Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Toni Morrison

Toni Morrison
Toni Morrison est née en 1931 à Lorain (Ohio) dans une famille ouvrière de quatre enfants. Après des études de lettres et une thèse sur le thème du suicide dans l'oeuvre de William Faulkner et de Virginia Woolf, elle fait une carrière de professeur aux universités de Texas Southern, Howard, Yale ... Voir plus
Toni Morrison est née en 1931 à Lorain (Ohio) dans une famille ouvrière de quatre enfants. Après des études de lettres et une thèse sur le thème du suicide dans l'oeuvre de William Faulkner et de Virginia Woolf, elle fait une carrière de professeur aux universités de Texas Southern, Howard, Yale et Princeton. Après avoir travaillé comme éditrice chez Random House, elle obtient en 1988 le prix Pulitzer avec Beloved. Le prix Nobel de littérature lui est décerné en 1993. Aujourd'hui retraitée de l'université, Toni Morrison a toujours eu le souci de s'entourer d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène - avec qui elle a régulièrement collaboré. En septembre 2011, elle a ainsi présenté l'adaptation de son Desdemona par Peter Sellars au théâtre des Amandiers de Nanterre.

Articles en lien avec Toni Morrison (5)

Avis sur cet auteur (73)

  • add_box
    Couverture du livre « Sula » de Toni Morrison aux éditions 10/18

    LALIE.01 sur Sula de Toni Morrison

    Un petit tour du côté de la grande Toni Morrison ? Alors c’est avec « Sula » cette fois. Un autre de ses livres lus depuis longtemps.

    « Deux destins » : Nel Wright et Sula Peace (douze ans en 1922) - jeunes filles filiformes - Nel était plutôt claire -couleur de papier de verre mouillé-...
    Voir plus

    Un petit tour du côté de la grande Toni Morrison ? Alors c’est avec « Sula » cette fois. Un autre de ses livres lus depuis longtemps.

    « Deux destins » : Nel Wright et Sula Peace (douze ans en 1922) - jeunes filles filiformes - Nel était plutôt claire -couleur de papier de verre mouillé- échappant aux quolibets les plus acerbes et au mépris des vieilles femmes championnes des histoires de métissage de leur communauté. Sula était plus sombre, d'un marron brun avec de grands yeux paisibles, des yeux purs pailletés d'or.

    Deux filles liées par l’amitié et des secrets parfois terribles - deux destins dans ce quartier déshérité du « Bottom ». Deux familles et deux éducations bien différentes vont les conduire sur deux voies séparées - deux façons de vivre dans cet univers rendu dur et cruel par un système politique et un système de croyances, mais en même temps un univers où l’humanité et la solidarité ne sont pas absentes.

    Dans cette petite communauté afro-américaine (essentiellement féminine, les hommes sont absents ou démissionnaires), les relations entre les personnages sont toujours passionnées voire violentes.

    C’est particulièrement le cas de Sula – Noire américaine - indépendante, audacieuse, qui fait vite scandale dans le village jusqu’à incarner le Mal (pas de façon injustifiée, mais pas forcément pour les bonnes raisons car les morts qu’elle a sur la conscience sont méconnus).
    L'histoire se déroule dans un quartier réservé aux noirs dans l'Ohio, de 1919 à 1965. L'histoire a lieu dans un village appelé le Fond, qui est un quartier de Medallion dans l'Ohio. Un jour, Sula décide de quitter son village pour découvrir d'autres villes américaines. À son retour dans l'Ohio, Sula se rend compte que tout a changé, y compris son amie Nel, qui est maintenant mariée et a des enfants...

    À travers l'histoire de Sula Peace, l'auteure aborde différents thèmes qui permettent de mieux cerner la vie d'une communauté noire mise à l'index par la société blanche et profondément raciste de cette époque.
    Toni Morrison a donc fait un portrait à multiples facettes : celui de Sula - fille puis femme noire libre et donc scandaleuse - celui de Nel, son double qui choisit de se conformer aux règles de sa communauté en se mariant - celui de la vie des femmes noires, rendue extrêmement difficile à cause de la double contrainte d'être le "sexe faible" et la "race inférieure".

    Ce livre dévoile également une analyse très fine du racisme dans ses multiples formes (de la plus frappante à la plus insidieuse) sous l'histoire d'une femme qui cherche à être libre dans un monde où elle a tout d'une prisonnière. Son combat est donc loin d'être facile et s'oppose à tout ce qu'elle rencontre : les Blancs, bien sûr, mais aussi la pression de sa propre communauté et même Nel, sa meilleure amie.

    Ce livre est donc à la fois l'histoire de la révolte d'une femme et une tranche de l'Histoire des États-Unis.
    Toujours la langue incisive de Toni Morrison et ses ambiances étranges, avec des personnages forts et hors du commun.

  • add_box
    Couverture du livre « Le chant de Salomon » de Toni Morrison aux éditions 10/18

    LALIE.01 sur Le chant de Salomon de Toni Morrison

    Voici un des premiers romans de Toni Morrison : « le chant de Salomon »

    Démarrage dans les années 40. Macon Mort Jr (surnommé Laitier) : On le surnomme « Laitier » parce que sa mère a continué de lui donner le sein en cachette jusqu'à ses trois ou quatre ans. Son vrai nom, est le même que son...
    Voir plus

    Voici un des premiers romans de Toni Morrison : « le chant de Salomon »

    Démarrage dans les années 40. Macon Mort Jr (surnommé Laitier) : On le surnomme « Laitier » parce que sa mère a continué de lui donner le sein en cachette jusqu'à ses trois ou quatre ans. Son vrai nom, est le même que son père.
    Il vit dans le Nord, dans la région des Grands Lacs – il est le troisième enfant et premier fils de Macon et Ruth Mort et fait partie de la bourgeoisie noire : sa mère est fille de médecin, son père s'enrichit dans la location immobilière (« Je vais te dire la chose la plus importante que tu auras jamais besoin de savoir : possède des choses. » déclare-t-il à son fils. « Un nègre dans les affaires, c'est une chose terrible à voir » constate une vieille femme qu'il a expulsé).
    En grandissant, il va progressivement découvrir l'histoire et les tensions familiales - transgresser un interdit en allant rencontrer la soeur de son père (un de ces personnages de femme à la Toni Morrison, forte et marginale, un peu folle un peu sorcière). Trop riche pour s'intégrer aux noirs - trop noir pour fréquenter les blancs - Laitier développe un lien fort avec son unique ami, Guitare.

    Aux trois-quarts du roman commence la deuxième partie, où Laitier devenu adulte se lance dans une quête au trésor qui va devenir une quête de ses origines et de celles de sa famille. L'ambiance s'imprègne un peu de magie et de fantastique, tandis que Guitare, devenu aigri par sa condition et affolé par l'odeur d l'or, rôde comme un spectre menaçant.

    Quête d'identité - quête des origines - quête d'amour - renoncement pour se libérer.

    Ce livre est riche du témoignage social qu'il porte et de l'humanité qui l'habite.

    Le Cantique des cantiques dit aussi Cantique ou «Le chant de Salomon », est un livre de la Bible. Il revêt la forme d'une suite de poèmes - de chants d'amour alternés entre une femme et un homme (voire où plusieurs couples s'expriment), qui prennent à témoin d'autres personnes et des éléments de la nature. C'est l'un des livres de la Bible les plus poétiques.

    Son écriture est attribuée traditionnellement à Salomon, roi d'Israël. le texte est lu à la synagogue lors du shabbat de la fête de Pessa'h ainsi que, dans la tradition séfarade, lors de l'office de chaque vendredi soir.

    Selon des exégètes juifs, le Cantique est un poème exprimant l'amour de l'Éternel pour Israël, qui « y découvraient une esquisse allégorique de l'histoire d'Israël depuis l'exode hors d'Égypte jusqu'à l'arrivée du Messie. C'est en raison de ces prétendues allusions à l'exode que le Cantique est lu dans la synagogue au huitième jour de la fête du pain sans levain ».

    Avec cet ouvrage très sérieux, « le chant de Salomon », Toni Morrison a réussi à y intégrer son humour.

  • add_box
    Couverture du livre « Délivrances » de Toni Morrison aux éditions 10/18

    LALIE.01 sur Délivrances de Toni Morrison

    La parution d'un roman de Toni Morrison a toujours été un événement, car on sait qu'on y trouvera ses thèmes de prédilection : l'identité noire – la liberté des Afro-Américains entravée par les chaînes familiales, communautaires, sociétales…

    C'est ce que l'on trouve dans « Délivrances ».
    En...
    Voir plus

    La parution d'un roman de Toni Morrison a toujours été un événement, car on sait qu'on y trouvera ses thèmes de prédilection : l'identité noire – la liberté des Afro-Américains entravée par les chaînes familiales, communautaires, sociétales…

    C'est ce que l'on trouve dans « Délivrances ».
    En quatrième de couverture (de mon édition en livre poche), on peut lire :
    "Bride est une femme magnifique. La noirceur de sa peau lui confère une beauté hors norme. Pourtant, elle a aussi été un choc à sa naissance pour ses parents. La jeune fille est prête à tout pour gagner l'amour de sa mère, même à commettre l'irréparable. Au fil des années, Bride connaît doutes, succès et atermoiements. Mais une fois délivrée du mensonge - à autrui ou à elle-même - et du fardeau de l'humiliation, elle saura se reconstruire et envisager l'avenir avec sérénité. Dans son onzième roman, qui se déroule à l'époque actuelle, Toni Morrison décrit sans concession des personnages longtemps prisonniers de leurs souvenirs et de leurs traumatismes et signe une oeuvre magistrale et puissante. »

    Il est vrai qu'aux Etats-Unis, quand on a du sang noir mais qu'on est parvenu au fil des générations et des métissages à faire croire que l'on était blanc, donner le jour à un enfant noir est une malédiction, même aujourd'hui.

    Au désespoir de ses parents mulâtres, Lula Ann naît noire et subit durant toute son enfance la cruauté que lui vaut sa couleur de peau. Pourtant, une fois adulte, elle en fait un atout, transforme son corps en bombe ténébreuse qu'elle habille uniquement de blanc et se fait désormais appeler « Bride ». Devenue le produit de sa propre fabrication, un produit qui fait vendre, Bride a réussi socialement ; elle possède de l'argent, un grand appartement, une Jaguar, bref, elle tient sa revanche sur l'ancienne petite « négrillonne ».

    Mais tout s'effondre lorsque son amant la quitte du jour au lendemain. Ne se remettant pas de cette rupture, la belle part à sa recherche et s'éloigne de sa vie californienne pour s'enfoncer dans des paysages ruraux et sauvages, où elle fait d'étonnantes rencontres qui vont la métamorphoser.

    C'est sa forme hybride qui donne au roman son originalité. Au fil de la lecture, se côtoient la chronique d'un monde branché et le conte ancestral, le roman choral et la narration à la première personne.
    Bride semble ainsi se dissoudre dans ce maelstrom, et, de fait, elle voit son corps redevenir peu à peu celui d'une petite fille. Sur les pas de l'héroïne, le lecteur glisse imperceptiblement dans les coulisses de la réalité, et découvre les secrets et les mensonges qui ont déterminé sa vie.

    Toni Morrison a fait encore une fois, preuve de son talent, troublant savamment les époques, jouant avec les temporalités, les voix, le symbolisme, sans jamais perdre de vue son héroïne.
    « Délivrances » est aussi riche des histoires esquissées de personnages secondaires exceptionnels, qui sont autant de petites fenêtres sur des romans en germe, mais « God Help The Child », comme le dit le titre original : le créateur, en élisant cette enfant, élit par répercussion tous les autres, cette humanité souffrante dont seuls les géants, comme Toni Morrison, nous révèlent l'existence si magnifiquement.

    « Toni Morrison est une icône » (Le Magazine Littéraire).

    « C'est de l'art, voyez-vous, celui de la grande Toni. » (Psychologie)s.

    « Délivrances » de Toni Morrison : mensonges, silences et maîtrise du récit.

  • add_box
    Couverture du livre « Jazz » de Toni Morrison aux éditions 10/18

    LALIE.01 sur Jazz de Toni Morrison

    « Jazz » est un roman écrit en 1992 par l'auteure américaine Toni Morrison.
    Ce roman constitue la seconde partie de la trilogie de Toni Morrison sur l'histoire des Afro-Américains, qui commence avec Beloved et finit avec Paradis.

    « Passion, jalousie, violence et musique ».

    En 1926, à...
    Voir plus

    « Jazz » est un roman écrit en 1992 par l'auteure américaine Toni Morrison.
    Ce roman constitue la seconde partie de la trilogie de Toni Morrison sur l'histoire des Afro-Américains, qui commence avec Beloved et finit avec Paradis.

    « Passion, jalousie, violence et musique ».

    En 1926, à Harlem, Joe, homme marié d'une cinquantaine d'années, assassine sa jeune maîtresse de 18 ans. Sa femme, Violette, dans un accès de jalousie et de désespoir, se jette sur le corps de cette jeune maîtresse le jour de son enterrement pour la défigurer. Bouleversés par la violence et l'horreur de leurs gestes, les deux époux vont fouiller dans leur passé pour comprendre leur terrible présent.

    L'écriture de Toni Morrison joue sur les rythmes de la langue et elle est ponctuée d'envolées lyriques ce qui nécessite une bonne concentration. Les phrases sont longues - les paragraphes compacts - et l'approche qu'on pourrait qualifier de pointilliste de l'écriture peut sembler étouffante au point et le lecteur risque d'avoir besoin un peu de temps pour s'habituer au style.

    On apprécie, au fil des pages l'histoire ainsi que la construction du récit. L'histoire prend son temps, se construit sur un rythme de jazz. le récit fait des aller-retours permanents entre leur passé de paysans dans le sud et leur vie en ville, dans la Ville.

    Tous les sentiments humains sont enchevêtrés dans cette histoire sombre et envoûtante, avec en toile de fond l'Amérique post-esclavagiste tourmentée et en plein changement.

    Histoire bouleversante et métaphorique, « Jazz » est l'occasion pour Toni Morrison de traiter plus globalement du thème du peuple noir dans une Amérique toujours raciste. Elle nous fait passer ses convictions, ses idées, sur la société américaine ainsi que sur la Ville, et ses descriptions sont réussies.

    Une lecture enrichissante – pas forcément facile – mais un livre de Toni Morrison a toujours été un événement. de plus, celui-ci peut aussi être qualifié de roman historique.

Récemment sur lecteurs.com