Sylvie Yvert

Sylvie Yvert
Née à Paris, Sylvie Yvert a été correctrice pour la presse et l'édition avant de travailler comme chargée de missions au Quai d'Orsay puis au Ministère de l'Intérieur. En 2008 elle publie Ceci n'est pas de la littérature, recueil de critique littéraire, aux éditions du Rocher.

Avis (18)

  • add_box
    Couverture du livre « Mousseline la sérieuse » de Sylvie Yvert aux éditions Pocket

    Catherine Rechenmann Arrieutort sur Mousseline la sérieuse de Sylvie Yvert

    UN bien émouvant voyage dans les pas et les pensées de Marie-Charlotte Thérèse de France, seule à avoir survécu, fille de Louis XVI, sous la plume délicate de Sylvie Yvert qui ne cède pas au misérabilisme ni aux effets...Les atrocités de cette époque effroyable y sont relatées avec une dignité...
    Voir plus

    UN bien émouvant voyage dans les pas et les pensées de Marie-Charlotte Thérèse de France, seule à avoir survécu, fille de Louis XVI, sous la plume délicate de Sylvie Yvert qui ne cède pas au misérabilisme ni aux effets...Les atrocités de cette époque effroyable y sont relatées avec une dignité identique à celle de la famille royale... A lire !

  • add_box
    Couverture du livre « Une année folle » de Sylvie Yvert aux éditions Heloise D'ormesson

    Emma C sur Une année folle de Sylvie Yvert

    A nouveau la magie opère avec Sylvie Yvert ! Après le magnifique Mousseline la sérieuse qui nous racontait l'histoire au combien tragique et romanesque de la file de Louis XVI et Marie Antoinette , seule rescapée de la révolution au sein de la famille royale, nous voici maintenant attaché aux...
    Voir plus

    A nouveau la magie opère avec Sylvie Yvert ! Après le magnifique Mousseline la sérieuse qui nous racontait l'histoire au combien tragique et romanesque de la file de Louis XVI et Marie Antoinette , seule rescapée de la révolution au sein de la famille royale, nous voici maintenant attaché aux destins héroïques de deux hommes, deux proches de Napoléon lors de sa chute et de son retour de l'ile d'Elbe.
    Avec une énergie absolument incroyable et une érudition jamais prise en défaut Sylvie Yvert nous passionne pour cette très courte période de l'histoire de France mais pourtant si bouleversée, agitée.
    Au milieu des revirements politiques et des louvoiement des grands de cette époques prêt à tout pour sauver leurs têtes et leurs situations, deux hommes restent d'un fidélité absolue à leur pays et à leurs idéaux et paieront pour tous.
    Un récit que l'on achève essoufflé tellement il nous tient en haleine du début à la fin.
    Un grand Bravo à l'auteure !

  • add_box
    Couverture du livre « Une année folle » de Sylvie Yvert aux éditions Heloise D'ormesson

    Henri-Charles Dahlem sur Une année folle de Sylvie Yvert

    Après Mousseline la Sérieuse, Sylvie Yvert fait un bond de quelques années pour nous conter Une année folle, celle de1815 à travers le destin de Charles, qui sera fusillé et d’Antoine qui va réussir une évasion spectaculaire.

    Imaginez un roman qui raconterait les soubresauts politiques d’un...
    Voir plus

    Après Mousseline la Sérieuse, Sylvie Yvert fait un bond de quelques années pour nous conter Une année folle, celle de1815 à travers le destin de Charles, qui sera fusillé et d’Antoine qui va réussir une évasion spectaculaire.

    Imaginez un roman qui raconterait les soubresauts politiques d’un pays qui en un an verrait passer trois régimes différents, enregistrerait l’une des plus humiliantes défaite militaire de son histoire, verrait un roi remplacé par un ex-Empereur, puis ce même roi revenir au pouvoir sans vraiment avoir pour autant l’adhésion de son peuple. Peut-être vous direz-vous alors que l’imagination doit avoir des limites et que le vraisemblable doit toujours présider le romanesque.
    Seulement voilà Sylvie Yvert apporte la preuve qu’une fois de plus la réalité dépasse la fiction. Même si la formule peut paraître éculée, elle est tout ce qu’il y a de plus juste. Quand, le premier mars 1815 Napoléon débarque à Golfe-Juan, la France est dirigée par Louis XVIII. Un Monarque qui entend faire respecter son pouvoir et, en apprenant la nouvelle, envoie le Maréchal Ney qui s’était rallié à lui, arrêter ce petit caporal fauteur de troubles. Mais on sait aussi que le retournement de veste va devenir une habitude, non seulement pour lui mais pour de nombreux militaires et politiques. Parmi ceux qui rejoignent Napoléon, on trouve notamment Charles Angélique François Huchet de La Bédoyère et Antoine Marie Chamans de Lavalette.
    La belle idée de Sylvie Yvert est de nous raconter cette année si particulière à travers le destin de ces deux hommes qui, s’ils n’ont pas joué les premiers rôles, symbolisent à la fois le tragique et le romanesque de la situation.
    Lorsque s’ouvre le roman, la fête est finie. Nous sommes à l’heure du procès de ces aristocrates qui ont accueilli l’ex-empereur à bras ouverts. Charles dirigeait alors un régiment à Grenoble et fera allégeance à l’Empereur lorsque ce dernier croisera son chemin en remontant vers Paris.
    Antoine se distingue quant à lui par son rôle d’agent double, en aidant notamment les fidèles à Napoléon à gagner l’étranger, en signant de faux passeports. Ont-ils été des fidèle sou des traîtres. Les chefs d’accusation de conspiration contre l’état et d’usurpation de fonctions sont-ils légitimes?
    La suite de l’histoire a beau être connue, elle n’en demeure pas moins passionnante à lire. On y voit deux destinées, deux hommes bien nés se mettant au service de l’État et se retrouvant condamnés à mort pour cela. Des Cent-Jours à Waterloo, du retour de Louis XVIII à l’exil à Saint-Hélène, des compromis aux compromissions, il y a dans cette année des rebondissements extraordinaires, des drames déchirants, de la comédie la plus désopilante. On y voit Chateaubriand, Benjamin Constant ou encore le grand Hugo commenter la tempête et avec eux la presse se déchaîner dans un sens puis dans l’autre.
    Nous voilà finalement en résonnance avec l’actualité. Car l’autre grande vertu de ce roman est de nous apprendre à la prudence et à la modération plutôt qu’aux emballements trop intempestifs. 1815 nous apprend aussi à être un peu plus lucides face au tourbillon médiatique. Ce n’est pas là la moindre de ses vertus.
    https://urlz.fr/91h7

  • add_box
    Couverture du livre « Une année folle » de Sylvie Yvert aux éditions Heloise D'ormesson

    Nath Bertrand sur Une année folle de Sylvie Yvert

    Après « Mousseline la sérieuse » qui retraçait brillamment la vie de Madame Royale, fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette, Sylvie Yvert nous plonge avec « Une année folle » dans les incroyables tourments de la France de 1815.

    Resituons un peu le contexte historique et politique : le...
    Voir plus

    Après « Mousseline la sérieuse » qui retraçait brillamment la vie de Madame Royale, fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette, Sylvie Yvert nous plonge avec « Une année folle » dans les incroyables tourments de la France de 1815.

    Resituons un peu le contexte historique et politique : le 1er mars 1815, Napoléon Ier revient en France après son exil à l’île d’Elbe. Il rejoint Paris (c’est ce que l’on appelle « le vol de l’Aigle »). Oui mais voilà, petit problème , la place (celle du pouvoir) est déjà prise, puisque Louis XVIII règne. Qu’importe , il sera évincé . Ce sont là les fameux « Cent jours », qui dureront jusqu’à Waterloo, début de la fin de Napoléon. Louis XVIII est alors rappelé sur le trône. Vous imaginez donc sans mal pourquoi on peut qualifier cette année de « folle ».

    Voici pour la trame historique et globale. A celle-ci, dans le récit de Sylvie Yvert, vient se superposer celle, bien réelle, et mise en lumière, de deux destins, de deux hommes fidèles à leurs idéaux, chose rare en ces temps où l’opportunisme était un mode de fonctionnement établi, et où le retournement de veste frôlait parfois l’art. En effet, nombreux étaient ceux qui, pour se sauver, garder une situation , ou un pseudo prestige, n’hésitaient aucunement à utiliser les moyens les plus vils, à commencer par la trahison.

    Antoine et Charles, eux, ne sont pas ainsi. Quand le vent tourne, ils préfèrent se mettre en retrait plutôt que de céder au panurgisme, et refusent de renoncer en ce qu’ils pensent être juste pour la patrie. Deux hommes qu’apparemment tout oppose. Si l’un est jeune, beau et a embrassé une carrière militaire, l’autres est plus âgé, bedonnant, et disons-le, franchement laid. Tous deux vont payer le prix fort de leur engagement, puisque le roman s'ouvre sur leur procès. Pour quels motifs ? Je ne veux rien divulgâcher, et vous invite donc, si vous voulez en savoir plus, à ... lire le livre !

    Nous les suivons , mais nous suivons aussi une époque, côtoyant des personnages illustres, Napoléon bien sûr, Louis XVIII, mais aussi Benjamin Constant, Chateaubriand …

    Dans un tout autre registre que Mousseline, Sylvie Yvert offre un roman passionnant qui mêle tous les ingrédients d’une tragi-comédie. On rit, on pleure, on retient son souffle, même si , on le sait, les dés sont pipés. Tout l’art de l’autrice est là : partir de la fin pour remonter le temps et accrocher le lecteur qui a envie de dénouer le fil de l’histoire , ou de l’Histoire. Ou des deux.

    « Une année folle » est un récit qui se dévore . On a , tout au long de la lecture, cette drôle d’impression d’assister à une pièce de théâtre contemporaine, dont on ne saurait dire, dans le fond, si elle est tragique ou burlesque. Parce que ces deux éléments-là alternent.

    La plume de l’autrice virevolte, s’emporte, se pose, puis tournoie à nouveau, pour exprimer à la perfection le tourbillon que fut cette année-là.

    L’ensemble est extrêmement bien documenté, on se plaît à tourner les pages, et pour ma part, l’ingrédient essentiel à mon adhésion absolue à un roman est présent dès le début, à savoir que je suis entrée immédiatement en empathie avec les personnages principaux, qu’il s’agisse de Charles, d’Antoine, ou de…la fidélité, laquelle occupe une place constante et non négligeable.

    Vous l’aurez compris, j’ai succombé au charme fou de cette année folle.

Les dédicaces

Service proposé en partenariat avec Les Dédicaces

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com