Natacha T.22 ; l'épervier bleu

Couverture du livre « Natacha T.22 ; l'épervier bleu » de Sirius et Francois Walthery et Cerise aux éditions Dupuis
  • Date de parution :
  • Editeur : Dupuis
  • EAN : 9782800148113
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Poursuivant la lecture du journal de sa grand-mère, Natacha fait revivre les aventures de son aïeule, tout aussi sexy que sa petite-fille, et du grand-père de Walter, dans l'immédiat après-guerre. En route pour l'Europe, qu'ils rejoignent par voie maritime, ils se retrouvent aux prises avec... Voir plus

Poursuivant la lecture du journal de sa grand-mère, Natacha fait revivre les aventures de son aïeule, tout aussi sexy que sa petite-fille, et du grand-père de Walter, dans l'immédiat après-guerre. En route pour l'Europe, qu'ils rejoignent par voie maritime, ils se retrouvent aux prises avec l'ignoble Blackmoon, pirate, voleur et meurtrier sans foi ni loi, prêt à tout pour une poignée de perles fines. Lancés à ses trousses pour venir en aide à Jane, dont Blackmoon a tué le frère pour lui dérober le plan localisant la fameuse « île aux perles », ils vont découvrir que l'île tant convoitée n'est pas si déserte qu'elle en a l'air... Une aventure qui met en scène l'intrépide aïeule de Natacha, sur un scénario posthume de Sirius, mis intégralement en images par Walthéry, en pleine possession de son art.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • A la fin des années 1960, François Walthéry a créé un des personnages féminins les plus sexy de la bande dessinée franco-belge. Natacha, hôtesse de l’air, aux courbes plus qu’avantageuses, vit d’incroyables aventures en compagnie de Walter, un steward. Celui-ci est une sorte de double fictif de...
    Voir plus

    A la fin des années 1960, François Walthéry a créé un des personnages féminins les plus sexy de la bande dessinée franco-belge. Natacha, hôtesse de l’air, aux courbes plus qu’avantageuses, vit d’incroyables aventures en compagnie de Walter, un steward. Celui-ci est une sorte de double fictif de Walthéry lui-même. Tous deux, par exemple, ont un goût particulier pour les calembours oiseux (et pour l’alcool). Au fil des albums, avec différents scénaristes, les aventures se sont compliquées avec des événements du passé : la grand-mère de Natacha a connu le grand-père de Walter. Ce qui nous droit à des histoires à tiroirs avec de longs flash-backs, une certaine ambiguïté régnant car les ancêtres sont les sosies des héros du présent. C’est le cas, dans cet album-ci, ce qui nuit fortement à la lecture, car les passages d’une époque à l’autre ne sont guère fluides. Graphiquement, le dessin de Walthéry se fait toujours aussi maîtrisé mais, à plusieurs reprises, les bulles prennent trop de place, ce qui rend la scène encombrée. Et même si la série est cohérente avec ses deux personnages récurrents, elle semble s’essouffler (j’ai la même sensation à propos de Yoko Tsuno). Je pense que le scénario de Sirius (1911-1997, dessinateur de bande dessinée belge) est hyperclassique. Il fait appel à des ressorts narratifs souvent rencontrés dans les romans de piraterie moderne, donc il n’y a pas d’effets de surprise à proprement parler. A propos, le titre, « l’Epervier bleu » est le nom du bateau au centre de l’histoire mais il est également le surnom d’Eric, un des héros de Sirius… Bref, il reste les cadrages particuliers, carrément cinématographiques, qu’utilise Walthéry pour nous faire découvrir les bateaux de plaisance. Bien, relisons la série entière pour nous faire une opinion.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions