Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Billie

Couverture du livre « Billie » de Anna Gavalda aux éditions Le Dilettante
Résumé:

"Billie, ma Billie, cette petite princesse à l'enfance fracassée qui se fraye un chemin dans la vie avec un fusil de chasse dans une main et On ne badine pas avec l'amour dans l'autre est la plus jolie chose qui me soit arrivée depuis que j'écris".

Donner votre avis

Articles (1)

  • Billie, le retour raté d'Anna Gavalda
    Billie, le retour raté d'Anna Gavalda

    Michel Houellebecq confie souvent avoir l'impression écrasante de porter un monde entier sur ses épaules quand il écrit ses romans. Pour « Billie », Anna Gavalda semble s'en être tirée avec un sac à dos rempli de chamallows. 

Avis (18)

  • Billie se retrouve blessée au coté de son ami de toujours Franck qu'elle croit à l'agonie. Moment qu'elle occupe avec la nuit qui arrive en se confiant à sa petite étoile en faisant le point sur sa vie.

    Alors qu'elle a grandi dans un milieu plutôt démuni, Franck vivait dans une famille ...
    Voir plus

    Billie se retrouve blessée au coté de son ami de toujours Franck qu'elle croit à l'agonie. Moment qu'elle occupe avec la nuit qui arrive en se confiant à sa petite étoile en faisant le point sur sa vie.

    Alors qu'elle a grandi dans un milieu plutôt démuni, Franck vivait dans une famille favorisée mais tous les deux sont cabossés et vont s'épauler l'un l'autre tout au long de leur vie.

    De la naissance de leur amitié presque sur un malentendu à ce moment de grâce où Franck lui fera une belle surprise, nous écoutons les confidence de Billie, parfois un peu larmoyante, parfois drôle dans un langage quasi parlé, où elle nous prend à témoin.

    J'ai eu du mal à entrer dans ce roman, je ne comprenais pas vraiment où l'auteur voulait nous emmener. Le final est assez réussi mais il se mérite le reste est un peu trop lent et plat à mon gout.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • J’ai été une lectrice de la première heure d’Anna Gavalda dont j’ai lu pratiquement tous les livres (mais à l’époque je tenais pas de blog donc pas de chronique) et plus récemment de Fendre l’Armure, un recueil de nouvelles que j’avais beaucoup aimé.

    Je me souviens que lors de la sortie de...
    Voir plus

    J’ai été une lectrice de la première heure d’Anna Gavalda dont j’ai lu pratiquement tous les livres (mais à l’époque je tenais pas de blog donc pas de chronique) et plus récemment de Fendre l’Armure, un recueil de nouvelles que j’avais beaucoup aimé.

    Je me souviens que lors de la sortie de Billie la couverture et le format m’avaient poussée à ne pas l’acheter…. Un pressentiment ? J’avais l’impression d’un livre pour la jeunesse…. Je l’ai trouvé en livre d’occasion il y a quelques mois et j’ai décidé de le lire cet été… Après des lectures sombres il me fallait quelque chose de léger…..

    Je suis assez déçue….. Anna Gavalda se lance dans le récit d’une pauvre petite Billie, abandonnée de tous, vivant dans ce que l’on appelle le quart-monde, une Cosette des temps modernes, au franc-parler qui va nous relater son existence et sa tendre et belle amitié avec Franck Muller dit Franck Mumu pendant une vingtaine d’années….

    Anna Gavalda s’attache dans ses romans aux relations humaines, aux liens qui unissent des personnes qui n’auraient jamais dû se rencontrer, à l’entraide et à l’amitié et c’est encore un peu le cas ici. Mais ce qui m’a gênée dans ce roman c’est le fait qu’elle ait voulu totalement se fondre dans le personnage de Billie et là ça ne marche pas. Elle n’est pas Billie, elle en fait trop.

    Voulant prêter sa plume à la voix de Billie, enfant gouailleuse et sans limite, la narration devient pesante avec ses clichés et expressions toutes faites et prévisibles et au final un roman très prévisible, cousu de fil noir blanc et qui n’apporte (pour ma part) absolument rien. On le lit très vite et au final je me demande si elle ne s’adresse pas à des adolescents…. et encore que ceux-ci ont désormais de la littérature de qualité.

    Anna Galvada m’avait habituée a beaucoup plus de subtilité, de délicatesse dans l’écriture, dans l’élaboration de ses récits, la profondeur de ses personnages (il faut décidément que je relise ses romans peut-être est-ce moi qui ne suis plus dans ce genre de littérature !). Ici rien de tout cela : elle a peut-être voulu s’amuser à se glisser dans la peau d’une fille avec peu d’éducation, qui a reçu plus de coups que d’amour mais sans parvenir à attirer mon intérêt et ma compassion pour elle.

    J’ai malgré tout voulu aller jusqu’au bout, espérant qu’à un moment ou à un autre il y allait avoir un sursaut, un changement de ton au fur et à mesure que Billie grandissait mais non, tout est du même acabit et je ne vous parle pas de la fin qui est tellement prévisible qu’elle en devient affligeante et burlesque.

    Une note « A la rigueur » pour ce roman qui ne restera dans ma mémoire uniquement pour le fait qu’une auteure que l’on admire peut également se fourvoyer et décevoir. Un moment d’égarement….. Cela ne m’empêchera pas de guetter ses prochains ouvrages, je relirai aussi les ouvrages non chroniqués pour retrouver l’Anna Gavalda que j’aime ou peut-être me rendre compte que mon univers lecture s’éloigne d’elle, pourtant « Je l’aimais » comme elle l’a si bien écrit.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Billie, enfant fracassée par la vie, issue du quart-monde si proche de nos vies sans en faire vraiment partie, qui se retrouve à faire le bilan de sa courte vie lors d'une mauvaise chute en montagne. Très joli livre, très belle histoire, personnages attachants. je retrouve le style, la...
    Voir plus

    Billie, enfant fracassée par la vie, issue du quart-monde si proche de nos vies sans en faire vraiment partie, qui se retrouve à faire le bilan de sa courte vie lors d'une mauvaise chute en montagne. Très joli livre, très belle histoire, personnages attachants. je retrouve le style, la sensibilité et les mots choisis d'Anna Gavalda que j' avais aimé dans "Ensemble c'est tout".

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • C’est dans les moments critiques que l’on fait le bilan de sa vie, avec apaisement, même après un passé tourmenté. C’est le cas de ces deux personnages dans ce livre.
    Lors d’une randonnée en montagne, Billie et Franck font une mauvaise chute. La nuit tombe. Ils sont blessés. Billie a peur, peur...
    Voir plus

    C’est dans les moments critiques que l’on fait le bilan de sa vie, avec apaisement, même après un passé tourmenté. C’est le cas de ces deux personnages dans ce livre.
    Lors d’une randonnée en montagne, Billie et Franck font une mauvaise chute. La nuit tombe. Ils sont blessés. Billie a peur, peur que Franck meurt cette nuit-là, peur de mourir avant que les secours arrivent. Elle retrace son parcours, celui de son ami devant un témoin : son étoile.
    Billie, vivant dans une caravane, maltraitée par son père, pense que sa vie est vouée à l’échec, qu’elle n’a aucune chance de se sortir de ce milieu sordide. Franck, adolescent aimé par sa mère et sa grand-mère, timide, aimant les garçons, est rejeté de tous, même de son père. Ces deux êtres, blessés par la vie, rudoyés par les préjugés d’une société qui n’aime pas les personnes en marge, vont se rencontrer grâce au théâtre, en jouant « On ne badine pas avec l’amour » d’Alfred de Musset que leur professeur de français leur demande d’apprendre. C’est comme cela que Billie va apprivoiser Camille et Franck Perdican. Ils vont se soutenir, une amitié bouleversante va se tisser.
    L’écriture vulgaire et prosaïque peut choquer, mais elle reflète la vie de Billie. Dans ce vocabulaire dur, dérangeant et même grinçant, Anna Gavalda traite de sujets tabous comme la maltraitance, la prostitution, l’homosexualité. On se sent agressé par cette plume peu conventionnelle, mais qui traduit si bien le mal-être de ces protagonistes.
    Les personnages sont attachants, sensibles, émouvants. L’histoire est belle, elle nous donne une leçon d’amitié. Le parallèle que fait Billie tout au long du récit avec « On ne badine pas avec l’amour » apporte de la poésie. On en oublie cette écriture brute qui fait souvent mal, mais qui nous oblige à nous interroger face à la réalité que l’on veut souvent se cacher.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Cela faisait très longtemps que je n'avais pas lu un roman d'Anna Gavalda... Et j'ai retrouvé son écriture, son style, sa tendresse pour ses personnages! Billie et Franck Mumu! Comment ne pas les aimer? Deux êtres sensibles et tout cabossés par la vie, liés l'un à l'autre, à la vie à la mort...

    Cela faisait très longtemps que je n'avais pas lu un roman d'Anna Gavalda... Et j'ai retrouvé son écriture, son style, sa tendresse pour ses personnages! Billie et Franck Mumu! Comment ne pas les aimer? Deux êtres sensibles et tout cabossés par la vie, liés l'un à l'autre, à la vie à la mort...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Billie, cette Cosette du "quart-monde" vulgaire et impulsive, rencontre Franck Muller, alias Francky Mumu, le petit pédé souffreteux du bahut en troisième, alors qu'ils doivent interpréter ensemble un passage de la pièce d'Alfred de Musset : On ne badine pas avec l'amour. De cet instant magique...
    Voir plus

    Billie, cette Cosette du "quart-monde" vulgaire et impulsive, rencontre Franck Muller, alias Francky Mumu, le petit pédé souffreteux du bahut en troisième, alors qu'ils doivent interpréter ensemble un passage de la pièce d'Alfred de Musset : On ne badine pas avec l'amour. De cet instant magique et idéal, naîtra l'une des plus belles amitiés qu'il m'ait été donné de lire (depuis Ensemble, c'est tout), le genre d'amitié avec laquelle on ne badine pas justement.
    Alors oui, ça sent le cliché, la caricature et le bon sentimentalisme à deux francs dès les premières pages. Oui le langage est assez vert comme qui dirait, mais moi j'ai adoré tout ça. La vie c'est une énorme caricature à deux francs pour des tas de gens sur Terre. Et Anna Gavalda a tellement de talent pour donner corps à ses personnages, qu'elle pourrait bien les faire parler tamoule que ça ne me chiffonnerait pas.
    Moi j'ai aimé Billie, cette fracassée de l'enfance, un poil pute sur les bords, et carrément grillée dans sa tête, qui n'a que son Francky dans la vie pour lui servir de phare dans la nuit. J'ai aimé leur amour qui jaillissait par tous les côtés de ce fossé déserté des Cévennes ,dans lequel ils croupissent tout au long du récit, de cette vie, raconté par Billie. J'ai aimé son fusil de chasse, et ses grosses godasses écraseuses de souvenirs de merde. J'ai aimé Billie comme on aime une amie.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un peu difficile de rentrer dedans. Style déroutant et construction de l'histoire un peu dérangeante. Rien à voir avec les précédents livres de cet auteur. Mais un constat positif en fin de compte. Des sentiments et un vrai message d'espoir.

    Un peu difficile de rentrer dedans. Style déroutant et construction de l'histoire un peu dérangeante. Rien à voir avec les précédents livres de cet auteur. Mais un constat positif en fin de compte. Des sentiments et un vrai message d'espoir.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Déstabilisant, déroutant mais plein de fraicheur et de simplicité dans ce roman ... exister seul, exister dans les yeux de quelqu'un, dépasser ses limites, aller au-delà des préjugés ... être soi, s'accepter, être accepté, grandir ...

    Déstabilisant, déroutant mais plein de fraicheur et de simplicité dans ce roman ... exister seul, exister dans les yeux de quelqu'un, dépasser ses limites, aller au-delà des préjugés ... être soi, s'accepter, être accepté, grandir ...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.