Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Ingres Collages

Couverture du livre « Ingres Collages » de Adrien Goetz aux éditions Le Passage
  • Date de parution :
  • Editeur : Le Passage
  • EAN : 9782847420807
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Montauban, ville natale d'Ingres, possède un trésor : l'ensemble des dessins de l'atelier du maître. Florence Viguier, conservatrice du Musée Ingres, lance cette année une nouvelle série d'expositions, afin de présenter par roulement ce fonds fragile qui ne peut être montré en permanence. Elle a... Voir plus

Montauban, ville natale d'Ingres, possède un trésor : l'ensemble des dessins de l'atelier du maître. Florence Viguier, conservatrice du Musée Ingres, lance cette année une nouvelle série d'expositions, afin de présenter par roulement ce fonds fragile qui ne peut être montré en permanence. Elle a décidé de donner carte blanche à des écrivains, des artistes, des historiens de l'art. Adrien Goetz, romancier qui a fait revivre Ingres dans La Dormeuse de Naples (Le Passage, Prix des Deux Magots, Prix Roger Nimier en 2004), mais qui est aussi historien de l'art, maître de conférences à l'université de Paris-Sorbonne, ouvre cette série avec Collages d'Ingres. L'exposition annoncera et accompagnera, à Montauban puis à Strasbourg, la grande rétrospective Ingres qui se tiendra au Louvre à partir de janvier 2006.
Plutôt que de présenter des dessins « achevés », aboutis - ceux que l'exposition du Louvre privilégiera -, Adrien Goetz s'est intéressé à toutes les feuilles qui témoignent du travail de l'artiste, de la technique de l'atelier. Elles sont nombreuses : calques rapportés, collages d'études sur d'autres études, rapprochements d'images en apparence disparates. Un Ingres inconnu surgit alors de cette confrontation d'une centaine d'oeuvres méconnues, pour certaines jamais exposées. Le lecteur approchera au plus près la méthode d'Ingres, qui compose de manière savante et musicale et qui révèle dans ses dessins la clef secrète de ses tableaux. Et si Le Bain turc, l'Apothéose
d'Homère, Le Voeu de Louis XIII, ses toiles les plus célèbres, étaient, d'abord, des collagesoe
C'est aussi la révélation d'un Ingres « moderne », dans la suite de l'exposition Picasso-Ingres du Musée Picasso en 2004. Ingres fasciné par le corps en morceaux, les distorsions anatomiques, plus audacieux encore dans ces dessins qui n'étaient pas destinés à être montrés que dans ses oeuvres
« officielles ». Ingres qui, malgré lui, dans sa recherche de la beauté parfaite, ouvre la voie aux collages des surréalistes et des cubistes.

Donner votre avis