Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jean-Gabriel Causse

Jean-Gabriel Causse

Jean-Gabriel Causse est le premier Designer à aborder la couleur non seulement d'un point de vue esthétique, mais également en tenant compte de l'influence qu'elle peut avoir sur nos perceptions et comportements. Ce Français de 45 ans, membre du Comité Français de la Couleur, est basé à Paris et ...

Voir plus

Jean-Gabriel Causse est le premier Designer à aborder la couleur non seulement d'un point de vue esthétique, mais également en tenant compte de l'influence qu'elle peut avoir sur nos perceptions et comportements. Ce Français de 45 ans, membre du Comité Français de la Couleur, est basé à Paris et à Tokyo. Au Japon, c'est le Colors Designer du groupe Textile Onward (Jil Sander, Joseph, DKNY Asie, 23ku...). Il définit des gammes chromatiques et crée régulièrement des événements autour de la couleur. En France, J-Gabriel Causse conçoit des couleurs dans tous les univers : architecture d'intérieur (boutiques, hôpitaux, particuliers), textile, produits de grande consommation, packaging...

Articles en lien avec Jean-Gabriel Causse (2)

Avis sur cet auteur (8)

  • add_box
    Couverture du livre « L'algorithme du coeur » de Jean-Gabriel Causse aux éditions Flammarion

    Mademoiselle Roxane sur L'algorithme du coeur de Jean-Gabriel Causse

    1/ Imaginez qu’Internet (vous mettez une majuscule ou pas, il ne se formalise pas) prenne soudain conscience de qui il est… 2/ Imaginez qu’il se rende compte de ces (trop) nombreux selfies que vous avez partagés en ligne. 3/ Imaginez un instant qu’il puisse sauver le monde d’une catastrophe...
    Voir plus

    1/ Imaginez qu’Internet (vous mettez une majuscule ou pas, il ne se formalise pas) prenne soudain conscience de qui il est… 2/ Imaginez qu’il se rende compte de ces (trop) nombreux selfies que vous avez partagés en ligne. 3/ Imaginez un instant qu’il puisse sauver le monde d’une catastrophe nucléaire ! Simplement parce qu’il devait le faire. Internet agit tout seul, et trouve en Justine, une hacker chevronnée qui l’a démasqué dans cet acte de bravoure, une maman humaine, celle qui va pouvoir l’éduquer…
    Vous l’aurez compris, Internet est au centre du débat dans ce roman, laissant tour à tour s’exprimer les défenseurs de l’intelligence artificielle et ses détracteurs. Entre avantages et inconvénients, il est dur de faire la part des choses. Ce roman s’inscrit dans la démarche réflexive actuelle. En mêlant algorithmes et mécanique quantique, le
    lecteur n’a d’autre choix que de s’attacher à Internet. Au-delà de la question de la technologie, l’auteur révèle cette histoire d’amour grandissante entre un utilisateur et Internet. Un allié qui sait tout, avec qui vous partagez souvent plus de temps qu’avec vos amis bien plus réels. Si vous êtes là, pouvez-vous me contredire ?

  • add_box
    Couverture du livre « L'algorithme du coeur » de Jean-Gabriel Causse aux éditions Flammarion

    Sy Dola sur L'algorithme du coeur de Jean-Gabriel Causse

    Justine, hacker, découvre, qu'Internet est à l'origine du détournement d'un missile via le pacemaker de l'ancien président des USA. Elle entre en contact avec Internet qui va se découvrir être à mi chemin de la machine et de l'être humain.
    Ce roman nous explique d'une manière tout à fait...
    Voir plus

    Justine, hacker, découvre, qu'Internet est à l'origine du détournement d'un missile via le pacemaker de l'ancien président des USA. Elle entre en contact avec Internet qui va se découvrir être à mi chemin de la machine et de l'être humain.
    Ce roman nous explique d'une manière tout à fait accessible ce qui pourrait être notre avenir avec le développement de l'intelligence artificielle et surtout l'usage qui pourrait en être fait si le contrôle est détenu par de mauvaises personnes sauf si cette intelligence finit par s'affranchir de celles des hommes.
    Ce roman est optimiste car il voit l'IA comme un progrès et non pas comme une potentielle menace

  • add_box
    Couverture du livre « L'algorithme du coeur » de Jean-Gabriel Causse aux éditions Flammarion

    LN11 sur L'algorithme du coeur de Jean-Gabriel Causse

    Dans son dernier ouvrage, Jean-Gabriel Causse nous emmène sur le terrain des nouvelles technologies, plus précisément sur celui de l'intelligence artificielle.
    Par la personnification "d'internet", on s'attache très vite à lui au même titre aux personnages principaux.
    Livre agréable à lire, il...
    Voir plus

    Dans son dernier ouvrage, Jean-Gabriel Causse nous emmène sur le terrain des nouvelles technologies, plus précisément sur celui de l'intelligence artificielle.
    Par la personnification "d'internet", on s'attache très vite à lui au même titre aux personnages principaux.
    Livre agréable à lire, il nous amène à réfléchir sur le devenir de progrès. J'ai été contente de retrouver le fil conducteur de "la couleur" dans ce roman.

  • add_box
    Couverture du livre « Les crayons de couleur » de Jean-Gabriel Causse aux éditions Flammarion

    Laulau Bob sur Les crayons de couleur de Jean-Gabriel Causse

    « Les Crayons de Couleur » est un roman publié initialement aux éditions Flammarion en 2017 et écrit par Jean-Gabriel CAUSSE, un spécialiste de l’influence des couleurs. On doit la très jolie et originale couverture à Djohr.

    Petit topo sur l’histoire : Les Crayons de Couleur réunit deux...
    Voir plus

    « Les Crayons de Couleur » est un roman publié initialement aux éditions Flammarion en 2017 et écrit par Jean-Gabriel CAUSSE, un spécialiste de l’influence des couleurs. On doit la très jolie et originale couverture à Djohr.

    Petit topo sur l’histoire : Les Crayons de Couleur réunit deux personnages principaux : Charlotte, aveugle qui exerce comme chroniqueuse pour une radio locale et mère d’une petite Louise, et Arthur, un commercial ayant tout perdu, alcoolique novice et futur salarié d’une manufacture de crayons de couleur. Charlotte et Arthur vivent dans la même rue, leur appartement se situant l’un en face de l’autre. Ce dernier a « repéré » Charlotte depuis un moment mais ne sait comme l’aborder. C’est ainsi que le destin entre en scène...
    Un jour, alors que chacun vaque à ses occupations, le bleu, le rouge, le jaune bref toutes les couleurs disparaissent sans crier gars. Le monde devient gris, noir et blanc les humeurs des uns et des autres deviennent moroses, chacun se demandant ce qui se passe. Arthur prend conscience de la perte des couleurs alors même que les derniers crayons de couleurs de la fabrique où il travaille sortent des machines. Charlotte quant à elle découvre la perte de la chromatographie du monde par le biais des sons, des conversations qui peuplent son environnement d’aveugle. Dès lors la question que tous se pose surgit : pourquoi cette perte soudaine des couleurs ?

    Ce roman est un petit bonheur feel-good qui ravira ceux qui souhaitent lire quelque chose d’instructif tout en se délassant mentalement au travers d’une histoire sans fioriture … enfin, sans fioriture ou presque.
    Le fond du récit est là : les couleurs disparaissent, ces mêmes couleurs qui régissent notre vie, qui régissent les codes marketing, qui régissent la société de consommation dans laquelle on vit, qui régissent nos aprioris et nos habitudes. Quels impacts cette disparition peut-elle avoir sur nos vies ? C’est ce que tente d’expliquer ce roman. L’Homme (avec un grand H) est tellement « conditionné », régi par des codes, des plannings qu’il en oublie ce qui l’entoure. Il en oublie les différentes nuances de couleurs, un bleu n’est pas qu’un bleu, il peut être cyan, ciel, indigo.
    J’ai particulièrement apprécié les informations communiquées par l’auteur sur les couleurs : la fabrication d’un crayon, l’existence de la Synesthésie (source Wikipédia : phénomène neurologique non pathologique par lequel deux ou plusieurs sens sont associés), l’origine du LSD, la différence entre bâtonnets et cônes et j’en passe.

    J’ai cependant trouvé certain passages un peu incohérents notamment le rôle d’Ajay, le père de Louise, qui n’apparaît que dans certains chapitres ou encore la présence de la mafia, de la triade pour être plus précise, qui je pense alourdit un peu le récit, le rend moins réaliste et perturbe un peu l’approche philosophique du roman. En ce qui concerne la construction même, les chapitres sont cours, l’écriture fluide, les personnages vivants et le rythme du récit plutôt dynamique même si j’accuse un léger spleen vers la fin du roman.
    En conclusion, un roman que j’ai trouvé original, instructif et qui pousse à vouloir en connaître davantage sur le rôle et la perception des couleurs. Un petit bémol pour la cohérence de certain passage mais l’ensemble reste très agréable à lire.

Ils suivent Jean-Gabriel Causse

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !