Stephane Audeguy

Stephane Audeguy

Né en 1964, Stéphane Audeguy a publié en 2005 un premier roman, La Théorie des nuages (traduit dans plus de vingt langues), qui a été suivi de trois autres : Fils unique (2008) ; Nous autres (2009) et Rom@ (2011). Il enseigne l’histoire du cinéma et des arts dans les Hauts-de-Seine. 

... Voir plus

Né en 1964, Stéphane Audeguy a publié en 2005 un premier roman, La Théorie des nuages (traduit dans plus de vingt langues), qui a été suivi de trois autres : Fils unique (2008) ; Nous autres (2009) et Rom@ (2011). Il enseigne l’histoire du cinéma et des arts dans les Hauts-de-Seine. 

Articles (1)

Voir tous les articles

Avis (44)

  • Couverture du livre « Histoire du lion Personne » de Stephane Audeguy aux éditions Seuil

    Dominique JOUANNE sur Histoire du lion Personne de Stephane Audeguy

    Sujet original et passionnant : la vie d’un lion domestiqué au Sénégal par Yacine, un adolescent brillant en mathématiques qui adoptera le lionceau et l’emportera avec lui hors de la Savane pour vivre à la ville comme attaché au directeur Royal de la Compagnie du Sénégal, Jean-Gabriel Pelletan...
    Voir plus

    Sujet original et passionnant : la vie d’un lion domestiqué au Sénégal par Yacine, un adolescent brillant en mathématiques qui adoptera le lionceau et l’emportera avec lui hors de la Savane pour vivre à la ville comme attaché au directeur Royal de la Compagnie du Sénégal, Jean-Gabriel Pelletan de Camplong, qui souhaite la fin de l’esclavagisme. Yacine mourra d’une épidémie de variole et c’est Pelletan qui s’occupera du lion qu’il avait baptisé ‘Personne’, en regard à Ulysse d’Homère dont il aimait discuter avec Yacine également passionné de mythologie. Suite à des péripéties diverses, Pelletan pour éviter que Personne soit assassiné, a l’idée de l’envoyer en France aux bons soins du célèbre Buffon avec qui il entretenait correspondance. ‘Personne’ débarqua avec un chien, son ami inséparable qui l’accompagna dans ce terrible voyage, au Havre, en mai 1788, tous deux à moitié morts, assoiffés et affamés, bouffés par la vermine, la gale et les vers. Ils vécurent le restant de leurs vies en France, jusqu’en 1796.
    Un faisceau sur la vie coloniale et française de l’époque. La ménagerie royale à Versailles, la Révolution et ses mouvements de masse, le premier zoo au jardin des plantes à Paris, la Ménagerie, créé en 1794 pour accueillir les animaux sauvages détenus par les forains qui deviennent leurs soigneurs rémunérés. Le rapport humain/animal dans tous ses états. Qui du lion ou de l’humain peut s’avérer le plus sauvage, le plus bête voire le plus répugnant, le plus digne ? Doit-on continuer à gaver de viande ce roi lion quand le peuple n’a plus de quoi se nourrir ?... Stéphane Audoguy nous livre une aventure, certes romancée, mais magnifique tissée d’Hommes, de bêtes et d’Histoire. Un roman généreux et savant, une écriture savoureuse. Une très belle œuvre.

  • Couverture du livre « Histoire du lion Personne » de Stephane Audeguy aux éditions Seuil

    Missbook85 sur Histoire du lion Personne de Stephane Audeguy

    "Quand il y a de l'impossible il faut en faire un roman" (Stéphane Audeguy).
    Raconter l'histoire d'un lion, de sa naissance à sa mort, quelle audacieuse entreprise !
    Et pourtant, c'est avec succès que l'auteur nous plonge dans ce conte philosophique.

    1786. Yacine, jeune garçon africain de...
    Voir plus

    "Quand il y a de l'impossible il faut en faire un roman" (Stéphane Audeguy).
    Raconter l'histoire d'un lion, de sa naissance à sa mort, quelle audacieuse entreprise !
    Et pourtant, c'est avec succès que l'auteur nous plonge dans ce conte philosophique.

    1786. Yacine, jeune garçon africain de 13 ans doit se rendre, pour une mission dont il ne connaît l'objet, à Saint Louis du Sénégal.
    Sur le chemin, il fait l'improbable rencontre avec un lionceau dont il prendra la responsabilité. Il le nommera "Kena" qui signifie "personne" dans le dialecte de sa tribu.
    Conformément à sa mission, il entre en contact avec Jean-Gabriel Pelletan, le Directeur de la Compagnie Royale du Sénégal, un antiesclavagiste. Il se prendra d'affection pour ce jeune garçon et son lion. Ce dernier trouvera un nouveau compagnon, le chien Hercule, dont le rôle sera essentiel dans l'aventure qui suivra.
    Pelletan acceptera de les entretenir tous les trois jusqu'au décès tragique du jeune garçon.
    Ne se sentant pas l'âme de poursuivre, il a dans l'idée de transférer Personne et Hercule à Versailles, aux bons soins du Directeur de la Ménagerie du Roi jusqu'en 1792. Mais la Révolution française n'épargnera pas la ménagerie et ses occupants. A bout de forces et mourant de faim, les inséparables compagnons sont transférer au tout nouveau jardin des Plantes, à Paris, où l'un après l'autre ils trouveront la mort.
    Impossible de rester indifférent à l'aventure de ce lion Personne. On s'attache à lui et à son fidèle compagnon Hercule. L'amitié qui les lie, les souffrances qu'ils endurent, nous touchent indubitablement.

  • Couverture du livre « Histoire du lion Personne » de Stephane Audeguy aux éditions Seuil

    Christine GAZO sur Histoire du lion Personne de Stephane Audeguy

    Ce livre m'a surprise par sa forme : un conte, une fable animalière , mais avec de nombreux éléments historiques, peu représentatif de ce que je lis habituellement. J'ai été d'emblée touchée par la poésie notamment présente au début du récit, cette fausse naïveté, ces magnifiques descriptions et...
    Voir plus

    Ce livre m'a surprise par sa forme : un conte, une fable animalière , mais avec de nombreux éléments historiques, peu représentatif de ce que je lis habituellement. J'ai été d'emblée touchée par la poésie notamment présente au début du récit, cette fausse naïveté, ces magnifiques descriptions et réflexions.

    Extraits :
    "Rien qu'une poignée d'êtres vit sa vie, sa seule vie ; rien qu'une vie mais toute entière,"

    "...la peur pousse la masse des hommes vers la religion ; il convient de se déprendre d'elle, parce qu'elle tue l'esprit. Il avait compris que cette sagesse lui suffirait, jusqu'à sa mort..."

    "...il s'abîma dans la contemplation des nuages qui défilaient au-dessus d'eux. Et ces signes intangibles et pourtant réels qu'aucune vie humaine n'épuiserait jamais la vastitude du monde lui fit venir les larmes aux yeux."

    A la suite du lion Personne et de son inséparable compagnon le chien Hercule, nous découvrons une période de l'Histoire, les moeurs d'une époque, nous voyageons sur deux continents (du Sénégal jusqu'à la France). La complicité (voire l'amitié) qui lie de manière indéfectible les deux animaux est touchante et est le vecteur principal d'humanité d'un récit souvent empreint de violence et de cruauté. Elle existe aussi avec quelques hommes (Yacine, Pelletan, Jean Dubois...) qui prodiguent soins et beaucoup plus à leurs amis à quatre pattes.
    La Révolution Française est en toile de fonds de la deuxième partie. Et le récit se montre tout aussi instructif que fantaisiste.
    Une belle découverte et un bon moment de lecture !

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com