Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Karine Tuil

Karine Tuil

Karine Tuil est l’auteur de neuf romans parmi lesquels "Interdit", "La domination", "Six mois, six jours" et "L’invention de nos vies" publiés aux Editions Grasset. Elle a également écrit pour le théâtre et le cinéma.

 

Crédit photo : JF. Paga

... Voir plus

Karine Tuil est l’auteur de neuf romans parmi lesquels "Interdit", "La domination", "Six mois, six jours" et "L’invention de nos vies" publiés aux Editions Grasset. Elle a également écrit pour le théâtre et le cinéma.

 

Crédit photo : JF. Paga

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Karine Tuil (8)

Avis sur cet auteur (139)

  • add_box
    Couverture du livre « La décision » de Karine Tuil aux éditions Gallimard

    Aurélien RIZZON sur La décision de Karine Tuil

    Il y a trois ans, j'ai découvert Karine Tuil avec "les choses humaines" qui a d'ailleurs fait l'objet récemment d'une adaptation cinématographique que je n'ai pas vu, du moins pas encore. J'avais beaucoup apprécié le thème d'actualité, le réalisme, la profondeur des personnages, l'écriture......
    Voir plus

    Il y a trois ans, j'ai découvert Karine Tuil avec "les choses humaines" qui a d'ailleurs fait l'objet récemment d'une adaptation cinématographique que je n'ai pas vu, du moins pas encore. J'avais beaucoup apprécié le thème d'actualité, le réalisme, la profondeur des personnages, l'écriture... Bref, c'était une belle découverte. Inutile donc de préciser que mes attentes étaient grandes au moment de débuter cette lecture.

    Je n'ai pas été déçu dans le sens où j'ai retrouvé tout ce que j'avais aimé dans son roman précédent. Un thème brulant de société, au cœur de l'actualité, toujours traité avec un réalisme saisissant et des personnages intéressants.

    Cette fois, l'écrivaine embarque le lecteur et le place dans la peau d'une juge d'instruction de la section antiterroriste. On retrouve ce petit côté judiciaire du roman précédent et encore une fois l'immersion est totale, on voit tout de suite les difficultés de ce métier, son impact sur la vie personnelle, sur la famille... C'est toujours d'un réalisme bluffant ! Encore une fois, la plongée dans le monde judiciaire est intéressante et on retrouve toujours cette finesse dans l'analyse de certains pans de notre société sans parler de la psychologie des personnages toujours bien travaillée.

    La construction du roman est également intéressante, elle sort un peu de l'ordinaire par le fait que Karine Tuil vient entrecouper le récit de morceaux d'interrogatoires d'un suspect revenu en France après un voyage en Syrie. Certains passages sont tout simplement glaçants !

    Pour autant, ce livre n'est pas exempt de défauts. Le premier est pour moi un défaut plutôt mineur, on voit arriver la fin du roman dès le début. Pour autant, ce n'est pas un grand défaut tant cette chute est bien amenée avec une tension qui monte crescendo tout au long du roman. Le deuxième défaut est un peu plus gênant à mon sens. Bien qu'appréciant le style d'écriture de l'écrivaine, je l'ai trouvé cette fois un peu trop "journalistique". C'était déjà le cas dans "les choses humaines" mais c'était encore un cran au-dessus dans ce livre. De plus, il y a quand même pas mal de longueurs et il y a pas mal de répétitions dans la première moitié du roman avec, à la clé, la désagréable impression de tourner un peu en rond.

    Un roman qui n'est pas parfait mais qui pour autant mérite d'être lu car finalement les défauts que j'ai pu relever ne viennent pas éclipser ses qualités. Le lecteur est pris dans le récit jusqu'au choc du dénouement. Karine Tuil est donc bien toujours au rendez-vous avec ce regard très lucide sur des problématiques sociétales actuelles. A découvrir !

  • add_box
    Couverture du livre « La décision » de Karine Tuil aux éditions Gallimard

    marion khouri sur La décision de Karine Tuil

    "Le risque de prendre une mauvaise décision n'est rien comparé à la terreur de l'indécision"

    AU coeur de ce roman passionnant, une femme Alma, juge antiterroriste. Elle est en proie aux doutes entre sa vie personnelle et sa vie professionnelle : doit elle se séparer? doit elle céder à son...
    Voir plus

    "Le risque de prendre une mauvaise décision n'est rien comparé à la terreur de l'indécision"

    AU coeur de ce roman passionnant, une femme Alma, juge antiterroriste. Elle est en proie aux doutes entre sa vie personnelle et sa vie professionnelle : doit elle se séparer? doit elle céder à son amant? Et surtout que penser de ce jeune, AbdEl Jalil Kacem , qui revient de Syrie : est il prêt à passer à l'action ou est il un jeune égaré inoffensif?

    TOurmentée, doutant, déchirée entre sa raison professionnelle et son amour pour Emmanuel, avocat de Kacem qui l'entraine sur des pans dangereux, Alma laisse les deux sphères de sa vie s'interpénétrer au risque de se tromper. Comme elle le déclare "Mon métier c'est l'appréciation de la dangerosité mais aussi croire en l'être humain."

    On plonge dans ce roman dans le monde de la justice antiterroriste, des risques pris par tous ceux qui oeuvrent au tribunal, de l'épuisement , du manque de moyens, des doutes et des certitudes, des oppositions et des conflits.

    Alma est une femme écrasée par les responsabilités, menacée par tous les radicaux rentrés de Syrie, renvoyée à l'échec de son couple avec Ezra, mère culpabilisant de n'accorder que peu de temps à ses trois enfants.

    La tension croit au fur et à mesure et Karine Tuil excelle dans cette alternance de violence inouie et de sensualité, d'humanité et d'horreur, d'amour et de haine. On sent le drame arriver, on espère se tromper.
    Ce roman puissant est vraiment bouleversant.

  • add_box
    Couverture du livre « La décision » de Karine Tuil aux éditions Gallimard

    Mimosa sur La décision de Karine Tuil

    Interpellant,ce roman!Un portrait captivant de cette juge qui hésite,suppute:lourde charge!D'autant plus que dans sa vie privée,une décision reste aussi à prendre.
    Toujours captivée par la plume de K.Tuil,ce sujet place le lecteur au coeur de l'intrigue,le"JE"efficace,preneur émotionnellement...
    Voir plus

    Interpellant,ce roman!Un portrait captivant de cette juge qui hésite,suppute:lourde charge!D'autant plus que dans sa vie privée,une décision reste aussi à prendre.
    Toujours captivée par la plume de K.Tuil,ce sujet place le lecteur au coeur de l'intrigue,le"JE"efficace,preneur émotionnellement nous embarque:et nous ?quelles décisions aurions-nous prises?

  • add_box
    Couverture du livre « La décision » de Karine Tuil aux éditions Gallimard

    Matatoune sur La décision de Karine Tuil

    Plonger dans les méandres de la pensée d'une juge antiterroriste, c'est la promesse que fait Karine Tuil dans son nouveau roman La décision. Et, mélangeant la documentation extrêmement fouillée à son talent de romancière, Karine Tuil réussit parfaitement à faire comprendre la tension éreintante...
    Voir plus

    Plonger dans les méandres de la pensée d'une juge antiterroriste, c'est la promesse que fait Karine Tuil dans son nouveau roman La décision. Et, mélangeant la documentation extrêmement fouillée à son talent de romancière, Karine Tuil réussit parfaitement à faire comprendre la tension éreintante et étouffante qui obsède ceux qui sacrifient leur liberté et leur vie privée à l'application du droit face à des personnes qui ont fait de la haine leur carburant !

    Alma Revel enquête sur le sort de AbdelJahil Kacem, revenu de Syrie avec sa femme et son enfant. Il demande à bénéficier de la liberté au nom du droit à s'être trompé, à avoir fait une erreur de jeunesse, alors qu'il est soupçonné de radicalisation et d'allégeance à l’État Islamique. La juge doit évaluer le degré de dangerosité de ce prévenu et décider s'il doit rester en prison ou bénéficier d'une liberté conditionnelle.

    Néanmoins, assumer la coordination du pôle antiterroriste nécessite la perte de sa liberté individuelle. Protégée en permanence par des gardes du corps, elle reçoit chaque jour des menaces pour elle et sa famille, trois enfants et un mari qui assume toute la logistique du ménage. Écrivain, Ezra a reçu la distinction suprême dès son premier roman. Depuis, rien ! Pas une seule ligne écrite. De plus, ces épreuves le renforcent dans la recherche de son identité. Sa radicalisation religieuse, lui dans la religion juive, l'éloigne de plus en plus de sa femme. D'ailleurs, Alma songe à une séparation.
    La suite ici
    https://vagabondageautourdesoi.com/2022/01/20/karine-tuil/