Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Rene Manzor

Rene Manzor

«  Steven Spielberg a dit de lui qu’il était « un réalisateur visionnaire à part dans le
cinéma international ». Et cela se voit dès son premier long-métrage en 1986, Le
Passage
, avec Alain Delon qui a fait totale confiance à cet auteur-réalisateur de 25
ans. Quatre ans plus tard, 3615 Code Père Noë...

Voir plus

«  Steven Spielberg a dit de lui qu’il était « un réalisateur visionnaire à part dans le
cinéma international ». Et cela se voit dès son premier long-métrage en 1986, Le
Passage
, avec Alain Delon qui a fait totale confiance à cet auteur-réalisateur de 25
ans. Quatre ans plus tard, 3615 Code Père Noël fait l’ouverture du Festival Fantastique d’Avoriaz. Ce film, considéré aujourd’hui comme une référence culte
et qui ressort en salles aux Etats-Unis pour Noël 2018, confirme la maestria de René  Manzor à fabriquer des univers visuels impressionnants. Un style qui attire très vite l’attention d’Hollywood. Steven Spielberg et George Lucas l’engagent pour réaliser plusieurs épisodes de leur série Young Indiana Jones. Voilà le jeune Français lancé  aux États-Unis où il restera dix ans, travaillant comme scénariste et réalisateur,  mais aussi script doctor pour les grandes productions. Dans les années 2000,  Manzor renoue avec le cinéma français. Il signe le superbe scénario de Monsieur N, thriller historique. Puis il écrit et réalise le polar schizophrénique Dédales, véritable défi narratif et technique.
Après le cinéma (qu’il n’abandonne pas), la télévision (qu’il compare à une salle de
musculation), Manzor ajoute une corde à son art : le roman. Après le succès en 2012 de son thriller littéraire Les Âmes rivales, son second roman Celui dont le nom n’est plus obtient le prix Polar du meilleur roman francophone au festival de Cognac en 2014. Suivront en 2016 Dans les Brumes du Mal et en octobre 2018 
son roman le plus ambitieux jusqu'ici, le thriller biblique : Apocryphe
René Manzor confirme que, avec une caméra ou un stylo, il est et reste avant tout 
un conteur. »

Articles en lien avec Rene Manzor (2)

Avis sur cet auteur (34)

  • add_box
    Couverture du livre « Celui dont le nom n'est plus » de Rene Manzor aux éditions Pocket

    Miss Aline sur Celui dont le nom n'est plus de Rene Manzor

    Un vrai coup de coeur pour cet auteur rencontré plusieurs fois en salon.
    Une maitrise de l'intrigue et des personnages ambigües mes attachants.

    Un vrai coup de coeur pour cet auteur rencontré plusieurs fois en salon.
    Une maitrise de l'intrigue et des personnages ambigües mes attachants.

  • add_box
    Couverture du livre « Apocryphe ; qu'est-ce que la vérité ? » de Rene Manzor aux éditions Calmann-levy

    Lison CARPENTIER sur Apocryphe ; qu'est-ce que la vérité ? de Rene Manzor

    René Manzor figurait jusqu’à présent dans ma liste des « auteurs à découvrir » et lorsque l’occasion s’est présentée de lire Apocryphe, je n’ai pas hésité une seconde même si, je l’avoue, la 4éme de couverture évoquait des sujets aux antipodes de mes goûts… Une accroche de 5 lignes mentionnant «...
    Voir plus

    René Manzor figurait jusqu’à présent dans ma liste des « auteurs à découvrir » et lorsque l’occasion s’est présentée de lire Apocryphe, je n’ai pas hésité une seconde même si, je l’avoue, la 4éme de couverture évoquait des sujets aux antipodes de mes goûts… Une accroche de 5 lignes mentionnant « Jérusalem – An 30 – David de Nazareth »… de prime abord, Histoire et Religion… très peu pour moi, merci

  • add_box
    Couverture du livre « Dans les brumes du mal » de Rene Manzor aux éditions Calmann-levy

    Anita Millot sur Dans les brumes du mal de Rene Manzor

    Caroline du sud. Des parents indignes sont sauvagement tués et des enfants maltraités disparaissent.
    À Manhattan, le docteur Dahlia Rhymes, spécialiste des crimes rituels au FBI, va se rendre à Charleston car son neveu Tom, fils de son frère Luke qu’elle ne fréquente plus depuis des années,...
    Voir plus

    Caroline du sud. Des parents indignes sont sauvagement tués et des enfants maltraités disparaissent.
    À Manhattan, le docteur Dahlia Rhymes, spécialiste des crimes rituels au FBI, va se rendre à Charleston car son neveu Tom, fils de son frère Luke qu’elle ne fréquente plus depuis des années, est un des enfants disparus. Elle retrouvera sur place une relation d’enfance, devenu le capitaine Nathan Miller. Tous deux sont veufs et tous deux élèvent seuls leur unique enfant. Mais tous deux ont aussi été des gamins des rues …
    Alors, sordide trafique d’enfants ou vengeance d’un psychopathe qui joue les redresseurs de torts ?… Dahlia et Nathan réussiront-ils à les sauver ou est-il déjà trop tard ?…
    Un policier sympathique, dont le dénouement ne manque pas d’originalité.

  • add_box
    Couverture du livre « Apocryphe ; qu'est-ce que la vérité ? » de Rene Manzor aux éditions Calmann-levy

    Carole Eschalier sur Apocryphe ; qu'est-ce que la vérité ? de Rene Manzor

    Lecture suite à une réception via lecteur.com ...
    Il me semblait avoir déjà donné mon avis mais je ne le retrouve pas :)

    Ce livre, qu'on soit ou non en accord avec le thème abordé, nous entraîne dans une histoire autour de l'histoire de Jésus.
    Il est bien mené et la lecture en est plaisante.

    Lecture suite à une réception via lecteur.com ...
    Il me semblait avoir déjà donné mon avis mais je ne le retrouve pas :)

    Ce livre, qu'on soit ou non en accord avec le thème abordé, nous entraîne dans une histoire autour de l'histoire de Jésus.
    Il est bien mené et la lecture en est plaisante.

Ils suivent Rene Manzor

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !