Irene Nemirovsky

Irene Nemirovsky
Couronnée à titre posthume par le Renaudot pour Suite française , Irène Némirovsky
(1903-1942) compte parmi les grands écrivains de la première moitié du xx e siècle.
Observatrice lucide et cruelle de la société de l'entre-deux-guerres, elle témoigna de ses bouleversements à travers plus d'une trentaine de romans qui constituent une oeuvre
intemporelle.
Couronnée à titre posthume par le Renaudot pour Suite française , Irène Némirovsky
(1903-1942) compte parmi les grands écrivains de la première moitié du xx e siècle.
Observatrice lucide et cruelle de la société de l'entre-deux-guerres, elle témoigna de ses bouleversements à travers plus d'une trentaine de romans qui constituent une oeuvre
intemporelle.

Avis (28)

  • Couverture du livre « Suite française » de Irene Nemirovsky aux éditions Gallimard

    0.05

    Sihtamenamor T. sur Suite française de Irene Nemirovsky

    Très très très péniblement, j'arrive à la moitié du livre et j'estime avoir suffisamment laissé sa chance à ce bouquin en le lisant aussi loin, je vais arrêter là.
    Quand je regarde la bande annonce du film tiré du livre, je n'ai pas l'impression qu'il s'agisse de la même histoire...
    Aucune...
    Voir plus

    Très très très péniblement, j'arrive à la moitié du livre et j'estime avoir suffisamment laissé sa chance à ce bouquin en le lisant aussi loin, je vais arrêter là.
    Quand je regarde la bande annonce du film tiré du livre, je n'ai pas l'impression qu'il s'agisse de la même histoire...
    Aucune histoire de femmes, aucune d'histoire d'amour entre une française et un allemand.
    Peut-être que le film ne concerne que la 2ème partie du livre je n'en sais rien mais cela n'a strictement aucun rapport avec la 1ère partie que je viens de lire et qui est terriblement ennuyeuse... tellement, que je peinais à me replonger dedans chaque soir.

  • Couverture du livre « Le bal » de Irene Nemirovsky et Bertrand Louet aux éditions Hachette Education

    0.25

    sophie wagret sur Le bal de Irene Nemirovsky - Bertrand Louet

    Une adolescente, exclue par ses parents du bal qu'ils vont donner, doit poster les invitations... Un petit chef d'oeuvre, efficace et très bien écrit!

    Une adolescente, exclue par ses parents du bal qu'ils vont donner, doit poster les invitations... Un petit chef d'oeuvre, efficace et très bien écrit!

  • Couverture du livre « Suite française ; tempête en Juin » de Irene Nemirovsky et Emmanuel Moynot aux éditions Gallimard

    0.2

    Virginie Vertigo sur Suite française ; tempête en Juin de Irene Nemirovsky - Emmanuel Moynot

    http://www.leslecturesdumouton.com/archives/2017/02/16/34944580.html

    Qui n’a pas découvert en 2004 Suite française d’Irène Némirovsky ? Qui n’a pas suivi la première remise du Prix Renaudot à titre posthume pour cette œuvre inachevée ?

    Née en 1903 à Kiev, Irène Némirovsky s’installe avec...
    Voir plus

    http://www.leslecturesdumouton.com/archives/2017/02/16/34944580.html

    Qui n’a pas découvert en 2004 Suite française d’Irène Némirovsky ? Qui n’a pas suivi la première remise du Prix Renaudot à titre posthume pour cette œuvre inachevée ?

    Née en 1903 à Kiev, Irène Némirovsky s’installe avec sa famille à Paris à seize ans. Elle commence une carrière prometteuse dans le monde de la littérature avant que l’Occupation et les lois juives viennent y mettre un terme. Exilée dans un petit village bourguignon avec son mari et ses filles, elle se lance dans un récit de la guerre en temps réel et en cinq volumes. Les deux premiers romans Tempête en juin et Dolce sont terminés mais elle est arrêtée et déportée à Auschwitz en pleine écriture du troisième Captivité. Elle meurt du typhus. Son œuvre cachée dans une valise rouge est conservée en permanence par ses filles qui échappent à la déportation. Dans les années 80, elles se décident à ouvrir cette valise, à faire ressusciter les écrits de leur mère. L’année 2004 offre ce souhait avec la publication des deux volumes en un seul sous le titre de Suite française.

    Emmanuel Moynot se lance en 2015 dans l’adaptation en BD du premier volume Tempête en juin. On y suit ainsi trois familles : les Péricand, les Corte, les Michaud et tout un tas de personnages satellites en plein exode en juin 40. Ils fuient ainsi Paris et chacun révèle en cette période de chaos et de débâcle sa véritable nature : la peur, la duplicité, la lâcheté côtoient aussi l’intégrité et la solidarité. Une belle fresque des âmes humaines dans le meilleur et le pire très bien mise en valeur par le graphisme d’Emmanuel Moynot. L’ambiance grise, les coups de crayon rapides s’accommodent bien avec le ton acerbe du texte et la noirceur des personnages d’autant plus que ce n’est pas un roman forcément facile à adapter en BD.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com