Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

My absolute darling

Couverture du livre « My absolute darling » de Gabriel Tallent aux éditions Gallmeister
Résumé:

À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu'elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s'ouvre à elle dans toute son immensité,... Voir plus

À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu'elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s'ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d'un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu'au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu'elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d'échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.
My Absolute Darling a été le livre phénomène de l'année 2017 aux États-Unis.
Ce roman inoubliable sur le combat d'une jeune fille pour devenir elle-même et sauver son âme marque la naissance d'un nouvel auteur au talent prodigeux.

Donner votre avis

Avis (58)

  • A l'instar des quelques critiques dissonantes, je n'ai pas été totalement emballée par ce premier roman mais il n'en reste pas moins que Gabriel Tallent porte bien son nom car il a du talent, c'est indéniable. Ce roman est déroutant, c'est le moins qu'on puisse dire. Envoûtant également malgré...
    Voir plus

    A l'instar des quelques critiques dissonantes, je n'ai pas été totalement emballée par ce premier roman mais il n'en reste pas moins que Gabriel Tallent porte bien son nom car il a du talent, c'est indéniable. Ce roman est déroutant, c'est le moins qu'on puisse dire. Envoûtant également malgré que je me sois ennuyée pendant les deux premiers tiers. Ce livre a les défauts de ses qualités. C'est pour moi de la littérature, puissante, riche, foisonnante, tendue, mais qui souffre aussi d'un excès de « démonstration » de connaissances botaniques, zoologiques, médicales et même chirurgicales. Je n'ai jamais appris autant de mots que dans ce roman ! Mais trop c'est trop. Et tout est peut-être un peu trop dans ce roman. J'ai sauté de nombreux passages, que ce soit les descriptions à n'en plus finir (même si encore une fois, c'est de la belle littérature) de la nature sauvage, sa faune, sa flore, ou du maniement et nettoyage des armes. Et que dire des scènes d'une violence extrême, souvent insoutenable ? Là encore, j'ai lu en diagonale. Mais malgré tout, je n'ai pas pu lâcher cette lecture.
    Je n'ai pas ressenti beaucoup d'empathie pourtant pour le personnage de Turtle au début, il m'a manqué une bonne part de psychologie la concernant, tout est brut de décoffrage mais ce personnage est tellement énigmatique qu'on ne peut que s'intéresser à son sort.
    Mais une chose est sûre, je lirais son second roman, en espérant qu'il ne mette pas huit ans pour l'écrire, ce qui voudra dire qu'il aura resserré son écriture, et appris des critiques de ce premier roman qui ne manque pas de qualités.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Gabriel Tallent a mis 8 ans à écrire My Absolute darling une histoire d'amour et de haine entre un père et sa fille en bord de mer californienne.
    La puissance du roman c'est le parrallèle entre poésie et monstruosité, nature et rapports humains, soleil et ténèbres.
    Du grand art.

    Gabriel Tallent a mis 8 ans à écrire My Absolute darling une histoire d'amour et de haine entre un père et sa fille en bord de mer californienne.
    La puissance du roman c'est le parrallèle entre poésie et monstruosité, nature et rapports humains, soleil et ténèbres.
    Du grand art.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Julia, quatorze ans, vit seule avec son père depuis la mort de sa mère plusieurs années auparavant. Survivaliste, Martin éduque Julia dans l'idée que le monde extérieur est plein de dangers dont lui seul peut la protéger. Asservie par ce lien toxique, Julia va rencontrer Jacob, un jeune de son...
    Voir plus

    Julia, quatorze ans, vit seule avec son père depuis la mort de sa mère plusieurs années auparavant. Survivaliste, Martin éduque Julia dans l'idée que le monde extérieur est plein de dangers dont lui seul peut la protéger. Asservie par ce lien toxique, Julia va rencontrer Jacob, un jeune de son âge qui va la révéler à sa propre puissance.

    J'avais hâte que ce roman sorte en format poche tant j'en avais lu des avis dithyrambiques sur les réseaux sociaux. Engouement à peine nuancé par quelques lecteurs écoeurés par leur plongée dans la vie de Julia.

    Je crois que je me situe pile au milieu de ces deux émotions.

    J'ai beaucoup aimé la description de l'emprise qu'exerce Martin sur Julia mais l'immense place laissée aux armes à feu et à leur maniement, aussi utile qu'elle puisse être au récit, m'a lassée.

    Pas de chef d'oeuvre pour moi mais un livre qui mérite de lui consacrer quelques heures.

    A lire sur une terrasse défraichie avec une bière bon marché.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Durant la lecture de ce roman, je ne savais pas vraiment quoi en penser. Je me demandais ce qui pouvait pousser un être humain à écrire un tel livre et s’il fallait que j’aille au bout de ma lecture.
    C’est un roman captivant mais terriblement dérangeant.
    Je n’arrive ni à le conseiller, tant...
    Voir plus

    Durant la lecture de ce roman, je ne savais pas vraiment quoi en penser. Je me demandais ce qui pouvait pousser un être humain à écrire un tel livre et s’il fallait que j’aille au bout de ma lecture.
    C’est un roman captivant mais terriblement dérangeant.
    Je n’arrive ni à le conseiller, tant certains passages sont à la limite du soutenable, ni à le déconseiller, tant l’histoire de la vie pathétique de la jeune Turtle nous entraîne. Hormis la violence physique et psychologique qu’inflige ce père dément à sa fille, ce qui dérange certainement le plus est que le roman laisse à penser que cette relation, on ne peut plus malsaine, qu’entretient le père avec sa fille, est un amour absolu. Il s’agit pourtant d’inceste et de torture. À lire ... ou à ne pas lire, âmes sensibles s’abstenir.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je ne pensais pas y arriver, sincèrement. En l’espace d’un ou deux chapitres, Gabriel Tallent avait fait le tour de tout ce que je déteste. Saleté, vulgarité, violence, des dialogues qui n’en sont pas, qui ne mènent en général nulle part, saccadés et creux comme seuls savent l’être ceux de...
    Voir plus

    Je ne pensais pas y arriver, sincèrement. En l’espace d’un ou deux chapitres, Gabriel Tallent avait fait le tour de tout ce que je déteste. Saleté, vulgarité, violence, des dialogues qui n’en sont pas, qui ne mènent en général nulle part, saccadés et creux comme seuls savent l’être ceux de certains films américains bas de plafond, une ambiance étouffante et malsaine jusqu’à la nausée, des relations d’un glauque achevé…je savais que ça allait être dur, ça l’a été ! Et pourtant, allez comprendre pourquoi, je n’ai eu à aucun moment l’envie d’interrompre ma lecture. Je n’ai pas été subjuguée par le style, somme toute banal, je n’ai pas été transportée par l’histoire, somme toute plutôt désespérante, j’ai été, je crois, fascinée, captée, hypnotisée par le personnage de Turtle, cette jeune fille de même pas quinze ans totalement façonnée par un père devenu fou de douleur et d’amour, construite et détruite dans un même élan par cette main qui la nourrit et la broie avec la même délirante ferveur. Et, tout autour, aussi sauvage qu’elle, aussi dure, aussi impressionnante, aussi foisonnante qu’elle de force et de ressources, cette nature omniprésente, terre, mer, forêt, bêtes petites ou grosses, à laquelle, plus que tout autre, elle semble n’avoir jamais cessé d’appartenir. Il y a, dans My absolute darling, formule si belle et si terrible formulée par un ogre, toutes les angoisses et tous les pièges dans lesquels les contes édifiants d’autrefois invitaient les petites filles à ne pas tomber, du père incestueux de Peau d’âne à la redoutable Barbe Bleue ayant droit de vie et de mort sur ses femmes, en passant par la mélancolique mais vigoureuse Chèvre de Monsieur Seguin, prête à donner son dernier souffle pour sentir passer celui de la liberté. Il y a, sous l’écorce rugueuse, la chair tendre d’un tronc qui ne demande qu’à grandir et, sous la carapace de cette tortue-là, une âme qui découvre qu’elle existe et qu’elle peut s’épanouir. Il y a, je le reconnais, derrière cette histoire sordide, un roman dont la force vous coupera le souffle.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Choquant. Violent. Souvent nauséeux.
    Ce n'est pas le choix du sujet de l'auteur que je peux remettre en question, mais sa manière de le traiter. Pourquoi autant de détails sordides par moment ? Est-ce que cela sert l'histoire et d'autant plus la compréhension que le lecteur peut en avoir ? Je...
    Voir plus

    Choquant. Violent. Souvent nauséeux.
    Ce n'est pas le choix du sujet de l'auteur que je peux remettre en question, mais sa manière de le traiter. Pourquoi autant de détails sordides par moment ? Est-ce que cela sert l'histoire et d'autant plus la compréhension que le lecteur peut en avoir ? Je ne crois pas ....
    De plus, la scène finale entre Turtle et Martin me semble parfois sortie d'un film "à l'américaine" : hémoglobine et surenchère à foison ! Dans quel but ? Amener du spectaculaire ? Mais pourquoi ???
    Je fais partie de ces lecteurs qui trouvent énigmatique le prix attribué à ce roman. J'attendrai les prochains ouvrages de cet auteur pour -peut-être- me permettre une opinion plus juste et objective.
    Et puisqu'il faut forcément choisir entre 1 ou 5 étoiles pour "noter" cet ouvrage et voir son avis publié, eh bien....

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un roman dans lequel je suis immédiatement tombée ! L'histoire de Turttle m'a profondément touché. Ce roman est dur, dérangeant, intense. Mais aussi magnifique inoubliable !
    Un véritable uppercut !

    Un roman dans lequel je suis immédiatement tombée ! L'histoire de Turttle m'a profondément touché. Ce roman est dur, dérangeant, intense. Mais aussi magnifique inoubliable !
    Un véritable uppercut !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lu en version Audiolib
    Un uppercut, porté par la voix pleine de grâce de Marie Bouvet sans laquelle je n'aurais pas réussi à aller au bout de cette lecture.
    Cette distanciation m'était nécessaire pour suivre l'émancipation de cette jeune fille de 14 ans sous emprise d'une relation violente et...
    Voir plus

    Lu en version Audiolib
    Un uppercut, porté par la voix pleine de grâce de Marie Bouvet sans laquelle je n'aurais pas réussi à aller au bout de cette lecture.
    Cette distanciation m'était nécessaire pour suivre l'émancipation de cette jeune fille de 14 ans sous emprise d'une relation violente et incestueuse avec son père.
    Lecture dérangeante mais non manichéenne dont on ne sort pas indemne.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.