nous donne une critique de la société amé-ricaine.
    Cet auteur aime mélanger les personnages de ses différentes séries et là Harry Bosch...
    Voir plus

    C’est toujours avec la même impatience que je me plonge dans l’univers de Michael Connelly et cette fois encore je n’ai pas été déçue. Au-delà du polar il nous donne une critique de la société amé-ricaine.
    Cet auteur aime mélanger les personnages de ses différentes séries et là Harry Bosch rencontre Renée Ballard. Je me demandais comment allaient cohabiter ces deux personnages si indépendants, limites asociaux, au caractère assez semblable. Pour moi cette rencontre est très réussie!
    Depuis le temps Connelly a du mal à étonner ses fidèles lecteurs. Il situe toujours ses actions dans les bas-fonds de l’immense L.A. Il faut toujours se méfier de collègues plus ou moins véreux. La justice nord-américaine est toujours aussi défaillante. Harry, le justicier, est toujours hanté par les affaires non élucidées compliquées à souhait avec plusieurs enquêtes en même temps. Et pourtant Michael Connelly sait toujours, à la perfection, nous tenir en haleine et j’étais loin de me douter du dénouement. Les derniers chapitres sont particulièrement déroutants.
    Je dois avouer que j’ai parfois été un peu perdue avec tous les personnages secondaires ; c’est que je lis trop vite, pressée de connaître la suite. Et la suite, je l’attends avec impatience car je pense qu’on va retrouver très vite le formidable tandem Bosch/Ballard.
    Même si cette enquête forme un tout bien homogène je pense qu’il est préférable d’avoir lu aupara-vant quelques enquêtes d’Harry Bosch, en particulier la précédent «Une vérité à deux visages». Le plaisir n’en sera que plus grand.
    https://ffloladilettante.wordpress.com/2020/04/05/nuit-sombre-et-sacree-de-michael-connelly/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Dernier roman paru en France « Nuit sombre et sacrée« , Michael Connely présente son nouveau duo avec son héroïne René Ballard apparue dans En attendant le jour et Hyeronimus dit Harry Boch, héros récurent dont la dernière apparition était dans La vérité à deux visages.
    Son doux prénom...
    Voir plus

    Dernier roman paru en France « Nuit sombre et sacrée« , Michael Connely présente son nouveau duo avec son héroïne René Ballard apparue dans En attendant le jour et Hyeronimus dit Harry Boch, héros récurent dont la dernière apparition était dans La vérité à deux visages.
    Son doux prénom signifie Pâquerette, pourtant Daisy Clayton est une jeune fille bousillée par la vie qu’elle a brulé par tous les bouts (drogue, sexe et fugues) du haut de ses seize ans. Son meurtre reste une affaire non – classée au mobile sexuel qui obsède Boch d’autant qu’il a sorti sa mère de la culpabilité en lui offrant un équilibre fragile et aussi la chambre d’ami inoccupée de son appartement. Il y a aussi une effraction, une violation de domicile alors sous scellè. Et, voilà toujours deux enquêtes qui s’imbriquent pour donner « Nuit sombre et sacrée« .
    La suite ici
    https://vagabondageautourdesoi.com/2020/04/01/nuit-sombre-et-sacree-michael-connelly/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • « Nuit sombre et sacrée » (11-03-2020), le dernier roman traduit en français de Michaël Connely, consacre la rencontre entre l’inspectrice Renée Ballard, nouvelle héroïne créée par l’auteur dans son roman « En attendant le jour » (13-03-2019) et le monstre sacré Harry Bosch, connu de longue date...
    Voir plus

    « Nuit sombre et sacrée » (11-03-2020), le dernier roman traduit en français de Michaël Connely, consacre la rencontre entre l’inspectrice Renée Ballard, nouvelle héroïne créée par l’auteur dans son roman « En attendant le jour » (13-03-2019) et le monstre sacré Harry Bosch, connu de longue date et actuellement retraité du LAPD mais travaillant encore sur un ‘cold case’ qu’il ne digère pas.
    Renée Ballard, comme Harry Bosch sont des écorchés de la vie. Solitaires par manque de temps pour créer des relations durables, ils sont tous les deux obnubilés par leur soif de justice, de résultats permettant aux familles des victimes de savoir. Les fans de M. Connely connaissent H. Bosch depuis très longtemps, sa ténacité, sa notion relative de la limite, sa soif de justice et réparation pour les victimes et son humeur bougonne de vieux solitaire. Depuis peu, ils ont appris à connaître Renée Ballard, son van, son chien, sa tente, son paddle et ses planches mais surtout sa forte personnalité capable de résister aux malveillances d’autrui, y compris de son supérieur d’alors qui l’a mise au placard dans un service de nuit peu valorisant. Mais c’est une battante. Elle a ce quelque chose d’inexplicable qui fait qu’elle développe une capacité de rebond et la science de l’opportunité : elle est là quand il faut !
    Ce roman est taillé pour de tels héros. Du choc initial naîtra une méfiance entre ces pôles. Mais, peu à peu, elle se transformera en coopération, en respect et même en partenariat soudé. Les personnages évolueront, chacun se frottant à l’autre, tous deux, burinés par la vie, ne faisant qu’un pour retrouver le prédateur qui, il y a neuf ans, a enlevé et probablement tué Daisy Clayton, jeune ado un peu paumée que pleure toujours une maman ayant depuis basculé dans la drogue et ses dérives.
    Nuit sombre et sacrée est un roman sombre, noir ! Il fait froid dans le dos, dérange et pose la question des limites, des choix, des procédures et du prix des résultats obtenus. On assiste au travail de fourmi de ces inspecteurs, aux vérifications et traques multiples. Le lecteur suit chacun de ces héros dans plusieurs affaires en même temps, tente de s’y retrouver dans les intervenants et aussi, c’est le but de la lecture, de lire les indices semés par l’auteur, certains permettant de remonter aux tueurs, d’autres seulement soupoudrés par l’induire en erreur en jouant un rôle distracteur. L’ensemble est bien mené, le style accroche et l’envie que justice soit faite bien alimentée.
    Fidèle à son écriture et au personnage borderline qu’est Harry Bosch, l’auteur soulèvera quelques fois, avec délicatesse, la question de la justice d’état qui ne se marie pas toujours aisément avec celle qui revendique le même nom mais trouve sa source dans la vengeance. Une fois de plus, le tout est habillement réalisé et le lecteur, une fois au bout de l’histoire ne peut que se réjouir de cette rencontre Ballard-Bosch et en souhaiter d’autres.
    #Nuitsombreetsacrée #NetGalleyFrance
    Un roman qui tient la route et reste conforme aux héros que sont Harry Bosch et Renée Ballard. Merci aux éditions Calmann-Lévy et à NetGalley, France pour leur confiance et l’envoi de ce S.P.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.