Dans un avion pour Caracas

Couverture du livre « Dans un avion pour Caracas » de Charles Dantzig aux éditions Lgf
  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253167433
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

La vie, c'est un voyage dans le ventre d'un avion où, pour se distraire de ses douleurs, on regarde par les hublots. Ce roman commence quand un Boeing décolle pour Caracas et s'achève au moment où il va atterrir. Entre les deux, le narrateur, parti chercher son meilleur ami qui a disparu au... Voir plus

La vie, c'est un voyage dans le ventre d'un avion où, pour se distraire de ses douleurs, on regarde par les hublots. Ce roman commence quand un Boeing décolle pour Caracas et s'achève au moment où il va atterrir. Entre les deux, le narrateur, parti chercher son meilleur ami qui a disparu au Venezuela, regarde par les hublots de sa vie. Il est question d'amitié. Son ami lui en a dit des choses violentes. Il est question de sexe. Son ami a été abandonné par sa compagne. Il est question de politique. Son ami est allé enquêter sur Hugo Chávez. Il est question de noms, de rire, d'amour, de petits bruns, d'océans, du populisme qui submerge le monde comme une marée, de tout ce qui se passe durant un long trajet en avion. Il est question de nous. C. D.

Donner votre avis

Articles (2)

  • La Bibliothèque idéale de Charles Dantzig
    La Bibliothèque idéale de Charles Dantzig

    A l'occasion de la sortie de son nouveau roman, Charles Dantzig nous présente sa bibliothèque idéale.

  • Interview de Charles Dantzig
    Interview de Charles Dantzig

    Dans un avion pour Caracas, (Grasset) Un intellectuel parisien décide de se rendre au Venezuela pour écrire un livre sur Chavez. Mais il disparaît, enlevé par une fraction trouble du pays. Le narrateur qui est aussi un fidèle ami, décide de le rejoindre. Le voyage jusqu’à Cararas est pour lui l’occasion de se replonger dans la vie de ce linguiste iconoclaste et séduisant, un homme pudique qui se cache derrière les mots.

Avis (2)

  • Le narrateur prend l’avion pour Caracas, afin d’enquêter sur la disparition de son ami écrivain, Xabi Puig.
    C’est l’occasion de décrire les amours et amitiés de Xabi, son départ au Venezuela afin de découvrir Hugo Chavez et ainsi critiquer avec cynisme les régimes totalitaires.
    L’auteur...
    Voir plus

    Le narrateur prend l’avion pour Caracas, afin d’enquêter sur la disparition de son ami écrivain, Xabi Puig.
    C’est l’occasion de décrire les amours et amitiés de Xabi, son départ au Venezuela afin de découvrir Hugo Chavez et ainsi critiquer avec cynisme les régimes totalitaires.
    L’auteur développe aussi les romans de Xabi Puig , ses livres sur les mots. Il y a de très belles réflexions sur l’amitié.
    « philologue, remarques sur la vie, essais, un peu récits, parfois fiction, toujours fragments… »
    Cette phrase résume parfaitement le contenu du livre de Charles Dantzig. Il regroupe des idées souvent avec des mises en forme, répétitions intéressantes mais le style est tellement décousu que j’ai eu de la peine à fixer mon attention.
    Dommage car l’auteur ne manque ni d’idées, ni d’humour

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Charles Dantzig est un écrivain subtil brillant érudit… Je dis écrivain parce que son métier est l’écriture (il publie, il édite), je pourrais tout aussi bien dire esprit (subtil brillant érudit…) ou même personnalité. Si j’allais jusque là, je devrais introduire le dandy. Mais revenons à...
    Voir plus

    Charles Dantzig est un écrivain subtil brillant érudit… Je dis écrivain parce que son métier est l’écriture (il publie, il édite), je pourrais tout aussi bien dire esprit (subtil brillant érudit…) ou même personnalité. Si j’allais jusque là, je devrais introduire le dandy. Mais revenons à l’écrivain ! C’est un écrivain de fragments, comme le montrent les articles de son Dictionnaire égoïste..., ou mieux encore les listes de son Encyclopédie capricieuse… Fragments encore que ses poèmes ! Et voici un roman fragmenté en courts chapitres qui, chacun, navigue au gré des humeurs du narrateur : quelques heures de vol dans un avion pour Caracas, à la recherche de son meilleur ami qui a disparu au Venezuela où il est parti enquêter sur Hugo Chávez. Le narrateur est journaliste (et homo), l’ami écrivain (et hétéro), plus précisément philologue, subtil brillant érudit… C’est aussi un roman à clés, l’auteur est assis entre les deux !
    « La vie, c’est un voyage dans le ventre d’un avion où pour se distraire de ses douleurs, on regarde par les hublots. » Ce qu’il voit de sa vie, le narrateur en parle : il est question d’amitié, d’amour et de sexe, de politique, des passagers aussi, de tout et de rien au gré de pensées flottantes dans l’entre-deux du vol. L’occasion est belle pour Charles Dantzig de développer sa vision du monde, livrée par fragments et fulgurances au gré de la conversation.
    Sa vision du monde est aristocratique, en réaction au populisme dont Chávez, « un mélange de Mussolini et de Michel Drucker » est la figure emblématique. Charles Dantzig stigmatise la vulgarité de l’époque. N’y voyez pas arrogance sociale : « Ce ne sont pas les peuples qui créent les populistes, mais les ploucs, les ploucs milliardaires. » Je souligne ce point qui rejoint ma pensée, parmi de nombreux autres conférant au livre son parfum de bouquet… subtil brillant érudit !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions