Anna Gavalda

Anna Gavalda
Après avoir grandi en Eure-et-Loir dans une atmosphère folklorique, Anna Gavalda est envoyée en pension, à quatorze ans, à la suite de la séparation de ses parents. Elle suit une hypokhâgne et obtient une maîtrise de Lettres à la Sorbonne. De nombreux petits boulots (serveuse, caissière... ) occupent son temps tandis qu'elle souhaite faire du journalisme et envoie sa candidature à 'Madame Figaro'. Elle y témoigne pour un dossier sur les enfants de parents divorcés. Profitant du calme de la Seine-et-Marne, elle cumule les métiers de chroniqueuse pour le cahier Paris-Ile-de-France du 'Journal du Dimanche', de professeur de français, d'assistante-vétérinaire et de maman de deux enfants. Cette jeune femme dynamique au style piquant, sincère et savoureux reçoit le grand Prix R.T.L. - Lire pour son premier recueil de nouvelles 'Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part' en 1999. Délicieux mélange de simplicité, de merveilleuses et tragiques vérités quotidiennes, ce titre ne quitte pas les classements des meilleures ventes pendant des mois et est traduit dans une trentaine de langues. Elle s'essaie les années suivantes à de nouveaux styles, écrit son premier roman et un livre pour enfant. C'est durant l'été 2003 qu'elle commence à travailler sur son quatrième titre, un nouveau roman, 'Ensemble, c'est tout'.
Après avoir grandi en Eure-et-Loir dans une atmosphère folklorique, Anna Gavalda est envoyée en pension, à quatorze ans, à la suite de la séparation de ses parents. Elle suit une hypokhâgne et obtient une maîtrise de Lettres à la Sorbonne. De nombreux petits boulots (serveuse, caissière... ) occupent son temps tandis qu'elle souhaite faire du journalisme et envoie sa candidature à 'Madame Figaro'. Elle y témoigne pour un dossier sur les enfants de parents divorcés. Profitant du calme de la Seine-et-Marne, elle cumule les métiers de chroniqueuse pour le cahier Paris-Ile-de-France du 'Journal du Dimanche', de professeur de français, d'assistante-vétérinaire et de maman de deux enfants. Cette jeune femme dynamique au style piquant, sincère et savoureux reçoit le grand Prix R.T.L. - Lire pour son premier recueil de nouvelles 'Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part' en 1999. Délicieux mélange de simplicité, de merveilleuses et tragiques vérités quotidiennes, ce titre ne quitte pas les classements des meilleures ventes pendant des mois et est traduit dans une trentaine de langues. Elle s'essaie les années suivantes à de nouveaux styles, écrit son premier roman et un livre pour enfant. C'est durant l'été 2003 qu'elle commence à travailler sur son quatrième titre, un nouveau roman, 'Ensemble, c'est tout'.

Articles (2)

Voir tous les articles

Avis (251)

  • Couverture du livre « La vie en mieux » de Anna Gavalda aux éditions Le Dilettante

    0.1

    Anna Sörés sur La vie en mieux de Anna Gavalda

    C’est toujours intéressant de connaître la vie des jeunes d’aujourd’hui, telle que nous, plus âgé.e.s ne la connaissons plus. Les deux histoires ne sont pourtant pas assez profondes, surtout pas la première qui joue surtout sur le style. En tant que non francophone, je ne comprends pas tout de...
    Voir plus

    C’est toujours intéressant de connaître la vie des jeunes d’aujourd’hui, telle que nous, plus âgé.e.s ne la connaissons plus. Les deux histoires ne sont pourtant pas assez profondes, surtout pas la première qui joue surtout sur le style. En tant que non francophone, je ne comprends pas tout de ce langage des jeunes. Est-ce cela qui m’empêche de vraiment aimer ces histoires ?git sta

  • Couverture du livre « La vie en mieux » de Anna Gavalda aux éditions Le Dilettante

    0.2

    sophie wagret sur La vie en mieux de Anna Gavalda

    Un livre qui raconte deux histoires distinctes.
    La première est l'histoire de Mathilde qui a 24 ans et qui perd son sac avec beaucoup d'argent dedans. Se laisse lire mais quelques tics d'Anna Gavalda reviennent dans cette partie du texte, énumérations à répétition, beaucoup (trop?)...
    Voir plus

    Un livre qui raconte deux histoires distinctes.
    La première est l'histoire de Mathilde qui a 24 ans et qui perd son sac avec beaucoup d'argent dedans. Se laisse lire mais quelques tics d'Anna Gavalda reviennent dans cette partie du texte, énumérations à répétition, beaucoup (trop?) d'adjectifs..;
    La deuxième partie en revanche est très belle. Le héros Yann, jeune homme de 27 ans est très attachant avec ses faiblesses et sa gentillesse. La fin est un peu tirée par les cheveux.
    Un roman facile à lire et plutôt plaisant. Certains diront peut-être un peu trop de bons sentiments...git sta

  • Couverture du livre « 35 kilos d'espoir » de Anna Gavalda aux éditions Bayard Jeunesse

    0.25

    sophie wagret sur 35 kilos d'espoir de Anna Gavalda

    Une très belle histoire, très émouvante! A lire !git sta

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !