Temps glaciaires

Couverture du livre « Temps glaciaires » de Fred Vargas aux éditions J'ai Lu
  • Date de parution :
  • Editeur : J'ai Lu
  • EAN : 9782290120330
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

"Adamsberg attrapa son téléphone, écarta une pile de dossiers et posa les pieds sur sa table, s'inclinant dans son fauteuil. Il avait à peine fermé l'oeil cette nuit, une de ses soeurs ayant contracté une pneumonie, dieu sait comment. La femme du 33 bis ? demanda-t-il. Veines ouvertes dans la... Voir plus

"Adamsberg attrapa son téléphone, écarta une pile de dossiers et posa les pieds sur sa table, s'inclinant dans son fauteuil. Il avait à peine fermé l'oeil cette nuit, une de ses soeurs ayant contracté une pneumonie, dieu sait comment. La femme du 33 bis ? demanda-t-il. Veines ouvertes dans la baignoire ? Pourquoi tu m'emmerdes avec ça à 9 heures du matin, Bourlin ? D'après les rapports internes, il s'agit d'un suicide avéré.
Tu as des doutes ? Adamsberg aimait bien le commissaire Bourlin. Grand mangeur grand fumeur grand buveur, en éruption perpétuelle, vivant à plein régime en rasant les gouffres, dur comme pierre et bouclé comme un jeune agneau, c'était un résistant à respecter, qui serait encore à son poste à cent ans. Le juge Vermillon, le nouveau magistrat zélé, est sur moi comme une tique, dit Bourlin. Tu sais ce que ça fait, les tiques ?".

Donner votre avis

Articles (2)

  • Eté 2015, les 10 polars à ne pas manquer
    A redécouvrir : été 2015, les 10 polars à ne pas manquer

    Les psychopathes sont au meilleur de leur forme et les maîtres du polar au meilleur de leur talent pour raconter leur folie. Une imagination à faire froid dans le dos, à réveiller les plus profondes angoisses et surtout à graver avec addiction ces histoires dans vos mémoires puisque chers lecteurs, vous vous jetez dessus avec frénésie ! Alors faites votre choix, le must du thriller vous attend !

  • Temps glaciaires de Fred Vargas : fi des conventions !
    Temps glaciaires de Fred Vargas : fi des conventions !

    Intrigue décalée et éclatée entre l’Islande, Paris et la Révolution Francaise : quatre ans après « L’Armée furieuse », les retrouvailles avec le commissaire Adamsberg, le personnage fétiche de Fred Vargas, apportent leur lot de réjouissances policières, géographiques et historiques.

Voir tous les articles

Les derniers avis

  • Fin de la Lecture commune du groupe #cassandre #tempsglaciaires de #fredvargas - C'est une enquête sur une vielle histoire qui se passe en Islande - Un groupe de 12 personnes vont en Islande voir l'île de Grimsey, mais il va se passer un drame, deux personnes vont mourir, et les autres personnes...
    Voir plus

    Fin de la Lecture commune du groupe #cassandre #tempsglaciaires de #fredvargas - C'est une enquête sur une vielle histoire qui se passe en Islande - Un groupe de 12 personnes vont en Islande voir l'île de Grimsey, mais il va se passer un drame, deux personnes vont mourir, et les autres personnes cacheront la vérité, et des années plus tard vont faire partir d'un groupe qui s'amuse à jouer à des scènes au temps de Robespierre - le commissaire Adamsberg et son équipe vont chercher le vrai du faux, ou des meurtres vont être commis ou le point de départ est cet île
    Mon avis : Mon premier Livre de Fred Vargas : exaltant, surprenant, et surtout nous emmenè dans son histoire avec un suspense incroyable - Ce Livre traite d'une enquête et on vois la vie d'un commissariat un peu Comme #roadmaster de Stephen King, on parle aussi, d'où l'on vient en Quoi ça peut influencer notre vie, et de l'histoire de Robespierre - C'est sur je vais pas louper les Livres de Fred Vargas -
    Morale du Livre : dans une enquête ne jamais négliger aucun détail

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le nom de Fred Vargas ne m'était pas inconnu mais je ne connaissais pas l'auteure.
    C'est une amie de la communauté Instagram, sachant que je suis friande de polars, qui m'a proposée de la découvrir à travers « Temps glaciaires ». le livre définitivement posé sur sa quatrième de couverture,...
    Voir plus

    Le nom de Fred Vargas ne m'était pas inconnu mais je ne connaissais pas l'auteure.
    C'est une amie de la communauté Instagram, sachant que je suis friande de polars, qui m'a proposée de la découvrir à travers « Temps glaciaires ». le livre définitivement posé sur sa quatrième de couverture, j'admets que je ne regrette pas d'avoir suivi ce judicieux conseil car je me suis tout bonnement régalée.
    En ouvrant cet opus, on est confronté à une affaire qui prend naissance au ramassage dans la rue d'une lettre par une parfaite inconnue. Missive qui sera ensuite postée pour nous conduire à plusieurs meurtres suspects, sur fond d'anthropophagie dans un pays de l'océan Atlantique Nord, de Révolution Française au XVIII siècle…
    On est emporté avec brio sur deux pistes qui semblent très éloignées l'une de l'autre, à savoir L'Islande et Robespierre. Et pourtant…
    Y a-t-il un rapport entre ces deux entités ? Si oui, lequel et quelle en sera l'issue finale ? Mystère
    Vous n'en serez pas plus. Je vous laisse le plaisir de désembrouiller cette étrange énigme.
    Intrigue bien construite, complexe qui tisse son emprise sur le lecteur. Elle est additive, pleine de torsions, de tension et de suspens. Difficile à résoudre mais néanmoins agréable à suivre.
    Je suis rentrée « dedans » dès les premiers chapitres. J'ai été prise par le génie machiavélique de l'écrivaine. A partir de cet instant, qu'une seule chose comptait : tourner les pages au plus vite pour arriver au final et comprendre enfin.
    Les protagonistes sont attachants, sensibles, pudiques et cultivés. Je comprends après ce moment passé en leur compagnie, pourquoi ils sont récurrents dans les enquêtes de Madame Vargas. Tout simplement, parce qu'ils sont sympathiques et qu'on a l'impression de retrouver de vieux amis.
    J'ai un faible pour Marc, personnage si singulier. Bravo il fallait y penser !
    J'ai aimé la nonchalance de Jean-Baptiste Adamsberg. Malgré un sens d'investigation en apparence désordonné, il obtient des résultats grâce à son intuition ainsi que son humanité. J'ai apprécié que ce responsable de brigade ne reste pas figé et emprunte des chemins détournés pour démêler le vrai du faux et aboutir à la vérité.
    Le méthodique commandant Adrien Danglard m'a scotchée par son savoir immense.
    Violette Retancourt, quant à elle, est le summum du dévouement et de la loyauté.
    En résumé, je dirai que j'ai été conquise par l'univers, le ton de cette oeuvre. Ecriture agréable et facile à lire.
    J'ai apprécié la drôlerie de certaines situations. L'humour que l'on trouve en divers endroits n'est pas superflu. Cela détend l'atmosphère
    Pour une première, c'est une réussite et je suis triste de quitter le commissaire Adamsberg et ses acolytes.
    Le fait que les membres de la section criminelle soient les héros d'ouvrages plus anciens ne m'a pas gênée puisque les différentes aventures sont indépendantes les unes des autres.
    Je garde, dès à présent, F.V. sous le coude. Il est indéniable que pour trouver des histoires tordues, elle n'est pas en reste et sa recette est efficace.
    Comme quoi, il ne faut jamais s'interdire de nouveaux auteurs
    Mon avis : à se procurer si vous êtes accroc aux polars dignes de ce nom. Vous serez happé par ce roman et vous n'arriverez plus à vous en séparer car c'est un vrai turnover.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Encore un bon Fred Vargas même si ce n'est pas mon préféré !
    Les références historiques a la révolution et Robespierre m'ont simplement moins interessées que les références aux legendes ou mythes habituelles de l'auteure.
    L’enquête est très bien menée et les retournements de cerveaux sont...
    Voir plus

    Encore un bon Fred Vargas même si ce n'est pas mon préféré !
    Les références historiques a la révolution et Robespierre m'ont simplement moins interessées que les références aux legendes ou mythes habituelles de l'auteure.
    L’enquête est très bien menée et les retournements de cerveaux sont bien présents. J'ai beaucoup aimé les passages en Islande de nos héros. Adamsberg est toujours passionnant mais Danglard commence a me taper sur les nerfs lui !! Mais pour les romans c'est bien car c'est l'évolution des personnages comme des personnes dans la vie réels, ça les rend encore plus crédible. Mais dans ce roman il y a moins d'humour, moins de répliques a éclat de rire comme dans les précédents.
    A lire oui car c'est un Fred Vargas et que l’enquête est vraiment bien !!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Fred Vargas vient de sortir un nouveau livre, j’ai donc pu sans crainte de pénurie m’attaquer à l’avant dernier de la série.

    Et c’est avec un grand bonheur que j’ai retrouvé l’inspecteur Adamsberg et sa brigade.
    Dans cette aventure, Fred Vargas convoque l’Islande et Robespierre, un drôle de...
    Voir plus

    Fred Vargas vient de sortir un nouveau livre, j’ai donc pu sans crainte de pénurie m’attaquer à l’avant dernier de la série.

    Et c’est avec un grand bonheur que j’ai retrouvé l’inspecteur Adamsberg et sa brigade.
    Dans cette aventure, Fred Vargas convoque l’Islande et Robespierre, un drôle de cocktail me direz-vous !

    Ce n’est pas mon préféré mais j’ai quand même eu un grand plaisir à passer quelques heures en leur compagnie.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Après deux tentatives (très mitigées) chez Fred Vargas, respectivement avec « Debout les morts » et « Pars vite et reviens tard », j’avais quelques appréhensions en me lançant dans « Temps Glaciaires ». Et bien, cette dernière lecture est une bonne surprise, comme quoi il faut parfois persévérer...
    Voir plus

    Après deux tentatives (très mitigées) chez Fred Vargas, respectivement avec « Debout les morts » et « Pars vite et reviens tard », j’avais quelques appréhensions en me lançant dans « Temps Glaciaires ». Et bien, cette dernière lecture est une bonne surprise, comme quoi il faut parfois persévérer avec un auteur dont le style ne nous séduit pas immédiatement. Le commissaire Adamsberg se retrouve à enquêter sur des suicides étranges, les malheureuses victimes, qui n’ont aucun rapport entre elles, ont toutes dessinées un drôle de dessin à proximité, une sorte de guillotine un peu déformée. Cette enquête au long court va vite emmener Adamsberg et son équipe sur une double piste. La première est un mystérieux voyage en Islande, il y a une dizaine d’année, auxquelles les victimes semblent avoir participé et qui a fort mal tourné. La seconde piste les amène à fréquenter un club non moins mystérieux d’admirateur de la Révolution Française, un club très fermé où des passionnés reconstituent et rejouent les débats du Tribunal Révolutionnaire. Très vite, la piste islandaise est abandonnée par l’équipe, mais Adamsberg s’obstine à ne pas la mettre de côté, contre toute logique, et contre le reste de son équipe, au point peut-être de créer une scission dans le groupe d’enquêteur. Un polar « histoire-géo » assez efficace, très érudit et très documenté, complexe sans être (trop) tortueux, « Temps Glaciaire » est un roman qui se lit avec un vrai appétit, surtout quand on aime l’Histoire et notamment l’Histoire passionnante (et horriblement compliquée) de la Révolution Française. Les deux pistes sont toutes les deux passionnantes et pleine de rebondissements, de chausse-trappes, de faux semblants et de surprises. La personnalité assez attachante et très intuitive d’Adamsberg et sa relation particulière avec son équipe et notamment son second Danglard ne manque pas d’intérêt non plus. Ce qui m’avait un peu déplut dans les romans précédents de Vargas est encore un peu présent mais comme cette fois, le sujet évoqué me plait, ça passe bien. Ce qui m’énervait un peu, c’était le côté « érudit » de Vargas. Entendons-nous bien, c’est important que les romans policiers soient documentés et solide sur leur fondations intellectuelles mais chez elles, c’était « too much », ça desservait l’intrigue, on a avait l’impression qu’elle faisait « érudit » pour faire « érudit », il y avait un petit côté snob dans ses romans qui ne me parlaient pas. Ce défaut est hélas encore là, mais il faut croire que sur l’Islande et la Révolution Française, ça me « parlait » davantage ! Son histoire est crédible si on fait un petit effort pour y croire (tant sur l’épopée Islandaise que sur le club révolutionnaire) quand même, parce que certaines coïncidences, certains rebondissements sont quand même un tout petit peu gros ! Je suis en revanche surprise par l’ignorance d’Adamsberg en terme de culture générale de base, contrairement à son second de groupe. Il savait à peine qui était Danton, Samson et Camille Desmoulins ! C’est bien d’être intuitif, mais la culture générale ne fait pas du mal dans la police, non ? Si on accepte de marcher dans l’intrigue, si on ferme les yeux sur les petits arrangements avec l’Histoire (Je n’ai jamais lu nulle part que Robespierre avait eu un enfant illégitime !), si on croit comme Adamsberg aux intuitions, au hasard et aux coïncidences alors on passe un moment sympathique à lire « Temps Glaciaire », et ça donne en plus envie de se replonger dans l’Histoire Révolutionnaire !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Il faut le reconnaître, avoir tant attendu pour lire Fred Vargas est vraiment dommage mais son dernier roman policier donnait l’occasion de réparer cette lacune et ce fut un vrai régal.

    "Temps glaciaires" débute avec Alice Gauthier qui tombe, dans la rue, une lettre à la main. Non seulement,...
    Voir plus

    Il faut le reconnaître, avoir tant attendu pour lire Fred Vargas est vraiment dommage mais son dernier roman policier donnait l’occasion de réparer cette lacune et ce fut un vrai régal.

    "Temps glaciaires" débute avec Alice Gauthier qui tombe, dans la rue, une lettre à la main. Non seulement, Marie-France qui se trouvait là à point nommé, sauve ce prof de math à la retraite d’un coup sérieux à la tête, mais elle ramasse les objets personnels de la malheureuse ainsi qu’une lettre qu’elle se charge de poster elle-même.
    L’affaire se complique lorsque nous apprenons qu’Alice Gauthier s’est suicidée un peu plus tard et qu’un juge veut classer le dossier. Un certain Adamsberg, commissaire de police, entre en scène et va être le personnage central de l’histoire, avec son adjoint, le commandant Danglard dont la passion pour l’Histoire sera très précieuse.
    Quand Marie-France se rend au commissariat pour parler de cette fameuse lettre, Danglard la mène dans le bureau d’Adamsberg et les dialogues sont savoureux. Il en sera ainsi tout au long du livre avec une foule de références historiques et un humour précieux avec les cadavres qui se succèdent.
    L’Islande va prendre une importance grandissante avec le récit terrible d’un voyage dont les conséquences, des années après, sont dramatiques. La famille Masfauré et son haras sont au cœur du problème. Adamsberg lance tous les flics de son commissariat sur les pistes ouvertes et elles sont nombreuses. L’auteure sait à la perfection noter de petits détails qui agrémentent la lecture comme ces gratterons qui s’accrochent au bas du pantalon du commissaire ou ce chat de la brigade qui ne peut dormir que sur la photocopieuse et qu’il faut porter à l’étage pour qu’il consente à manger…
    Quand l’Association d’étude des écrits de Maximilien Robespierre entre en jeu, l’enquête prend toute son ampleur et sa complexité. Le contexte historique de l’époque révolutionnaire devient primordial pendant les reconstitutions des séances de l’Assemblée Nationale, celle du 5 février 1794, 17 pluviôse an II, par exemple : « C’était l’Histoire en vrai, le président les avait prévenus, l’acteur incarnait au mieux l’Incorruptible de la Révolution. Et il y réussissait pleinement… C’était Lui ! » »

    Le récit est riche de rebondissements, de surprises, de révélations et l’auteure a le mérite de ne pas ménager les explications lorsque tout se dénoue dans une scène digne des meilleurs films policiers. "Temps glaciaires" donne aussi envie d’aller découvrir ces terres d’Islande à la fois mystérieuses, inquiétantes et attirantes.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Toujours un bonheur de retrouver le commissaire Adamsberg et son équipe, sa tribu. Un roman moins prenant toutefois.

    Toujours un bonheur de retrouver le commissaire Adamsberg et son équipe, sa tribu. Un roman moins prenant toutefois.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le commissaire Adamsberg à la poursuite d'un psychopathe de l'Islande à une société des écrits de Robespierre.

    J'ai apprécié les descriptions des lieux et des personnages et les connaissances historiques.
    Mais l'intrigue est trop longue et la découverte du coupable est un peu bâclée :...
    Voir plus

    Le commissaire Adamsberg à la poursuite d'un psychopathe de l'Islande à une société des écrits de Robespierre.

    J'ai apprécié les descriptions des lieux et des personnages et les connaissances historiques.
    Mais l'intrigue est trop longue et la découverte du coupable est un peu bâclée : c'est vrai que je ne suis pas une fan des polars !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai volontairement retardé le plus possible ma lecture de "Temps glaciaires" pour que l'attente entre deux romans de Fred Vargas me semble moins longue... mais j'ai craqué ! Et je reste toute mélancolique que ce soit déjà fini !

    Pas déçue le moins du monde par cette nouvelle enquête du...
    Voir plus

    J'ai volontairement retardé le plus possible ma lecture de "Temps glaciaires" pour que l'attente entre deux romans de Fred Vargas me semble moins longue... mais j'ai craqué ! Et je reste toute mélancolique que ce soit déjà fini !

    Pas déçue le moins du monde par cette nouvelle enquête du "pelleteur de nuages" ! Des légendes islandaises aux remous de l'Histoire de France, l'auteur tisse une toile dense d'indices trompeurs, de pistes surprenantes et de personnages fascinants. C'est tout un univers singulier qui se déploie d'un livre à l'autre, un univers qui se matérialise par l'écriture et ses mouvances inventives. Les personnages récurrents poursuivent leur évolution sous nos yeux, nous deviennent familiers, presque complices. La richesse de l'imagination nous entraîne dans des recoins toujours inattendus, dans le merveilleux des rêves aussi bien que dans la précision du réel, dans l'opacité des êtres aussi bien que dans la transparence des relations. Du romanesque dans le meilleur sens du terme !
    Vivement le prochain !!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Les critiques étant partagées, j’ai attendu avant d’ouvrir Temps glaciaires, ayant peur d’être déçue.
    Et bien j’avais tort. Aucune déception. J’ai replongé avec bonheur dans l’écriture de Fred Vargas, dans l’univers d’Adamsberg et de son équipe.
    Et ils sont en plein brouillard pour démasquer...
    Voir plus

    Les critiques étant partagées, j’ai attendu avant d’ouvrir Temps glaciaires, ayant peur d’être déçue.
    Et bien j’avais tort. Aucune déception. J’ai replongé avec bonheur dans l’écriture de Fred Vargas, dans l’univers d’Adamsberg et de son équipe.
    Et ils sont en plein brouillard pour démasquer le tueur. Quatre morts déjà, et toujours le même signe pas loin des cadavres.
    Et deux pistes complètement différentes pour démêler tout ça : l’Islande et la révolution avec Robespierre en personne.
    C’est dense et léger à la fois. Notre commissaire est plus « pelleteur de nuages » que jamais.
    476 pages que j’ai englouties, je n’ai pas vu le temps passer.
    Décidément, j’aime beaucoup Fred Vargas, ses intrigues et ses personnages.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com