Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les crayons de couleur

Couverture du livre « Les crayons de couleur » de Jean-Gabriel Causse aux éditions Flammarion
  • Date de parution :
  • Editeur : Flammarion
  • EAN : 9782081411487
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Arthur, ancien trader alcoolique, travaille dans une fabrique de crayons de couleurs, Charlotte, aveugle, est spécialiste des couleurs. Lorsque celles-ci disparaissent de la surface de la planète, ils décident de s'allier pour sauver les hommes de la dépression.

Donner votre avis

Articles (2)

Avis (5)

  • « Les Crayons de Couleur » est un roman publié initialement aux éditions Flammarion en 2017 et écrit par Jean-Gabriel CAUSSE, un spécialiste de l’influence des couleurs. On doit la très jolie et originale couverture à Djohr.

    Petit topo sur l’histoire : Les Crayons de Couleur réunit deux...
    Voir plus

    « Les Crayons de Couleur » est un roman publié initialement aux éditions Flammarion en 2017 et écrit par Jean-Gabriel CAUSSE, un spécialiste de l’influence des couleurs. On doit la très jolie et originale couverture à Djohr.

    Petit topo sur l’histoire : Les Crayons de Couleur réunit deux personnages principaux : Charlotte, aveugle qui exerce comme chroniqueuse pour une radio locale et mère d’une petite Louise, et Arthur, un commercial ayant tout perdu, alcoolique novice et futur salarié d’une manufacture de crayons de couleur. Charlotte et Arthur vivent dans la même rue, leur appartement se situant l’un en face de l’autre. Ce dernier a « repéré » Charlotte depuis un moment mais ne sait comme l’aborder. C’est ainsi que le destin entre en scène...
    Un jour, alors que chacun vaque à ses occupations, le bleu, le rouge, le jaune bref toutes les couleurs disparaissent sans crier gars. Le monde devient gris, noir et blanc les humeurs des uns et des autres deviennent moroses, chacun se demandant ce qui se passe. Arthur prend conscience de la perte des couleurs alors même que les derniers crayons de couleurs de la fabrique où il travaille sortent des machines. Charlotte quant à elle découvre la perte de la chromatographie du monde par le biais des sons, des conversations qui peuplent son environnement d’aveugle. Dès lors la question que tous se pose surgit : pourquoi cette perte soudaine des couleurs ?

    Ce roman est un petit bonheur feel-good qui ravira ceux qui souhaitent lire quelque chose d’instructif tout en se délassant mentalement au travers d’une histoire sans fioriture … enfin, sans fioriture ou presque.
    Le fond du récit est là : les couleurs disparaissent, ces mêmes couleurs qui régissent notre vie, qui régissent les codes marketing, qui régissent la société de consommation dans laquelle on vit, qui régissent nos aprioris et nos habitudes. Quels impacts cette disparition peut-elle avoir sur nos vies ? C’est ce que tente d’expliquer ce roman. L’Homme (avec un grand H) est tellement « conditionné », régi par des codes, des plannings qu’il en oublie ce qui l’entoure. Il en oublie les différentes nuances de couleurs, un bleu n’est pas qu’un bleu, il peut être cyan, ciel, indigo.
    J’ai particulièrement apprécié les informations communiquées par l’auteur sur les couleurs : la fabrication d’un crayon, l’existence de la Synesthésie (source Wikipédia : phénomène neurologique non pathologique par lequel deux ou plusieurs sens sont associés), l’origine du LSD, la différence entre bâtonnets et cônes et j’en passe.

    J’ai cependant trouvé certain passages un peu incohérents notamment le rôle d’Ajay, le père de Louise, qui n’apparaît que dans certains chapitres ou encore la présence de la mafia, de la triade pour être plus précise, qui je pense alourdit un peu le récit, le rend moins réaliste et perturbe un peu l’approche philosophique du roman. En ce qui concerne la construction même, les chapitres sont cours, l’écriture fluide, les personnages vivants et le rythme du récit plutôt dynamique même si j’accuse un léger spleen vers la fin du roman.
    En conclusion, un roman que j’ai trouvé original, instructif et qui pousse à vouloir en connaître davantage sur le rôle et la perception des couleurs. Un petit bémol pour la cohérence de certain passage mais l’ensemble reste très agréable à lire.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Arthur Astorg est un homme à qui tout a réussi quand il se retrouve soudainement au chômage et sombre dans l'alcool. Il est contraint d'accepter un travail d'ouvrier dans une usine fabriquant des crayons de couleur, usine bientôt mise en liquidation judiciaire. Charlotte Da Fonseca, une jeune...
    Voir plus

    Arthur Astorg est un homme à qui tout a réussi quand il se retrouve soudainement au chômage et sombre dans l'alcool. Il est contraint d'accepter un travail d'ouvrier dans une usine fabriquant des crayons de couleur, usine bientôt mise en liquidation judiciaire. Charlotte Da Fonseca, une jeune femme aveugle, spécialiste des couleurs, anime une émission radio. Tous deux sont voisins mais ne se connaissent pas. Leurs routes vont se croiser quand d'un seul coup, notre monde perd ses couleurs et devient noir et blanc. Arthur découvre que Louise, la fille de Charlotte, a le pouvoir de redonner au monde ses couleurs avec les derniers crayons fabriqués par l'usine. Mais cette découverte va mettre la vie de Charlotte, de sa fille et de leurs proches en danger. Parallèlement, Arthur recherche les autres crayons pour recoloriser le monde mais pourra-t-il parvenir au bout de sa quête ?

    Après deux ou trois livres décevants lus dernièrement, j'avais envie de me changer les idées et de lire quelque chose de plus agréable. Avec Les crayons de couleur, j'ai eu raison et j'ai passé un moment plaisant.
    Ce roman est sympa, original car l'intrigue n'est pas commune, et facile à lire. J'ai lu ses 300 pages, entrecoupées de chapitres souvent très courts, rapidement.
    J'ai bien apprécié le style de J.G Causse qui est poétique et dont le texte est émaillé d'expressions imagées autour des couleurs. le texte comporte aussi des références documentaires intéressantes sur les couleurs et qui m'ont donné envie de découvrir l'essai de J.G Causse.
    Les personnages du roman sont sympathiques, attachants, ils m'ont fait sourire parfois.
    J'ai également apprécié la couverture de ce livre représentant un dessin de Paris colorisé, cette illustration est naïve et enfantine mais originale et attrayante.
    Un seul bémol : j'ai trouvé que le texte présentait parfois quelques petites invraisemblances, il faut y passer dessus.
    Une lecture plutôt destinée à un lectorat féminin pour moi.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Arthur fut un beau gosse avec un travail extra et un corps d'athlète jusqu'à une rupture amoureuse qui le fît descendre bien bas: alcool et chômage. Afin de pouvoir continuer à percevoir des aides le voilà contraint d'accepter un emploi dans une fabrique de crayons mais manque de chance quelques...
    Voir plus

    Arthur fut un beau gosse avec un travail extra et un corps d'athlète jusqu'à une rupture amoureuse qui le fît descendre bien bas: alcool et chômage. Afin de pouvoir continuer à percevoir des aides le voilà contraint d'accepter un emploi dans une fabrique de crayons mais manque de chance quelques temps après celle-ci est en liquidation faute de repreneur. Lors de la dernière "fournée" de crayons il verse le stock entier de pigments dans les machines, histoire que les derniers soient plus vifs.
    Plus d'activité professionnelle mais toujours sa belle voisine en face, Charlotte, qu'il observe. Cette jeune femme, mère d'une petite fille Louise, n'a pas de rideau aux fenêtres et oublie parfois le vis-à-vis. Charlotte est aveugle de naissance mais pourtant grande scientifique spécialiste des couleurs et chroniqueuse radio.

    Du jour au lendemain les couleurs disparaissent, un monde en nuances de gris (qui n'a rien à voir avec le roman sulfureux) et en pleine dépression. Les gens ne se comportent plus de la même façon et encore plus curieusement au retour progressif des couleurs, le lecteur en apprend du coup davantage sur le rôle des couleurs et leur perception par chacun d'entre nous (le rouge excite, le violet rend nerveux et le rose heureux). Des personnages simples et amusants malgré les galères de la vie qui vont sauver le monde, lui rendre ses couleurs et au passage permettra une belle rencontre et un amour naissant. Dans ce cafouillage mondial seront de la partie des petits vieux d'une maison de retraite, la mafia chinoise, un ecclésiastique, une enfant et un taxi-man new-yorkais.

    Une bonne ambiance dans ce roman, une intrigue pas très recherchée mais qui maintient un rythme de lecture doux (j'ai hésité avec le mot tranquille). Le récit commence avec un looser, se transforme en roman d'amour et se termine en roman policier, l'idée est sympa et loin d'être un coup de cœur cette lecture a illuminé mon trajet en métro chaque matin. Alors si vous souhaitez intégrer un peu de peps à votre vie morose mettez de la couleur dans votre vie.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Du jour au lendemain, les couleurs disparaissent. Dans ce nouveau monde en noir et blanc, un drôle de duo se met en tête de sauver l'humanité de la dépression en partant à leur recherche. Lui, c'est Arthur, employé dans une fabrique de crayons de couleur, aussi paumé que séduisant. Elle, c'est...
    Voir plus

    Du jour au lendemain, les couleurs disparaissent. Dans ce nouveau monde en noir et blanc, un drôle de duo se met en tête de sauver l'humanité de la dépression en partant à leur recherche. Lui, c'est Arthur, employé dans une fabrique de crayons de couleur, aussi paumé que séduisant. Elle, c'est Charlotte, aveugle de naissance et scientifique spécialiste de ces mêmes couleurs qu'elle n'a jamais vues. A leurs côtés, une petite fille au don mystérieux, un chauffeur de taxi new-yorkais, les résidents d'une maison de retraite qui ressemble à une colonie de vacances. A leurs trousses, une bande de bras cassés au service d'une triade chinoise...
    Me voilà embarquée dans un roman, une course poursuite de folie...Un roman ovni qui remet les couleurs dans leur vraie dimension, leur redonne une couleur que l'on avait oublié... Un roman plus que coup de coeur, anti grisaille et morosité que j'ai dévoré d'une traite en ayant un arc en ciel de couleurs et d'émotions.
    A dévorer de toute urgence

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • chronique Nathalie Bullat
    Si vous aimez les romans feel-good celui-ci est pour vous ! Il se lit très vite ! Plutôt qu’un roman c’est une fable loufoque dans laquelle la couleur a tout simplement disparu de notre monde. L humanité est abasourdie.
    Serait-ce de notre faute ??
    Dans nos...
    Voir plus

    chronique Nathalie Bullat
    Si vous aimez les romans feel-good celui-ci est pour vous ! Il se lit très vite ! Plutôt qu’un roman c’est une fable loufoque dans laquelle la couleur a tout simplement disparu de notre monde. L humanité est abasourdie.
    Serait-ce de notre faute ??
    Dans nos sociétés occidentales les blancs, noirs et beiges dominent depuis quelques années sur nos vêtements, nos murs, partout.
    L’auteur met en scène des personnages ordinaires confrontés à une situation insolite, leur projet étant de remettre de l’ordre dans
    ce triste monde en demi-teinte .
    Arthur un ancien cadre supérieur devenu alcoolique est maintenant employé dans une fabrique de crayons de couleurs. Mais la fabrique est en liquidation.
    Charlotte, aveugle, chroniqueuse scientifique à la radio est spécialiste des couleurs -si si çà existe!!- Elle relate des anecdotes sur leur origine et démontre leur influence sur notre comportement.
    Sa fille louise aurait un don, je vous laisse deviner lequel !
    On croise un chauffeur de taxi new-yorkais d’origine indienne. IL aurait une relation particulière avec Charlotte.
    A cette équipe s’ajoutent des mamies déjantées anciennes rockeuses séjournant en maison de retraite
    Arrive aussi une bande de voyous qui apporte au roman une touche de piment, un peu de suspens. Que veulent-ils ceux là ? ils ne brillent pas par leur intelligence !
    Plus de couleurs ? le monde devient fou ! Un jour le rose réapparait amenant la douceur. Le rouge revient ensuite et là les hommes deviennent plus passionnés, plus agressifs aussi !!!
    Mais qui fait réapparaitre les couleurs et pourquoi ?
    Derrière la fantaisie, la légèreté on trouve une réflexion intéressante sur l’incidence des couleurs dans notre quotidien.
    Amusez-vous, n'hésitez pas à colorier la couverture. C‘est permis !!!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.