Vous n'aurez pas ma haine

Couverture du livre « Vous n'aurez pas ma haine » de Antoine Leiris aux éditions Lgf
  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253132035
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène Muyal-Leiris, le 13 novembre 2015, assassinée au Bataclan. Accablé par la perte, il n'a qu'une arme : sa plume. A l'image de la lueur d'espoir et de douceur que fut sa lettre "Vous n'aurez pas ma haine", publiée sur Facebook quelques jours après les... Voir plus

Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène Muyal-Leiris, le 13 novembre 2015, assassinée au Bataclan. Accablé par la perte, il n'a qu'une arme : sa plume. A l'image de la lueur d'espoir et de douceur que fut sa lettre "Vous n'aurez pas ma haine", publiée sur Facebook quelques jours après les attentats, il nous raconte ici comment, malgré tout, la vie doit continuer.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • « Vous n'aurez pas ma haine » était dans ma PAL depuis quelques semaines déjà mais je n'avais pas envie de l'ouvrir. Ou plus précisément, j'avais peur de le lire. Peur de revivre à travers des mots, des phrases, des pages entières la terrible et tragique soirée du 13 novembre 2015. Je n'étais...
    Voir plus

    « Vous n'aurez pas ma haine » était dans ma PAL depuis quelques semaines déjà mais je n'avais pas envie de l'ouvrir. Ou plus précisément, j'avais peur de le lire. Peur de revivre à travers des mots, des phrases, des pages entières la terrible et tragique soirée du 13 novembre 2015. Je n'étais pas disposée à me « replonger » dans cette horreur et surtout je ne voulais pas être taxée de voyeurisme face à la peine incommensurable d'un homme et de son petit garçon.
    C'est la critique d'une de mes amies sur Babelio qui m'a convaincue. A travers son écrit poignant et captivant, elle est arrivée à me transmettre ses émotions et j'ai donc « franchi le pas ». Quel en soit remerciée.
    A présent, c'est à mon tour de publier un commentaire en espérant qu'il soit constructif et surtout le reflet exact de mon ressenti.
    En ce jour d'automne, Hélène, la femme de Antoine Leiris, avait laissé ses « deux hommes », le temps d'un concert, le temps d'une escapade. Elle ne reviendra jamais…
    A travers ce récit, on suit les douze jours qui ont bouleversé la vie de l'auteur, comment il a appris et surmonté la mort de son épouse, comment il a fait pour ne pas sombrer et s'occuper de leur fils, âgé de dix-sept mois seulement.
    Les assassins du Bataclan avaient des fusils d'assaut, Antoine, lui n'a qu'une arme inoffensive : sa plume pour nous expliquer pourquoi la vie doit malgré tout continuer.
    La retranscription sur papier d'un deuil exempt d'amertume est sa manière, à lui, d'accepter l'inacceptable.
    Témoignage court qui se lit, non plutôt qui se dévore, rapidement. Fluide, limpide, sans agressivité.
    C'est un livre à la hauteur de sa lettre postée sur les réseaux sociaux 3 jours après le drame. Rempli de sensibilité et sans prétention.
    J'ai admiré sa capacité de résilience. Son absence de haine et je ne suis pas certaine qu'en pareilles circonstances, j'aurai la même attitude.
    J'ai été émue, touchée par ce papa qui met son chagrin de côté pour le bien-être de son enfant. Qui au nom et pour sa bien-aimée, sera toujours présent pour ce petit ange.
    J'ai pleuré à la lecture de « la lettre de Melvil", passage, où par l'intermédiaire de son père, notre orphelin s'adresse à sa mère. C'est, à mon sens, le moment le plus déchirant.
    C'est un roman que je recommande vivement. Prévoyez une boite de mouchoirs…
    Merci Antoine. Merci sincèrement. Bonne chance à cette petite équipe d'aventuriers et que la vie vous sourit à nouveau.
    Sachez, que jusqu'à présent, c'est la chronique la plus difficile que j'ai eu à faire tant cet hymne à l'amour est troublant, magnifique, triste et courageux.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • C'est une histoire réelle celle de l'auteur, Antoine-Leiris au soir du 13 novembre 2015, sa femme se trouvait au Bataclan.

    Il est mort d'inquiétude, et quelques jours d’après le couperet tombe, elle est décédée sous les balles de ses sanguinaires.

    Il décide de prendre sa plume pour alléger...
    Voir plus

    C'est une histoire réelle celle de l'auteur, Antoine-Leiris au soir du 13 novembre 2015, sa femme se trouvait au Bataclan.

    Il est mort d'inquiétude, et quelques jours d’après le couperet tombe, elle est décédée sous les balles de ses sanguinaires.

    Il décide de prendre sa plume pour alléger sa peine.

    Il raconte comment tout le monde veut l'aider, en lui remettant des petits plats, pour lui et son bébé de 17 mois.

    Mais il s'y refuse, il veut se débrouiller tout seul.

    On découvre un papa aimant, qui découvre beaucoup de choses, qui ne faisait pas.

    Comme il dit en conclusion, ça ne l'as pas guérit, mais ça l'aider a mettre des mots sur sa douleur, et il le dit simplement, "Vous-naurez-pas-ma-haine" je trouve ça tellement courageux et digne.

    C'est juste un concentré d'émotion, ce petit livre est juste écrit avec ses tripes, on es au bord des larmes, mais on comprends le but de ce livre, ne pas avoir de haine, juste de l'indifférence pour ses meurtriers, ils ne méritent pas sa haine.

    Un récit juste magnifique

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Tout a été déjà dit (ou presque!) sur cet ouvrage...
    D’une expérience cruelle, inhumaine, M. Leiris a su dévoiler la fragilité de l’être : l’homme, le mari, le père... mais sa force aussi pour ne pas ressembler aux barbares qui ont croisé le chemin de vie de son épouse.
    La plume du...
    Voir plus

    Tout a été déjà dit (ou presque!) sur cet ouvrage...
    D’une expérience cruelle, inhumaine, M. Leiris a su dévoiler la fragilité de l’être : l’homme, le mari, le père... mais sa force aussi pour ne pas ressembler aux barbares qui ont croisé le chemin de vie de son épouse.
    La plume du journaliste met en mots l’indicible : fluidité, tournure des phrases, simplicité d’approche. Un bijou que ce livre relatant l’amour porté à sa compagne disparue, et le combat qu’il doit mener désormais pour leur fils.


    chronique complète lirelanuitoupas.wordpress.com

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Aucun mot pour décrire les sentiments qu’inspire ce magnifique texte, cette souffrance innommable, au lendemain du carnage du Bataclan … Il faut juste savoir écouter et entendre le message d’Antoine Leiris, son extrême courage mais aussi sa bienveillance naturelle et son amour pour Hélène et son...
    Voir plus

    Aucun mot pour décrire les sentiments qu’inspire ce magnifique texte, cette souffrance innommable, au lendemain du carnage du Bataclan … Il faut juste savoir écouter et entendre le message d’Antoine Leiris, son extrême courage mais aussi sa bienveillance naturelle et son amour pour Hélène et son petit Melvil, son absence de haine enfin … Une pure merveille !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Antoine et son fils de 17 mois ont perdu leur épouse et maman. Il ne veut retenir que ça pour ne pas donner d'emprise à ceux qui ont volé leur bonheur, il leur refuse de voler également leur vie à venir.
    Un livre obligatoire.
    Je l'ai lu en audio, il est de surcroît lu par André Dussolier....
    Voir plus

    Antoine et son fils de 17 mois ont perdu leur épouse et maman. Il ne veut retenir que ça pour ne pas donner d'emprise à ceux qui ont volé leur bonheur, il leur refuse de voler également leur vie à venir.
    Un livre obligatoire.
    Je l'ai lu en audio, il est de surcroît lu par André Dussolier. Moment incroyable.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Recit poignant d'un homme dont la femme a été tuée au Bataclan.
    Le texte est simple mais le ressentit de l'auteur est bien décrit
    On ne peut pas rester indifférent à lire absolument

    Recit poignant d'un homme dont la femme a été tuée au Bataclan.
    Le texte est simple mais le ressentit de l'auteur est bien décrit
    On ne peut pas rester indifférent à lire absolument

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je pense qu'il est très important de lire ce livre. Si vous n'en avez pas le courage, je peux le comprendre mais lisez-le un jour. C'est un puissant hommage à sa femme, décédée lors des attentats en France, qu'Antoine Leiris nous offre. C'est puissant, beau, émouvant et terriblement touchant....
    Voir plus

    Je pense qu'il est très important de lire ce livre. Si vous n'en avez pas le courage, je peux le comprendre mais lisez-le un jour. C'est un puissant hommage à sa femme, décédée lors des attentats en France, qu'Antoine Leiris nous offre. C'est puissant, beau, émouvant et terriblement touchant. Merci à ce grand monsieur de nous aider à aller mieux alors que lui même porte une souffrance énorme.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un livre touchant qui nous explique comment l'auteur a vu sa vie chamboulée après avoir perdu sa femme lors des attentats du Bataclan.
    Comment se passe sa vie avec son jeune fils les jours qui vont suivre sans céder à la fatalité, la vie a réapprendre à deux, les sentiments qui l'habitent.
    A...
    Voir plus

    Un livre touchant qui nous explique comment l'auteur a vu sa vie chamboulée après avoir perdu sa femme lors des attentats du Bataclan.
    Comment se passe sa vie avec son jeune fils les jours qui vont suivre sans céder à la fatalité, la vie a réapprendre à deux, les sentiments qui l'habitent.
    A découvrir

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Cette « nuit de barbarie » du 13 novembre 2015, personne ne l’a oubliée. Ce soir-là, Antoine Leiris est seul avec Melvil, bébé encore, qui dort. Maman n’est pas là. Hélène est au Bataclan. Des appels demandant s’ils sont « en sécurité » l’intriguent et c’est la stupeur quand il découvre le...
    Voir plus

    Cette « nuit de barbarie » du 13 novembre 2015, personne ne l’a oubliée. Ce soir-là, Antoine Leiris est seul avec Melvil, bébé encore, qui dort. Maman n’est pas là. Hélène est au Bataclan. Des appels demandant s’ils sont « en sécurité » l’intriguent et c’est la stupeur quand il découvre le bandeau défilant sur les chaînes d’info : « Attentat au Bataclan ».
    Il appelle Hélène au moins cent fois… pas de réponse. Son frère, sa sœur, la mère d’Hélène sont là et « La chasse au fantôme peut commencer » d’un hôpital à l’autre. Ainsi, ce petit livre poignant et émouvant de simplicité, terrible de douleur, égrène les jours et les heures vécues par ce père qui doit faire patienter un enfant qui ne comprend pas l’absence de sa mère.
    Il faut lui dire et assister, impuissant, à son premier vrai chagrin, après dix-sept mois passés ensemble, tous les trois. Les mots défilent et font mal : « Je ne pardonne rien, je n’oublie rien, je ne passe sur rien et surtout pas si vite. » Pour celle qui ne rentrera jamais : « Elle sera avec nous, invisible. C’est dans nos yeux qu’on lira sa présence. »
    Quant au soutien psychologique, il évite : « J’ai l’impression qu’ils veulent me voler. Me prendre mon malheur. » Enfin, il peut la retrouver à l’Institut médico-légal : « La voir m’a fait du bien » mais il faut affronter « toutes ces tracasseries administratives qui polluent le chagrin. »
    Arrivent alors les mots très forts destinés aux assassins : « Je ne sais pas qui vous êtes et je ne veux pas le savoir, vous êtes des âmes mortes. » Pour Melvil, « toute sa vie, ce petit garçon vous fera l’affront d’être heureux et libre. Car non, vous n’aurez pas ma haine non plus. »
    Tous les moments partagés avec son enfant rappellent ceux vécus à trois, comme l’heure du bain. Beaucoup de courrier arrive, des dessins d’enfants ainsi que des mots qui touchent : « C’est vous qui êtes frappés et c’est vous qui nous donnez du courage ! »
    Il faut enterrer Hélène, le 24 novembre, sans Melvil qui est trop petit mais son père écrit pour lui tout l’amour porté à sa maman. « Elle est avec nous. Nous sommes trois. Nous serons toujours trois. »
    Ainsi, Antoine Leiris qui est journaliste, a réussi à mettre par écrit tout ce qu’il a ressenti et vécu après un drame que tant d’autres, comme lui, ont connu. Vous n’aurez pas ma haine est profondément humain, c’est un cri d’amour à celle qu’il aime et une leçon pour tous ceux tentés de répondre à la violence par la violence.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Cet homme a perdu sa femme au Bataclan ce fameux soir du 13 Novembre 2015.Ce livre est une magnifique déclaration d'amour à sa femme, mais aussi à leur fils que désormais il élève seul.

    Ce récit de la semaine qui suit les attentats est bouleversant. C'est écrit avec justesse et poésie. La...
    Voir plus

    Cet homme a perdu sa femme au Bataclan ce fameux soir du 13 Novembre 2015.Ce livre est une magnifique déclaration d'amour à sa femme, mais aussi à leur fils que désormais il élève seul.

    Ce récit de la semaine qui suit les attentats est bouleversant. C'est écrit avec justesse et poésie. La façon dont l'auteur décrit les sentiments face à la perte d'un proche sont tellement vrais (p.50 "de toute façon j'étais incapable de penser") : la fatigue, l'envie d'être seul face à sa douleur, le fait de ne pas avoir le temps de prendre conscience de la mort que déjà il faut préparer les funérailles et recevoir les condoléances, la douleur profonde de voir la vie qui continue.

    Cette lecture m'a ému. Tout cet amour et cette tristesse vous transporte.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com