Anne Dufourmantelle

Anne Dufourmantelle
Psychanalyste, docteur en philosophie, éditrice, Anne Dufourmantelle a déjà publié plusieurs essais dont La Sauvagerie maternelle (2001) et Blind Date, sexe et philosophie (2003).

Avis (9)

  • Couverture du livre « L'envers du feu » de Anne Dufourmantelle aux éditions Albin Michel

    Nathalie cez sur L'envers du feu de Anne Dufourmantelle

    Un livre qui démarre tranquille, mais qui se dévoile au fur et à mesure et on se prend au jeu du suspense.

    Il est très bien écrit et semble prometteur pour un premier roman.

    L'histoire : une jeune femme se défenestre lors d'une fête. Un homme présent à cette fête semble perturbé par ce...
    Voir plus

    Un livre qui démarre tranquille, mais qui se dévoile au fur et à mesure et on se prend au jeu du suspense.

    Il est très bien écrit et semble prometteur pour un premier roman.

    L'histoire : une jeune femme se défenestre lors d'une fête. Un homme présent à cette fête semble perturbé par ce décès. Il rencontre une psy qui petit à petit va dénouer l'énigme.... Passionnant et bien mené jusqu'à la fin.

    Bonne lecture !

  • Couverture du livre « L'envers du feu » de Anne Dufourmantelle aux éditions Albin Michel

    Elodie Holin sur L'envers du feu de Anne Dufourmantelle

    http://elodiebooks.blogspot.fr/2015/11/chronique-22-lenvers-du-feu-de-anne.html

    http://elodiebooks.blogspot.fr/2015/11/chronique-22-lenvers-du-feu-de-anne.html

  • Couverture du livre « L'envers du feu » de Anne Dufourmantelle aux éditions Albin Michel

    Clara Defachel sur L'envers du feu de Anne Dufourmantelle

    L'envers du feu me semble être un roman singulier où l'intrigue se dévoile peu à peu, pas à pas, fragment par fragment. Mais dès lors qu'on semble toucher au but, les explications s'arrêtent brusquement, et d'autres reprennent, sans que le lien logique entre les deux parties soit perçu par le...
    Voir plus

    L'envers du feu me semble être un roman singulier où l'intrigue se dévoile peu à peu, pas à pas, fragment par fragment. Mais dès lors qu'on semble toucher au but, les explications s'arrêtent brusquement, et d'autres reprennent, sans que le lien logique entre les deux parties soit perçu par le lecteur. Un détail particulièrement intéressant pour un livre se basant sur la psychanalyse, quand on sait que cette étude repose non seulement sur l'interprétation des rêves mais aussi sur la libre association d'idées...
    Il s'agit à mon sens d'un roman plein de non-dits, de silence (ou silences ?). La vie d'Alexeï ressemble à un flou artistique dont on tente peu à peu d'atténuer l'opacité - sans pour autant y parvenir totalement.
    Même si le roman compte plusieurs centaines de pages, la lecture est facilitée par une plume fluide et agréable, si bien qu'on le dévore rapidement. Les thrillers ne sont en général pas mon domaine, et pourtant, L'envers du feu est un très bon premier roman que je vous invite à découvrir très vite!

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com