Michael Connelly

Michael Connelly

Michael Connelly nait le 21 juillet 1956 à Philadelphie aux Etats-Unis. Diplômé de journalisme, il exerce ce métier dans des journaux spécialisés dans les affaires criminelles. En 1986, un article sur les rescapés d’un accident d’avion le place en lice pour remporter le prix Pulitzer et lui offre...

Voir plus

Michael Connelly nait le 21 juillet 1956 à Philadelphie aux Etats-Unis. Diplômé de journalisme, il exerce ce métier dans des journaux spécialisés dans les affaires criminelles. En 1986, un article sur les rescapés d’un accident d’avion le place en lice pour remporter le prix Pulitzer et lui offre la possibilité de devenir chroniqueur judiciaire. Quatre ans plus tard, Michale Connelly publie son premier roman policier, Les Egouts de Los Angeles. Le public découvre alors le personnage de Harry Bosch, un inspecteur qui deviendra le héros récurrent des œuvres de l’auteur. Michael Connelly est aujourd’hui l’un des plus importants auteurs de romans policiers aux Etats-Unis.

Certains romans de Michael Connelly ont été adaptés au cinéma et à la télévision. La série Harry Bosch, avec Titus Welliver, est notamment inspirée de 3 romans de l’auteur. Michael Connelly apparait quant à lui dans différents épisodes de la série Castle, dans laquelle il joue son propre rôle.

Articles (2)

  • Quais du Polar 2015 : les conclusions de l'enquête menée par lecteurs.com !
    Quais du Polar 2015 : lecteurs.com a mené l'enquête !

    La 11e édition du festival international Quais du Polar, dont lecteurs.com est partenaire, s'est déroulée à Lyon du 27 au 29 mars 2015. Pendant trois jours, aux quatre coins de la ville, les quelques 70 000 visiteurs ont eu l'occasion de rencontrer une centaine d'auteurs de 23 nationalités, d'assister à des conférences, des débats, des signatures et des dizaines d'événements gratuits.

  • La saison des polars
    La saison des polars

    La saison estivale, on le sait bien laisse un peu plus de temps à la lecture et le polar y tient une bonne place. Alors, petit récap des succès de l'année et des incontournables. Entre les blockbuster et les petites pépites, que d'univers à explorer, qu'ile se situent aujourd'hui ou dansl es sièclesp assés, les intrigues vont toujours bon train. Ne nous laissons pas impressionner ou plustôt si : dans quel esprit les psychopathes on encore frappé ?

Avis (119)

  • add_box
    Couverture du livre « Echo park » de Michael Connelly aux éditions Points

    Parisienne sur Echo park de Michael Connelly

    Un formidable polar qui nous entraîne dans les quartiers de Los Angeles, plus particulièrement celui qui donne son titre au livre.
    Notre inspecteur ne se laisse jamais mener par les forces au pouvoir au-dessus de lui, il réfléchi bien et beaucoup, est un peu casse cou et arrive à ses fins, ouf...
    Voir plus

    Un formidable polar qui nous entraîne dans les quartiers de Los Angeles, plus particulièrement celui qui donne son titre au livre.
    Notre inspecteur ne se laisse jamais mener par les forces au pouvoir au-dessus de lui, il réfléchi bien et beaucoup, est un peu casse cou et arrive à ses fins, ouf tout fini (presque) bien.
    La lecture nous plonge aux tréfonds de l'âme humaine, les sujets abordés sont divers, comme la famille, entre autre, ici, et nous donnent à voir un côté sombre de Los Angeles.
    Les course poursuites y sont haletantes avec des trucs pour les réussir sans éveiller de soupçons, mais la résolution prend du temps et on peu se sentir essoufflé autant que Bosch avant d'en arriver à la fin.
    La traduction française de ce livre laisse toutefois à désirer, ce qui a parfois gâché ma lecture. le prochain se fera en anglais.

  • add_box
    Couverture du livre « En attendant le jour t.1 ; Renée Ballard » de Michael Connelly aux éditions Calmann-levy

    kryan soler sur En attendant le jour t.1 ; Renée Ballard de Michael Connelly

    La nouvelle héroïne de Michael Connelly s'appelle Renée Ballard... et c'est la mienne aussi maintenant !
    Elle est flic, jeune, métisse, têtue, indépendante, marquée par la vie, elle fait du paddle... Et elle a du chien au propre... comme au figuré !

    Ce roman donne un coup de jeune et un...
    Voir plus

    La nouvelle héroïne de Michael Connelly s'appelle Renée Ballard... et c'est la mienne aussi maintenant !
    Elle est flic, jeune, métisse, têtue, indépendante, marquée par la vie, elle fait du paddle... Et elle a du chien au propre... comme au figuré !

    Ce roman donne un coup de jeune et un coup de speed, car j'avoue que je n'accrochais plus trop aux enquêtes de Harry Bosch.

    C'est un bon roman fluide, réaliste, tonique, avec du suspense.

  • add_box
    Couverture du livre « En attendant le jour t.1 ; Renée Ballard » de Michael Connelly aux éditions Calmann-levy

    frconstant sur En attendant le jour t.1 ; Renée Ballard de Michael Connelly

    EN DIX LIGNES, MAX! (PAR FRCONSTANT)
    Avec « En attendant le jour », M. Connelly nous propose une nouvelle héroïne. Flic ‘promue’ au quart de nuit au commissariat de Hollywood suite au différent qui l’oppose à sa hiérarchie nimbée d’un machisme du plus mauvais aloi, Renée Ballart est devenue la...
    Voir plus

    EN DIX LIGNES, MAX! (PAR FRCONSTANT)
    Avec « En attendant le jour », M. Connelly nous propose une nouvelle héroïne. Flic ‘promue’ au quart de nuit au commissariat de Hollywood suite au différent qui l’oppose à sa hiérarchie nimbée d’un machisme du plus mauvais aloi, Renée Ballart est devenue la flic à écarter de toute enquête, celle qu’il faut discréditer auprès de ses collègues, pousser à la faute afin de pouvoir lui retirer sa carte et la faire taire à jamais. C’est qu’elle est têtue, intelligente et jusqu’au boutiste cette Ballart, surtout quand la pourriture à confondre est une des têtes de sa hiérarchie. Sous la plume de M. Connelly, maître du Policier & Thriller, cette héroïne est crédible et on la suivra avec plaisir dans la série qui commence ici.

    MA CRITIQUE:
    Peu de commentaires à ajouter à ma présentation ‘en dix lignes, max!’ de ce roman noir. Michael Connely reste Michael Connely. Son styme est agréable à lire, aisé par la clarté de ses lignes d’actions qui ne provoquent aucune migraine au lecteurs sans, pour autant décerner à de dernier des brevets d’incompétence pour n’avoir jamais rien pu devine ou soupçonner de ce qui va suivre.

    Dans ce genre Policier & Thriller, M. Connelly accompagne ses lecteurs dans un bon moment de lecture-détente et souligne, néanmoins, quelques poncifs qu’il est utile de rappeler à nos consciences: Non, il n’est ni juste, ni bon de se laisser tenter par l’appât du gain et du pouvoir et, pour ce faire, d’écraser pour cela plus faible que soi. Oui, la vie mérite d’être défendue dans la justice, la connaissance des responsabilités de chacun et de l’exigence du prix à payer par l’individu qui trahit la communauté!

    Merci donc à NetGalley, France et aux Editions Calmann-Levy pour leur confiance renouvelée. Grâce à eux, j’ai pu découvrir une nouvelle héroïne née de la plume d’un auteur que je suivais et aimais depuis longtemps!

  • add_box
    Couverture du livre « Dans la ville en feu » de Michael Connelly aux éditions Lgf

    Bill sur Dans la ville en feu de Michael Connelly

    Cela faisait plusieurs années que je n'avais pas lu de roman de Michael Connelly (mais pourquoi donc ! alors que dans les années 90, je me précipitais sur ses nouveautés dès leur parution en anglais, fonçant chez WH Smith, à Concorde ou Brentano's à Opéra, pour les dévorer au plus vite...
    Voir plus

    Cela faisait plusieurs années que je n'avais pas lu de roman de Michael Connelly (mais pourquoi donc ! alors que dans les années 90, je me précipitais sur ses nouveautés dès leur parution en anglais, fonçant chez WH Smith, à Concorde ou Brentano's à Opéra, pour les dévorer au plus vite !)

    C'est avec un grand plaisir que j'ai retrouvé Harry Bosch, dans ce roman égaré sur les étagères d'une de mes Billy. 

    Désormais contractuel du LAPD, en attendant de prendre sa retraite dont il a gelé les droits, il est chargé d'élucider des 'cold cases'.

    Alors qu'approche le vingtième anniversaire des émeutes de 1992, il se replonge dans une affaire qu'il avait effleurée à l'époque : la mort d'une jeune journaliste danoise. 

    En rupture avec sa hiérarchie (cette fois encore, comme il en a toujours eu l'habitude ...), qui préfèrerait qu'il consacre son temps à élucider un cold case impliquant une victime noire, il contacte la famille d'Anneke pour connaître les raisons de sa présence à Los Angeles

    Journaliste free-lance, spécialisée dans les conflits armés et des reportages atypiques dans des zones de guerre, elle avait été notamment en Irak pendant l'opération Tempête du Désert. Elle prenait des vcances aux Etats Unis avant de repartir sur le terrain ... Des vacances ou une enquête perso ? 

    En reconstituant patiemment ses déplacements, ses rencontres, en contactant sa famille et ses anciens collègues, Harry obtiendra une pelote de fils disparates dont il tirera patiemment la trame des derniers jours d'Anneke.

    En cavalier solitaire, à 20 ans de distance, il recomposera le parcours qui a conduit Anneke à sa mort violente 

    Un roman qui m'a tenue en haleine

    J'ai apprécié de retrouver un Harry Bosch apaisé qui vit désormais avec sa fille Madeline, dans sa maison des canyons au dessus de la Cité des Anges ; dans ce Los Angeles sauvage dont j'avais bien apprécié la visite ... 

    Je sais avoir d'autres romans de Michael Connelly dans mes Billy et ma liseuse ... et je ne vais pas tarder à en lire un autre !