Sebastien Gendron

Sebastien Gendron
Sébastien Gendron a passé sa jeunesse dans le Bordelais. Après une licence d'études cinématographiques, il se retrouve tour à tour livreur de pizzas, manoeuvre, télévendeur de listes de mariage. avant de devenir réalisateur. Il a déjà publié entre autres Le Tri sélectif des ordures (Pocket), ... Voir plus
Sébastien Gendron a passé sa jeunesse dans le Bordelais. Après une licence d'études cinématographiques, il se retrouve tour à tour livreur de pizzas, manoeuvre, télévendeur de listes de mariage. avant de devenir réalisateur. Il a déjà publié entre autres Le Tri sélectif des ordures (Pocket), Road Tripes et La revalorisation des déchets (Albin Michel).

Avis (9)

  • Couverture du livre « Kaplan » de Sebastien Gendron aux éditions Syros

    Maureen sur Kaplan de Sebastien Gendron

    Reçu dans le cadre de la Masse Critique Babelio.

    Un sacré casse-tête pour moi. Du début à la fin, l'auteur nous balade d'idées en idées, de maniulations en manipulations. Il a su me mettre le doute sur nos deux principaux personnages.

    On suit ici Kaplan et Rimbolt, deux espions au centre...
    Voir plus

    Reçu dans le cadre de la Masse Critique Babelio.

    Un sacré casse-tête pour moi. Du début à la fin, l'auteur nous balade d'idées en idées, de maniulations en manipulations. Il a su me mettre le doute sur nos deux principaux personnages.

    On suit ici Kaplan et Rimbolt, deux espions au centre d'une affaire politique qui secoue deux pays, qui ressemblent traits pour traits à Paris et à sa grande couronne. Tout le monde est espionné et espionne tout le monde. C'est une partie d'échecs qui trouve son apogée à travers une révélation que j'ai vu venir d'assez loin tout de même.

    L'auteur à une plume très fluide qui nous plonge entièrement au coeur du récit, pour que l'on essaye de comprendre, de se mettre à la place des personnages, mais c'est très complexe d'où mon presque coup de coeur.
    L'emploi de certains mots, m'ont forcée à regarder sur internet leur définition et peut-être qu'à cause de cela pas de coup de coeur.

    Cet ouvrage me pousse tout de même à lire les autres ouvrages de l'auteur pour retrouver cet esprit complexe que l'auteur à su mettre dans ce livre.

  • Couverture du livre « Révolution » de Sebastien Gendron aux éditions Albin Michel

    Christelle KORCHI sur Révolution de Sebastien Gendron

    Je ne sais pas quoi penser de ce roman, je n'ai pas détesté mais je n'ai pas été dedans tout du long. J'ai décroché par moment et à d'autres j'étais vraiment dedans. Je trouve que c'est assez inégal et parfois brouillon. Peut-être est-ce moi qui ne suis pas réceptive.

    Le coté loufoque et...
    Voir plus

    Je ne sais pas quoi penser de ce roman, je n'ai pas détesté mais je n'ai pas été dedans tout du long. J'ai décroché par moment et à d'autres j'étais vraiment dedans. Je trouve que c'est assez inégal et parfois brouillon. Peut-être est-ce moi qui ne suis pas réceptive.

    Le coté loufoque et déjanté me plaît mais il m'a manqué quelques choses, les personnages sont pourtant haut en couleur et bien dépeints et j'aime l'humour absurde. Je pense que je me suis un peu trop enflammée avec la promesse d'une comédie à la Monthy Python.

    VERDICT

    Faites vous votre propre idée.

    https://revezlivres.wordpress.com/2017/03/19/revolution-sebastien-gendron/

  • Couverture du livre « La revalorisation des déchets » de Sebastien Gendron aux éditions Albin Michel

    ronan besnard sur La revalorisation des déchets de Sebastien Gendron

    Auteur de talent, à la plume originale et drôle.
    Ce livre m'a captivé au départ, puis beaucoup plu, mais le dénouement déçoit un peu...
    J'en recommande quand même la lecture !

    Auteur de talent, à la plume originale et drôle.
    Ce livre m'a captivé au départ, puis beaucoup plu, mais le dénouement déçoit un peu...
    J'en recommande quand même la lecture !

  • Couverture du livre « Le garage t.1 » de Sebastien Gendron aux éditions Storylab

    Bernard Viallet sur Le garage t.1 de Sebastien Gendron

    Lors du braquage d’un fourgon blindé, Gabriel Orvitz a reçu une balle de 7,65 qui a perforé sa pommette gauche, a éventré son globe oculaire, a rebondi sur l’arcade sourcilière avant de ressortir par le sommet de l’arête nasale. Il se retrouve partiellement défiguré pour avoir été surpris au...
    Voir plus

    Lors du braquage d’un fourgon blindé, Gabriel Orvitz a reçu une balle de 7,65 qui a perforé sa pommette gauche, a éventré son globe oculaire, a rebondi sur l’arcade sourcilière avant de ressortir par le sommet de l’arête nasale. Il se retrouve partiellement défiguré pour avoir été surpris au mauvais endroit au mauvais moment. Et pour ne rien arranger, à peine soigné, il est mis en cause dans l'affaire et rapidement incarcéré…
    « Le garage » est un roman noir distillé sous forme de feuilleton par StoryLab Editions. Le principe commercial est toujours le même : on offre le premier épisode qui fait office de teaser. L’auteur décrit quelques scènes choc, histoire de planter le décor, et le lecteur reste sur sa faim. D’où frustration. D’où envie furieuse de passer à l’achat compulsif de toute la série ! Mais, dans le cas présent, on pourra aisément se contenter de ce qu’on a lu et ne pas trop avoir envie de connaître le détail de la vengeance de Gabriel. Le style de Sébastien Gendron est fluide et efficace mais sans flamboyance particulière. L’intrigue manque un peu d’originalité et les personnages d’épaisseur. L’ensemble se présente donc comme un honnête divertissement et rien de plus. À conseiller aux amateurs du genre.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com