Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Quentin Blake

Quentin Blake
Né en 1932, Quentin Blake entame sa collaboration avec Roald Dahl en 1978, avec L'Énorme Crocodile. Il crée aussi ses propres histoires, de vrais « classiques ». Figure emblématique de l'illustration, il est devenu, en 1999, le premier Ambassadeur du livre pour enfant. Honoré du grade d'officier ... Voir plus
Né en 1932, Quentin Blake entame sa collaboration avec Roald Dahl en 1978, avec L'Énorme Crocodile. Il crée aussi ses propres histoires, de vrais « classiques ». Figure emblématique de l'illustration, il est devenu, en 1999, le premier Ambassadeur du livre pour enfant. Honoré du grade d'officier des Arts et Lettres en 2007, il a également reçu le prix Andersen, « prix Nobel» du livre de jeunesse. Son activité artistique s'ouvre sans cesse à de nouvelles perspectives, avec notamment la décoration, en 2008, de l'aile pédiatrie de l'hôpital Trousseau, à Paris, et la réalisation de fresques pour la future maternité d'Angers. Il partage sa vie entre Londres et sa maison de l'ouest de la France.

Avis sur cet auteur (35)

  • add_box
    Couverture du livre « Charlie et la chocolaterie » de Quentin Blake et Roald Dahl aux éditions Gallimard-jeunesse

    Bill sur Charlie et la chocolaterie de Quentin Blake - Roald Dahl

    Le papa de Charlie, Mr Bucket, ne gagne pas beaucoup d'argent. La famille, composée des 4 grands-parents de Charlie, de ses deux parents et de lui ne mange pas toujours à sa faim, se partageant des soupes claires, quelques pommes de terre (1/2 à 1 par personne seulement) .

    Charlie aimerait...
    Voir plus

    Le papa de Charlie, Mr Bucket, ne gagne pas beaucoup d'argent. La famille, composée des 4 grands-parents de Charlie, de ses deux parents et de lui ne mange pas toujours à sa faim, se partageant des soupes claires, quelques pommes de terre (1/2 à 1 par personne seulement) .

    Charlie aimerait beaucoup manger du chocolat. Il en reçoit juste un bâtonnet pour son anniversaire, bâtonnet qu'il observe avant de s'en délecter petit bout par petit bout pendant plusieurs jours.

    Et pourtant tout près de chez lui se trouve la merveilleuse chocolaterie de Willie Woncka qui fabrique le meilleur chocolat du monde. Mais c'est une usine étrange, tout y est secret et aucun ouvrier n'y entre ni en sort jamais ! 

    Un beau jour pourtant, Mr Willie Woncka annonce que 5 tickets d'or sont cachés dans les emballages de 5 bâtonnets de chocolat. Leurs possesseurs gagneront une visite de la chocolaterie ...

    Dans un roman qui démarre comme une histoire de Charles Dickens avant de virer au roman de la  Comtesse de Ségur avec les enfants riches et méchants qui se trouvent punis par là où ils ont pêché et le gentil pauvre et obéissant Charlie qui gagne le véritable gros lot de l'histoire ! 

    Un roman, qui doit certainement faire peur aux enfants, peut être un peu trop peur ... 

    Un roman que j'ai lu trop tard ! 

    Dommage !

  • add_box
    Couverture du livre « Le BGG » de Quentin Blake et Roald Dahl aux éditions Gallimard-jeunesse

    Romain Ambrosini sur Le BGG de Quentin Blake - Roald Dahl

    Pas le meilleur Roald Dahl à mon sens.
    J'ai lu le roman avec ma fille de 10 ans.
    Le vocabulaire employé par le BGG est amusant, mais passée la surprise des mots "embrouillaminés", la lecture en devient plus "fasturlicieuse", surtout à voix haute comme nous l'avons pratiqué.
    En effet, autant...
    Voir plus

    Pas le meilleur Roald Dahl à mon sens.
    J'ai lu le roman avec ma fille de 10 ans.
    Le vocabulaire employé par le BGG est amusant, mais passée la surprise des mots "embrouillaminés", la lecture en devient plus "fasturlicieuse", surtout à voix haute comme nous l'avons pratiqué.
    En effet, autant les yeux parviennent à décrypter ces nouveaux mots de la novlangue BGG, autant la langue et le palais ne suivent pas (et ne remercient pas).
    Je ne sais pas si le Prince de Mots Tordus a déjà rencontré le BGG...
    A priori le Prince a deux dents d'avance.
    Il s'est révélé au monde en 1980 quand le BGG a lui commencé à dévorer des schnockombres en 1982.

  • add_box
    Couverture du livre « C'est genial ! » de Quentin Blake aux éditions Gallimard-jeunesse

    Nathalie Sibué sur C'est genial ! de Quentin Blake

    C'est gai ! C'est un moment de relâche complète... Voici un instant où la lecture devient bruits tonitruants !
    Alors, un petit conseil... évitez cet album avant le coucher !

    C'est gai ! C'est un moment de relâche complète... Voici un instant où la lecture devient bruits tonitruants !
    Alors, un petit conseil... évitez cet album avant le coucher !

  • add_box
    Couverture du livre « Charlie et la chocolaterie » de Quentin Blake et Roald Dahl aux éditions Gallimard-jeunesse

    Felina sur Charlie et la chocolaterie de Quentin Blake - Roald Dahl

    Nous poursuivons notre découverte de l'oeuvre de Road Dahl; après "L'énorme crocodile", "Un conte peut en cacher un autre" et bien sûr "Sacrées sorcières", nous sommes passés à du lourd, même du très lourd. Je pense que "Charlie et la chocolaterie" est le roman le plus connu de l'auteur. Il...
    Voir plus

    Nous poursuivons notre découverte de l'oeuvre de Road Dahl; après "L'énorme crocodile", "Un conte peut en cacher un autre" et bien sûr "Sacrées sorcières", nous sommes passés à du lourd, même du très lourd. Je pense que "Charlie et la chocolaterie" est le roman le plus connu de l'auteur. Il faut dire qu'il a totalement lâché la bride de son imagination, et son inventivité explose dans tous les coins.


    Charlie est un petit garçon, issu d'une famille totalement démunie. En plus de ne pas manger à sa faim tous les jours, le pauvre enfant à le malheur d'habiter la ville dans laquelle se trouve la fabuleuse chocolaterie de Willy Wonka. Hors, un jour, le grand chocolatier, qui est plutôt du genre discret, annonce la présence de cinq tickets d'or, glissés dans les tablettes de chocolat. Les enfants qui les découvriront, seront invités par le grand inventeur à visité sa chocolaterie. Quel rêve ça serait pour Charlie! D'ailleurs son anniversaire est dans peu de temps, et son cadeau est toujours une barre de chocolat Willy Wonka...


    J'aime beaucoup cette histoire, même si mon imagination galopante a été un peu bridée par mes souvenirs du film du génial Tim Burton - CuiCui & PiouPiou ne l'ont pas encore vu... - mais j'aime toujours autant l'histoire. CuiCui & PiouPiou m'ont paru moins enthousiastes que pour "Sacrées sorcières". L'histoire se déroule toute seule. L'utilisation de chacun des finalistes pour mettre en avant une tare de l'éducation parentale et de la société, même minime, est bien trouvé. Pourtant, la perfection de Charlie est un peu trop énorme. Non pas que les enfants sages n'existent pas, mais qu'il soit si lisse et sans vie m'a un peu désolée. Comparativement, les autres enfants ont l'air de vrais petits monstres, mais ils n'en sont pas directement responsables. Et le lien financier dans tout ça? Est-ce que l'on est plus sage parce qu'on est pauvre? Stigmatisation!

    Concernant l'aspect technique, c'est-à-dire le côté audible de l'oeuvre, je suis davantage partisane de la simplicité. Hors cette fois-ci, nous avons eu le droit à cinq comédiens pour donner vie à cette oeuvre. C'était un peu "too much" selon moi. Le narrateur principal fait plusieurs voix, et les autres lecteurs n'en font qu'une - si je ne me trompe pas -ce qui fait que l'auditeur se perd un peu dans toutes ces voix, ne sachant trop qui est qui. Mais cela n'a pas eu l'air de déranger CuiCui & PiouPiou. (...)

    http://lillyterrature.canalblog.com/archives/2020/03/07/38077613.html