Antoine Leiris

Antoine Leiris

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (27)

  • Couverture du livre « Vous n'aurez pas ma haine » de Antoine Leiris aux éditions Lgf

    Cathy13600 sur Vous n'aurez pas ma haine de Antoine Leiris

    « Vous n'aurez pas ma haine » était dans ma PAL depuis quelques semaines déjà mais je n'avais pas envie de l'ouvrir. Ou plus précisément, j'avais peur de le lire. Peur de revivre à travers des mots, des phrases, des pages entières la terrible et tragique soirée du 13 novembre 2015. Je n'étais...
    Voir plus

    « Vous n'aurez pas ma haine » était dans ma PAL depuis quelques semaines déjà mais je n'avais pas envie de l'ouvrir. Ou plus précisément, j'avais peur de le lire. Peur de revivre à travers des mots, des phrases, des pages entières la terrible et tragique soirée du 13 novembre 2015. Je n'étais pas disposée à me « replonger » dans cette horreur et surtout je ne voulais pas être taxée de voyeurisme face à la peine incommensurable d'un homme et de son petit garçon.
    C'est la critique d'une de mes amies sur Babelio qui m'a convaincue. A travers son écrit poignant et captivant, elle est arrivée à me transmettre ses émotions et j'ai donc « franchi le pas ». Quel en soit remerciée.
    A présent, c'est à mon tour de publier un commentaire en espérant qu'il soit constructif et surtout le reflet exact de mon ressenti.
    En ce jour d'automne, Hélène, la femme de Antoine Leiris, avait laissé ses « deux hommes », le temps d'un concert, le temps d'une escapade. Elle ne reviendra jamais…
    A travers ce récit, on suit les douze jours qui ont bouleversé la vie de l'auteur, comment il a appris et surmonté la mort de son épouse, comment il a fait pour ne pas sombrer et s'occuper de leur fils, âgé de dix-sept mois seulement.
    Les assassins du Bataclan avaient des fusils d'assaut, Antoine, lui n'a qu'une arme inoffensive : sa plume pour nous expliquer pourquoi la vie doit malgré tout continuer.
    La retranscription sur papier d'un deuil exempt d'amertume est sa manière, à lui, d'accepter l'inacceptable.
    Témoignage court qui se lit, non plutôt qui se dévore, rapidement. Fluide, limpide, sans agressivité.
    C'est un livre à la hauteur de sa lettre postée sur les réseaux sociaux 3 jours après le drame. Rempli de sensibilité et sans prétention.
    J'ai admiré sa capacité de résilience. Son absence de haine et je ne suis pas certaine qu'en pareilles circonstances, j'aurai la même attitude.
    J'ai été émue, touchée par ce papa qui met son chagrin de côté pour le bien-être de son enfant. Qui au nom et pour sa bien-aimée, sera toujours présent pour ce petit ange.
    J'ai pleuré à la lecture de « la lettre de Melvil", passage, où par l'intermédiaire de son père, notre orphelin s'adresse à sa mère. C'est, à mon sens, le moment le plus déchirant.
    C'est un roman que je recommande vivement. Prévoyez une boite de mouchoirs…
    Merci Antoine. Merci sincèrement. Bonne chance à cette petite équipe d'aventuriers et que la vie vous sourit à nouveau.
    Sachez, que jusqu'à présent, c'est la chronique la plus difficile que j'ai eu à faire tant cet hymne à l'amour est troublant, magnifique, triste et courageux.

  • Couverture du livre « Vous n'aurez pas ma haine » de Antoine Leiris aux éditions Lgf

    lireencore93420 sur Vous n'aurez pas ma haine de Antoine Leiris

    C'est une histoire réelle celle de l'auteur, Antoine-Leiris au soir du 13 novembre 2015, sa femme se trouvait au Bataclan.

    Il est mort d'inquiétude, et quelques jours d’après le couperet tombe, elle est décédée sous les balles de ses sanguinaires.

    Il décide de prendre sa plume pour alléger...
    Voir plus

    C'est une histoire réelle celle de l'auteur, Antoine-Leiris au soir du 13 novembre 2015, sa femme se trouvait au Bataclan.

    Il est mort d'inquiétude, et quelques jours d’après le couperet tombe, elle est décédée sous les balles de ses sanguinaires.

    Il décide de prendre sa plume pour alléger sa peine.

    Il raconte comment tout le monde veut l'aider, en lui remettant des petits plats, pour lui et son bébé de 17 mois.

    Mais il s'y refuse, il veut se débrouiller tout seul.

    On découvre un papa aimant, qui découvre beaucoup de choses, qui ne faisait pas.

    Comme il dit en conclusion, ça ne l'as pas guérit, mais ça l'aider a mettre des mots sur sa douleur, et il le dit simplement, "Vous-naurez-pas-ma-haine" je trouve ça tellement courageux et digne.

    C'est juste un concentré d'émotion, ce petit livre est juste écrit avec ses tripes, on es au bord des larmes, mais on comprends le but de ce livre, ne pas avoir de haine, juste de l'indifférence pour ses meurtriers, ils ne méritent pas sa haine.

    Un récit juste magnifique

  • Couverture du livre « Vous n'aurez pas ma haine » de Antoine Leiris aux éditions Lgf

    Christine Faura sur Vous n'aurez pas ma haine de Antoine Leiris

    Tout a été déjà dit (ou presque!) sur cet ouvrage...
    D’une expérience cruelle, inhumaine, M. Leiris a su dévoiler la fragilité de l’être : l’homme, le mari, le père... mais sa force aussi pour ne pas ressembler aux barbares qui ont croisé le chemin de vie de son épouse.
    La plume du...
    Voir plus

    Tout a été déjà dit (ou presque!) sur cet ouvrage...
    D’une expérience cruelle, inhumaine, M. Leiris a su dévoiler la fragilité de l’être : l’homme, le mari, le père... mais sa force aussi pour ne pas ressembler aux barbares qui ont croisé le chemin de vie de son épouse.
    La plume du journaliste met en mots l’indicible : fluidité, tournure des phrases, simplicité d’approche. Un bijou que ce livre relatant l’amour porté à sa compagne disparue, et le combat qu’il doit mener désormais pour leur fils.


    chronique complète lirelanuitoupas.wordpress.com

  • Couverture du livre « Vous n'aurez pas ma haine » de Antoine Leiris aux éditions Lgf

    Anita Millot sur Vous n'aurez pas ma haine de Antoine Leiris

    Aucun mot pour décrire les sentiments qu’inspire ce magnifique texte, cette souffrance innommable, au lendemain du carnage du Bataclan … Il faut juste savoir écouter et entendre le message d’Antoine Leiris, son extrême courage mais aussi sa bienveillance naturelle et son amour pour Hélène et son...
    Voir plus

    Aucun mot pour décrire les sentiments qu’inspire ce magnifique texte, cette souffrance innommable, au lendemain du carnage du Bataclan … Il faut juste savoir écouter et entendre le message d’Antoine Leiris, son extrême courage mais aussi sa bienveillance naturelle et son amour pour Hélène et son petit Melvil, son absence de haine enfin … Une pure merveille !

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com