Patrick Prugne

Patrick Prugne

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (6)

  • add_box
    Couverture du livre « Poulbots » de Patrick Prugne aux éditions Margot

    Stéphanie Giovinazzo Cissoko sur Poulbots de Patrick Prugne

    Voici un bel album sur Montmartre à l'été 1905, quartier miséreux de Paris quasiment la campagne, un endroit vers lequel un promoteur se tourne avec ses beaux projets d'urbanisation. C'est donc avec son fils Jean sous le bras, un fils dont il a presque honte depuis qu'il lui a avoué vouloir...
    Voir plus

    Voici un bel album sur Montmartre à l'été 1905, quartier miséreux de Paris quasiment la campagne, un endroit vers lequel un promoteur se tourne avec ses beaux projets d'urbanisation. C'est donc avec son fils Jean sous le bras, un fils dont il a presque honte depuis qu'il lui a avoué vouloir devenir peintre, qu'il se rend sur la butte accompagné de quelques ouvriers pour délimiter le terrain. Jean rencontrera un groupe d'enfants lié par une forte amitié et qui ont chacun une vie différente mais toujours empreinte de pauvreté, l'air de la révolte a sonné pour Jean et il compte bien aidé ses nouveaux amis à s'en sortir.

    Ce sera l'histoire d'une belle amitié et une rencontre avec Francisque Poulbot qui donna son nom à ces petits miséreux de Montmartre et qu'il dessina toute sa vie. L'album rend parfaitement cette ambiance du début de siècle dans ces rues où les grands artistes se rencontrent autour d'un verre avec photos à l'appui en fin d'ouvrage, le scénario est simple et c'est pourtant l'aventure de toute une vie pour Jean, une aventure qui le changera beaucoup; il en ressort d'ailleurs du dénouement une certaine mélancolie du temps passé.

    Côté illustrations, faites à l’aquarelle, le dessin est doux comme un souvenir. Un album hommage à un homme qui a rendu visible la misère des enfants de Montmartre. Très très belle découverte.

  • add_box
    Couverture du livre « Poulbots » de Patrick Prugne aux éditions Margot

    Mistinguette M. sur Poulbots de Patrick Prugne

    J’ai découvert Patrick Prugne avec son titre Iroquois. Si je suis fan de ses illustrations, les scénarios pêchent un peu parfois. Avec Poulbots, Patrick Prugne fait carton plein. Les illustrations sont toujours aussi incroyables et le scénario tient vraiment bien la route.

    Si nous pensons en...
    Voir plus

    J’ai découvert Patrick Prugne avec son titre Iroquois. Si je suis fan de ses illustrations, les scénarios pêchent un peu parfois. Avec Poulbots, Patrick Prugne fait carton plein. Les illustrations sont toujours aussi incroyables et le scénario tient vraiment bien la route.

    Si nous pensons en premier lieu à la bohème quand on nous évoque Montmartre, la réalité était loin d’être aussi artistique. Avant que le quartier ne soit assailli par les promoteurs, la misère sociale s’y donnait rendez-vous. Nous montrer ce Montmartre par ces gamins est une chouette idée. Les Poulbots sont un peu les emblèmes de ce Montmartre. Ils donnent une dimension enfantine, attendrissante au récit. Leur gouaille est sans pareille et ils vont feront sourire plus d’une fois. L’étrange association avec Jean, “le bourgeois”, fonctionne à merveille. Les illustrations à l’aquarelle sont toujours aussi sublimes. Si vous ne connaissez pas, courez-y !

    https://lecturesdemistinguette.wordpress.com/2017/07/02/poulbots-patrick-prugne/

  • add_box
    Couverture du livre « Iroquois » de Patrick Prugne aux éditions Daniel Maghen

    Mistinguette M. sur Iroquois de Patrick Prugne

    J’ai découvert le fils avant le père et je suis conquise par les deux ! C’est une bande dessinée que l’on prend le temps de savourer car chaque page est un trésor d’illustration (en commençant par la couverture !). Tout en aquarelle, elles sont d’une grande douceur et empreintes d’une atmosphère...
    Voir plus

    J’ai découvert le fils avant le père et je suis conquise par les deux ! C’est une bande dessinée que l’on prend le temps de savourer car chaque page est un trésor d’illustration (en commençant par la couverture !). Tout en aquarelle, elles sont d’une grande douceur et empreintes d’une atmosphère particulière. J’ai vraiment voyagé avec cette lecture que j’ai eu envie de reprendre juste après l’avoir finie ! Cette bande dessinée se concentre sur cette expédition de Champlain en Iroquoisie. Il s’agit d’un épisode précis dans l’histoire de Québec ce qui fait que le scénario est relativement léger. Attention, il ne s’agit pas d’un reproche ! Léger dans le sens où l’on n’est pas dans une grande épopée ou submergé de détails historiques. On s’attache plutôt ici à l’histoire de ces colons un peu oubliés par leur pays et qui tentent de faire de cette terre leur nouveau foyer. J’ai tellement apprécié cet univers que j’aurais aimé que le voyage dure un peu plus longtemps. Mais à part cela, c’est un vrai plaisir pour les yeux et un très beau voyage.

    https://lecturesdemistinguette.wordpress.com/2016/11/26/point-bd-mangas-6/

  • add_box
    Couverture du livre « Pawnee » de Patrick Prugne aux éditions Daniel Maghen

    Rémi Paolozzi sur Pawnee de Patrick Prugne

    Suite et fin de Frenchman. Où l'on apprend ce que sont devenus Alban, Louis et Angèle dans cet immense pays que sont les États-unis au tout début de leur Histoire. Ce pays encore vierge que les blancs tentent de conquérir et que les indiens essaient de préserver. Et au milieu de tout cela trois...
    Voir plus

    Suite et fin de Frenchman. Où l'on apprend ce que sont devenus Alban, Louis et Angèle dans cet immense pays que sont les États-unis au tout début de leur Histoire. Ce pays encore vierge que les blancs tentent de conquérir et que les indiens essaient de préserver. Et au milieu de tout cela trois personnages aux destins bien différents.
    De la même veine que Frenchman. Très beau, tant l'histoire que les dessins.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !