"La fissure" de Jean-Paul Didierlaurent, la promesse d’un grand moment de belle littérature !

mardi 17 avril 2018

Métaphorique, réjouissant, apaisant, un roman mené de main de maître

"La fissure" de Jean-Paul Didierlaurent, la promesse d’un grand moment de belle littérature !

Les lecteurs ont découvert Jean-Paul Didierlaurent avec Le liseur du 6h27, puis avec Macadam et Le reste de leur vie.

Aujourd’hui il nous revient avec La fissure, publié par les éditions Au Diable Vauvert.

Dernier représentant d'une entreprise familiale de nains de jardins rachetée par une holding américaine, Xavier Barthoux mène une vie régulière et bien normée entre la tournée hebdomadaire de ses clients, son épouse, son chien et sa résidence secondaire des Cévennes, dont il vient juste d'achever de payer l'emprunt.
Mais une fissure découverte sous la vigne qui cache le mur de sa maison va lézarder ce bel édifice...
Dans ce roman, le lecteur, tour à tour compatissant, fâché, hilare ou impatient, suit avec connivence et passion la progression de celle(s)-ci... Il n'ira que de surprise en surprise jusqu'à la chute finale !

Nos lectrices l’ont aimé et vous en parlent… Après, on imagine déjà que vous allez courir chez votre libraire ou dans votre bibliothèque pour découvrir à votre tour ce roman !

 

L’avis d’Evlyne :

La première de couverture explicite aux couleurs réalistes, incite d’emblée à l’ouverture de « La fissure » dont on pressent une lecture tragi-comique toute de paraboles vêtues. Ce roman écrit par Jean-Paul Didierlaurent est thérapeutique, brillant, aérien. La trame douée et majeure encense les lignes souples et travaillées avec finesse. Existentielle, moderne, plaisante, tragique parfois, relevée d’un humour certain, cette histoire vouée pour tout lecteur pose mots à mots la réalité d’une vie, en l’occurrence celle de Xavier Barthoux. Ce dernier aperçoit une fissure sur un mur de sa résidence secondaire. Que va-t-il se passer ? De fil en aiguille les fissures labyrinthiques de sa vie vont devenir rédemptrices et solidaires. Le lecteur éclate de rire dans certaines scènes comme si l’auteur glissait furtivement de l’autodérision dans un drame annoncé. Le lecteur apprécie l’ambiance de cette histoire atypique toute de prouesses. Les nains de jardin semblent des diktats sociétaux. L’anthropomorphisme y excelle en magnifique hymne de la délivrance. « A chaque recto son verso, copain » La fissure insidieuse, maline, semble l’épreuve annoncée pour que Xavier Barthoux, attachant, prêt à exploser, frisant la folie, trouve sa voie, éloigné de tout pragmatisme. Ce dernier y arrivera- t-il un jour ?

Métaphorique, réjouissant, apaisant, ce roman mené d’une main de maître est un exutoire de haute valeur.  
Original, puissant, « La fissure » est une promesse d’un grand moment de belle littérature.

Cette satire fait la part belle à l’anticonformisme, au bien-pensant, grinçant souvent, il relève la soupape de sécurité et ne craint pas les jugements. Aucune morale en filigrane, le lecteur apprécie cette fable contemporaine et se demande si quelque part chez lui ne se cache pas un nain de jardin doué de raison. Jean-Paul Didier Laurent vient de mettre au monde une pépite des plus scintillantes. Publié par les Majeures Editions Au Diable Vauvert, « La fissure » est un chef d’œuvre alloué au devenir certain.  Attention, après le point final le lecteur ne regardera plus un nain de jardin de la même façon et c’est tant mieux !!

 

©  Evlyne Léraut

 

L’avis de Régine :

Xavier Barthoux, la cinquantaine est cadre commercial dans une entreprise spécialisée dans la vente à l’export de nains de jardins, estampillés Frachon s’il vous plaît. Mariée à Angèle qui n’a plus d’yeux que pour son chihuahua,  la vie professionnelle et sentimentale de Xavier  s’enlise dans les sables mouvants du quotidien.  Heureusement, les séjours dans la résidence secondaire des Cévennes  procure à Xavier l’indispensable souffle d’air, qui le maintien en vie,  jusqu’à ce qu’il découvre une lézarde dans le mur de la maison qu’il a lui-même retapé de ses mains, une fissure qui devient son obsession.

Et c’est à ce moment précis que le roman prend de la vitesse et bascule comme les pièces d’ un jeu de dominos. Il suit le rythme   endiablé de Xavier qui pris d’une soudaine folie provoque et enchaîne les unes après les autres des situations drôles et cocasses sur fond de tragédie accompagné d’un nain de jardin « numéro 8 » doté de la parole.

Et c’est ce qui m’a plu, raconter  l’histoire d’un homme sous la forme d’un conte tendre et cruel à la fois. J’ai trouvé dans le livre des  ressemblances avec le film « le fabuleux destin d’Amélie Poulain », par le côté espiègle et enfantin des personnages et la rapidité des actions, pas le temps de souffler, et c’est euphorique.

Xavier voit des signes dans ce qui lui arrive et se lance à corps perdu pour trouver la clé de l’énigme qui le met dans cet état.

J’ai beaucoup aimé le mystère dévoilé à la fin du livre autour de la fissure, sur ce qu’elle représente pour Xavier et qui explique sa métamorphose en me faisant voyager à l’autre bout de l’Hémisphère sud dans les Iles Chatham où l’inversion des pôles réussit par enchantement à reconnecter le plus et le moins d’une vie pour en faire jaillir l’étincelle.

J’ai découvert un petit pan de l’histoire méconnue de cette île, de ses habitants et de sa culture.

L’auteur par de belles  images  métaphoriques tendres et touchantes parle avec justesse de l’endroit où l’on doit être, de la place qui est la nôtre, de l’acceptation de la différence et de l’importance de s’écouter vraiment comme si l’on écoutait le cœur du monde.

Je n’ai pas lu « le liseur du 6h27 », je ne peux donc pas faire de comparaison, je peux tout  simplement dire que j’ai beaucoup aimé « la fissure » de Jean-Paul Didierlaurent.

 

© Régine Roger

 

Vous avez aimé ces chroniques qui vous ont donné envie de lire La fissure ?

N’hésitez pas à suivre Evlyne et Régine pour découvrir vos nouvelles lectures.

Retrouvez toutes les chroniques du Club des Explorateurs dans  Voir plus d'articles "Club des Explorateurs"

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Club des Explorateurs"

Commentaires

Où trouver « La fissure » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions