Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Sylvie Yvert

Sylvie Yvert
Née à Paris, Sylvie Yvert a été correctrice pour la presse et l'édition avant de travailler comme chargée de missions au Quai d'Orsay puis au Ministère de l'Intérieur. En 2008 elle publie Ceci n'est pas de la littérature, recueil de critique littéraire, aux éditions du Rocher.

Avis sur cet auteur (20)

  • add_box
    Couverture du livre « Mousseline la sérieuse » de Sylvie Yvert aux éditions Pocket

    Christlbouquine sur Mousseline la sérieuse de Sylvie Yvert

    Je renoue avec plaisir avec l’Histoire avec ce livre de Sylvie Yvert qui prête sa voix et sa plume avec brio à la survivante de la prison du Temple, Marie-Thérèse-Charlotte de France.

    Écrit à la première personne, ce récit raconte les dernières heures de la royauté, de la prise de la...
    Voir plus

    Je renoue avec plaisir avec l’Histoire avec ce livre de Sylvie Yvert qui prête sa voix et sa plume avec brio à la survivante de la prison du Temple, Marie-Thérèse-Charlotte de France.

    Écrit à la première personne, ce récit raconte les dernières heures de la royauté, de la prise de la Bastille, des morts de Louis XVI et de Marie-Antoinette à l’atroce agonie du petit Charles dans un texte qui nous fait entrer dans l’intimité de cette famille royale décimée. Il nous raconte aussi ce qu’il advint de Marie-Thérèse après ses plus de trois ans de captivité, elle pour qui l’exil succéda à l’emprisonnement.

    Celle-ci dresse le portrait de ses parents dans ces heures sombres : un Louis XVI bonhomme et qu’elle aimerait voir plus combatif et une Marie-Antoinette forte et peu encline à renoncer face aux révolutionnaires.
    Marie-Thérèse est parfois critique envers son père et les décisions qu’il a prises, toujours admirative de sa mère.

    On sent dans tout le texte un véritable amour de sa part, ce qui la conduit parfois à beaucoup d’indulgence, voire à trop vouloir montrer ses parents comme des personnes bienveillantes, justes et dignes, victimes de la cruauté impitoyable de leurs tortionnaires.
    Des personnages idéalisés dans un récit qui assume totalement sa subjectivité. Un parti pris qu’il faut accepter pour entrer totalement dans ce récit imprégné de la sensibilité de Marie-Thérèse et de son seul regard sans aucune voix contradictoire.

  • add_box
    Couverture du livre « Une année folle » de Sylvie Yvert aux éditions Heloise D'ormesson

    Dominique Sudre sur Une année folle de Sylvie Yvert

    Waterloo, qui n’est pas seulement une gare britannique, mais aussi les cent-jours et le retour de Napoléon puis de Louis XVIII, la plupart d’entre nous connaissons, ou du moins en avons-nous quelques souvenirs de lointains cours d’Histoire ou différentes lectures. Mais avec Une année folle,...
    Voir plus

    Waterloo, qui n’est pas seulement une gare britannique, mais aussi les cent-jours et le retour de Napoléon puis de Louis XVIII, la plupart d’entre nous connaissons, ou du moins en avons-nous quelques souvenirs de lointains cours d’Histoire ou différentes lectures. Mais avec Une année folle, Sylvie Yvert nous dit tout sur ces bouleversements qu’a connu la France en 1815, quand à partir de fin février Napoléon Ier traverse la France en quelques semaines et revient à Paris après son exil à l’île d’Elbe.

    Avec une exceptionnelle rigueur des faits et des événements, l’auteur réussit l’exploit de nous offrir un récit historique à la fois érudit, foisonnant, et surtout romanesque à souhait avec ces deux personnages principaux que sont, non pas Napoléon et Louis XVIII, mais le sage Antoine et le jeune et beau Charles. Car voici le récit tragique et drôle à la fois de la vie incroyable de ces deux hommes, mais aussi de leurs deux épouses hors du commun.

    Ce que j’ai aimé ? Découvrir ces personnages décalés dont nous n’avions sans doute jamais entendu parler, dans cet exposé plus que significatif des incohérences de l’Histoire. Comment deux hommes tous deux proches de Napoléon, fidèles à leurs opinions, soucieux de leurs métiers, dans l’armée pour l’un, aux Postes pour l’autre, mais aussi de leurs familles, ont été emportés par le vent de l’Histoire et ont servi en quelque sorte de boucs émissaires en cette période où il fallait faire un exemple.

    Lire ma chronique complète sur le blog Domi C Lire https://domiclire.wordpress.com/2019/08/25/une-annee-folle-sylvie-yvert/

  • add_box
    Couverture du livre « Mousseline la sérieuse » de Sylvie Yvert aux éditions Pocket

    Catherine Rechenmann Arrieutort sur Mousseline la sérieuse de Sylvie Yvert

    UN bien émouvant voyage dans les pas et les pensées de Marie-Charlotte Thérèse de France, seule à avoir survécu, fille de Louis XVI, sous la plume délicate de Sylvie Yvert qui ne cède pas au misérabilisme ni aux effets...Les atrocités de cette époque effroyable y sont relatées avec une dignité...
    Voir plus

    UN bien émouvant voyage dans les pas et les pensées de Marie-Charlotte Thérèse de France, seule à avoir survécu, fille de Louis XVI, sous la plume délicate de Sylvie Yvert qui ne cède pas au misérabilisme ni aux effets...Les atrocités de cette époque effroyable y sont relatées avec une dignité identique à celle de la famille royale... A lire !

  • add_box
    Couverture du livre « Une année folle » de Sylvie Yvert aux éditions Heloise D'ormesson

    Emma C sur Une année folle de Sylvie Yvert

    A nouveau la magie opère avec Sylvie Yvert ! Après le magnifique Mousseline la sérieuse qui nous racontait l'histoire au combien tragique et romanesque de la file de Louis XVI et Marie Antoinette , seule rescapée de la révolution au sein de la famille royale, nous voici maintenant attaché aux...
    Voir plus

    A nouveau la magie opère avec Sylvie Yvert ! Après le magnifique Mousseline la sérieuse qui nous racontait l'histoire au combien tragique et romanesque de la file de Louis XVI et Marie Antoinette , seule rescapée de la révolution au sein de la famille royale, nous voici maintenant attaché aux destins héroïques de deux hommes, deux proches de Napoléon lors de sa chute et de son retour de l'ile d'Elbe.
    Avec une énergie absolument incroyable et une érudition jamais prise en défaut Sylvie Yvert nous passionne pour cette très courte période de l'histoire de France mais pourtant si bouleversée, agitée.
    Au milieu des revirements politiques et des louvoiement des grands de cette époques prêt à tout pour sauver leurs têtes et leurs situations, deux hommes restent d'un fidélité absolue à leur pays et à leurs idéaux et paieront pour tous.
    Un récit que l'on achève essoufflé tellement il nous tient en haleine du début à la fin.
    Un grand Bravo à l'auteure !