Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Iain Levison

Iain Levison
Iain Levison, né en Écosse en 1963, arrive aux États-Unis en 1971. À la
fin de son parcours universitaire, il exerce pendant dix ans différents petits boulots, de conducteur de camions à peintre en bâtiments, de déménageur à pêcheur en Alaska. Tous ces jobs inspireront son premier livre, Tribulati... Voir plus
Iain Levison, né en Écosse en 1963, arrive aux États-Unis en 1971. À la
fin de son parcours universitaire, il exerce pendant dix ans différents petits boulots, de conducteur de camions à peintre en bâtiments, de déménageur à pêcheur en Alaska. Tous ces jobs inspireront son premier livre, Tribulations d'un précaire. Le succès arrivera avec
Un petit boulot, devenu livre culte,
et Arrêtez-moi là !, tous deux adaptés au cinéma en 2016.

Articles en lien avec Iain Levison (3)

Avis sur cet auteur (43)

  • add_box
    Couverture du livre « Un voisin trop discret » de Iain Levison aux éditions Liana Levi

    Madame Tapioca sur Un voisin trop discret de Iain Levison

    Peut-on dire d'un auteur dont on n'a lu que deux livres que l'on est fan ? A priori non mais je m'en moque. Les deux incursions faites dans les romans de Iain Levison m'ont tellement emballée que je le dis: j'adore cet écrivain !

    « Un voisin trop discret » navigue entre polar et comédie...
    Voir plus

    Peut-on dire d'un auteur dont on n'a lu que deux livres que l'on est fan ? A priori non mais je m'en moque. Les deux incursions faites dans les romans de Iain Levison m'ont tellement emballée que je le dis: j'adore cet écrivain !

    « Un voisin trop discret » navigue entre polar et comédie cynique. Avec une fausse légèreté, Levison jette son regard désabusé sur l'armée et la société américaine.
    La plume est alerte, concise. L'intrigue maîtrisée et sans temps morts. Bonus: un dénouement surprenant.
    C'est parfaitement immoral donc totalement jouissif.
    Il vient de sortir en format poche, ne vous privez pas de ce plaisir.

    Traduit par Fanchita Gonzalez Batle

  • add_box
    Couverture du livre « Un voisin trop discret » de Iain Levison aux éditions Liana Levi

    Alex-Mot-à-Mots sur Un voisin trop discret de Iain Levison

    Jim SMITH (mais est-ce son nom ?) est un voisin discret avec une vie bien réglée. Un jour emménage à côté de son appartement aux murs fins une jeune femme qui engage la conversation.

    Nous découvrons que son mari est un militaire qui fait partie de la 159e, une unité spéciale dont personne ne...
    Voir plus

    Jim SMITH (mais est-ce son nom ?) est un voisin discret avec une vie bien réglée. Un jour emménage à côté de son appartement aux murs fins une jeune femme qui engage la conversation.

    Nous découvrons que son mari est un militaire qui fait partie de la 159e, une unité spéciale dont personne ne sait trop ce qu’elle fait en Afghanistan. Sauf le lecteur qui suit le fameux mari qui perd pied peu à peu.

    Dans ce nouveau roman, l’auteur nous emmène en Afghanistan en mission avec un guetteur et un sniper.

    Nous suivons également une jeune mariée et son fils qui s’installe dans une base aux Etats-Unis : les avantages médicaux, les relations sociales qui peuvent s’arrêter du jour au lendemain, et les Deux Hommes dans une Voiture dont il n’est jamais bon qu’ils s’arrêtent devant votre maison.

    J’ai aimé découvrir l’envers du décor, les hommes derrière les « frappes chirurgicales » qui ne le sont pas toujours et comment ils font face à cette violence.

    Et le fameux voisin, me direz-vous ? Et bien il ne parle pas beaucoup mais il agit.

    Un suspens qui monte peu à peu et un retournement final plein d’humour.

    Une citation :

    Son mariage ressemble, en modèle réduit, à la relation qui lie les citoyens américains à leur armée. C’est formidable d’avoir quelqu’un qui tue à votre place, mais ensuite vous ne voulez pas vraiment connaitre les détails. (p.184)

    L’image que je retiendrai :

    Celle du sac plein de billets de banque du fameux voisin et de sa canne de billard.

    https://alexmotamots.fr/un-voisin-trop-discret-iain-levison/

  • add_box
    Couverture du livre « Un voisin trop discret » de Iain Levison aux éditions Liana Levi

    marie calvin sur Un voisin trop discret de Iain Levison

    Vision très juste de la société américaine ?

    Vision très juste de la société américaine ?

  • add_box
    Couverture du livre « Un petit boulot » de Iain Levison aux éditions Liana Levi

    Madame Tapioca sur Un petit boulot de Iain Levison

    Le « petit boulot » que Jake est sur le point d'accepter est pour le moins illégal. Mais a-t-il vraiment le choix?
    L'usine de pièces détachées de tracteurs dans laquelle il travaillait à été délocalisée dans un pays ensoleillé où la main-d'oeuvre est moins chère. Sa copine, comme l'usine, s'est...
    Voir plus

    Le « petit boulot » que Jake est sur le point d'accepter est pour le moins illégal. Mais a-t-il vraiment le choix?
    L'usine de pièces détachées de tracteurs dans laquelle il travaillait à été délocalisée dans un pays ensoleillé où la main-d'oeuvre est moins chère. Sa copine, comme l'usine, s'est fait la malle (avec l'aspirateur et un concessionnaire de voitures).
    Il a encore six mois de chômage devant lui avant d'être complètement fauché et à la rue. Sa vie est un grand déclassement.
    Il va donc accepter l'offre de son bookmaker auquel il doit de l'argent: tuer sa femme. Et Jake va s'adapter très rapidement à sa nouvelle carrière…. Puisque le système capitaliste n'est que souffrance pour les gars comme lui, il est bien décidé à se tailler sa part du gâteau.

    Avec un humour formidable Levison raconte les tribulations de ce tueur pas comme les autres.
    Un roman noir bien cynique dans lequel le rire n'est qu'un prétexte à dresser un portrait saisissant du déclin économique de l'Amérique, de la précarité, des conditions de travail et à fustiger un système où le travailleur est un Kleenex. Désabusé et caustique, Levison enchaîne les observations fines sur l'économie, la société.
    Il raconte son histoire avec une brièveté rafraîchissante et d'un ton constamment joyeux qui de façon effrayante arrive à rendre acceptable l'attitude nihiliste et amorale du personnage principal.
    La critique sociale fait mouche sous la plume férocement drôle de l'auteur. C'est très très habile, totalement jubilatoire et je vais me précipiter sur les autres titres de Ian Levison.

    Traduit par Fanchita Gonzalez-Battle