Dans la forêt sombre et mystérieuse

Couverture du livre « Dans la forêt sombre et mystérieuse » de Winshluss aux éditions Gallimard Bd

4.222222222

9 notes

Résumé:

Angelo, jeune apprenti aventurier féru de zoologie, prend la route en famille pour rendre visite à sa mémé géniale qui est très malade. Mais sur l'aire d'autoroute où ils s'arrêtent, ses parents l'oublient et repartent sans lui ! Terrorisé, Angelo décide de couper à travers la forêt, où il se... Voir plus

Angelo, jeune apprenti aventurier féru de zoologie, prend la route en famille pour rendre visite à sa mémé géniale qui est très malade. Mais sur l'aire d'autoroute où ils s'arrêtent, ses parents l'oublient et repartent sans lui ! Terrorisé, Angelo décide de couper à travers la forêt, où il se perd tout à fait. Sa rencontre avec de fascinantes créatures - de la luciole obèse à l'ogre terrifiant - vont faire de son singulier périple une aventure fantastique.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.25

    J'ai adoré cette BD à priori pour enfant, mais pas seulement. Angelo est un petit garçon féru d'aventure et d'exploration. Un jour il est oublié dans une aire de repos par ses parents partant voir la "mémé" très malade. Angelo d'abord paniqué se reprend et va vivre tout un tas d'aventures et rencontrer des personnages extraordinaires dont un nuage sentimental qui ne fait plus pleuvoir, une araignée qui le délivre d'un ogre qui veut le transformer en sushi pour son diner et surtout un singe qui lui prépare un élixir mais il ne faut pas tout dévoiler, un vrai coup de cœur pour cette BD de Winshluss auteur que je ne connaissais pas encore.

  • 0.15

    Angelo et sa famille se rendent au chevet de sa grand-mère à l'agonie. Sur une aire d'autoroute, le jeune garçon est oublié, et pénètre alors dans une forêt sombre et mystérieuse...
    Un récit d'aventures truffé de références. C'est initiatique, enlevé, acide, parfois cruel et plutôt drôle.
    J'ai notamment bien aimé le « running gag » autour de l'écureuil qui voulait être un oiseau:)

  • 0.2

    Je remercie Lecteurs.com et Gallimard de m'avoir permis de découvrir Dans la forêt sombre et mystérieuse de Winshluss.

    J'avais repéré cet ouvrage à la FNAC notamment attirée par sa luxuriante couverture, mais je n'avais pas craqué en raison des illustrations qui ne correspondent pas forcément à ce que j'attends quand j'achète un album. Je recherche en général les beaux coups de crayons et les dessins soignés. Avec Dans la forêt sombre et mystérieuse, ce n'est pas ce genre d'illustrations que vous retrouverez, mais plutôt des dessins simples qui vont à l'essentiel et qui sont mis en valeur par un très beau travail de colorisation.

    Si les dessins ne m'ont pas éblouie, je me suis néanmoins plongée dans l'histoire dès les premières pages de l'album. J'ai ainsi fait, avec plaisir et curiosité, la connaissance d'Angelo et de sa famille composée de ses parents, d'un frère "idiot" et d'une petite soeur coincée dans sa condition de bébé. Toute cette famille des plus banales est en route pour rendre visite à la grand-mère gravement malade quand un oubli sur une aire d'autoroute va contraindre Angelo à partir à l'aventure.

    Le moins que l'on puisse dire c'est qu'Angelo va être gâté de ce côté-là ! Il va en effet enchaîner les situations périlleuses et les rencontres improbables, certaines amicales comme Fabien un "oiseau" particulier et d'autres parfois franchement désagréables comme un ogre décidé à ne pas laisser filer son repas. Heureusement, le jeune garçon saura se montrer débrouillard surmontant les unes après les autres les situations pleines de danger qui se présentent à lui d'autant qu'il pourra compter sur sa chance et ses amis de fortune.

    Ces différentes péripéties fantastiques font incontestablement penser aux contes de notre enfance d'autant que l'auteur glisse, dans son album, quelques franches allusions que je vous laisserai le plaisir de découvrir. Néanmoins, à la différence des contes que nous connaissons tous plus ou moins, Dans la forêt sombre et mystérieuse possède une grosse touche humoristique qui rend la lecture très plaisante et très rapide. Vous vous surprendrez donc à sourire à de multiples reprises devant cette histoire presque effrayante, mais souvent amusante.

    Quant à Angelo, c'est un jeune héros plutôt attachant qui porte bien son nom puisqu'il ne va pas hésiter à porter secours aux personnes ayant besoin de son aide tout en gardant à l'esprit son objectif final : se rendre au chevet de sa grand-mère qu'il semble adorer. Il faut dire que cette dernière a l'air franchement sympa et "cool". Proche de ma grand-mère, j'ai, pour ma part, beaucoup aimé cette relation grand-mère/petit-fils même si elle n'est pas au centre de l'histoire, mais plutôt en filigrane. Seul petit défaut de notre mini héros, sa légère tendance à geindre dans les situations critiques, mais pour un enfant qui se retrouve seul perdu dans une forêt mystérieuse face à des créatures franchement bizarres voire inquiétantes, il s'en sort quand même très bien. Et puis, ses pleurs et ses craintes ne le rendent que plus crédible.

    Si j'ai beaucoup apprécié Angelo, je dois reconnaître que mon coup de cœur va à un personnage secondaire que j'ai trouvé adorable autant dans l'apparence que dans la personnalité. Il s'agit de l'inimitable Fabien que j'aimerais beaucoup voir prendre son envol dans sa propre aventure.

    En conclusion, si vous aimez les histoires avec du rythme, de l'humour et des rebondissements, Dans la forêt sombre et mystérieuse devrait vous plaire. Vous ne verrez pas les 160 pages défiler, pris dans le tournant des aventures d'Angelo menées tambour battant. Je vous invite donc à vous laisser tenter par cet univers particulier dans lequel l'auteur arrive à nous plonger rapidement et totalement grâce à un magnifique travail sur les couleurs et à la "simplicité" de son coup de crayon. Je mets des guillemets car je ne doute pas que sous cette apparente simplicité se cache beaucoup de travail.

  • 0.2

    Dans cette bande dessinée, lauréate de la Pépite d’or au Salon du livre jeunesse de Montreuil, Winshluss nous fait entrer dans un univers très particulier où son petit héros, Angélo se retrouve seul et perdu dans la forêt sombre et mystérieuse, qui donne le titre au livre.
    Mais qu’à cela ne tienne, Angélo qui ressemble physiquement plus à un adulte qu’à un enfant avec ses grosses lunettes carrées et son unique mèche sur le front, est féru de botanique. Sa curiosité et sa passion pour les petits et grands animaux vont l’aider à surmonter sa peur.
    Car au milieu des arbres se cachent de drôles de bêtes, comme cet écureuil qui parle et se déguise en oiseau car il veut à tout prix voler, ou encore un géant vert, Goouh, qui fait éclater dans sa bouche comme des pop-cornes des milliers de petites fleurs qui font un tapis de couleurs.
    On y rencontre aussi étonnamment des personnages bien connus des contes traditionnels comme ceux de Grimm venus habiter ce lieu étrange et fantastique.
    Mais Angélo n’a qu’une idée en tête retrouver ses parents et surtout sa mémé qu’il adore, « une mémé qui fait des supers câlins qui sentent bon mémé », une mémé tombée gravement malade et qu’il veut guérir.
    Comme Alice au pays des Merveilles, Angélo fera un petit bout de chemin dans un monde parallèle où Winshluss apporte sa touche d’humour dans cet album qui est sa première bande dessinée à destination des plus jeunes.
    Une bande dessinée qui se lit comme un roman au ton résolument contemporain aussi bien dans la représentation graphique que dans l’appropriation personnelle et originale de l’auteur de l’imaginaire collectif.

    Je remercie lecteurs.com et les éditions Gallimard de m’avoir fait découvrir cette bande dessinée atypique dans le cadre de l’opération « explorateurs de BD ».

  • 0.2

    Mon avis : En matière de bande dessinée, mes connaissances sont très limitées. En gros, elles se limitent aux classiques enfantins et à quelques rares titres plus adolescents. Je vais toutefois essayer d'écrire une chronique correcte sur le sujet. 

    Dans la forêt sombre et mystérieuse se présente sous la forme d'un gros livre. Cela m'a agréablement surprise. Je me suis arrêtée aux bandes dessinées au format Astérix. J'avoue que la surprise était plutôt plaisante. J'ai eu un peu plus de mal avec les dessins. C'est une question de goût bien évidemment. J'ai été habituée aux dessins plutôt ronds, façon dessin animé. J'ai été un peu déroutée par le graphisme choisi par Winshluss. Toutefois, je dois avouer que dans ce genre, les émotions sont très bien dessinées, on comprend en un coup d'oeil ce que le personnage ressent. Les couleurs en revanche m'ont beaucoup plu. 

    Pour ce qui est de l'histoire, on suit Angelo et sa famille, partis en route vers le domicile de leur grand-mère très malade. Après une pause sur une aire d'autoroute, la voiture repart, sans Angelo. Celui-ci se retrouve alors perdu dans la forêt, partant à la recherche du chemin de la maison familiale. Sur sa route, il croise différents personnages. Certains hostiles, d'autres amicaux. Chaque rencontre le fera réfléchir sur un tas de choses concernant la nature. Le lecteur est amené à réfléchir également. Cette histoire est un peu comme un conte initiatique. A la façon de Chihiro (le personnage de Miyazaki), on se demande si Angelo ne s'est pas tout simplement assoupi. Cette histoire paraît sortie de son imagination, et en même temps, on a envie d'y croire. 

    Le jeune lecteur aura matière à réflexion avec cette bande dessinée plutôt riche. Pêle-mêle, il rencontrera la peur, l'entraide, la déforestation, l'hostilité cachée derrière un visage et une offre affable. Je pense qu'il y a de quoi engager des discussions intéressantes entre un enfant et un adulte autour de cette bande dessinée. 

    Petit bémol cependant sur la fin. L'histoire se termine bien sous tout rapport. L'auteur n'hésitant pas à aborder des thèmes effrayants en les enrobant à peine, j'aurais pensé que la mort de la grand-mère serait logique. 

    Conclusion : ♥♥♥♥ Je n'ai pas aimé le graphisme des planches et j'aurais aimé une fin un peu plus cohérente, mais cette bande dessinée est particulièrement riche. Elle se lit intelligemment et saura faire réfléchir les enfants sans même qu'ils s'en rendent compte.

  • 0.25

    J'ai lu ce livre à mon fils de 5 ans et demi et au début, il a vraiment eu peur de l'atmosphère et des dessins !
    Mais très vite la curiosité l'a conduit à me demander la suite de l'histoire.
    Au final, il a beaucoup aimé cette histoire qui mêle passages amusants et personnages terrifiants (ou presque ! ).
    Merci pour cette belle découverte qui nous a emballée et pour ce bon moment de partage autour de la lecture !

  • 0.2

    l'histoire de cette BD me tente
    je vais aller de ce pas le chercher à la bibliothèque

  • 0.2

    Élue pépite d’or au dernier Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, cette BD jeunesse est une belle réussite. Faisons d’abord le pitch.

    Angelo est un jeune garçon brillant, scientifique dans l’âme. Il voue une passion pour les insectes qu’il essaie au mieux d’assouvir, embêté à la fois par un grand frère « complètement débile » et une petite sœur « bébé ». Tout se passe au mieux jusqu’à un coup de téléphone : Mémé est gravement malade et va bientôt mourir. La famille décide de lui rendre visite une dernière fois mais voilà qu’Angelo, en vadrouille pour chasser l’insecte, est oublié sur l’aire d’autoroute. Pour retrouver ses parents et la maison de mémé, il se retrouve à traverser une forêt luxuriante digne d’une jungle. Des événements fantastiques et effrayants s’enchaînent. Angelo rencontre ainsi tout un tas de personnages étranges : une chenille, un ogre, un écureuil qui se prend pour un oiseau ou encore Goouh, sorte d’esprit de la forêt.
    C’est la première fois que Winshluss se lance dans la BD jeunesse et si on retrouve la patte du dessinateur pour adulte avec une esthétique plutôt trash et un humour grinçant, cynique, force est de constater qu’il a su s’adapter parfaitement à l’univers enfantin. Cette sombre et mystérieuse forêt regroupe de multiples contes et légendes à la fois occidentaux avec les références à Alice au pays des merveilles ou à l’ogre mais aussi orientaux avec l’esprit de la forêt, la source de vie symbolisés par Goouh. Cruauté, fantastique et happy end (ce qui est rare chez Winshluss) sont ainsi à la portée des enfants à partir de 10/12 ans.

  • 0.25

    Dans la famille d’Angelo, les enfants se disputent comme dans toutes les fratries, la vie s’écoule normalement pour un petit garçon, jusqu’au moment où maman tombe en larme, mémé est malade, il faut partir la voir, vite !
    Le voyage est long, les parents stressés vont oublier Angelo sur le bord de la route. Alors comment faire ? Rester là ? Les rejoindre ? Angelo, petit garçon courageux décide de les retrouver. Mais pour cela il va devoir s’enfoncer dans la forêt sombre et mystérieuse, plus court chemin apparemment pour aller chez mémé. C’est le début d’un voyage qui aura pour Angelo le gout du parcours initiatique, mystérieux, terrifiant, rassurant aussi, et bourré de rencontres insolites qui sont prétextes pour l’auteur à faire émerger les peurs, mais aussi le courage, la ruse, et à rendre Angelo beaucoup plus fort face à l’adversité. Et si le deuil, la maladie, la peur sont de la partie, le ciel peut parfois malgré tout s’éclaircir à l’arrivée. Une superbe BD jeunesse.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Les articles associés

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Welcome to the death club Winshluss CORNELIUS

Voir tous les livres de Winshluss

Autres éditions

Dans la forêt sombre et mystérieuse Winshluss GALLIMARD BD

4.222222222

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com