Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La nuit du sacre

Couverture du livre « La nuit du sacre » de Thierry Berlanda aux éditions Numeriklivres
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Avis (2)

  • Depuis novembre 2016, Thierry Berlanda nous propose de retrouver dans un 3ème opus, le Prince Akhavan et c’est avec impatience que j’ai rejoint les protagonistes d’une époustouflante chasse à l’homme.
    A nouveau, tous les ingrédients d’un excellent thriller sont réunis. L’insoutenable suspens...
    Voir plus

    Depuis novembre 2016, Thierry Berlanda nous propose de retrouver dans un 3ème opus, le Prince Akhavan et c’est avec impatience que j’ai rejoint les protagonistes d’une époustouflante chasse à l’homme.
    A nouveau, tous les ingrédients d’un excellent thriller sont réunis. L’insoutenable suspens débute d’emblée avec une incroyable violence et nous désarçonne dès les premières pages.
    Allons bon, le Prince n’a nullement perdu de sa vigueur, alors qu’on le pensait définitivement évaporé dans la nature !
    Pas de répit donc pour Jeanne et son fils, déjà si profondément éprouvée depuis 3 ans, Falier, Lartigue et Bareuil…
    Les deux précédents romans nous emportaient dans le sillage de cet étrange prince déchu, et tout ce petit monde s’acharnera à nouveau à mettre un terme à ses immondes crimes. Un suspense à son comble, mené de main de maître par l’auteur et le dévoiler par quelques détails serait sacrilège.

    Inutile de rivaliser donc avec lui, mais je souhaite absolument éveiller en vous l’impatience de suivre la traque de ce criminel qui perd incroyablement au fil du temps toute apparence humaine. Plongé dans un fantasque et captivant récit, on s’interroge même sur la réalité de l’existence de ce prince morbide. Pourtant force est de constater une incroyable énergie de vie qu’il est indispensable de décrypter au-delà de ses pulsions rituelles si intensément décrites.


    " – Excusez-moi, on est tous tellement secoués par la mort des collègues … Les théories de Bareuil nous sont passées un peu au dessus de la tête.

    -Je comprends.

    -Renaître, oui, identique à l’enfant qu’il était en 79, en Iran, au moment de l’écroulement de son monde. Et cet enfant, c’est le fils de Jeanne. Bareuil prétend qu’Avarahani veut procéder à ce qu’il appelle une transmutation.

    -Bon sang, qu’est-ce que c’est que ça ? Je veux bien que la logique de cet enfoiré princier ne soit pas la nôtre, mais là, on a vraiment quitté le système solaire… Je cale.

    -Il y a de quoi. Aravahani veut que son esprit entre dans le corps du gosse, et cc’est ce qu’il voulait déjà lors de ses crimes précédents.

    -C’est son truc ça : redémarrer de zéro, faire que ce qui a été n’ait pas été. Marche arrière jusqu’à l’aiguillage, et nouveau départ sur les bons rails."

    Le souffle coupé par cette poursuite effrénée, je viens ici confirmer les nombreuses et élogieuses critiques.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • http://lireetrelire.blogspot.fr/2016/12/la-nuit-du-sacre-thierry-berlanda.html
    Mon résumé :

    Même si « la fureur du prince » est toujours d’actualité, Jeanne Lumet a décidé de recommencer à vivre normalement. Il y a toujours une série de 3 verrous de sécurité sur la porte de son appartement,...
    Voir plus

    http://lireetrelire.blogspot.fr/2016/12/la-nuit-du-sacre-thierry-berlanda.html
    Mon résumé :

    Même si « la fureur du prince » est toujours d’actualité, Jeanne Lumet a décidé de recommencer à vivre normalement. Il y a toujours une série de 3 verrous de sécurité sur la porte de son appartement, mais elle a recommencé à donner des cours à la fac. De même, elle s’est séparée de Paul, à qui elle accepte de confier régulièrement Léo. Elle utilise sa voiture pour se déplacer dans Paris…
    Mais ce nouvel équilibre est sur le point de vaciller.
    D’abord à cause de Pascal Durieu, poursuivi pour avoir héberger « le Prince » pendant sa cavale, celui-ci se suicide en plein tribunal à la veille de son procès. Remettant ainsi en lumière dans les médias toute l’affaire Aravahani ainsi que les noms du Commandant Lartigue, de l’ancien commandant Falier et encore plus celui du Professeur Bareuil.
    Et ensuite, parce qu’au même moment, Juliette Madamour, l’OPJ chargée de l’enquête toujours en cours sur le Prince prend contact avec la jeune professeure pour lui demander son aide.

    Mon avis :
    Se plonger dans un livre de Thierry Berlanda, c’est prendre de gros risques.
    D’abord celui de ne plus être capable, tout le temps de votre lecture, de mener à bien vos tâches quotidiennes, de voir vos amis, votre famille. En effet, comment abandonner sans état d’âme, Jeanne en pleine discussion avec le commandant Falier, ou le Prince en train de faire ce qu’il préfère… tuer ? Surtout que l’auteur a le don pour trouver les mots justes ; aussi bien pour décrire une scène de sanglante, que les émotions de ses personnages. Et que dire des discussions de Bareuil avec les personnes qu’il rencontre : elles sont tout simplement savoureuses.
    Vous prenez aussi le risque de vous attacher aux personnages (à Jeanne, à Juliette, à Léo, à Falier, ou Lartigue) ou de les détester (Bareuil, le Prince...)

    Mais vous prenez surtout le risque d’être surpris.
    Surpris par l’imagination débridée de l’auteur pour tuer une personne (surprise encore plus grande quand on a eu, comme moi la chance de rencontrer et de discuter avec l’auteur en chair et en os).
    Surpris par les rebondissements qui vous tiennent en haleine jusqu’au bout (car à chaque fois on se dit « oh non il ne va pas… » puis «si, il a osé !!! ». On est loin du polar/thriller convenu ! Il a l’art et la manière de faire surgir un rebondissement au moment où vous pensez que tout était enfin résolu !
    Enfin, surpris par son talent d’écriture qui vous happe dès les premiers pages et vous empêche d’interrompre votre lecture !
    S’il vous manque un argument pour vous convaincre de lire cette trilogie, je peux rajouter que l’auteur de ne se cantonne pas à un simple polar. J’ai apprécié la description très réaliste (et assez critique), de la façon dont fonctionne nos chaines d’informations, sa vision du journalisme, des avocats…
    Je ne vois pas quoi rajouter pour vous convaincre que ce livre est un coup de cœur ….
    Par contre je ne peux finir mon article sans remercier l’auteur de sa dédicace et des deux discussions que nous avons eu (la première à l’occasion du salon de Vilennes, la seconde à l’occasion d’une séance de dédicace à la librairie Mic-Mac).
    Des discussions ouvertes et très intéressante sur l’écriture, ses lectures mais aussi sur notre monde et sur l’actualité !
    Mention spéciale aussi pour la couverture de la série !!!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.