Jean-Philippe Toussaint

Jean-Philippe Toussaint
Jean-Philippe Toussaint est un écrivain et réalisateur belge né le 29 novembre 1957 à Bruxelles, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (1978) et titulaire d'un DEA d'histoire contemporaine. Il est l'auteur de neufs romans, tous publiés aux éditions de Minuit, qui se caractérisent par... Voir plus
Jean-Philippe Toussaint est un écrivain et réalisateur belge né le 29 novembre 1957 à Bruxelles, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (1978) et titulaire d'un DEA d'histoire contemporaine. Il est l'auteur de neufs romans, tous publiés aux éditions de Minuit, qui se caractérisent par un style et un récit minimalistes. Il a été en 1996 lauréat de la Villa Kujoyama et a obtenu le Prix Médicis du roman français en 2005 pour Fuir. Ses romans sont traduits dans une vingtaine de langues. Le « dépouillement souriant » de ses textes est poussé à l'extrême dans ses réalisations cinématographiques.

Avis (21)

  • add_box
    Couverture du livre « Made in China » de Jean-Philippe Toussaint aux éditions Minuit

    Aude ACM sur Made in China de Jean-Philippe Toussaint

    Le narrateur se rend en Chine pour voir son éditeur chinois. Situations loufoques, reflexions, pensées défilent, hasard des rencontres, idées sur la création littéraire. L'auteur nous livre ses ressentis sur l'écriture et les dessous de ses précédents romans. Bien aimé.
    Original.

    Extraits:...
    Voir plus

    Le narrateur se rend en Chine pour voir son éditeur chinois. Situations loufoques, reflexions, pensées défilent, hasard des rencontres, idées sur la création littéraire. L'auteur nous livre ses ressentis sur l'écriture et les dessous de ses précédents romans. Bien aimé.
    Original.

    Extraits:
    "Je pensais à ce que cette rencontre avait de fortuit, à la probabilité quasi nulle que nous avions de nous rencontrer, moi né en Europe à la fin des années 1950, et elle née en Russie, ou en Ukraine, dans les années 1990 ; et qui avait décidé, pour quelques mystérieuses raisons, privées ou professionnelles, de quitter son pays pour venir travailler comme mannequin dans le Sud de la Chine".

    "Je n’appellerai donc pas Sha Pan Olivier dans ce livre. Mais on n’est pas dans la vie réelle, ici, je suis chez moi, dans ce livre, et je l’appellerai Pan Shan si je veux".

    "Je m’installai au bureau de la chambre, le carnet ouvert à côté de moi dans le cône de lumière dorée de la lampe d’hôtel, et, mes yeux allant de mes notes à l’écran de l’ordinateur, je recopiais phrase par phrase, chaque ligne du carnet. Je n’avais encore jamais tenu de journal auparavant, et je n’avais aucune idée de ce que je pourrais faire de ces notes par la suite. Il me semblait qu’elle pourrait peut-être donner matière à un livre".

  • add_box
    Couverture du livre « Football » de Jean-Philippe Toussaint aux éditions Minuit

    Dominique JOUANNE sur Football de Jean-Philippe Toussaint

    Tout amoureux du foot se reconnaîtra dans les 123 pages écrites par cet auteur de grand talent. Le livre se situe sur 5 années : 1998, 2002, 2006, 2010, 2014. Au-delà de la ferveur, Jean-Philippe Toussaint nous fait voyager au Japon et en Allemagne lors des Coupes du Monde qui s’y sont...
    Voir plus

    Tout amoureux du foot se reconnaîtra dans les 123 pages écrites par cet auteur de grand talent. Le livre se situe sur 5 années : 1998, 2002, 2006, 2010, 2014. Au-delà de la ferveur, Jean-Philippe Toussaint nous fait voyager au Japon et en Allemagne lors des Coupes du Monde qui s’y sont déroulées. Il nous parle de son enfance et son rapport au foot en 1998. Il est au Mans pour un reportage sur l’Art Car de Jeff Koon lors de la Coupe du Monde en Afrique du Sud en 2010 et suit à nouveau à distance, de chez lui en Corse, la Coupe de 2014 qui se joue au Brésil en consacrant, en fin de livre, quelques pages magnifiques sur sa vie d’écrivain. Réaliste et plein d’humour, sensible et passionné, Jean-Philippe Toussaint confirme à nouveau sa notoriété de grand auteur avec un travail des phrases simples percutantes et remarquables. Droit au but !

  • add_box
    Couverture du livre « Football » de Jean-Philippe Toussaint aux éditions Minuit

    Jean François SIMMARANO sur Football de Jean-Philippe Toussaint

    Court récit à la première personne tout à fait exceptionnel. Oui il faut sans doute avoir eu un rapport de près ou de loin avec le football pour être touché par ce livre. Les allergiques aux matchs du dimanche après-midi et des maillots éclatants feront sans doute une crise d'éternuements...
    Voir plus

    Court récit à la première personne tout à fait exceptionnel. Oui il faut sans doute avoir eu un rapport de près ou de loin avec le football pour être touché par ce livre. Les allergiques aux matchs du dimanche après-midi et des maillots éclatants feront sans doute une crise d'éternuements prolongée. Mais que l'émotion et l'introspection de Jean Philippe Toussaint est belle pour les autres. Ceux qui ont vécu en chiffres pairs (82-98 ...). Un des plus grands livres écrits sur le sport. Lucarne.

  • add_box
    Couverture du livre « Football » de Jean-Philippe Toussaint aux éditions Minuit

    nathalie vanhauwaert sur Football de Jean-Philippe Toussaint

    Football et littérature sont les deux passions de Jean-Philippe Toussaint. Je partage uniquement la seconde et j'ai pourtant pris un réel plaisir à la lecture de ce récit.

    J'ai aimé la façon dont il parle du football en se basant sur quelques mots précis comme émerveillement, stades,...
    Voir plus

    Football et littérature sont les deux passions de Jean-Philippe Toussaint. Je partage uniquement la seconde et j'ai pourtant pris un réel plaisir à la lecture de ce récit.

    J'ai aimé la façon dont il parle du football en se basant sur quelques mots précis comme émerveillement, stades, maillot, télé-couleur, trophée, chauvin ... des souvenirs qui pour la plupart ramènent à l'enfance.

    J'ai aimé lorsque la télé-couleur débarque et qu'avec ses copains, ils se rassemblaient devant les vitrines des grands magasins pour suivre un point se déplaçant et se perdant sur l'écran.

    Dans la seconde partie, football rime avec Coupe du Monde tous les quatre ans. On voyage avec lui au Japon où il nous conte avec merveille comme toujours l'esprit et la culture du pays du soleil levant et sa vision du foot.

    Sport qu'il a suivi à la radio, en live dans les stades, à la télé ou autre moment délicieux en streaming devant un pc, cette mésaventure m'a beaucoup fait rire.

    Il en parle tellement bien que moi, qui ne suis pas foot du tout, j'ai compris l'instantané et les émotions qu'il pouvait procurer chez les supporters, le besoin de vivre l'instant présent en direct. Jean-Philippe Toussaint à travers ce récit nous fait également sentir sa nécessité d'écriture.

    Un petit amour de lecture. Un tout grand merci à Babelio et aux éditions de Minuit pour cette belle découverte.

    Ma note : 9/10

    Les jolies phrases

    "Ensuite, tout au long du tournoi, le football berce nos heures, il rythme notre vie, la seconde, la jalonne, la ponctue, l'accompagne à distance, comme un soleil estival dont on ne remarque plus sa présence, tant sont réguliers les bienfaits qu'il nous apporte, tant sont constants les rendez-vous qu'il nous fixe. Il y a des matchs tous les jours, en fin d'après-midi, le soir, dans la nuit. Vers la fin du tournoi, les rendez-vous s'espacent, imperceptiblement, pour attiser notre attente et aiguiser notre appétit.

    Voilà, c'est aussi ça, le football, dans la réalité : mes larmes de petit garçon et le sol d'un terrain vague qui a la rudesse du réel.

    ...Il nous apporte une sorte de bien-être métaphysique qui nous détourne de nos misères et nous soustrait à la pensée de la mort.

    Nous évoluons dans un monde abstrait et rassurant du football, nous sommes le temps que dure la partie, dans un cocon de temps.

    Football et Japon, pourtant antinomiques - le tumulte et la quiétude, le feu et l'eau - se fondaient ensemble pour donner naissance à un élément nouveau.

    Qu'est-ce que créer, aujourd'hui, dans le monde dans lequel nous vivons ? C'est proposer, de temps à autre, dans un acte de résistance non pas modeste, mais mineur, un signal - un livre, une oeuvre d'art - qui émettra une faible lueur vaine et gratuite dans la nuit.

    Contrairement aux périodes de ma vie où je n'écris pas, le nouveau projet, encore si peu avancé, encore si peu ébauché soit-il, devient l'aimant, ou l'amarre, où les milliers de substances nourricières que je glane autour de moi dans le monde extérieur viennent s'agglutiner comme les moules au bouchot, tandis que le nouveau livre, que fécondent ces apports accumulés, comme déjà à croître et à se propager dans mon esprit.

    http://nathavh49.blogspot.be/2015/11/football-jean-philippe-toussaint.html

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !