Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Christian Bobin

Christian Bobin
Né en 1951 au Creusot, Christian Bobin, qui a fait des études de philosophie, a toujours souhaité rester silencieux quant à sa « biographie » : « Il n'y a rien à dire de Christian Bobin, sinon qu'il écrit. Parce que c'est inutile – comme l'amour, comme le jeu, comme l'enfance. Parce que rien n'es... Voir plus
Né en 1951 au Creusot, Christian Bobin, qui a fait des études de philosophie, a toujours souhaité rester silencieux quant à sa « biographie » : « Il n'y a rien à dire de Christian Bobin, sinon qu'il écrit. Parce que c'est inutile – comme l'amour, comme le jeu, comme l'enfance. Parce que rien n'est utile – comme l'amour, comme le jeu, comme l'enfance. C'est une histoire qui a commencé en 1951 et qui se terminera on ne sait quand. »

Avis sur cet auteur (57)

  • add_box
    Couverture du livre « L'homme-joie » de Christian Bobin aux éditions L'iconoclaste

    EmmanuelleM06 sur L'homme-joie de Christian Bobin

    Mes 2 citrons ont quitté leur cygne jusqu’au printemps prochain alors j’ouvre enfin « L’Homme-Joie » de Christian BOBIN
    promesse d’un véritable moment de paix, de calme, d’une sensation de bien-être et de sérénité,
    la lecture de ce petit livre - en une fois, comme quand on a très soif- est un...
    Voir plus

    Mes 2 citrons ont quitté leur cygne jusqu’au printemps prochain alors j’ouvre enfin « L’Homme-Joie » de Christian BOBIN
    promesse d’un véritable moment de paix, de calme, d’une sensation de bien-être et de sérénité,
    la lecture de ce petit livre - en une fois, comme quand on a très soif- est un bonheur qui se déploie toute la journée, toute la vie sans doute,
    Son écriture nous touche.
    Ses mots nous bouleversent et nous enchantent à la fois...
    on marque des pages, on en relie des lignes, on les citera, on s’inspire de sa sagesse et on s’accaparera sa philosophie...
    je vous les laisse découvrir! comme tous les autres véritables bijoux de @christian_bobin, auteur prolixe, à la lecture facile sans être « populaire » « L’enchantement simple » ou « la part manquante » en particulier dans mon escarcelle depuis plus de 25 ans, dont je me remémore souvent de jolies phrases.
    D'autres C. BOBIN sur mon Instagram EMMANUELLEM06

  • add_box
    Couverture du livre « Pierre, » de Christian Bobin aux éditions Gallimard

    EmmanuelleM06 sur Pierre, de Christian Bobin

    "Pierre, "
    Comme un début de lettre.... de mon poète préféré, Christian Bobin, si contemporain et hors du temps à la fois.
    Il est dans le train (moi aussi) qui le mène vers Sète. (Verset ?! LOLLLLL)
    il lit Kafka et songe à son ami de toujours le peintre Pierre Soulages -né en 46- mais pas...
    Voir plus

    "Pierre, "
    Comme un début de lettre.... de mon poète préféré, Christian Bobin, si contemporain et hors du temps à la fois.
    Il est dans le train (moi aussi) qui le mène vers Sète. (Verset ?! LOLLLLL)
    il lit Kafka et songe à son ami de toujours le peintre Pierre Soulages -né en 46- mais pas pour toujours puisqu'il nous quitte cette nuit là, en 2019. Ce n'est pas spoilé, ce n'est pas un secret...
    vous n'appréciez pas ses peintures? vous aimerez l'Éloge de son ami Christian Bobin qui en parle mieux que tout autre, et lève le voile sur cette œuvre complexe.
    "Ses peintures ont la luisance humide d'une peau retournée. Elles ne montrent rien. Elles disent. "
    et "Ces séries noires sont des microsillons. La voix du peintre est prise dedans. Il parle, seul. Sur une surface plus ou moins grande. Seul."
    C'est une déclaration d'amour, d'amitié absolus; mes yeux en cet instant, à chaque page, chaque ligne, sont émus :
    a-t-on jamais lu plus belle lettre d'ADIEU ?
    "La voix de Pierre Soulages, c'est la grotte de Lascaux avec de belles lueurs au fond de la gorge. Les gens du Midi ont sur la langue la pointe d'un rayon de soleil. "
    J'adorerais savoir écrire aussi sincèrement tout l'attachement que je porte à cet écrivain-là, bouleversant, amusant parfois, aérien, profond, léger à la fois, Bobin m'a souvent beaucoup aidé, soutenue.
    Notre artisan des mots passe t il des heures à travailler sur chacune de ces paroles, ou lui viennent-elles nettes, si belles, limpides, bouleversantes, comme il les voit? comme il les pense?
    vous aimez J.Prevert, et @stephdegroodt ?vous adorerez cet auteur !
    "les lecteurs sont l'avant-garde des vivants".
    Je poursuis ma lecture, autres extraits en commentaire INSTAGRAM EMMANUELLEM06

  • add_box
    Couverture du livre « Un bruit de balançoire » de Christian Bobin aux éditions L'iconoclaste

    Regine Zephirine sur Un bruit de balançoire de Christian Bobin

    Les livres de Christian Bobin ont ce pouvoir de nous donner envie de les lire, les feuilleter à nouveau, sans se lasser. Sa poésie est intemporelle, elle nous apaise et ouvre notre regard au monde, qu’il soit intérieur ou extérieur.

    Dans « un bruit de balançoire » c’est par le truchement de...
    Voir plus

    Les livres de Christian Bobin ont ce pouvoir de nous donner envie de les lire, les feuilleter à nouveau, sans se lasser. Sa poésie est intemporelle, elle nous apaise et ouvre notre regard au monde, qu’il soit intérieur ou extérieur.

    Dans « un bruit de balançoire » c’est par le truchement de lettres fictives que l’auteur nous parle de la vie, de l’intime et du plaisir d’écrire. Tout est parti de Ryõkan, et les lettres font écho aux courts poèmes de ce moine poète japonais du 18e siècle.
    Ces courtes missives s’adressent tout aussi bien à des proches comme sa mère, ou bien à des inconnus ou un forestier croisé sur le chemin d’une forêt. Il s’adresse aussi au nuage pour évoquer la beauté :
    « Aucun chef-d’œuvre ne m’a donné autant de paix -à part toi, petit nuage, à part toi »

    Ainsi Christian Bobin nous parle de ces choses qu’on ne peut voir qu’avec le cœur, ces petits riens invisibles qui nous font frémir : un nuage qui devient un chef-d’œuvre, la fraicheur blanche de la neige, l’odeur des arbres coupés, un scarabée qui boite, des moucherons dans la lumière comme des notes de Bach.
    L’auteur célèbre la vie et le bonheur d’exister mais la mort est aussi très présente dans chacun des textes, et se mêle à la vie. Mais le poème, lui, restera toujours. « La vie écrit au crayon. La mort passe la gomme. Le poème se souvient »

    La sobriété du texte voisine avec la virtuosité de l’écriture et c’est beau, d’une beauté qui déclenche l’émotion.

  • add_box
    Couverture du livre « La part manquante » de Christian Bobin aux éditions Gallimard

    Miss K Paris sur La part manquante de Christian Bobin

    Comment décrire ce petit livre (à peine cent pages) ? Pas vraiment un roman, ni même un essai, mais qu’est-ce donc alors ?
    Un recueil de onze textes qui parlent d’amour, de maternité, de l’enfance, de solitude, de lecture ou encore de chant. Ces textes n’ont rien à voir entre eux, si ce n’est...
    Voir plus

    Comment décrire ce petit livre (à peine cent pages) ? Pas vraiment un roman, ni même un essai, mais qu’est-ce donc alors ?
    Un recueil de onze textes qui parlent d’amour, de maternité, de l’enfance, de solitude, de lecture ou encore de chant. Ces textes n’ont rien à voir entre eux, si ce n’est leur profondeur, la délicatesse et l’intensité de l’écriture sur ces choses de la vie. C’est beau et ça se lit comme une poésie. On se laisse porter par ces lignes à la fois lumineuses et subtiles.
    Ce livre fut pour moi comme une petite parenthèse enchantée, pleine de douceur et d’élégance. Envie de vous laisse porter par ce petit opus mélodieux ? Alors courrez chez votre libraire préféré !