Le silence des termites

Couverture du livre « Le silence des termites » de Xavier Patier aux éditions Table Ronde
  • Date de parution :
  • Editeur : Table Ronde
  • EAN : 9782710331001
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Dans une France futuriste, le jeune farcisse et son ami Brice se préparent à exposer les oeuvres de l'odieux peintre Spick au Centre fléchi, leur galerie d'art de Montpellier. Narcisse n'a guère le coeur à l'ouvrage : Sylvie, la femme qu'il aime, vient de l'éconduire sans explication. A la... Voir plus

Dans une France futuriste, le jeune farcisse et son ami Brice se préparent à exposer les oeuvres de l'odieux peintre Spick au Centre fléchi, leur galerie d'art de Montpellier. Narcisse n'a guère le coeur à l'ouvrage : Sylvie, la femme qu'il aime, vient de l'éconduire sans explication. A la veille du vernissage, un immeuble s'écroule. Les jours suivants, plusieurs tombent en miettes. Une espèce inconnue de termites a envahi la ville. Laissant derrière lui l'introuvable Sylvie, Narcisse se résigne à fuir. Il part à l'aventure avec Brice et leurs voisins de la rue du Cygne, dont le commandant Loudéac, qui s'autoproclame chef du groupe. Commence alors un exode sur des routes livrées aux troupes, aux milices et aux réfugiés, où tous les repères volent en éclats. Dans ce roman apocalyptique et drôle, l'effondrement de l'immobilier provoque en quelques jours celui de la civilisation tout entière.

Donner votre avis

Avis(3)

  • J'ai bourlingué dans Montpellier, petit, mais j'y ai pas cru à cette mauvaise fable. Désolé, je ne sais pas bien faire les reproches, mais vous vous êtes torturé l'esprit. A moins que je ne puisse attribué cette diablerie à un coup de Tramontane. Pourquoi que le termite y viendrai dans le Sud, y...
    Voir plus

    J'ai bourlingué dans Montpellier, petit, mais j'y ai pas cru à cette mauvaise fable. Désolé, je ne sais pas bien faire les reproches, mais vous vous êtes torturé l'esprit. A moins que je ne puisse attribué cette diablerie à un coup de Tramontane. Pourquoi que le termite y viendrai dans le Sud, y en a pas assez des calamités, entre les touristes, l'explosion démographique, les algues de l'étang de Thau, la décharge, la raffinerie, les étangs qui crèvent, la garrigue qui se bétonne... Vé y en a des calamités, des biens réelles engluées dans le Monoï. Alors, une galerie OUI, mais il faut dire d'où elle vient toute sa matière à votre Spick pour qu'il l'étale et tente d'en faire du pognon !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • c est pour vous la civilisation mais pour moi c est l impasse dont les hommes qui s avent pas gerrer et n ont pas de coeur que la paie regne dans notre monde pourquoi pas la paie c est l eternitee
    Voir plus

    c est pour vous la civilisation mais pour moi c est l impasse dont les hommes qui s avent pas gerrer et n ont pas de coeur que la paie regne dans notre monde pourquoi pas la paie c est l eternitee

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Xavier Patier nous emmène dans une histoire qui raconte la fin de notre civilisation.
    Les ouvrages « millénaristes » existent depuis bien longtemps et chacun a son originalité. Celle du « Silence des Termites » réside dans le fait que la cause du déclin de l’humanité est une civilisation non...
    Voir plus

    Xavier Patier nous emmène dans une histoire qui raconte la fin de notre civilisation.
    Les ouvrages « millénaristes » existent depuis bien longtemps et chacun a son originalité. Celle du « Silence des Termites » réside dans le fait que la cause du déclin de l’humanité est une civilisation non technologique, celle de ces termites omnivores qui se nourrissent de béton, de bois ou de câbles électriques. Entre les hommes et les termites, il n’y a aucune communication. L’histoire est alors le prétexte pour l’auteur de dépeindre au vitriol les humains confrontés à la perte de leur confort et de leurs repères. Il y a quelque chose de terrifiant dans la logique mise en oeuvre par Xavier Patier.
    L’ouvrage pouvait se terminer soit sur une note d’optimisme soit dans une complète désespérance. L’auteur a choisi de nous donner une lueur d’espoir. Je laisse aux autres lecteurs le soin de trouver le mot de la fin car je ne voudrais pas déflorer le sujet.
    Quant au style de l’auteur, il est brillant, élégant et simple. Il n’y a dans le texte aucun mot incompréhensible, aucune citation ésotérique, ni à l’autre extrême aucun modernisme de mauvais aloi.
    J’ai vraiment aimé.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions