Gabriel Tallent

Gabriel Tallent

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (22)

  • Couverture du livre « My absolute darling » de Gabriel Tallent aux éditions Gallmeister

    Joëlle Guinard sur My absolute darling de Gabriel Tallent

    https://leslivresdejoelle.blogspot.com/2018/08/my-absolute-darling-de-gabriel-tallent.html

    Intriguée par l'engouement quasi général que semblait susciter ce livre qu'on voit partout, j'ai voulu me faire ma propre opinion. Je ne rejoins malheureusement pas le groupe de lecteurs enthousiastes...
    Voir plus

    https://leslivresdejoelle.blogspot.com/2018/08/my-absolute-darling-de-gabriel-tallent.html

    Intriguée par l'engouement quasi général que semblait susciter ce livre qu'on voit partout, j'ai voulu me faire ma propre opinion. Je ne rejoins malheureusement pas le groupe de lecteurs enthousiastes qui parlent de chef d’œuvre.

    Turtle, une adolescente de 14 ans, vit seule avec son père dans une maison délabrée sur la côte de Californie, sa mère est décédée quand elle était petite. Persuadé de l’imminence de la fin du monde, il la contraint au maniement quotidien des armes auxquelles il l'a initiée dès l'âge de six ans. Cet homme survivaliste s'est donné pour objectif d'apprendre à sa fille à survivre isolée dans la nature. Il aime sa fille qu'il appelle Croquette d'un amour malsain et ne peut pas supporter l'idée qu'elle devienne indépendante, quant à elle elle pense ne pas pouvoir vivre sans son père.

    Turtle et son père entretiennent une relation d'une rare toxicité. Turtle est sous l'emprise totale de cet homme qui lui répète "Tu es à moi" . Turtle est une sorte d'enfant sauvage qui n'a jamais connu une autre vie et n'a jamais imaginé vivre ailleurs et autrement. Elle aime son père qui pourtant l'humilie et la brutalise quotidiennement. Soumise à une violence tant psychologique que physique et sexuelle, Turtle ne se révolte pas, ne dit rien à personne par crainte d'être placée et va jusqu'à se convaincre que c'est elle qui a induit le comportement de son père. L'auteur nous dépeint un tableau où cohabitent violence et soumission.

    Des passages chargés de détails inutiles, une aventure sur un île qui n'apporte rien à l'histoire, des dialogues d'une rare vulgarité, le manque de naturel des propos d'un des adolescents qu'elle rencontre, une atmosphère particulièrement glauque avec trop de noirceur et de cruauté ont rendu ma lecture éprouvante voire oppressante par moments. Dans les interviews, l'auteur dit avoir voulu rendre la douleur intolérable et oppressante, il a atteint son objectif avec moi...
    J'ai terminé ce roman car je voulais savoir comment Turtle allait s'en sortir, savoir si elle allait parvenir à se libérer de ce père abusif mais ce roman ne m'a pas du tout convaincue même si je reconnais la performance de l'auteur, sans doute ce récit n'était-il pas pour moi...

  • Couverture du livre « My absolute darling » de Gabriel Tallent aux éditions Gallmeister

    Enidan sur My absolute darling de Gabriel Tallent

    Incontestablement l'un des romans que j'ai aimé cette année, je le mets en tête de mon top 3.
    Livre phénomène de l'année 2017 aux Etats Unis, ce roman, pour moi inoubliable, retrace le combat d'une jeune fille, Turtle pour devenir elle même face à un père charismatique et abusif. Certaines...
    Voir plus

    Incontestablement l'un des romans que j'ai aimé cette année, je le mets en tête de mon top 3.
    Livre phénomène de l'année 2017 aux Etats Unis, ce roman, pour moi inoubliable, retrace le combat d'une jeune fille, Turtle pour devenir elle même face à un père charismatique et abusif. Certaines scènes sont d'une incroyable violence. Il ne fait aucun doute que l'auteur, Gabriel Tallent, a écrit un chef d'œuvre.
    A lire absolument !

  • Couverture du livre « My absolute darling » de Gabriel Tallent aux éditions Gallmeister

    Sihtamenamor T. sur My absolute darling de Gabriel Tallent

    Considéré par beaucoup de critiques comme un chef d’œuvre, livre phénomène 2017 aux USA.
    Curieuse de toutes ses critiques je me suis plongée dans l’ambiance plus que glauque de ce roman noir.

    Après la mort par noyade de sa mère, Julia, surnommée Turtle ou Croquette, est élevée à la dure par...
    Voir plus

    Considéré par beaucoup de critiques comme un chef d’œuvre, livre phénomène 2017 aux USA.
    Curieuse de toutes ses critiques je me suis plongée dans l’ambiance plus que glauque de ce roman noir.

    Après la mort par noyade de sa mère, Julia, surnommée Turtle ou Croquette, est élevée à la dure par son père, Martin, qui l’a brutalise et a des rapports incestueux avec elle. Un père qu’elle hait autant qu’elle l’aime d’un amour absolu.
    Très dure envers elle-même, véritable petite sauvage sans aucune estime d’elle-même, elle sèche régulièrement les cours, passe ses journées à démonter, nettoyer des armes, n’a aucun contact avec personne et rejette avec violence quiconque essaie de lui tendre une main, comme cette prof qui se doute que quelque chose ne va pas.
    Turtle subit sa morne existence sans vraiment réagir, jusqu’au jour où sa vie prend une nouvelle tournure quand elle va rencontrer et s’intéresser à Jacob, un garçon de son âge, ainsi que lorsque son père ramène un jour à la maison, Cayenne, une gamine de 10 ans.

    ***

    Amateurs de romance ou de langage châtié abstenez-vous parce que celui utilisé par les personnages est des plus crus et l’ambiance malsaine avec des scènes qui mettent vraiment mal à l’aise.
    Le personnage de Martin est particulièrement perturbant. C’est un homme qui est loin d’être bête. Perturbé, retors, manipulateur, il aime sa fille d’un amour absolu lui aussi, un amour dont il est totalement dépendant. Elle est sa drogue, il ne peut vivre sans elle et serait prêt à la tuer et se tuer ensuite plutôt que d’en être séparé.
    Turtle, quant à elle, s’est forgée une carapace extérieure de personne forte et insensible mais à l’intérieur - on en est d’autant plus conscient vers la fin du roman - elle n’est qu’une petite fille perdue, détruite.
    Sa dépendance à son père est terrible, à l’image de ces femmes battues qui ne peuvent échapper à l’emprise psychologique de leur bourreau et leur pardonnent si facilement rejetant la faute sur elles-mêmes.
    Turtle aime Martin, elle le déteste, elle lui en veut pour ce qu’il lui fait mais en même temps donne l’impression d’aimer aussi une part de tout ça… peut-être parce qu’elle ne connait que ça, qu’elle n’a que 14 ans et que s’en persuader est ce qui la fait tenir, tout comme effacer l’ardoise de ses actes ignobles aussi facilement est le seul choix qu’elle pense avoir pour garder son amour.

    C’est troublant, dérangeant, il n’est pas évident de comprendre les rouages d’une telle relation destructrice.
    Chef d’œuvre je ne sais pas mais roman dur certainement envers lequel il est difficile de rester insensible.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !