Toni Morrison

Toni Morrison
Toni Morrison est née en 1931 à Lorain (Ohio) dans une famille ouvrière de quatre enfants. Après des études de lettres et une thèse sur le thème du suicide dans l'oeuvre de William Faulkner et de Virginia Woolf, elle fait une carrière de professeur aux universités de Texas Southern, Howard, Yale et Princeton. Après avoir travaillé comme éditrice chez Random House, elle obtient en 1988 le prix Pulitzer avec Beloved. Le prix Nobel de littérature lui est décerné en 1993. Aujourd'hui retraitée de l'université, Toni Morrison a toujours eu le souci de s'entourer d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène - avec qui elle a régulièrement collaboré. En septembre 2011, elle a ainsi présenté l'adaptation de son Desdemona par Peter Sellars au théâtre des Amandiers de Nanterre.
Toni Morrison est née en 1931 à Lorain (Ohio) dans une famille ouvrière de quatre enfants. Après des études de lettres et une thèse sur le thème du suicide dans l'oeuvre de William Faulkner et de Virginia Woolf, elle fait une carrière de professeur aux universités de Texas Southern, Howard, Yale et Princeton. Après avoir travaillé comme éditrice chez Random House, elle obtient en 1988 le prix Pulitzer avec Beloved. Le prix Nobel de littérature lui est décerné en 1993. Aujourd'hui retraitée de l'université, Toni Morrison a toujours eu le souci de s'entourer d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène - avec qui elle a régulièrement collaboré. En septembre 2011, elle a ainsi présenté l'adaptation de son Desdemona par Peter Sellars au théâtre des Amandiers de Nanterre.

Articles (4)

  • [Interview] "Une maison d’édition ne peut pas tout publier si elle veut garder une identité"
    #Dossier : "Une maison d’édition ne peut pas tout publier si elle veut garder une identité"

    Entretien avec Dominique Bourgois, directrice des éditions Christian Bourgois

  • La Bibliothèque des romans historiques
    La Bibliothèque des romans historiques

    La prise de Rome, le destin de Louis XVI ou la ruée vers l’or, quoi de plus passionnant. De l’action, des intrigues, des rebondissements, plus qu’un peplum, la littérature en offre à foison. Allons à l'essentiel...

  • Laura Kasischke, un écrivain pas comme les autres
    Son dernier roman, Les Revenants, est plébiscité

    Il va falloir se jeter très vite sur les livres de Laura Kasischke pour prétendre avoir fait partie de ceux qui l’ont découvert. Car la renommée est en train de gagner cette auteure américaine à la vitesse d’une marée du Mont Saint-Michel. Laura Kasischke est aujourd’hui à la littérature ce que Jim Harrison ou Paul Auster ont été, avant que, d’un coup, les projecteurs se braquent sur eux et fassent de ces deux grands écrivains des écrivains célèbres. 

  • Les lettres, féminines et plurielles
    Les lettres, féminines et plurielles

    Tardivement publiées, les femmes ont conquis à la pointe de la plume un bastion longtemps réservé aux hommes. En France, seules deux académiciennes ont enfilé l'Habit vert (Marguerite Yourcenar en 1980 et Jacqueline de Romilly en 1988) pour sept cent dix-neuf membres. 

Voir tous les articles

Avis (69)

  • Couverture du livre « Délivrances » de Toni Morrison aux éditions 10/18

    0.1

    maryline dumas sur Délivrances de Toni Morrison

    Bride est une femme à la peau d ébène, femme d affaires aussi belle qu'énigmatique. Mais sous la surface, il y a Lula Ann. l'enfant trop noire pour sa mère quasi blanche, son rejet. le manque d amour maternel, les secrets, les traumatismes... Bride pourra t elle faire la paix avec elle-même?
    ...
    Voir plus

    Bride est une femme à la peau d ébène, femme d affaires aussi belle qu'énigmatique. Mais sous la surface, il y a Lula Ann. l'enfant trop noire pour sa mère quasi blanche, son rejet. le manque d amour maternel, les secrets, les traumatismes... Bride pourra t elle faire la paix avec elle-même?
    Je ne connaissais pas cette auteure. J ai été attiré par le titre, la couverture et surtout le résumé à la fois énigmatique et prometteur! Dans ce livre, il y a plusieurs narrateurs qui permettent chacun à leur tour de découvrir Bride ou la situation sous un autre angle. Au fil des pages, je comprends les tourments, les faiblesses d antan qui font sa force d aujourd'hui avec ses fêlures.
    Au fil de ma lecture je me demande où l auteure veut en venir et je n ai pas encore tout saisi. Arrivée à la dernière page, je reste sur ma faim! Ce livre semblait prometteur... Il me laisse un goût d inachevé... Dommage!

  • Couverture du livre « Love » de Toni Morrison aux éditions 10/18

    0.15

    La Viduite sur Love de Toni Morrison

    Dans Love Toni Morrison dresse le portrait de Bill Cosey. Cet homme fascinant, détestable et ambivalent, depuis longtemps disparu, est le prétexte à donner libre cours à la parole de toutes les femmes qui l'ont entouré. Une vision très sombre de tout un pan de l'histoire...
    Voir plus

    Dans Love Toni Morrison dresse le portrait de Bill Cosey. Cet homme fascinant, détestable et ambivalent, depuis longtemps disparu, est le prétexte à donner libre cours à la parole de toutes les femmes qui l'ont entouré. Une vision très sombre de tout un pan de l'histoire américaine.

    https://viduite.wordpress.com/2017/04/03/love-toni-morrison

  • Couverture du livre « Délivrances » de Toni Morrison aux éditions 10/18

    0.25

    Sandrine Blicq sur Délivrances de Toni Morrison

    D'abord Bride. Noire, magnifiquement, un noir profond, bleuté qui au début de sa vie semble être une malédiction et qui se transforme à l'âge adulte en physique exceptionnel. Tourmentée, tentant de ne pas le montrer, un jour, elle retrouve une femme enfermée depuis 15 ans et lui offre son...
    Voir plus

    D'abord Bride. Noire, magnifiquement, un noir profond, bleuté qui au début de sa vie semble être une malédiction et qui se transforme à l'âge adulte en physique exceptionnel. Tourmentée, tentant de ne pas le montrer, un jour, elle retrouve une femme enfermée depuis 15 ans et lui offre son aide.

    A partir de ce moment tout se délite. La beauté s'efface, gommant peu à peu son corps. Elle cherche l'homme qui l'a quitté et se trouve elle-même.

    Autour d'elle des personnages magnifiques, torturés, par leurs enfances, par leurs morts, par leurs combats. Personne ne parle. Aucun ne se livre. Et puis, pour certains, la délivrance arrive. Sous des formes différentes, oui personne ne se ressemble et nos soupirs sont si personnels.

    Une écriture incroyable, magnifiée par une sensibilité, fouettée par une agressivité mordante. le lecteur est emporté, se sent le coeur serré, entend ses souvenirs se battre. Et puis la fin qui ne donne qu'une seule envie : ouvrir vite un autre roman de cette auteure culte avec raison !

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com