Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les années virginales

Couverture du livre « Les années virginales » de Christian Sabba Wilson aux éditions Erato Editions
Résumé:

Basée sur une histoire vraie, « les années virginales » est la première partie s´une saga familiale, les « Dubourg du BERRY », famille de la grande noblesse française, affrontée à un au destin singulier, sous la houle de nouvelles valeurs et de nouveaux modes de vie.


Comment sauver le... Voir plus

Basée sur une histoire vraie, « les années virginales » est la première partie s´une saga familiale, les « Dubourg du BERRY », famille de la grande noblesse française, affrontée à un au destin singulier, sous la houle de nouvelles valeurs et de nouveaux modes de vie.


Comment sauver le trône de France et réinstaller un roi en terre de France ? Hanna, la fille aînée de la noble famille, est blonde et ça compte ; c´est un signe des dieux !

Hanna qui aime Wagner et les livres est chargée de redorer le blason familial et national. Fernande, sa petite soeur, qui est brune avec les formes des femmes du sud, a de la chance ; elle peut coucher avec la terre entière et vivre ses fantasmes.
Tant que personne ne le sait.

Donner votre avis

Avis (1)

  • Ce roman, "les années Virginales ", est le 2e roman de Christian Sabba Wilson, que je lis, après avoir entendu parler de cet auteur, on ne peut plus précieux. L'impression qu'il donne est celle d'un ancien professeur de francais qui écrit des livres avec la munitie d'un horloger. Cela peut...
    Voir plus

    Ce roman, "les années Virginales ", est le 2e roman de Christian Sabba Wilson, que je lis, après avoir entendu parler de cet auteur, on ne peut plus précieux. L'impression qu'il donne est celle d'un ancien professeur de francais qui écrit des livres avec la munitie d'un horloger. Cela peut devenir laborieux. Le sujet ne m'a pas séduit, de prime abord; je ne comprenais pas ce que cette jeune fille, Mlle Hanna, Dubourg du Berry, recherchait in fine. On la voit écartelée par une libido obsédante et sans limite, rêver du lit de son pére, en vouloir à la terre entière , y compris à sa petite soeur, qui semble plus moderne, plus libre, et plus épanouie qu'elle. En réalité elle couche avec qui elle veut, sans se soucier de l'étiquette familiale .
    Puis c'est le conflit ouvert avec sa mére, ( une Simonneta ) qui ne demande qu'à l'aimer ! C'est ici que ce roman de moeurs bourgeoises, est devenu trés intéressant. Comment mettre le bon curseurs sur l'éducation de nos enfants ? Qui donne la mesure et qualifie les comportements des uns et des autres ? Le basculement vers une société ouverte et sans valeurs figées et certaines, nous oblige-t-il à la longue, à devenir, les "alter égaux "de nos enfants? Et, de fil en aiguille, les parents ne vont-ils avoir que le rôle de geniteur et confier l'éducation de nos enfants, à des tuteurs extérieurs patentés par les services de l'Etat.
    Moi j'ai peu la larme à l'oeil de voir cette pauvre femme, la maman d'Hanna, victime parmi les victimes, se faire maltraiter par sa fille qui lui dénie le droit d'être l'épouse de son pére...
    Ce roman est , pour moi un coup de semonce. Il pose un tas de questions dérangeantes. Quelle famille pour demain ? Ou seront les limites et quelle éducation, pour nos enfants demain... ?
    Ce monde en mutation, est cruel, pour les grandes familles de la noblesse francaise . En résume, ce livre est un bon roman, mais, il faudrait que les maisons d'éditions fassent un peu plus attention aux corrections.
    Antonin.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.