Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Esprit d'hiver

Couverture du livre « Esprit d'hiver » de Laura Kasischke aux éditions Christian Bourgois
Résumé:

En ce matin de Noël, Holly se réveille, en retard, hantée par un funeste pressentiment : l'impression que, quand elle est partie en Russie avec son mari seize ans plus tôt pour adopter Tatiana, quelque chose les a suivis jusque chez eux. Tandis qu'Holly tente de dissiper cette angoisse... Voir plus

En ce matin de Noël, Holly se réveille, en retard, hantée par un funeste pressentiment : l'impression que, quand elle est partie en Russie avec son mari seize ans plus tôt pour adopter Tatiana, quelque chose les a suivis jusque chez eux. Tandis qu'Holly tente de dissiper cette angoisse inexplicable, son mari, Eric, part en hâte pour l'aéroport où il doit retrouver ses parents venus fêter Noël avec eux.
Très rapidement, les incidents s'enchaînent : un blizzard fulgurant se lève et interrompt progressivement toute possibilité de circulation automobile sur les routes environnantes. Alors qu'Eric se retrouve bloqué à l'hôpital où il a dû conduire d'urgence ses parents, les autres invités se décommandent successivement. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana. Se met alors en place un huis clos hivernal au fil duquel le comportement de sa fille apparaît de plus en plus étrange et incohérent.
Elle qui était toujours apparue comme une enfant sage, attentionnée, affectueuse, ne cesse depuis son réveil de lui assener des reproches. Attitude relativement classique de la part d'une adolescente, mais déconcertante de la part de Tatiana du fait de son caractère si soudain. Pourquoi a-t-elle choisi cette matinée tendue pour égrener tous ses griefs à sa mère ? L'explication est-elle à chercher du côté des années qu'elle a passées à l'orphelinat en Russie ? Aurait-elle conservé de ces moments certains traumatismes ou faiblesses de constitution qui ne ressurgiraient que maintenant ? Les sautes d'humeur incessantes de Tatiana, entre tendresse et agressivité, sont aussi marquées par des changements de vêtements qui la font passer du statut de petite fille à celui d'une adolescente très féminine et délurée.
De même, ses allées et venues incessantes entre la cuisine et sa chambre ne font qu'accroître le trouble de Holly à son égard. Une série d'apparitions et de disparitions assez perturbantes pour inciter sa mère, inquiète de ses silences répétés et inexpliqués, à tenter de l'espionner, de l'autre côté d'une porte que Tatiana n'avait encore jamais verrouillée jusqu'à ce jour... Au fil de cette matinée raccourcie mais à la temporalité distendue, Holly fait défiler les souvenirs qui l'ont conduite à adopter Tatiana, les voyages en Russie effectués pour l'occasion, et à la faveur de ces souvenirs ressurgit, désormais indélébile, cette angoisse qui l'assaillit depuis son réveil.
Elle rend aussi compte de certaines frustrations personnelles, comme le renoncement à l'écriture, une occupation avec laquelle elle aimerait renouer mais qui semble difficilement conciliable avec sa condition de mère, et la maladie à laquelle elle a été confrontée. Les coups de téléphone, de plus en plus lapidaires, rythment cette matinée qui tourne au cauchemar, les catastrophes météorologiques s'ajoutant aux incidents domestiques et aux interventions agressives et perturbantes de Tatiana.
La tension va ainsi croissant, laissant Holly de plus en plus seule et désemparée, jusqu'à la chute finale, condensée en quelques lignes, qui bouleverse la lecture et remet l'ensemble du récit en perspective. Aussi happant qu'oppressant, Esprit d'hiver constitue un brillant huis clos au fil duquel Laura Kasischke introduit détails et indices en apparence banals et qui se révéleront glaçants. A travers ce roman dont le suspense est brillamment instillé et maintenu jusqu'à la dernière ligne, Laura Kasischke propose une réflexion sur ce que l'on refuse d'admettre, sur le déni, ainsi que sur le resurgissement des souvenirs enfouis, qui ne disparaissent jamais totalement.

Donner votre avis

Articles (6)

  • La bibliothèque idéale de Delphine Bertholon
    La bibliothèque idéale de Delphine Bertholon

    "Coeur-naufrage" le dernier roman de Delphine Bertholon vient de paraitre chez J.C. Lattès

  • #Reportage : nos lecteurs participent aux salons littéraires
    #Salon : Quand les lecteurs rencontrent les auteurs

    Quand nos lecteurs participent aux salons littéraires Retrouvez leur reportage : Lire en Poche à Gradignan, la fête du livre au Château du Clos de Vougeot, La Fête du livre de Merlieux, Lisle Noir, les vendanges du Polar,

  • Les explorateurs de la rentrée littéraire 2013 rendent leur verdict !
    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict !

    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict ! Parmi les romans sélectionnés, retrouvez leur critique dans la liste ci-dessous, en cliquant tout simplement sur le titre du livre. Nous vous présenterons très prochainement le palmarès de ces romans passionnants !

  • Des livres attendus pour la rentrée littéraire 2014
    Des livres attendus pour la rentrée littéraire 2014

    Comme toute rentrée littéraire de septembre, pointent quelques titres qui d'emblée laissent supposer le succès à venir. Parmi eux, des auteurs incontournables qui semblent une fois de plus très inspirés, des auteurs qui confirment leurs talents. Une rentrée foisonnante où les personnages historiques ont encore breaucoup de choses à révéler, des enchevêtrements familiaux aux sources inattendues, de quoi surprendre et satisfaire la curiosité des lecteurs !  

Avis (48)

  • C'est cela le génie du fantastique !
    Nous faire passer SUBTILEMENT d'une atmosphère réelle à une atmosphère irréelle teintée de folie..
    Qui est qui? Nos proches sont-ils des étrangers ?
    Un huis-clos glaçant et percutant..

    C'est cela le génie du fantastique !
    Nous faire passer SUBTILEMENT d'une atmosphère réelle à une atmosphère irréelle teintée de folie..
    Qui est qui? Nos proches sont-ils des étrangers ?
    Un huis-clos glaçant et percutant..

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Huis clos entre une mère et sa fille ... le jour de noël !
    Angoissant ! Suspens psychologique dans sa toute puissance ... Il faut attendre la toute dernière page pour comprendre ! Malgré quelques longueurs, cette lecture reste un choc ... je me suis demandée jusqu'au bout mais qu'est ce qui ne...
    Voir plus

    Huis clos entre une mère et sa fille ... le jour de noël !
    Angoissant ! Suspens psychologique dans sa toute puissance ... Il faut attendre la toute dernière page pour comprendre ! Malgré quelques longueurs, cette lecture reste un choc ... je me suis demandée jusqu'au bout mais qu'est ce qui ne va pas chez cette adolescente ... et quand on comprend, waowwww ... j'en reste perturbée !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ambiance étrange jusqu' à devenir inquiétante pour ce huis clos à deux : la mère et la fille .
    La description de l'orphelinat d'où vient Tatiana est terrible !
    L'écriture de cette auteure ( que je découvre avec ce roman ) exprime très bien les doutes , les questionnements , les peurs de la...
    Voir plus

    Ambiance étrange jusqu' à devenir inquiétante pour ce huis clos à deux : la mère et la fille .
    La description de l'orphelinat d'où vient Tatiana est terrible !
    L'écriture de cette auteure ( que je découvre avec ce roman ) exprime très bien les doutes , les questionnements , les peurs de la mère ...
    Bravo !
    Je pense que je relirai ce roman avec une attention particulière sur les passages dans lesquels apparaissent la fille pour m'apporter un autre angle de compréhension maintenant que je connais le dénouement du roman .

    Quelques longueurs cependant au milieu du roman .

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un roman glaçant à souhait. La tension augmente au fur et à mesure jusqu'à l'apothéose finale qui est tout autant dérangeante qu'inattendue.
    Le bémol : quelques longueurs du fait de redites quant aux deux voyages en Russie pour finaliser l'adoption…

    Un roman glaçant à souhait. La tension augmente au fur et à mesure jusqu'à l'apothéose finale qui est tout autant dérangeante qu'inattendue.
    Le bémol : quelques longueurs du fait de redites quant aux deux voyages en Russie pour finaliser l'adoption…

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Je comprends aussi bien les lecteurs qui ont adoré ce roman que ceux qui n'ont pas accroché, et je le reconnais sincèrement : je me suis posé la question de l'intérêt de cette histoire pendant le premier tiers. Holly se réveille tard le jour de Noël, son mari Éric également. C'est subitement la...
    Voir plus

    Je comprends aussi bien les lecteurs qui ont adoré ce roman que ceux qui n'ont pas accroché, et je le reconnais sincèrement : je me suis posé la question de l'intérêt de cette histoire pendant le premier tiers. Holly se réveille tard le jour de Noël, son mari Éric également. C'est subitement la course pour aller chercher les parents d'Éric à l'aéroport et préparer le repas pour tous les invités. Mais ce Noël ne sera pas comme les autres, le blizzard rend la circulation difficile, et Holly se retrouve seule avec sa fille adoptive Tatiana, qui a aussi tardé à se lever.

    Le récit alterne les souvenirs d'Holly, notamment ceux concernant les voyages en Sibérie pour l'adoption de Tatiana, et le présent, la cohabitation avec cette fille de quinze ans dont les réactions d'adolescente semblent bien exacerbées en ce jour de fête.

    Une atmosphère étrange s'installe peu à peu, renforcée par une impression bizarre qui obsède Holly depuis son réveil. La tension se fait de plus en plus pesante, et mon intérêt a commencé à s'intensifier pour ne plus faiblir jusqu'à un dénouement que je pressentais surprenant. Dommage pour ceux qui l'ont vu venir, ce qui a forcément gâcher leur plaisir les plaçant du coup dans la deuxième des catégories citées en début de chronique. J'avoue pour ma part, après m'être trouvé dans une impatience grandissante de savoir où allait mener ce huis clos de plus en plus impressionnant entre mère et fille, avoir été bluffé par une fin qui m'a toutefois un peu mis mal à l'aise.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Il s'agit d'une relecture. J'avais déjà lu ce roman à sa sortie, fin 2013 ou début 2014, je ne sais plus, et, depuis, il continuait de me hanter. Je me disais que je le relirais un jour, à la lueur cette fois-ci de la fin que je connaissais (et que je ne raconterai pas, bien évidemment, pour ne...
    Voir plus

    Il s'agit d'une relecture. J'avais déjà lu ce roman à sa sortie, fin 2013 ou début 2014, je ne sais plus, et, depuis, il continuait de me hanter. Je me disais que je le relirais un jour, à la lueur cette fois-ci de la fin que je connaissais (et que je ne raconterai pas, bien évidemment, pour ne pas spoiler).

    J'en dirai d'ailleurs peu sur l'intrigue. Holly, quadragénaire, se réveille le matin de Noël angoissée, persuadée que quelque chose les a suivis depuis la Russie, là où avec son mari ils ont adopté une petite fille, Tatiana dite Tattie. La matinée n'arrangera rien car, levés en retard, Holly, qui reçoit en ce jour de Noël, doit encore cuisiner et son mari doit aller chercher ses parents à l'aéroport. Et Tatiana, ado de 15 ans, se montre particulièrement revêche. Sans oublier le blizzard qui se lève, rendant les routes impraticables, les invités se décommandent les uns après les autres. Un long, troublant et étrange face à face se déroule alors entre mère et fille.

    J'ai pris encore plus de plaisir à cette deuxième lecture qu'à la première. le fait de savoir la fin n'a rien gâché, j'ai simplement lu le roman sous un autre angle. Ce huis-clos glaçant, à tous points de vue, est une parfaite réussite selon moi. Il faut dire que j'adore, oui oui oui j'adore, la plume de Laura Kasischke, ainsi que son esprit tortueux. Elle fait partie d'après moi des auteurs contemporains les plus doués. En fait, elle est surtout l'une de mes préférés. Et ici, elle est au sommet de son art, rendant la tension de plus en plus palpable, l'atmosphère presque irrespirable jusqu'à la fin.

    En résumé, si vous ne connaissez pas l'oeuvre de Laura Kasischke, je ne peux que vous encourager à vous y plonger. Esprit d'hiver est généralement un de ceux qui plaisent le plus. Cependant, j'ai conscience que l'écriture de l'auteure ne plaît pas à tout le monde. Mais si vous aimez, ce sera une merveilleuse lecture.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Chronique : https://leschroniquesdenounett.blogspot.com/2020/01/chronique-litteraire-esprit-dhiver-de.html

    Ce n’est pas le premier roman que je lis de cette auteur, j’avais déjà lu il y a quelques années "A moi pour toujours", un roman qui m’avait marqué.

    Cette histoire se déroule le matin...
    Voir plus

    Chronique : https://leschroniquesdenounett.blogspot.com/2020/01/chronique-litteraire-esprit-dhiver-de.html

    Ce n’est pas le premier roman que je lis de cette auteur, j’avais déjà lu il y a quelques années "A moi pour toujours", un roman qui m’avait marqué.

    Cette histoire se déroule le matin de Noël, Holly ayant pas mal bu la veille, s’est réveillée plus tard que prévu alors qu’elle a un repas de famille à préparer, son mari est parti récupérer ses parents à l’aéroport la laissant avec leur fille à la maison.
    Alors va commencer un huis clos étrange avec sa fille. De façon angoissante, la tension va monter au fil du récit.
    À la lecture de cette histoire, un sentiment d’isolement m’a envahi, on se sent prisonnier avec les personnages dans cet environnement, on est mal à l’aise.
    Cette ambiance est ponctuée de flash-back sur le passé d'Holly, notamment et on est un peu perdu car on comprend pas où l'auteur veut nous amener mais cela ne nous empêche pas d’être appelé par cette écriture addictive et percutante. On a envie de comprendre ce qui se trame, cette ambiance entre les personnages est à la limite du surréalisme tant eux-mêmes ne se comprennent pas entre eux.

    SUITE SUR MON BLOG

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce n'est pas mon premier livre de Laura Kasische, j'ai déjà lu "les revenants" que je n'avais pas apprécié, mais quelques années plus tard, je retente l'expérience après avoir lu de bons avis, je n'ai pas du tout accroché certes, on peut se poser des questions sur la féminité lorsqu'on ne peut...
    Voir plus

    Ce n'est pas mon premier livre de Laura Kasische, j'ai déjà lu "les revenants" que je n'avais pas apprécié, mais quelques années plus tard, je retente l'expérience après avoir lu de bons avis, je n'ai pas du tout accroché certes, on peut se poser des questions sur la féminité lorsqu'on ne peut pas mettre au monde (est ce la fin de notre état de femme ?), sur les choix d'une adoption (ais, je fais le bon choix ?), sur les liens mere/fille surtout quand elle n'est pas de notre propre sang (cela change t'il change quelque chose à l'amour qu'on peut porter ?) mais ce n'était pas ce que je m'attendais en lisant ce livre, mais à un cote angoissant à la place, j'ai eut le droit à quelques coups de fil sur son iPhone (je ne sais pas combien de fois elle écrit cela vive la pub pour Apple.) , sur son rôti (je finissais par le voir dans mon four) , sur ses flash-back en Sibérie ( après lecture, je n'ai pas envie d'aller visiter la Sibérie) , sur les invites qui tour à tour ne viennent pas ...

    Bon d'accord je me suis aussi posée des questions même si les personnages m'énervaient, je me demandais sont elles complètement immatures, folles, possédées ? Je reconnais que je m'attendais pas à la fin, mais à force de m'ennuyer en tournant les pages par manque d'action, je ne peux pas relever plus la note.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com