Les mystères de Yoshiwara

Couverture du livre « Les mystères de Yoshiwara » de Kesako Matsui et Urbe Condita aux éditions Picquier
  • Date de parution :
  • Editeur : Picquier
  • EAN : 9782809702965
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Pourquoi Katsugari, une geisha du plus haut rang et la plus prisée du quartier réservé de Yoshiwara, a-t-elle disparu ? Au fil de l'enquête, les témoignages des gardes, marchands, patrons, courtisanes, amuseurs publics ou bateliers révèlent la vérité du plus grand quartier des plaisirs de la... Voir plus

Pourquoi Katsugari, une geisha du plus haut rang et la plus prisée du quartier réservé de Yoshiwara, a-t-elle disparu ? Au fil de l'enquête, les témoignages des gardes, marchands, patrons, courtisanes, amuseurs publics ou bateliers révèlent la vérité du plus grand quartier des plaisirs de la ville d'Edo, ses règles complexes et raffinées, et ses secrets bien gardés. Katsugari était belle, cultivée, elle venait de trouver un protecteur qui la libérerait de sa dette et de son métier. Il apparaîtra que sa disparition est liée à une affaire de meurtre et de vengeance, et que tout le monde a coopéré pour qu'elle puisse s'enfuir. Mais qui est ce jeune homme qui mène l'enquête et cache son identité ?

Donner votre avis

Avis(2)

  • Un jeune homme se présente à Yoshiwara, quartier des plaisirs d’Edo, l’ancienne Tokyo. Il rencontre successivement nombre de travailleurs de ce quartier : tenancier de maison close, entremetteuse, amuseur, geisha, homme d’affaire et client, préposé aux lits, batelier, courtisane, patronne de...
    Voir plus

    Un jeune homme se présente à Yoshiwara, quartier des plaisirs d’Edo, l’ancienne Tokyo. Il rencontre successivement nombre de travailleurs de ce quartier : tenancier de maison close, entremetteuse, amuseur, geisha, homme d’affaire et client, préposé aux lits, batelier, courtisane, patronne de maison de thé, intendant, assistante, trafiquant de filles… Sans vraiment révéler les interroger, il leur demande de parler de leur vie.

    On comprend vite qu’il s’intéresse à une « affaire », un « scandale » survenu quelques mois plus tôt dans ce microcosme, qui finit par être évoquée : la disparition de Katsuragi, l’une des courtisanes les plus célèbres de Yoshiwara.

    Peu à peu se dessine le portrait de ce quartier, de ses règles strictes, de sa vie quotidienne, de ses petits métiers. Petit à petit se devine le destin et le caractère fort d’une jeune fille devenue courtisane malgré elle.

    D’indice en indice, de personnage en personnage, avec beaucoup de suspense finalement, on découvre le fin mot de l’histoire, dans les dernières pages.

    On a l’impression de lire à la fois un roman, un documentaire et une enquête policière.

    Un roman surprenant de par la façon dont l’intrigue est amenée. Le jeune homme nous reste totalement inconnu jusqu’à la fin, il ne parle pas. Ses questions ou suggestions nous arrivent seulement par la bouche de ses interlocuteurs, qui s’expriment par de longs monologues, nous apprenant beaucoup sur la vie de l’époque. J’ai beaucoup aimé l’aspect historique de cette histoire, sûrement très documentée.

    Une belle découverte, de par l’intérêt de l’intrigue, l’originalité du récit, et la valeur historique. Encore un livre qui fait voyager !

    https://mesmotsmeslivres.wordpress.com/2016/07/02/les-mysteres-de-yoshiwara-de-kesako-matsui/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un voyage dans le monde des geishas. Bien écrit, surprenant, du suspens jusqu'à la fin.

    Un voyage dans le monde des geishas. Bien écrit, surprenant, du suspens jusqu'à la fin.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions