Rene Barjavel

Rene Barjavel
René Barjavel est né le 24 janvier 1911 à Nyons (Drome). Fils de boulanger, petit fils de paysans, il fait ses études au collège de Nyons puis à celui de Cusset dans l'Allier. Après le bachot, il fait de nombreux métiers pour gagner sa vie: pion, employé de banque, conférencier... Il débute à dix... Voir plus
René Barjavel est né le 24 janvier 1911 à Nyons (Drome). Fils de boulanger, petit fils de paysans, il fait ses études au collège de Nyons puis à celui de Cusset dans l'Allier. Après le bachot, il fait de nombreux métiers pour gagner sa vie: pion, employé de banque, conférencier... Il débute à dix-huit ans dans le journalisme au Progrès de l'Allier, à Moulins. Il devient en 1935 secrétaire de rédaction de la revue Le Document, puis chef de la fabrication des éditions Denoël. Il collabore à divers journaux, en particulier au Merle Blanc, comme critique cinématographique. Il fait la guerre comme caporal-cuistot dans un régiment de zouaves. Démobilisé en 1940, il fonde à Montpellier L'Echo des Etudiants, y fait débuter Jacques Laurent, François Chalais, Yvan Christ, etc, parmi d'autres qui ont fait leur chemin. Rentré à Paris, il y publie une série de romans d'anticipation qui font de lui le précurseur de la vogue de la "science-fiction". Il écrit un "Essai sur les formes futures du cinéma", « Cinéma Total », dont un grand nombre de prédictions se sont depuis réalisées. Les autres sont pour l'avenir... Puis un grand roman d'amour, Tarendol dont Duvivier achète les droits pour le cinéma. En 1947, il fait pour Georges Régnier, sa première adaptation et son premier dialogue de cinéma: Paysans noirs. Puis Le Petit Monde de Don Camillo, pour Duvivier. Parmi les films auxquels il a collaboré, citons les autres Don Camillo, l'Etrange Désir de M.Bard, Femmes sans nom, le Mouton à cinq pattes, les chiffonniers d'Emmaüs (d'après le livre de Boris Simon), La terreur des Dames, Till l'Espiègle, l'homme à l'imperméable, le Cas du Docteur Laurent, les Misérables, le Guépard, etc. Il réalise lui-même plusieurs courts métrages. Il écrit deux pièces de théâtre de science-fiction : « Le Voyageur Imprudent » et « Mme Jonas dans la baleine ». Après un long intermède au cinéma pendant lequel il n'a presque rien publié, René Barjavel a commencé avec « La Nuit des Temps » et « Le Grand Secret », une seconde carrière de romancier et une nouvelle activité de journaliste avec une chronique hebdomadaire dans Le Journal du Dimanche. Il a également écrit des chansons. Il se livrait, quand il en avait le temps, a une passion, la photographie en couleurs, illustrée par un album (Les Fleurs, la vie). Il est décédé en 1985.

Articles en lien avec Rene Barjavel (1)

Avis sur cet auteur (141)

  • add_box
    Couverture du livre « La nuit des temps » de Rene Barjavel aux éditions Pocket

    Carrie sur La nuit des temps de Rene Barjavel

    Je n'avais jamais lu de roman de René Barjavel même si quelques amis m'y encourageaient fortement. Et il aurait pu rester encore bien des années dans ma PAL. Il faut dire aussi que la science fiction et moi ne sommes pas très copines. Si j'aime une pointe de fantastique (j'ai très souvent...
    Voir plus

    Je n'avais jamais lu de roman de René Barjavel même si quelques amis m'y encourageaient fortement. Et il aurait pu rester encore bien des années dans ma PAL. Il faut dire aussi que la science fiction et moi ne sommes pas très copines. Si j'aime une pointe de fantastique (j'ai très souvent beaucoup de plaisir à me plonger dans un roman de Stephen King), si je suis très intriguée par les uchronies et autres dystopies, force est de constater qu'avec la science fiction c'est une autre paire de manches. Ici, la partie science fiction est certes bien présente mais elle passe toute seule car cela ne me paraît pas totalement farfelu et, surtout, attention spoiler, il n'y a ni alien ni autre zombi.

    Une équipe de chercheurs, médecins, anthropologues, bref des scientifiques, trouvent en Antarctique un couple préhistorique congelé depuis plus de 900 000 ans. Ils décident de les « réveiller » afin d'avancer dans leurs recherches et peut-être percer l'énigme sur l'origine du monde, des humains, sur la nuit des temps. Et ils ne seront pas au bout de leur surprise, et nous non plus.

    J'ai appris que ce roman devait à la base être un scénario de film – il ne sera d'ailleurs jamais tourné. Barjavel a donc retravaillé le scénario pour en faire un vrai roman. Et il a bien fait car même s'il n'en était pas à son premier livre, il n'avait pas eu jusque là le succès attendu. La nuit des temps a semble-t-il bien reboosté sa carrière d'écrivain. Cela ne m'a pas surprise que cette histoire était à l'origine un sujet de film car j'ai trouvé l'ensemble très visuel et cinématographique. J'arrivais sans problème à restituer les images, les décors, les personnages. de ce point de vue là, c'est très réussi.

    L'écriture ne m'a pas gênée mais je ne l'ai pas non plus trouvée très originale ou très marquée. L'histoire en elle-même est agréable et se lit comme un roman d'aventure. Je n'ai pas non plus été bouleversée outre mesure même si le dénouement est peut-être surprenant.
    Je trouve surtout que la grande force de ce livre est sa modernité. Je ne l'ai pour ma part pas du tout trouvé désuet et il a selon moi plutôt bien vieilli. Je pense vraiment que c'est le genre de roman que les professeurs devraient donner à lire aux élèves à partir de 13 ou 14 ans pour peut-être les attirer vers la lecture avec un classique qui ne l'est pas tant que ça mais, surtout, avec un roman qui est loin d'être la « merdasse », excusez-moi du terme et cela ne reflète que mon propre avis, de certains romans étiquetés « jeunesse » actuels. Il faut arrêter de prendre nos ados pour des cons et penser qu'ils n'ont le droit qu'aux sorciers et aux vampires (même si je n'ai rien contre les sorciers et les vampires). Ce roman pourrait selon moi être une bonne porte d'entrée vers une littérature de qualité (et je précise qu'il y a, toujours selon moi, d'excellents romans de qualité dans la littérature d'aujourd'hui, quel que soit le genre, pas la peine de sortir un classique pour être gage de qualité).

    En résumé, un roman plaisant, agréable, à mettre dans presque toutes les mains.

  • add_box
    Couverture du livre « L'enchanteur » de Rene Barjavel aux éditions Gallimard

    Claire Trnc sur L'enchanteur de Rene Barjavel

    Mon livre réconfortant. J'ai dû le lire une dizaine de fois. L'histoire est superbe, parfois drôle, pleine d'héroïsme, d'amour et de magie. Quand je suis déçue par une lecture, je me réfugie dans L'Enchanteur.

    Mon livre réconfortant. J'ai dû le lire une dizaine de fois. L'histoire est superbe, parfois drôle, pleine d'héroïsme, d'amour et de magie. Quand je suis déçue par une lecture, je me réfugie dans L'Enchanteur.

  • add_box
    Couverture du livre « Les dames à la licorne » de Rene Barjavel et Olenka De Veer aux éditions Pocket

    Géland Charline sur Les dames à la licorne de Rene Barjavel - Olenka De Veer

    Je suis réellement rentrée dans le livre qu'au milieu du livre. Mais une fois dedans c'est un roman avec des personnages attachant et une très belle histoire.

    Je suis réellement rentrée dans le livre qu'au milieu du livre. Mais une fois dedans c'est un roman avec des personnages attachant et une très belle histoire.

  • add_box
    Couverture du livre « La nuit des temps » de Rene Barjavel aux éditions Pocket

    Cyrille Maman sur La nuit des temps de Rene Barjavel

    Idéal pour démarrer dans l'univers de la SF.
    Une revisite moderne de Roméo et Juliette.

    Idéal pour démarrer dans l'univers de la SF.
    Une revisite moderne de Roméo et Juliette.