Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les cerfs-volants de Kaboul

Couverture du livre « Les cerfs-volants de Kaboul » de Khaled Hosseini aux éditions 10/18
  • Date de parution :
  • Editeur : 10/18
  • EAN : 9782264043573
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Dans les années 70 à Kaboul, le petit Amir, fils d'un riche commerçant pachtoun, partage son enfance avec son serviteur Hassan, jeune chiite condamné par sa race à exécuter les tâches les plus viles. Liés par une indéfectible passion pour les cerfs-volants, les garçons grandissent heureux dans... Voir plus

Dans les années 70 à Kaboul, le petit Amir, fils d'un riche commerçant pachtoun, partage son enfance avec son serviteur Hassan, jeune chiite condamné par sa race à exécuter les tâches les plus viles. Liés par une indéfectible passion pour les cerfs-volants, les garçons grandissent heureux dans une cité ouverte et accueillante. Ni la différence de leur condition ni les railleries des camarades n'entament leur amitié. Jusqu'au jour où Amir commet la pire des lâchetés...
Été 2001. Réfugié depuis plusieurs années aux États-Unis, Amir reçoit un appel du Pakistan. « Il existe un moyen de te racheter », lui annonce la voix au bout du fil. Mais ce moyen passe par une plongée au coeur de l'Afghanistan des talibans... et de son propre passé.

Donner votre avis

Avis (36)

  • Un magnifique roman sur l’amitié. Amir et Hassan,deux enfants vivent ensemble dans un quartier résidentiel de Kaboul. Amir est le fils de Baba,un commerçant prospère et Hassan est le fils d'Ali ,le serviteur de Baba. Amir vit dans la maison principal et Hassan dans une hutte au fond du...
    Voir plus

    Un magnifique roman sur l’amitié. Amir et Hassan,deux enfants vivent ensemble dans un quartier résidentiel de Kaboul. Amir est le fils de Baba,un commerçant prospère et Hassan est le fils d'Ali ,le serviteur de Baba. Amir vit dans la maison principal et Hassan dans une hutte au fond du jardin.Hassan voue pour Amir une amitié sans failles jusqu'au jour où Amir,jaloux d'Hassan , va le trahir en le faisant accusé de vol.Leurs destins vont alors se séparer .

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ils sont nés à un an d'intervalle, se sont nourris du lait de la même nourrice, ont grandi sans la tendresse d'une mère. Amir et Hassan étaient les meilleurs amis du monde, partageant leurs rires, leurs chagrins, leurs jeux et leur passion des cerfs-volants. Kaboul en ce temps-là était une vile...
    Voir plus

    Ils sont nés à un an d'intervalle, se sont nourris du lait de la même nourrice, ont grandi sans la tendresse d'une mère. Amir et Hassan étaient les meilleurs amis du monde, partageant leurs rires, leurs chagrins, leurs jeux et leur passion des cerfs-volants. Kaboul en ce temps-là était une vile grouillante de vie, d'odeurs, de couleurs. Insouciants, les deux garçons faisaient fi de leurs différences. Amir le Pachtoune, Hassan L'hazâra, le premier fils d'un riche hommes d'affaires, le second celui d'un domestique. Amir toujours en quête de la reconnaissance paternelle, Hassan couvé par un père aimant. Et si, en grandissant, Hassan continue d'adorer son compagnon de jeux, Amir, lui, se fait fuyant, marque sa supériorité, multiplie les mesquineries, les lâchetés, les petites trahisons, jusqu'à la trahison suprême qui les sépare, et devient définitive quand Amir et son père fuient la guerre avec l'Union soviétique et s'exilent en Amérique. Loin de son pays, de son enfance et de ses remords, Amir s'épanouit, fait de brillantes études, se marie et mûrit. Jusqu'au jour où un coup de fil le ramène en Afghanistan...

    Enorme coup de cœur pour l'écriture de Khaled Hosseini qui à travers cette histoire d'amitié et de trahison parle de son pays l'Afghanistan de ses belles années à jamais perdues jusqu'à la guerre avec l'URSS puis la terrible arrivée des talibans. Coup de cœur aussi pour pour les personnages d'Hosseini. Hassan et sa bouille ronde, sa gentillesse, son innocence, sa dévotion, son amitié bafouée mais indéfectible. 'Baba'', le père d'Amir, un homme entier, courageux, exigent mais juste, qui n'a pas hésité à laisser derrière lui tout ce qu'il possédait pour assurer à son fils un avenir meilleur aux Etats-Unis. Et Amir, victime de ses sentiments contradictoires, de sa jalousie, de sa lâcheté, de son désir perpétuel de faire oublier à son père que sa mère est morte en le mettant au monde. Et coup de cœur pour ce pays au destin tragique où les cerfs-volants n'éclaboussent plus le ciel de leurs couleurs chatoyantes depuis belle lurette.
    Un bel hommage à l'Afghanistan et aux Afghans. Une histoire passionnante, bouleversante, magnifique, inoubliable.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • On voit enfin l’Afghanistan d'une façon différente.

    On voit enfin l’Afghanistan d'une façon différente.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un livre touchant. Après l'avoir lu on ne regarde plus les migrants avec le même regard ...

    Un livre touchant. Après l'avoir lu on ne regarde plus les migrants avec le même regard ...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un roman superbe à mettre dans toutes les mains. L'Afghanistan vécue par 2 enfants, 2 vies totalement différentes, l'un fils d'un riche entrepreneur de Kaboul, et l'autre, fils de son serviteur. Les 2 enfants sont amis et inséparables, jusqu'au jour ou tout bascule.... et là, leur amitié se...
    Voir plus

    Un roman superbe à mettre dans toutes les mains. L'Afghanistan vécue par 2 enfants, 2 vies totalement différentes, l'un fils d'un riche entrepreneur de Kaboul, et l'autre, fils de son serviteur. Les 2 enfants sont amis et inséparables, jusqu'au jour ou tout bascule.... et là, leur amitié se brise et ils continuent chacun leur vie de leur coté. L'un en restant à Kaboul, et l'autre en désertant le pays pour espérer un avenir meilleur.... moins violent.

    Ce roman est très "violent" et terriblement dur. Mais il parle d'une réalité, et de la souffrance vécue par les gens de ce pays tourmenté. Même si l'histoire est dure est violente, c'est superbement bien écrit et tout en élégance et délicatesse.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce très beau livre qui porte sur la relation entre deux enfants issus de deux peuples d'Afghanistan (Patchoun et Hazara) et de deux mondes différents puisque l'un est le maître de l'autre. Relation de complicité, de fraternité mais avec parfois de la distanciation et quelques pointes de...
    Voir plus

    Ce très beau livre qui porte sur la relation entre deux enfants issus de deux peuples d'Afghanistan (Patchoun et Hazara) et de deux mondes différents puisque l'un est le maître de l'autre. Relation de complicité, de fraternité mais avec parfois de la distanciation et quelques pointes de jalousie. Il évoque aussi la descente aux enfers de ce qui semblait être un beau pays, pays qui a d'abord été le "jouet" des puissances occidentales avant de tomber aux mains des plus ultras de leur religion.
    Ce livre, s'il est emprunt d'humanité, n'en est pas moins réaliste et montre combien c'est toujours le peuple qui n'aspire qu'à vivre heureux qui souffre en premier.
    je le conseille fortement

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • L'intrigue commence dans les années 70 à Kaboul, en Afghanistan. Amir est le fils d'un riche commerçant pachtoun qui vit avec son jeune serviteur Hassan. Ces deux compères partagent tout depuis la naissance et sont les deux sans leur mère. Hassan et son père sont considérés comme des frères par...
    Voir plus

    L'intrigue commence dans les années 70 à Kaboul, en Afghanistan. Amir est le fils d'un riche commerçant pachtoun qui vit avec son jeune serviteur Hassan. Ces deux compères partagent tout depuis la naissance et sont les deux sans leur mère. Hassan et son père sont considérés comme des frères par Amir et son père. Le père d'Amir, Baba, est même très proche d'Hassan ce qui rend jaloux Amir. Les deux garçons sont passionnés par les cerfs-volants et sont très liés jusqu'au jour où Amir fera preuve de la plus grande des lâchetés envers son ami.
    Cette famille afghane est progressiste. Amir dévore la bibliothèque de sa mère morte en couches et professeur de lettres à l'université.
    En 2001, nous retrouvons Amir aux Etats-Unis où il s'est réfugié depuis quelques années avec son père. Un jour, il reçoit un appel du Pakistan d'un vieil ami de son père qui lui affirme qu'il existe un moyen de se racheter. C'est alors qu'il va prendre l'avion pour retourner dans une Afghanistan qu'il a fui et aujourd’hui aux mains des talibans. Durant son périple afghan il va faire des rencontres bouleversantes et va découvrir des vérités inattendues.

    J'ai apprécié le fait de commencer dans l'Afghanistan des années 70 où l'on découvre une Afghanistan libre et avec une paix relative. Nous voyons le changement notoire de leurs conditions de vie de leur fuite d'Afghanistan vers le Pakistan puis aux Etats-Unis. Le riche commerçant devient un pauvre. Nous découvrons que père et fils font des vide-greniers où l'on rencontre une véritable communauté afghane avec des anciens personnages illustres. Le retour au pays de son enfance nous fait découvrir la guerre, les horreurs commises par les talibans qui règnent en maître sur Kaboul. Le voyage va être encore moins tranquille qu'il ne le pensait et s'allonger. Nous découvrons avec effroi la terreur régnante et organisée par les talibans.
    Ce roman nous transporte entre différentes époques et différents pays tout en nous transmettant des messages d'amitié, de pardon et de seconde chance. Nous découvrons un Kaboul différent de celui des informations aux mains des talibans et la guerre. Il nous dresse un portrait de l'Afghanistan coincée entre tradition et modernité et ses déviances.
    Ce livre est très intéressant et je ne me suis pas ennuyée le moins du monde. A lire absolument !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Et si on retournait à Kaboul ? Cette fois avec Khaled Hosseini et son livre « Les cerfs-volants de Kaboul » ?

    L'auteur est d'origine afghane et cet ouvrage est son premier roman. Il est à signaler tout de suite, qu'il a été adapté au cinéma – rapide succès...

    On voit Amir, orphelin de mère...
    Voir plus

    Et si on retournait à Kaboul ? Cette fois avec Khaled Hosseini et son livre « Les cerfs-volants de Kaboul » ?

    L'auteur est d'origine afghane et cet ouvrage est son premier roman. Il est à signaler tout de suite, qu'il a été adapté au cinéma – rapide succès...

    On voit Amir, orphelin de mère car elle a succombé à l'accouchement. Mais il a son père, Baba.

    Je me rends compte qu'il est finalement difficile de parler de l'Afghanistan où règne toujours la terreur causée par les talibans. Peut-être aurais-je dû attendre un peu après ma critique sur un ouvrage de Yasmina Khadra , sur Bagdad (encore une ville, cette fois en Irak, qui vit dans la terreur) ? Mais bon, je vais faire de mon mieux pour en dire quelques mots.

    Pour fuir la guerre avec l'U.R.S.S., Baba et son fils partent pour les États-Unis où Amir va débuter dans la littérature et se marier avec Soraya (une enseignante). Amir avait un ami, Hassan (resté au pays), avec qui il avait un point commun : tous deux avaient perdu leur mère.

    La famille s'installe.. La vie est calme, bien rythmée et un jour, Amir reçoit une lettre envoyée par un ami de son père, qui lui demande de venir avec seulement ces quelques mots : « Viens. Il existe un moyen de te racheter”.
    Suite à cette lettre, des souvenirs douloureux : il se remémore avec souffrance, le fait d'avoir trahi Hassan alors que celui-ci avait besoin d'aide. Mais s'il veut se racheter, il va devoir faire une plongée en plein coeur de l'Afghanistan et de ses talibans. - sans oublier son passé.

    On lit une histoire d'amitié mais aussi de trahison ainsi que l'arrivée des terribles talibans.
    Et dire qu'avant, les enfants pouvaient encore jouer dans les rues pour faire voler "Les cerfs-volants de Kaboul » !

    J'avais eu un gros coups de coeur pour ce livre si émouvant – pour la description que fait l'auteur, des personnages – pour ce vibrant témoignage (concernant les années 1960 - 1970) - et pour ce récit sur la terreur que sèment ces talibans en bouleversant des vies innocentes.

    On ne peut que certifier que c'est un très bel hommage pour ce pays, l'Afghanistan et son peuple. Il va se remémorer la violence qu'il a connue avec les exactions commises par les talibans : le viol des enfants – les femmes fouettées tout simplement parce qu'elles portent des chaussures à talons – elles sont lapidées … et j'en passe...

    Pour confirmer mes propos, je vous livre ces deux éloges :
    « L'intensité dramatique de cette histoire de culpabilité et de rédemption ferait déjà de ce premier roman une oeuvre littéraire remarquable. Mais ce serait oublier la redoutable analyse de l'histoire et de la culture afghanes, de la monarchie de Kaboul aux talibans du 11 septembre. le tout forme un bijou tragique. » (Julien Bisson, Lire.)
    « Portrait d'un homme en proie à son passé, ce premier roman de Khaled Hosseini dit aussi l'histoire d'un peuple. A l'instar de son personnage, l'auteur a quitté son pays après l'invasion soviétique. le tableau qu'il en dresse, tout de contraste entre un passé idéalisé et la tourmente du présent, offre un très beau témoignage sur ce lien viscéral qu'entretient un homme avec sa terre natale ». (Pauline Perrignon ,Télérama)

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.