Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Caryl Ferey

Caryl Ferey
Caryl Férey, né en 1967, s'est imposé comme l'un des meilleurs espoirs du thriller français avec la publication de Haka et Utu, prix Sang d'Encre 2005, Prix Michel Lebrun 2005 et Prix SNCF du Polar 2005. La jambe gauche de Joe Strummer poursuit les enquêtes de Mc Cash débutées en Folio Policier a... Voir plus
Caryl Férey, né en 1967, s'est imposé comme l'un des meilleurs espoirs du thriller français avec la publication de Haka et Utu, prix Sang d'Encre 2005, Prix Michel Lebrun 2005 et Prix SNCF du Polar 2005. La jambe gauche de Joe Strummer poursuit les enquêtes de Mc Cash débutées en Folio Policier avec Plutôt crever. Zulu, bientôt adapté au cinéma, qui lui vaut la consécration avec 10 prix littéraires, dont celui des Lectrices de Elle. Entre deux romans aux antipodes, il revient accoster sur la Bretagne de son enfance, qu'il aime pour ses côtes déchiquetées, ses concerts dans les bistrots, ses tempêtes, avec des romans tout aussi incandescents comme Plutôt crever (Folio) et ces deux "novellas" à déguster.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Caryl Ferey (8)

Avis sur cet auteur (103)

  • add_box
    Couverture du livre « Lëd ; bienvenue dans le paradis sibérien » de Caryl Ferey aux éditions Arenes

    Matatoune sur Lëd ; bienvenue dans le paradis sibérien de Caryl Ferey

    Finie la chaleur du soleil des tropiques, Caryl Férey implante son nouveau roman policier Lëd (Glacè en russe) dans la ville la plus septentrionale, en Sibérie, cité toujours fermée aujourd'hui.

    Ainsi, imaginez mille kilomètres à moins 64 degré avec autour treize mille kilomètres de toundra...
    Voir plus

    Finie la chaleur du soleil des tropiques, Caryl Férey implante son nouveau roman policier Lëd (Glacè en russe) dans la ville la plus septentrionale, en Sibérie, cité toujours fermée aujourd'hui.

    Ainsi, imaginez mille kilomètres à moins 64 degré avec autour treize mille kilomètres de toundra vierge de toute habitation, plus de quatre cents mille rennes encore complétement sauvages et une amplitude de quatre-vingt dix degré entre l'été et l'hiver!  Et autour de la ville de Norilsk, où se passe Lëd, trente kilomètres  d'une végétation exsangue à cause des pluies acides des mines de nockel. Non, le décor n'est pas encore planté ! Il manque la beauté des aurores boréales, les âmes de l'ancien goulag qui y errent encore et, bien sûr, toujours l'autorisation du FSB pour y venir ou en partir. Norilsk est une ville minière au sol renfermant des pépites presque d'or pour l’oligarchie corrompue russe.

    Outre l'abondante documentation précise et étayée que l'on découvre comme un essai, l'intrigue rassemble sur plus de cinq cents pages une dizaine de personnages tous autant attachants les uns que les autres.

    Dans cette ville qui ressemble encore à une prison à ciel ouvert, tout le monde se connait et a un lien de parenté avec les autres.

    Gleb Berensky est un mineur passionné de photographies, sensible et différent. Son ex-fiancée, Valentina anime un blog qui tente de dénoncer les écarts écologistes de l'entreprise minière. Dasha Svetlova, habite une gostinka, foyer de travailleurs construits sur les sables mouvants, lors de l'expansion de la ville. Elle a 23 ans, mais en parait 30 et même 40, son vieillissement prématuré du à la pollution. Costumière se berçant des paroles de Bowie, elle est secrètement amoureuse de Greg. Seulement, lui nourrit des amours, forcément clandestines, avec Nikita.
    La suite ici
    https://vagabondageautourdesoi.com/2021/02/21/caryl-ferey-led/

  • add_box
    Couverture du livre « Lëd ; bienvenue dans le paradis sibérien » de Caryl Ferey aux éditions Arenes

    Mylene Colas sur Lëd ; bienvenue dans le paradis sibérien de Caryl Ferey

    En ce jour de grand froid sur le nord de la France, je vous invite à enfiler les moufles, mettre la doudoune, vous parer d’une écharpe bien chaude et visser un bonnet sur votre tête …

    Nous, partons avec Caryl FEREY, en RUSSIE, à NORILSK, ville la plus septentrionale du monde aux confins...
    Voir plus

    En ce jour de grand froid sur le nord de la France, je vous invite à enfiler les moufles, mettre la doudoune, vous parer d’une écharpe bien chaude et visser un bonnet sur votre tête …

    Nous, partons avec Caryl FEREY, en RUSSIE, à NORILSK, ville la plus septentrionale du monde aux confins du kraï de Krasnoïarsk.

    Avec NORILSK, Caryl FEREY nous entraîne dans la ville la plus pourrie au monde selon lui et je ne vais pas le contredire vu la description qu’il en fait, l’hostilité à laquelle ses habitants sont confrontés, compte tenu des photos extraordinaires et des articles édifiants que ma curiosité m’a incitée à aller consulter sur le net.

    Ce décor est prétexte à une plongée sombre et terrifiante dans le quotidien des habitants de cette ville cité où l’espérance de vie se réduit comme peau de chagrin à cause de la pollution, le froid tétanise les promeneurs et dans laquelle la corruption régit les relations .

    Donc sous le soleil ou plutôt sous la glace rien de nouveau vous allez me dire …Et bien si ! Car Caryl FEREY associé à son éditeur fétiche Aurélien MASSON, passé de la Série noire de Gallimard à la collection EQUINOX aux Arènes nous offre un polar certes glacial mais surtout beaucoup plus rock’n’roll que d’habitude…

    Il s ‘est un peu lâché, je trouve .En effet, il y a tout d’abord de nombreuses références musicales tendance Bowie mais aussi gros son métal, ensuite un petit côté encore plus trash qui n’est pas pour me déplaire et enfin un parti pris très gay friendly que je n’avais jamais rencontré dans les précédents opus de l’auteur .

    Caryl FEREY malmène toujours autant ses personnages, n’hésite pas à appeler un chat un chat, il ne fait pas dans la dentelle et cette marque de fabrique se retrouve encore une fois ici et c’est ce que j’aime chez cet auteur.

    L’esprit russe qu’il décrit longuement semble lui plaire particulièrement et fait l’objet de nombreuses digressions intéressantes et nécessaires à l’intrigue mais parfois un brin longuettes selon moi, il explique largement les grandes dérives poutiniennes et j’aurais tendance à penser que cela nuit au souffle de son enquête policière …car en effet, si le contexte singulier et les personnages attachants de NORILSK m’ont beaucoup plu , j’ai trouvé l’intrigue un tantinet poussive, parfois un peu enlisée dans la glace …

    Il n’en reste pas moins que NORILSK est un bon polar qui frappe puissamment et juste comme un grand shot de vodka !

    « Za zdorovie! »

    http://cousineslectures.canalblog.com/archives/2021/02/10/38782597.html

  • add_box
    Couverture du livre « Zulu » de Caryl Ferey aux éditions Gallimard

    Alexandra Ovré sur Zulu de Caryl Ferey

    "Zulu" une enquête menée tambour battant entre les townships de Khayelitsha et les banlieues huppées de Cape Town.Trafic de drogue, viols, meurtres en série, labos clandestins - il ne manque rien pour donner du fil à retordre a Neumann, le super flic noir miraculeusement rescapé des années...
    Voir plus

    "Zulu" une enquête menée tambour battant entre les townships de Khayelitsha et les banlieues huppées de Cape Town.Trafic de drogue, viols, meurtres en série, labos clandestins - il ne manque rien pour donner du fil à retordre a Neumann, le super flic noir miraculeusement rescapé des années d'apartheid. Zulu , roman noir, sans grande place pour l'espérance, d'une Afrique du Sud qui est encore loin aujourd'hui d'avoir résolu ses multiples contradictions. Misère, drogue, discriminations raciales, meurtres... : l'Apartheid a disparu, mais la violence est toujours aussi présente.

    Confinement numéro 2 mes livres commandés n'arrive pas , on me prête a défaut ce livre me disant que celui-ci est assez gore, après lecture je dirais noir plus que gore, car j'ai lu pire ... Je n'avais jamais lu un Caryl Ferey, on ne peut pas nier qu'il y a une sérieuse recherche sur l'Afrique du Sud. Concernant l'histoire je n'ai pas accroché l'auteur nous dresse un portrait de l'Afrique du Sud assez terrifiant : paysages merveilleux, violences d'un autre temps, maladies, traditions ancestrales, il décrit, ce pays à la dérive, entre violence,sida , fond de drogue, mafia et pauvreté ... Les personnages principaux malheureusement, sont survoles, on passe trop vite d'un personnage à un autre sans vraiment de profondeur , de lien ... J'ai attendu plus de 350 pages avant que cela bouge m'a lecture s'est accélère à ce moment pour finir sur une fin comme tout le livre assez sombre une étoile en plus pour cela. C'est le genre de livre que je tenterai bien en film (lien ci-dessous) seulement en livre pas mon style.

  • add_box
    Couverture du livre « Paz » de Caryl Ferey aux éditions Gallimard

    Galway76 sur Paz de Caryl Ferey

    C'est dans le cadre des "Explorateurs du Polar" de Lecteurs.com, que j'ai eu la chance de découvrir ce roman de Caryl Férey.On est immergé en Colombie, au milieu des affaires politiques compliquées du pays, des villages reculés et dangereux, de la nature hostile.Des crimes horribles se...
    Voir plus

    C'est dans le cadre des "Explorateurs du Polar" de Lecteurs.com, que j'ai eu la chance de découvrir ce roman de Caryl Férey.On est immergé en Colombie, au milieu des affaires politiques compliquées du pays, des villages reculés et dangereux, de la nature hostile.Des crimes horribles se multiplient, et Laurato Bagader  est sur l'enquête. Ancien officier des forces spéciales, fils d'un vieux requin de la politique et frère d'un ancien combattant des FARC, il mène son investigation à travers le pays. Une ambiance très sombre dans ce roman très documenté, peut être un peu trop pour moi. Je me suis un peu perdu dans les affaires politiques du pays. Cependant, l'écriture précise et incisive de Caryl Férey nous tient en haleine jusqu'au dénouement final.