Fred Vargas

Fred Vargas

Fred Vargas (Frédérique Audouin-Rouzeau) a vu le jour à Paris en juin 1957 avec sa sœur jumelle Joëlle. N'ayant pas d'idée de métier, elle est allée vers les sciences, l'archéologie médiévale.

Pendant toute sa période scolaire, Fred n'a pas cessé de faire des fouilles archéologiques et a fait d...

Voir plus

Fred Vargas (Frédérique Audouin-Rouzeau) a vu le jour à Paris en juin 1957 avec sa sœur jumelle Joëlle. N'ayant pas d'idée de métier, elle est allée vers les sciences, l'archéologie médiévale.

Pendant toute sa période scolaire, Fred n'a pas cessé de faire des fouilles archéologiques et a fait des études d'histoires après le bac. Son père a eu un rôle très important pendant sa formation. Elle s'est intéressée au violon qu'elle a pratiqué pendant une durée de plus ou moins 10 ans sans vraiment de talent. Puis elle a fait l'acquisition d'un cahier et d'un Bic et a écrit un polar.
Depuis ce jour, elle n'a jamais cessé d'écrire. Son premier roman, « Les jeux de l'amour et de la mort », reçoit le prix du "Roman policier du Festival de Cognac" en 1986 et est publié aux éditions du Masque. En 2006, la « Crime Writers' Association » qui a pour vocation de récompenser les meilleurs auteurs de romans policiers (ou thrillers) lui a attribué son prix, le « Duncan Lawrie International Dagger », pour « Debout les morts », livre paru en mars 1995 en France mais seulement publié en janvier 2006 au Royaume Uni.

Aujourd'hui, cet écrivain est mère d'un petit garçon et vit toujours à Paris. On a beau lui demander pourquoi elle écrit, c'est toujours la même réponse qu'on entend : « Je ne sais pas, je ne sais toujours pas ».

Articles (3)

  • Eté 2015, les 10 polars à ne pas manquer
    A redécouvrir : été 2015, les 10 polars à ne pas manquer

    Les psychopathes sont au meilleur de leur forme et les maîtres du polar au meilleur de leur talent pour raconter leur folie. Une imagination à faire froid dans le dos, à réveiller les plus profondes angoisses et surtout à graver avec addiction ces histoires dans vos mémoires puisque chers lecteurs, vous vous jetez dessus avec frénésie ! Alors faites votre choix, le must du thriller vous attend !

  • Michel Bussi : Quand le « Dan Brown français » s’attaque à l’enfance
    Michel Bussi : Quand le « Dan Brown français » s’attaque à l’enfance

    Dans son dernier roman, Michel Bussi fait éclater la vérité dès le premier chapitre. Avec « Maman a tort », l’auteur de polars le plus lu en France a choisi de donner la parole à un enfant de trois ans que personne ne croit. Parce que son histoire est ahurissante. 

  • Temps glaciaires de Fred Vargas : fi des conventions !
    Temps glaciaires de Fred Vargas : fi des conventions !

    Intrigue décalée et éclatée entre l’Islande, Paris et la Révolution Francaise : quatre ans après « L’Armée furieuse », les retrouvailles avec le commissaire Adamsberg, le personnage fétiche de Fred Vargas, apportent leur lot de réjouissances policières, géographiques et historiques.

Voir tous les articles

Avis (248)

  • Couverture du livre « Quand sort la recluse » de Fred Vargas aux éditions Flammarion

    Ghislaine Moreau sur Quand sort la recluse de Fred Vargas

    Magie de l'écriture, Fred Vargas nous entraîne toujours plus loin avec ses flics atypiques. Vocabulaire soutenu, dialogues percutants, pas de blabla inutile. Une réussite

    Magie de l'écriture, Fred Vargas nous entraîne toujours plus loin avec ses flics atypiques. Vocabulaire soutenu, dialogues percutants, pas de blabla inutile. Une réussite

  • Couverture du livre « Temps glaciaires » de Fred Vargas aux éditions J'ai Lu

    lireencore93420 sur Temps glaciaires de Fred Vargas

    Fin de la Lecture commune du groupe #cassandre #tempsglaciaires de #fredvargas - C'est une enquête sur une vielle histoire qui se passe en Islande - Un groupe de 12 personnes vont en Islande voir l'île de Grimsey, mais il va se passer un drame, deux personnes vont mourir, et les autres personnes...
    Voir plus

    Fin de la Lecture commune du groupe #cassandre #tempsglaciaires de #fredvargas - C'est une enquête sur une vielle histoire qui se passe en Islande - Un groupe de 12 personnes vont en Islande voir l'île de Grimsey, mais il va se passer un drame, deux personnes vont mourir, et les autres personnes cacheront la vérité, et des années plus tard vont faire partir d'un groupe qui s'amuse à jouer à des scènes au temps de Robespierre - le commissaire Adamsberg et son équipe vont chercher le vrai du faux, ou des meurtres vont être commis ou le point de départ est cet île
    Mon avis : Mon premier Livre de Fred Vargas : exaltant, surprenant, et surtout nous emmenè dans son histoire avec un suspense incroyable - Ce Livre traite d'une enquête et on vois la vie d'un commissariat un peu Comme #roadmaster de Stephen King, on parle aussi, d'où l'on vient en Quoi ça peut influencer notre vie, et de l'histoire de Robespierre - C'est sur je vais pas louper les Livres de Fred Vargas -
    Morale du Livre : dans une enquête ne jamais négliger aucun détail

  • Couverture du livre « Temps glaciaires » de Fred Vargas aux éditions J'ai Lu

    Cathy13600 sur Temps glaciaires de Fred Vargas

    Le nom de Fred Vargas ne m'était pas inconnu mais je ne connaissais pas l'auteure.
    C'est une amie de la communauté Instagram, sachant que je suis friande de polars, qui m'a proposée de la découvrir à travers « Temps glaciaires ». le livre définitivement posé sur sa quatrième de couverture,...
    Voir plus

    Le nom de Fred Vargas ne m'était pas inconnu mais je ne connaissais pas l'auteure.
    C'est une amie de la communauté Instagram, sachant que je suis friande de polars, qui m'a proposée de la découvrir à travers « Temps glaciaires ». le livre définitivement posé sur sa quatrième de couverture, j'admets que je ne regrette pas d'avoir suivi ce judicieux conseil car je me suis tout bonnement régalée.
    En ouvrant cet opus, on est confronté à une affaire qui prend naissance au ramassage dans la rue d'une lettre par une parfaite inconnue. Missive qui sera ensuite postée pour nous conduire à plusieurs meurtres suspects, sur fond d'anthropophagie dans un pays de l'océan Atlantique Nord, de Révolution Française au XVIII siècle…
    On est emporté avec brio sur deux pistes qui semblent très éloignées l'une de l'autre, à savoir L'Islande et Robespierre. Et pourtant…
    Y a-t-il un rapport entre ces deux entités ? Si oui, lequel et quelle en sera l'issue finale ? Mystère
    Vous n'en serez pas plus. Je vous laisse le plaisir de désembrouiller cette étrange énigme.
    Intrigue bien construite, complexe qui tisse son emprise sur le lecteur. Elle est additive, pleine de torsions, de tension et de suspens. Difficile à résoudre mais néanmoins agréable à suivre.
    Je suis rentrée « dedans » dès les premiers chapitres. J'ai été prise par le génie machiavélique de l'écrivaine. A partir de cet instant, qu'une seule chose comptait : tourner les pages au plus vite pour arriver au final et comprendre enfin.
    Les protagonistes sont attachants, sensibles, pudiques et cultivés. Je comprends après ce moment passé en leur compagnie, pourquoi ils sont récurrents dans les enquêtes de Madame Vargas. Tout simplement, parce qu'ils sont sympathiques et qu'on a l'impression de retrouver de vieux amis.
    J'ai un faible pour Marc, personnage si singulier. Bravo il fallait y penser !
    J'ai aimé la nonchalance de Jean-Baptiste Adamsberg. Malgré un sens d'investigation en apparence désordonné, il obtient des résultats grâce à son intuition ainsi que son humanité. J'ai apprécié que ce responsable de brigade ne reste pas figé et emprunte des chemins détournés pour démêler le vrai du faux et aboutir à la vérité.
    Le méthodique commandant Adrien Danglard m'a scotchée par son savoir immense.
    Violette Retancourt, quant à elle, est le summum du dévouement et de la loyauté.
    En résumé, je dirai que j'ai été conquise par l'univers, le ton de cette oeuvre. Ecriture agréable et facile à lire.
    J'ai apprécié la drôlerie de certaines situations. L'humour que l'on trouve en divers endroits n'est pas superflu. Cela détend l'atmosphère
    Pour une première, c'est une réussite et je suis triste de quitter le commissaire Adamsberg et ses acolytes.
    Le fait que les membres de la section criminelle soient les héros d'ouvrages plus anciens ne m'a pas gênée puisque les différentes aventures sont indépendantes les unes des autres.
    Je garde, dès à présent, F.V. sous le coude. Il est indéniable que pour trouver des histoires tordues, elle n'est pas en reste et sa recette est efficace.
    Comme quoi, il ne faut jamais s'interdire de nouveaux auteurs
    Mon avis : à se procurer si vous êtes accroc aux polars dignes de ce nom. Vous serez happé par ce roman et vous n'arriverez plus à vous en séparer car c'est un vrai turnover.

Voir tous les avis

Récemment sur lecteurs.com