November road

Couverture du livre « November road » de Lou Berney aux éditions Harpercollins
  • Date de parution :
  • Editeur : Harpercollins
  • EAN : 9791033902881
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Sur une route perdue de l'Ouest américain, un homme roule à tombeau ouvert.

Cet homme, c'est Frank Guidry. À ses trousses, un tueur à gages mandaté par le mafieux Carlos Marcello, qui veut se débarrasser d'un témoin indésirable dans le crime du siècle : l'assassinat de JFK.
Guidry sait que la... Voir plus

Sur une route perdue de l'Ouest américain, un homme roule à tombeau ouvert.

Cet homme, c'est Frank Guidry. À ses trousses, un tueur à gages mandaté par le mafieux Carlos Marcello, qui veut se débarrasser d'un témoin indésirable dans le crime du siècle : l'assassinat de JFK.
Guidry sait que la première règle, quand on est en cavale, est de ne pas s'arrêter. Et que la seconde est de ne compter que sur soi-même. Pourtant, lorsqu'il aperçoit, au bord de la route, une femme avec une voiture en panne, deux petites filles et un chien sur la banquette arrière, il y voit une proie facile. Et la couverture qui lui permettra de leurrer l'homme qui le traque.

Alors, Guidry prend le risque.
Il s'arrête.

Donner votre avis

Avis(8)

  • Beaucoup de choses m'ont plu dans ce roman :

    - sa puissance d'évocation très cinématographique , je me suis faite mon film toute seule, des images tirées de l'intrigue à laquelle se superposaient celles de longs métrages comme le Guet-apens de Sam Peckinpah , le long des routes de la...
    Voir plus

    Beaucoup de choses m'ont plu dans ce roman :

    - sa puissance d'évocation très cinématographique , je me suis faite mon film toute seule, des images tirées de l'intrigue à laquelle se superposaient celles de longs métrages comme le Guet-apens de Sam Peckinpah , le long des routes de la Nouvelle-Orleans à Los Angeles via Las Vegas, de motels en motels, à bord d'une Dodge coronet 1957.

    - ses trois personnages principaux très typés mais avec ce qu'il faut de complexité et d'ambiguïté pour les rendre touchants : Franck tout sens aiguisé pour sauver sa peau mise à prix par un parrain ; Charlotte, mère fuyant avec ses deux filles son minable mari et surtout la médiocrité de sa vie, rêvant d'une vie meilleure, bien plus intelligente et fine que Franck l'avait supposé lorsqu'il l'a choisi comme couverture, féministe même dans sa démarche, on la voir petit à petit découvrir ses capacités à s'affirmer; Barone, le tueur à gages à leurs trousses, animal à sang froid, abattant à tour de bras mais affaibli par une blessure qui l'humanise.

    - sa façon de se jouer des codes du roman noir en instillant une ambiance presque mélancolique, un rythme finalement assez lent en terme de péripéties afin de laisser toute leur place à l'introspection des personnages

    Mais il y a un mais. La faute, sans doute , au bandeau très survendeur « aussi stupéfiant que brillant » ( selon Don Winslow, un auteur que j'adore, auteur chez la même maison d'éditions Harper Collins ) qui m'a très hautement excitée. Je n'ai rien trouvé de stupéfiant ni de brillant à ce roman à l'écriture assez banale comparée à la force de percussion d'un Don Winslow, par exemple.
    En fait si le final m'a séduite, j'ai eu du mal à prendre la route à cause du postulat de départ autour de l'assassinat de Kennedy le 22 novembre 1963 : Franck serait un témoin de l'organisation de ce crime par le même parrain qui veut donc l'éliminer. Cela m'a gênée, je n'arrivais pas à l'intégrer, à y croire , sans que je sache pourquoi j'ai eu cette butée.
    Comme si je regardais un film au cinéma, confortablement installée, mais sans avoir réellement vibré au diapason de l'histoire et de ses personnages.
    Un bon roman mais je suis un poil passée à côté malheureusement.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Novembre 1963 - La Nouvelle Orleans, Louisiane. Franck Guidry vient de convoyer une voiture, une Cadillac Eldorado bleu ciel, jusqu'à Dallas, pour le compte Carlos Marcelllo, big boss de la mafia locale.

    Novembre 1963, Woodrow, Oklahoma. Pendant que son mari, Dooley, soignait à coup...
    Voir plus

    Novembre 1963 - La Nouvelle Orleans, Louisiane. Franck Guidry vient de convoyer une voiture, une Cadillac Eldorado bleu ciel, jusqu'à Dallas, pour le compte Carlos Marcelllo, big boss de la mafia locale.

    Novembre 1963, Woodrow, Oklahoma. Pendant que son mari, Dooley, soignait à coup d'aspirine son mal au crâne alcoolisé, Charlotte a préparé ses deux filles de sept et huit ans, les a déposées à l'école avant de prendre son travail chez Mr Hotchkiss, le photographe local spécialisé dans les photos de bébés joufflus et de mariés énamourés. Pendant sa pause déjeuner, elle va quémander un report d'échéance auprès du directeur de la banque.

    Envoyé rapatrier l'Eldorado de Dallas à Houston, Franck Guidry, flaire un mauvais coup et part en cavale vers le Nord, vers Oklahoma City, et échappe ainsi au tueur à gages lancé à ses trousses ...  

    Comme chaque dimanche, Charlotte a préparé le repas, accueilli ses beaux parents et leur autre fils, beauf confit dans sa bêtise raciste. Elle a accepté les 300 $ glissés par sa belle-mère dans la poche de son tablier. Mais quand Dooley s'éclipse sitôt sa famille partie, Charlotte prépare sa valise, celle des filles et embarque chien et fille dans sa voiture et part plein ouest, vers Oklahoma City, Los Angeles au bout de la route. 

    Dans une Amérique sous le choc de l'assassinat de son président, ces deux âmes perdues en cavale verront leurs chemins se croiser, se rejoindre, ...

    Ils vont traverser l'Amérique des petites villes, sur la véritable route 66, celle d'avant le folklore, une Amérique d'avant les fast-foods mono chaîne qui fondent le paysage en une répétition monotone à l'approche de chaque agglomération ... 

    Un texte écrit sans fioritures, mais avec suffisamment de détails et de précisions pour qu'on les accompagne dans leur traversée de l'Ouest, aux étapes mythiques : Amarillo, Tucumrari, Flagstaff ... , pour qu'on découvre les paysages magiques qui émaillent leur parcours : Painted Desert, Petrified Forest et le Grand Canyon ... 

    Des personnages décrits sans complaisance, tels qu'ils sont, sans les édulcorer ni en exagérer le trait ... une femme qui prend son destin en main, un gangster en cavale et entre eux deux petites filles éveillées, dont les remarques pertinentes donnent un éclairage encore plus réaliste à cette traversée du pays.

    Un roman qui m'a transportée outre-atlantique en me permettant de revoir ces paysages au travers de leur découverte par Charlotte et ses filles 

    Un roman dont l'aspect policier aurait pu être plus punchy mais dont la lecture fut plaisante ... 

    Pas un chef-d'œuvre mais un bon roman !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • À La Nouvelle-Orléans, Franck Guidry est en place. Baigné par le jazz et les paillettes du Vieux Carré qui ont depuis longtemps perdu de leur superbe, Franck est au service de Carlos Marcello, un des parrains locaux. Lorsqu'il prend conscience, après une mission qu'il pensait sans grande...
    Voir plus

    À La Nouvelle-Orléans, Franck Guidry est en place. Baigné par le jazz et les paillettes du Vieux Carré qui ont depuis longtemps perdu de leur superbe, Franck est au service de Carlos Marcello, un des parrains locaux. Lorsqu'il prend conscience, après une mission qu'il pensait sans grande importance, qu'on l'a mêlé à son insu à l'assassinat de Kennedy, Franck panique doublement. Connaissant les méthodes de Carlos, aucun témoin, de près ou de loin, n'aura la vie sauve. Mais Carlos a le bras long et des « antennes » dans toutes les villes. Fuir ne suffira pas. Dans un premier temps, c'est toutefois la seule solution. Talonné par Barone, le pire sbire du boss, Franck va devoir faire marcher ses propres relations. Mais qui est prêt à trahir Carlos Marcello ?
    Mue par le besoin d'épargner à ses deux petites filles l'avenir tout tracé qu'elle ne leur souhaite pas, Charlotte, elle, a plié bagage et planté son alcoolique d'époux en Oklahoma. Au détour d'un motel de Santa Maria, Nouveau-Mexique, les deux fugitifs vont se croiser. Entre Franck et la jeune femme, l'attirance est indéniable. Tous deux marchent sur des oeufs (ne pas trop en dire, ne pas trop en faire…) mais dans leur solitude, ils décident de poursuivre la route ensemble…
    Mais quel bouquin ! Je ne crois pas avoir pu reprendre mon souffle avant de l'avoir refermé. Après avoir planté un décor duquel on perçoit les odeurs et la musique, Lou Berney envoie son héros au casse-pipe. Charmeur et sûr de lui, avec son élégance de voyou, Franck Guidry a du chien – le genre de personnage auquel je ne résiste pas. Allez savoir pourquoi, je me le suis imaginé sous les traits de Justin Theroux, option « yeux bleus ». Enfin bref. Il en faut du chien pour porter une fiction inspirée d'un des plus grands crimes de l'Histoire ! La tension monte sans attendre et les chapitres se succèdent exactement quand il faut. le moins qu'on puisse dire, c'est que l'auteur a le sens du noir. Il règne une ambiance étrange dans ce roman, un sentiment de fatalité, d'impuissance et pourtant, le suspense demeure intact jusqu'à la fin. On prend la route sans savoir où elle nous mènera, dès les premières lignes, on signe. On ne peut se permettre de s'arrêter ne serait-ce qu'une minute car au propre comme au figuré – en la personne de Charlotte – des vies sont en jeu. En cavale avec les personnages, on plonge dans ce récit très cinématographique taillé au millimètre, en prenant le temps de s'interroger sur la valeur d'un homme et le rôle que chacun joue dans sa propre vie. November Road est un roman brillant (le premier de Lou Berney publié en France, j'attends les autres avec impatience), écrit avec classe, qui m'a rappelé, jusqu'à son dénouement, pourquoi j'aime la littérature américaine.

    ♫ When your rooster crows at the break a dawn
    Look out your window and I'll be gone
    You're the reason I'm trav'lin' on
    Don't think twice, it's all right… ♫*

    * Don't Think Twice It's All Right, Bob Dylan (1963)

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lancez-vous dans un road trip noir aux côtés de Charlotte et ses deux fillettes sans oublier leur chien et Franck Guitry qui tente désespéramment d’échapper à un contrat sur sa tête par le mafieux Carlos Marcello. On va suivre cette équipée sauvage dans le grand ouest américain de la Nouvelle...
    Voir plus

    Lancez-vous dans un road trip noir aux côtés de Charlotte et ses deux fillettes sans oublier leur chien et Franck Guitry qui tente désespéramment d’échapper à un contrat sur sa tête par le mafieux Carlos Marcello. On va suivre cette équipée sauvage dans le grand ouest américain de la Nouvelle Orléans à la Californie en passant par les lumières de Las Vegas au rythme tantôt lent et syncopés du Jazz . Dans ce thriller il y a un troisième personnage et pas des moindres, le tueur à gage qui est là pour tuer. 1963, JFK vient d’être assassiné, ça c’est le côté historique et tout tourne autour de ce drame, qui est derrière ce geste ? L’auteur nous emporte dans une fiction montée à partir de ce fait réel. Il semble bien que Franck soit devenu un témoin bien malgré lui du crime du siècle. Carlo Marcello tien à faire le ménage et c’est ainsi que débute une longue traque ou la proie déploie des trésors d’intelligence afin d’échapper au chasseur Paul Barone dont la réputation est qu’il ne lâche jamais rien.
    Dès la rencontre de Charlotte et de Franck, on sent que l’intrigue prend un nouveau tournant, plutôt surprenant puisque les sentiments vont naître et c’est toujours superbe d’être là en témoin d’un amour balbutiant. Tous les éléments du road trip sont là, à la Thelma et Louise, même si l’on sait qu’en général cette errance ce termine mal. J’ai aimé les nombreuses références au Magicien d’Oz et à son chemin de briques jaunes.
    Le rythme du roman est souvent lent mais il y a de belles accélérations lorsque la situation se corse ce qui ne manque pas d’arrivée tout au long des miles parcourus. Petit à petit l’ambiance change et se charge en éléments dramatiques, une course poursuite dont personne ne ressortira indemne, surtout pas le lecteur qui est happé dans ce tourbillon. Cette chasse à l’homme est équilibrée par les moments de douceur et de tendresse passés aux côtés de Charlotte, on peut presque y voir apparaître un élément rédempteur pour Franck même si nous sommes dans un roman noir, il n’est interdit de rêver. J’ai pris un grand plaisir à ma lecture, je suis restée sous le charme de Franck et j’ai apprécié les multiples retournements de situation ainsi que l’épilogue inattendu. Bonne lecture.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com