Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La Bibliothèque des Petits champions de la lecture 2020 : des idées pour les 9-12 ans

lundi 15 juin 2020

De délicieux livres jeunesse à découvrir en compagnie des auteurs et des enfants !

La Bibliothèque des Petits champions de la lecture 2020 : des idées pour les 9-12 ans

Malgré le confinement, le jeu des Petits champions de la lecture s'est poursuivi en ligne au cours des derniers mois, permettant aux jeunes lecteurs d'aller au bout de cette fantastique aventure.

Ils étaient 55 530 élèves de CM2 sur la ligne de départ de ce jeu de lecture à voix haute ; ils sont encore 14 élèves en course, représentant avec enthousiasme leur région d'origine pour la finale nationale. Celle-ci vous sera proposée sous un format exceptionnel : du 16 au 24 juin, vous pourrez suivre en ligne une web-série en 23 épisodes sur le site des Petits champions de la lecture et sur YouTube.

Nous sommes extrêmement fiers d'accompagner cette édition 2019-2020, toujours soutenue par la Fondation Orange avec une envie intacte de faire partager à toutes et à tous le plaisir de lire !

Découvrez ci-dessous tous les ouvrages choisis par les jeunes finalistes. Et ce sont les auteurs et les autrices en personne qui vous parlent de leurs livres...

  • Ambre (finaliste DOM-TOM)

    • add_box
      Couverture du livre « Pas perdus ! » de Bruno Gibert aux éditions Ecole Des Loisirs

      Pas perdus ! de Bruno Gibert

      Le mot de l'auteur : « J’ai eu l’idée du livre Pas perdus ! en me promenant dans mon quartier. Je voyais des affiches de chats et de chiens perdus, et je me suis dis que ça serait peut-être intéressant d’écrire des histoires à partir de ces affiches que j’ai commencé à photographier et à collectionner, mais en donnant la parole aux animaux.
      J’ai conçu ce livre comme des lettres que les animaux écrivent à leurs maîtres qui sont inquiets de les avoir vu disparaître, pour leur dire que tout va bien, qu’ils ne sont pas perdus, qu’ils sont ailleurs et qu’ils vivent des aventures formidables...»

  • Pharell (finaliste Hauts-de-France)

    • add_box
      Couverture du livre « Skye et le vieux solitaire » de Regine Josephine aux éditions Gulf Stream

      Skye et le vieux solitaire de Regine Josephine

      Le mot de l'autrice : « Skye, l’héroïne de mon livre Skye et le vieux solitaire, est née au moment où je me promenais sur un petit sentier de montagne.
      Je voyais à ma droite une mer de nuages qui ressemblait à une tempête et je me suis imaginée voguer à travers ces nuages au milieu de la tempête, sur un balloneph, avec des chasseurs d’éclairs et des chevaucheurs de vent.
      C’est ainsi qu’est née l’histoire de Skye. »

  • Maya (finaliste Nouvelle Aquitaine)

    • add_box
      Couverture du livre « La saga des Marquises » de Muriel Bloch et Marie-Pierre Farkas aux éditions Helium

      La saga des Marquises de Muriel Bloch - Marie-Pierre Farkas

      1862. La jeune Éléonore a une oreille exceptionnelle Son père devient fou de rage lorsqu’il découvre qu’elle joue de la musique en cachette ce n’est pas convenable pour une femme.
      Le mot des autrices : « La Saga des marquises, c’est un roman d’amour et de musique. »

  • Malia (finaliste Corse)

    • add_box
      Couverture du livre « Le carnet de Lola Boumbadaboum » de Heloise Solt et Baptiste Chaperon aux éditions Little Urban

      Le carnet de Lola Boumbadaboum de Heloise Solt - Baptiste Chaperon

      Le mot de l'auteur : « J’ai écrit ce livre pour ma petite sœur Lucie, qui est un peu spéciale.
      Elle est autiste comme disent les adultes. Moi je préfère dire qu’elle est extraordinaire.
      C’est une histoire de partage et d’amitié malgré les différences. »

  • Maeva (finaliste Auvergne Rhône Alpes)

    • add_box
      Couverture du livre « Mon été pourri chez mamie » de Elisabeth Brami aux éditions Les Editions Du Mercredi

      Mon été pourri chez mamie de Elisabeth Brami

      Le mot de l'autrice : « Dans la vie des enfants, il y a les fameux « « c’est pour ton bien » qui font souvent du mal et puis aussi il y a « fais le pour me faire plaisir » qui est tout aussi insupportable.
      Victor va être coincé entre le « faire plaisir » à sa grand-mère et à ses parents, à qui il va être obligé de mentir. »

  • Lucile (finaliste Centre-Val de Loire)

    • add_box
      Couverture du livre « À la belle étoile » de Eric Sanvoisin aux éditions Le Muscadier

      À la belle étoile de Eric Sanvoisin

      Le mot de l'auteur : « A la belle étoile aborde le thème de la différence, c’est un sujet qui me touche. Pierrot est différent car il abrite un cerveau d’un enfant de 6 ans dans le corps d’un adulte de 18 ans. Justine est différente car après avoir longtemps mené une existence ordinaire, elle vit maintenant dans la rue. A la belle étoile raconte une rencontre improbable et belle, Pierrot voit en Justine une reine ou une fée qui vit dans un château de carton et qui dissimule ses trésors dans des sacs en plastique.
      J’ai écrit ce livre parce que j’aime inventer des personnages singuliers que la vie a blessés. »

  • Louise (finaliste Provence-Alpes-Côte d'Azur)

    • add_box
      Couverture du livre « Alexandre ; l'intrépide Dumas » de Bertrand Puard aux éditions Hachette Jeunesse

      Alexandre ; l'intrépide Dumas de Bertrand Puard

      Le mot de l'auteur : « J’ai écrit ce roman pour rendre hommage à Alexandre Dumas, qui est l’un de mes écrivains favoris et qui a forgé en moi cette passion de l’écriture.
      J’ai aussi voulu planter une petite graine littéraire dans l’esprit du jeune lecteur, qui n’a peut-être pas encore lu Alexandre Dumas, pour lui donner envie de découvrir les œuvres fantastiques de cet écrivain génial. »

  • Lino (finaliste Occitanie)

    • add_box
      Couverture du livre « Lézardman et moi » de Youri De Paz aux éditions Thierry Magnier

      Lézardman et moi de Youri De Paz

      Le mot de l'auteur :  « J’ai écrit Lézardman et moi car je trouvais ça intéressant d’évoquer un super héros dans une société individualiste. Qui veut sauver le monde dans une société du « Chacun pour soi » ? Ce personnage est vu par son fils, Louis, qui est beaucoup plus terre à terre que son père, et qui souhaite d’abord un père présent à la maison, ce qui n’est pas le cas. »

  • Lilou (finaliste Normandie)

    • add_box
      Couverture du livre « On a perdu Raoulinho » de Roland Martin aux éditions Didier Jeunesse

      On a perdu Raoulinho de Roland Martin

      Le mot de l'auteur : « J’ai écrit ce livre à la demande de ma fille. Mais aussi en pensant à ma grand-mère qui me parlait souvent de l’amour fou qu’elle avait pour son vélo, de la liberté qu’il lui offrait quand elle était gamine, donc de ce rapport très affectif qu’elle entretenait avec lui.
      Cela me paraissait amusant de raconter une histoire depuis le point de vue d’un vélo. »

  • Hadrien (finaliste Ile-de-France)

    • add_box
      Couverture du livre « Amour, livres et mécanique » de Orianne Lallemand aux éditions Philippe Auzou

      Amour, livres et mécanique de Orianne Lallemand

      Le mot de l'autrice : « Ce livre, Amour, livres et mécanique, c’est avant tout un partage avec mes petits lecteurs, un partage sur toutes les choses que j’aime.
      Déjà les livres, car j’adore lire depuis que je suis toute petite, ensuite la mer, la Bretagne et toutes les choses qui rendent la vie si jolie comme : l’amitié, le partage, l’amour. »

  • Charlie (finaliste Bourgogne-Franche-Comté)

    • add_box
      Couverture du livre « 12 jours sans parents » de Sophie Rigal-Goulard aux éditions Rageot

      12 jours sans parents de Sophie Rigal-Goulard

      Le mot de l'autrice : « 12 jours sans parents est un roman particulier car c’est une demande de mes lecteurs. Ils ont été très nombreux à me dire : « Pourquoi tu n’écrirais pas un épisode sans parents ? ».
      Je l’ai fait et je me suis bien amusée en compagnie de Madeleine, qui pendant 12 jours, sur un malentendu, va devoir vivre à son domicile sans ses parents mais avec ces trois demi-frères, qu’elle appelle ses boulets. »

  • Camille (finaliste Grand Est)

    • add_box
      Couverture du livre « Ali Zaoua, prince de la rue » de Nathalie Saugeon aux éditions Milan

      Ali Zaoua, prince de la rue de Nathalie Saugeon

      Le mot de l'autrice : « J’ai écrit ce livre suite au film Ali Zaoua, Prince de la rue.
      C’est l’histoire de 4 enfants qui vivent dans les rues de Casablanca. On les appelle les enfants de la rue. Ce sont des enfants qui, par choix ou par nécessité, vivent dans la rue sans parents, livrés à eux-mêmes. »

  • Aurore (finaliste Pays de la Loire)

    • add_box
      Couverture du livre « Les enfants terribles de Bonaventure » de Cecile Hennerolles aux éditions Magnard

      Les enfants terribles de Bonaventure de Cecile Hennerolles

      Sur la minuscule île de Bonaventure, perdue au milieu de l’océan, le jeune « Croque-poux » vit avec ses copains une enfance hors du commun, faite de cabanes, de glissades dans la boue, de criques secrètes et de courses folles.
      Le mot de l'autrice : « Les Enfants de Bonaventure, c’est un hymne à la liberté à l’insouciance et à la nature. »

  • Sahra (finaliste Bretagne)

    • add_box
      Couverture du livre « Département des kauchemars t.1 ; studio 66 » de Abours Yves aux éditions Nathan

      Département des kauchemars t.1 ; studio 66 de Abours Yves

      Le mot de l'auteur : « J’ai écrit Département des Kauchemars en pensant à un petit garçon qui faisait beaucoup de cauchemars.
      J’ai voulu rendre ces kauchemars amusants, en les imaginant tournés dans des studios de cinéma, ce qui m’a permis d’aborder dans ce livre ma deuxième passion : le cinéma. »

  Finale nationale des Petits champions de la lecture : Planning de la web-série

Copyright Photo © Frédéric Berthet.

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Jeunesse et young adult"

Commentaires (2)