Nathacha Appanah

Nathacha Appanah
Nathacha Appanah est née en 1973 à Mahébourg, sur la côte sud-est de l'île Maurice. Elle est encore adolescente et déjà tournée vers l'écriture lorsque le quotidien L'Express lui offre un prix littéraire et la possibilité de publier nouvelles et chroniques dans ses colonnes. Elle s'inscrit à la f... Voir plus
Nathacha Appanah est née en 1973 à Mahébourg, sur la côte sud-est de l'île Maurice. Elle est encore adolescente et déjà tournée vers l'écriture lorsque le quotidien L'Express lui offre un prix littéraire et la possibilité de publier nouvelles et chroniques dans ses colonnes. Elle s'inscrit à la faculté de lettres, s'oriente rapidement vers le journalisme et travaille pour le groupe de presse Le Mauricien. En 1998, l'opportunité d'une bourse la mène en France. Après plusieurs années de reportages pour la presse et la radio, elle travaille actuellement pour une ONG, à Paris. Entretemps elle a aussi publié trois romans chez Gallimard : Les Rochers de Poudre d'Or (Prix RFO 2003), Blue Bay Palace (2004, Grand prix littéraire des océans Indien et Pacifique 2005), La Noce d'Anna (2005, Prix grand public du salon du livre 2006).

Articles (3)

Voir tous les articles

Avis (62)

  • Couverture du livre « Tropique de la violence » de Nathacha Appanah aux éditions Gallimard

    Elizabeth Neef-Pianon sur Tropique de la violence de Nathacha Appanah

    Oh oui, c’est violent Mayotte
    Toute cette jeunesse livrée à elle-même, sans repères, la haine au ventre.
    Tous ces migrants désemparés et prêts à tout pour survivre, pour devenir français.
    C’est violent mais c’est une très belle et triste histoire que celle de Moïse, surnommé Mo.
    Mauvais...
    Voir plus

    Oh oui, c’est violent Mayotte
    Toute cette jeunesse livrée à elle-même, sans repères, la haine au ventre.
    Tous ces migrants désemparés et prêts à tout pour survivre, pour devenir français.
    C’est violent mais c’est une très belle et triste histoire que celle de Moïse, surnommé Mo.
    Mauvais départ à la naissance, puis adopté par une française, puis livré à la rue quand elle meurt.
    J’ai beaucoup aimé l’écriture et le fait que l’histoire avance racontée par les différents personnages.
    Un récit prenant du début à la fin, et un jeune Moïse qu’on n’oublie pas de sitôt.

  • Couverture du livre « Tropique de la violence » de Nathacha Appanah aux éditions Gallimard

    Mes échappées livresques sur Tropique de la violence de Nathacha Appanah

    Marie, une jeune infirmière originaire de la métropole, arrive sur l’île de Mayotte pour vivre avec son époux mahorais. Cette femme, en mal d’enfants, va finalement recueillir Moïse, un bébé aux yeux vairons abandonné par sa mère. Moïse grandit, s’interroge sur ses origines et se cherche. Quand...
    Voir plus

    Marie, une jeune infirmière originaire de la métropole, arrive sur l’île de Mayotte pour vivre avec son époux mahorais. Cette femme, en mal d’enfants, va finalement recueillir Moïse, un bébé aux yeux vairons abandonné par sa mère. Moïse grandit, s’interroge sur ses origines et se cherche. Quand soudain, un événement dramatique fait basculer le destin de cet adolescent et l’engloutit dans un tunnel sans fin.

    Un livre choc qui nous montre l’envers du décor de cette île française, isolée géographiquement, et dont on se rend brutalement compte de notre ignorance, notamment concernant la situation déplorable dans laquelle une partie de la population vit.

    Nathacha Appanah casse les clichés paradisiaques et nous dépeint avec réalisme la misère ainsi que la clandestinité qui règnent là-bas. Bidonville, drogue, violence et corruption, l’auteure ne nous épargne rien. Ses mots sont durs, bouleversants. Ils suscitent colère, révolte et impuissance.

    Pour nous raconter l’histoire de Moïse, cinq voix s’alternent. Cinq visions différentes de l’île. Des personnages profonds qui nous confrontent à la dérive de la jeunesse mahoraise.

    Nathacha Appanah frappe fort avec ce roman percutant qui nous dévoile le vrai visage de Mayotte. Un pays où règne le chaos, la violence et qui, à la moindre étincelle, peut s’embraser. Un véritable uppercut.

  • Couverture du livre « Tropique de la violence » de Nathacha Appanah aux éditions Gallimard

    Mumu Dans le Bocage sur Tropique de la violence de Nathacha Appanah

    Un coup de coeur pour ce récit à 5 voix. Un coup de coeur et un coup au coeur car il faut s'accrocher.
    Moïse le héros, né avec un oeil vert et un oeil noir, un djinn là-bas à Mayotte, territoire français de l'Océan Indien, que la mère confiera à Marie car il porte malheur mais aussi parce...
    Voir plus

    Un coup de coeur pour ce récit à 5 voix. Un coup de coeur et un coup au coeur car il faut s'accrocher.
    Moïse le héros, né avec un oeil vert et un oeil noir, un djinn là-bas à Mayotte, territoire français de l'Océan Indien, que la mère confiera à Marie car il porte malheur mais aussi parce qu'elle ne peut l'élever.
    Bruce, le caïd des jeunes livrés à eux-mêmes dans le bidonville où circulent drogues, violences etc....
    Stéphane travaillant dans une ONG qui tentera de comprendre Moïse et son terrible geste, Olivier le flic désabusé.
    Voilà les 5 protagonistes de ce roman dur mais vrai bâti sur les témoignages recueillis par Nathacha Appanah lors d'un séjour à Mayotte. On parle souvent de la violence en Métropole mais là-bas aussi liée le plus souvent à la misère, elle est présente mais on en parle peu alors qu'elle est quotidienne, qu'elle touche la jeunesse.
    Un style direct mais des phrases chocs mais empruntent malgré tout de beauté.
    J'ai beaucoup pensé au roman Petit Pays qui lui aussi parle de la violence des enfants dans un pays en guerre mais dans Tropique de la Violence la violence n'est pas due à la guerre, mais à un manque de moyen, aux afflux d'étrangers, à la drogue surtout chimique, et à l'éloignement de la Métropole qui se désintéresse totalement de ce qui se passe là-bas..... le roman débute par un geste d'amour, désespéré d'une mère et progresse au fil des pages vers une violence terrible encore plus terrible qu'elle se situe parmi la jeunesse, qui est normalement l'avenir d'un pays.
    Ce roman a reçu le prix des Lycéens et le prix France Télévision et c'est très mérité.

Voir tous les avis

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !