Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Arrêtez-moi là !

Couverture du livre « Arrêtez-moi là ! » de Iain Levison aux éditions Liana Levi
  • Date de parution :
  • Editeur : Liana Levi
  • EAN : 9782867465963
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Charger un passager à l'aéroport, quoi de plus juteux pour un chauffeur de taxi? Une bonne course vous assure une soirée tranquille. Ce soir-là, pourtant, c'est le début des emmerdes... La cliente n'a pas assez d'argent sur elle et il vous faut attendre dans sa maison pourvue d'amples fenêtres... Voir plus

Charger un passager à l'aéroport, quoi de plus juteux pour un chauffeur de taxi? Une bonne course vous assure une soirée tranquille. Ce soir-là, pourtant, c'est le début des emmerdes... La cliente n'a pas assez d'argent sur elle et il vous faut attendre dans sa maison pourvue d'amples fenêtres (ne touchez jamais aux fenêtres des gens !). Puis, deux jeunes femmes éméchées font du stop. Mais une fois dépannées, l'une d'elles déverse sur la banquette son trop-plein d'alcool et la corvée de nettoyage s'avère nécessaire (ne nettoyez jamais votre taxi à la vapeur après avoir touché les fenêtres d'une inconnue !). Après tous ces faux pas, comment s'étonner que deux policiers se pointent et vous demandent des comptes ? Un dernier conseil : ne sous-estimez jamais la capacité de la police à se fourvoyer !
Dans ce roman magistral, Levison dissèque de manière impitoyable les dérives de la société américaine et de son système judiciaire.

Donner votre avis

Articles (2)

  • Des polars pour l'été 2012 : suspense sur le sable
    Des polars pour l'été 2012 : du suspense sur le sable

    Le polar a acquis ses lettres de noblesse et tient aujourd’hui une place de choix dans la sélection de nos propres lectures avec des auteurs vedette dont certains on fini par créer et entretenir une véritable addiction. Alors, pour être au fait des derniers crimes les plus marquants, quelques incontournables à emmener en vacances. De quoi vous donner le frisson !Il est vrai que le décor y fait : des eaux glauques de la Seine (Quai des enfers), à Santa Montega, ville improbable d’Amérique du Sud (L’œil de la lune), les décors sont plantés pour susciter des pics adrénaline d’une intensité surprenante. Alors, un conseil, munissez-vous d’un objet contondant….au cas où !

  • Arrêtez-moi là ! de Iain Levison
    La justice américaine vue d'en bas

    On le connaît encore trop mal, mais il est l’une des plumes les plus justes et dégrisées de la littérature américaine. A travers Arrêtez-moi là !, son cinquième roman publié chez Liana Levi, Iain Levison poursuit son œuvre de déconstruction du grand rêve démocratique américain.

Avis (8)

  • « Quel monde merveilleux ce serait si seulement les ignorants étaient un peu moins sûrs d'eux. »
    Iain Levison est excellent écrivain qui a le sens de la formule et qui choisit soigneusement ses sujets (précarité, politicien sans scrupules, affairisme, dictature de l’audimat et ici erreur...
    Voir plus

    « Quel monde merveilleux ce serait si seulement les ignorants étaient un peu moins sûrs d'eux. »
    Iain Levison est excellent écrivain qui a le sens de la formule et qui choisit soigneusement ses sujets (précarité, politicien sans scrupules, affairisme, dictature de l’audimat et ici erreur judiciaire). Il est brillant et toujours percutant avec un style, tout en sobriété, fait d’ironie et de second degré, avec des phrases courtes qui font souvent mouche pour le plus grand plaisir de ses lecteurs. A partir d’une affaire réelle, il s’attaque ici avec une terrible efficacité et un talent certain au système judiciaire américain. Il est Américain et parle donc de ce qu’il connait. Ce qui m’embête un peu, au gré des commentaires que j’ai pu lire ici et là, c’est que derrière ce portrait au vitriol d‘une justice qui porte un nom dont elle se soucie très peu, l’adjectif américain exonèrerait tous les autres systèmes judiciaires de la planète. Ce n’est pas sérieux car, à bien y réfléchir, des policiers obtus, manichéens et paresseux, des avocats incompétents expédiant en dépit du bon sens les affaires courantes pendant que les plus brillants de la profession ne traitent que les affaires juteuses, des greffiers égarant des pièces capitales, des procureurs négligeant des pièces à conviction parce qu’elles ne vont pas là où il faudrait qu’elles aillent et des juges d’instruction dont le souci premier concerne leur notoriété au rythme de leurs interventions dans les media, mon petit doigt me dit qu’il y en a partout. Sur toute la planète, y compris dans notre pays où les beaux esprits, pensant avoir tout inventé et tout compris, cachent leur médiocrité derrière « le manque de moyens » et une « indépendance » censée protégée le justiciable alors que, dans les faits, elle ne couvre que leurs erreurs, insuffisances ou partialité (souvenons-nous du « mur des cons »).
    « Il m'interrompt d'un geste de la main. "C'est un arrangement incroyable. J'ai beaucoup travaillé pour vous l'obtenir."
    Je l'imagine en train de manger des gâteaux à son bureau quand le téléphone sonne et qu'un procureur dit : "Je propose vingt ans."
    Il enfourne le reste de gâteau, mâche, avale et répond : "Je transmettrai à mon crétin de client. »
    Qui se soucie de justice dans le monde judiciaire?
    C’est, à mon avis, la question essentielle que pose ce roman « coup de poing ». La réponse, j’en ai bien peur emprunte à Conan Doyle : « Alimentaire, mon cher Watson. Alimentaire.* » On ne peut s’empêcher de penser à Tom Wolfe et son Bûcher des Vanités, chef d’œuvre sur le sujet, dans lequel un des protagonistes décrit les accusés conduits chaque jour au tribunal comme de « la bouffe » uniquement destinée à alimenter le système et tous ceux qui en vivent. Reste à écrire (ou à lire, car il existe peut-être) le grand roman dénonçant le sort que réserve l’institution aux victimes ou aux familles de victimes (vous avez dit « mur des cons » ?).
    Quoi qu’il en soit, voici un excellent roman qui donne à réfléchir et qui est vraiment très agréable à lire.
    Pour terminer ce billet d’humeur de belle manière, il nous faudrait un bon vieux débat à la télé avec des « t’es moins et des ex pères » sur le sujet de l’erreur judiciaire. Iain a tout prévu et comme on est à Dallas, ce ne sera pas « C dans l’Air », ni « USA Today ».
    « Cinq…quatre. » Melissa Kerns (la présentatrice) surveille un type derrière une caméra, et elle explose soudain de joie. « Bonjour, je suis Melissa Kerns et voici Texas Today. On dirait que le plaisir absolu de dire ces mots va lui faire mouiller sa culotte…»
    Je ne sais pas résister à l’humour de Iain Levison.
    *Mes excuses aux ayant-droits de Sir Conan Doyle pour ce très mauvais jeu de mots.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Jeff est chauffeur de taxi. C’est un gars bien sympa qui aime rendre service. Il mène une vie ordinaire à Dallas, il a peu d’amis, il fait son métier sans trop se faire remarquer. Mais voilà, un jour tout s’embrouille et par un incroyable concours de circonstances, il s’avère qu’il n’a pas été...
    Voir plus

    Jeff est chauffeur de taxi. C’est un gars bien sympa qui aime rendre service. Il mène une vie ordinaire à Dallas, il a peu d’amis, il fait son métier sans trop se faire remarquer. Mais voilà, un jour tout s’embrouille et par un incroyable concours de circonstances, il s’avère qu’il n’a pas été au bon endroit au bon moment. Les policiers sont certainement un peu légers dans leur enquête, et les évènements s’enchainement du mauvais côté pour Jeff. Va-t-il réussir à s’en sortir ? Voilà toute l’histoire de ce roman qui une fois de plus nous entraine au sommet de l’irréel et de l’absurde, où les évènements se succèdent dans une spirale incroyable, alors que tout aurait pu se passer autrement. Où l’incongru est à son comble.
    J’aime, c’est profond sans le montrer. C’est un roman qui plonge le lecteur dans la réflexion. L’auteur pose de bien difficiles questions sans pour autant y apporter de réponse. C’est aussi une remise en cause d’instituions pourtant bien établies. Un bon moment de lecture

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un constat froid sur le fonctionnement de la justice aux Etats-Unis, mais aussi sur la crise et les média. C'est direct et simple, sans effet de manche.

    Un constat froid sur le fonctionnement de la justice aux Etats-Unis, mais aussi sur la crise et les média. C'est direct et simple, sans effet de manche.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • N'arrive pas à la cheville de deux hommes trois chiens et une langouste...

    N'arrive pas à la cheville de deux hommes trois chiens et une langouste...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Lechoixdeslibraires.com

    Comme presque tous les soirs, Jeffrey Sutton, chauffeur de taxi, attend une course qui pourrait lui rapporter. Mais ce soir-là il ne récolte qu'une mère de famille tête en l'air qu'il doit suivre jusqu'à l'intérieur de son domicile pour avoir son règlement. Après une nuit courte il est réveillé...
    Voir plus

    Comme presque tous les soirs, Jeffrey Sutton, chauffeur de taxi, attend une course qui pourrait lui rapporter. Mais ce soir-là il ne récolte qu'une mère de famille tête en l'air qu'il doit suivre jusqu'à l'intérieur de son domicile pour avoir son règlement. Après une nuit courte il est réveillé par des agents de police qui l'accusent de l'enlèvement d'une petite fille. C'est le début d'une lente descente aux enfers...
    Iain Levison dresse ici un portrait au vitriol des systèmes pénal et judiciaire aux États-Unis. Un roman qui fait froid dans le dos !

  • Malheureux concours de circonstances.

    Parce qu'il s'est montré trop gentil, un chauffeur de taxi va faire les frais d'une justice qui n'a de juste que le nom...

    A partir d'un fait réel arrivé aux Etats-Unis et dont le véritable protagoniste a été malheureusement exécuté (et la fillette...
    Voir plus

    Malheureux concours de circonstances.

    Parce qu'il s'est montré trop gentil, un chauffeur de taxi va faire les frais d'une justice qui n'a de juste que le nom...

    A partir d'un fait réel arrivé aux Etats-Unis et dont le véritable protagoniste a été malheureusement exécuté (et la fillette retrouvée bien vivante), Iain Levinson dresse ici le tableau d'une enquête bâclée, voire truquée parce qu'il fallait un coupable et vite.
    On assiste ainsi à la pure descente aux enfers d'un brave citoyen qui ne demandait rien à personne si ce n'est de mener une petite vie tranquille.
    Totalement innocent, il va se voir par un malheureux concours de circonstances accusé de l'enlèvement et du meurtre (bien qu'aucun corps n'ait été retrouvé) d'une petite fille de 12 ans.
    Les policiers persuadés de sa culpabilité sur la base de fort peu de choses vont tout faire pour clore l'enquête trop contents d'avoir si rapidement mis la main sur le "coupable".

    Cette histoire fait d'autant plus froid dans le dos qu'elle n'est pas sans rappeler certaines affaires forts célèbres, ici même en France, qui avaient fait grand bruit à leur heure et dont la culpabilité des personnes arrêtées semble des plus discutables...

    Iain Levinson se plaît aussi à nous faire, à travers ses personnages, une dure critique des avocats.
    Avocats commis d'office, blasés, peu enclins à défendre un citoyen lambda dont ils sont aussi persuadés que la police qu'il est coupable, et avocats de type charognards, qui savent attendre leur tour dans l'ombre, pour déjouer ensuite tous les rouages d'un procès afin d'en tirer un maximun de dommages et intérêts pour mieux se remplir les poches...

    Un livre qui se laisse lire avec beaucoup de facilité et intéressant par la réflexion qu'il peut amener par la suite.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • quand police et justice dérapent ,malheur à celui qui ne correspond pas exactement aux normes societales

    quand police et justice dérapent ,malheur à celui qui ne correspond pas exactement aux normes societales

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • On est tenu en haleine par un récit qui, bien que se situant en grande partie en prison, reste halletant, critique envers l'univers injuste et profiteur de la justice elle même.Avec un humour un peu grinçant, Levison ne nous apprend rien mais nous fait réfléchir sur le statut de l'accusé aux USA...
    Voir plus

    On est tenu en haleine par un récit qui, bien que se situant en grande partie en prison, reste halletant, critique envers l'univers injuste et profiteur de la justice elle même.Avec un humour un peu grinçant, Levison ne nous apprend rien mais nous fait réfléchir sur le statut de l'accusé aux USA (c'est brûlant d'actualité, non?)

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.