Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Sophie Rigal-Goulard

Sophie Rigal-Goulard
Sophie Rigal-Goulard est née en 67 dans le 67. Marquée par ces deux chiffres, elle décide de suivre leur logique jusqu'au bout et part habiter dans le 13. Après la naissance de ses deux enfants, Sophie se met à écrire des histoires. En 2000, son premier récit est publié dans un magazine pour enfa... Voir plus
Sophie Rigal-Goulard est née en 67 dans le 67. Marquée par ces deux chiffres, elle décide de suivre leur logique jusqu'au bout et part habiter dans le 13. Après la naissance de ses deux enfants, Sophie se met à écrire des histoires. En 2000, son premier récit est publié dans un magazine pour enfants. En quelques années, plusieurs de ses histoires verront le jour chez différents éditeurs comme Flammarion, Casterman, Lito, Rouge Safran et Rageot. Sophie Rigal-Goulard est aujourd'hui professeur des écoles à mi-temps. Lorsqu'elle n'est pas devant ses élèves, elle est assise à son bureau et invente des histoires. Elle signe ici son premier roman chez Oskar.

Avis sur cet auteur (7)

  • add_box
    Couverture du livre « Raconte-moi ma vie » de Sophie Rigal-Goulard aux éditions Rageot

    Clara Pailhon sur Raconte-moi ma vie de Sophie Rigal-Goulard

    À la réception de ce roman, j'ai été surprise. Je ne m'attendais pas à ce qu'il soit dans leur collection « poche » pour jeunes ados au vu du résumé assez sombre et très intriguant.

    Nous faisons la connaissance d'Enola. Suite à un accident de voiture, cette adolescence de 14 ans, a perdu la...
    Voir plus

    À la réception de ce roman, j'ai été surprise. Je ne m'attendais pas à ce qu'il soit dans leur collection « poche » pour jeunes ados au vu du résumé assez sombre et très intriguant.

    Nous faisons la connaissance d'Enola. Suite à un accident de voiture, cette adolescence de 14 ans, a perdu la mémoire. Elle est vide. Elle ne se souvient de rien, de plus rien. Nous allons donc la suivre durant sa recherche de souvenirs. Enola essaye de combler les trous, d'assembler les pièces du puzzle grâce aux informations que lui donnent, ou plutôt veulent bien lui donner son entourage. Enola va vite se rendre compte que certains vides restent délibérément dans le flou pour l'empêcher d'en savoir plus. Qu'est-ce que lui cache ses parents ? Sa meilleure amie Garance ? Et surtout quel est son lien avec ce garçon, le seul qui est réussit à lui faire avoir des frissons ? Plus elle va fouiller, plus les zones d'ombres vont se révéler et la découverte du secret pourrait bien changer sa vie.

    Je suis sortie de ma lecture très agréablement surprise par l'intensité et la construction du récit. Le roman pouvant convenir à un public de 11 ans, je m'attendais à quelque chose de plus léger et de plus facile. Or, ce n'est absolument pas le cas. Il ne faut pas se fier à la collection car il peut très bien convenir aux plus grands. J'ai trouvé le récit sombre, à l'image de son résumé. Il y a une forte intensité dans l'ambiance pesante qui règne dans l'atmosphère du livre. Plus les pages défilent, plus l'étau se resserre et plus la tension augmente. Où est-ce que Sophie Rigal-Goulard veut nous amener ?

    Je suis tout de suite rentrée dans l'histoire et prise au jeu de cette enquête, de cette recherche d'identité. Qui était la Enola d'avant ? Je me suis posée énormément de questions autant sur le personnage, sur son entourage que sur la société dans laquelle elle évolue. Ce n'était pas la nôtre c'est sûre. Tout cela avait-il un lien ? Sûrement ! Mais lequel ? Et je dois bien l'avouer, je n'ai pas vu la fin arriver. La dernière révélation ne m'aura pas traverser l'esprit. Et c'est très bien trouvé et joué.

    Le livre est court et pourtant, je n'ai pas eu la sensation que l'intrigue était trop courte ou bâclée. Il n'y a qu'à la fin que je n'aurais pas dit non pour un ou deux chapitres en plus, pour savoir ce que devient Enola. Là, c'est plutôt une fin ouverte et c'est à nous d'en combler les trous. C'est vrai que ça peut être frustrant...

    Je ne sais pas si je peux vraiment dire que je me sois attachée au personnage d'Enola, mais ce qui est sûr c'est que je l'ai comprise : son désarroi, sa souffrance, sa frustration et son envie absolu de découvrir la vérité.

    En bref, Raconte-moi ma vie est un thriller jeunesse très bien mené et construit. Ne vous fiez pas à la collection à laquelle il appartient car le roman est plus sombre et plus oppressant que ce qu'il ne laisse paraître. L'ambiance s'intensifie de page en page et la fin est surprenante. Ce roman a été écrit en groupe, avec des élèves de plusieurs classes grâce au Feuilleton des Incos. Je trouve que c'est une bonne initiative de faire participer des adolescents à l'écriture d'un roman.

  • add_box
    Couverture du livre « Les defis - le defi - 10 jours sans ecrans - ton defi zero ecran ! » de Sophie Rigal-Goulard aux éditions Rageot

    annie-france belaval sur Les defis - le defi - 10 jours sans ecrans - ton defi zero ecran ! de Sophie Rigal-Goulard

    Petit livret de 30 pages (d'après le roman dix jours sans écran) qui propose un challenge: dix jours sans écran, à faire seul ou en famille ou entre copains. Ludique.

    Petit livret de 30 pages (d'après le roman dix jours sans écran) qui propose un challenge: dix jours sans écran, à faire seul ou en famille ou entre copains. Ludique.

  • add_box
    Couverture du livre « Louise & Hetseni ; dans les plaines sauvages » de Sophie Rigal-Goulard aux éditions Rageot

    Mes écrits d'un jour sur Louise & Hetseni ; dans les plaines sauvages de Sophie Rigal-Goulard

    Avril 1851, un jeune colon de 11 ans prénommé Jonas Pellman part à la conquête de l’Ouest avec son père et quelques hommes. Le convoi de chariots est en direction de la Californie, l’eldorado. « … des terres vierges et riches de promesses qui n’attendent que nous… » Comme toute excursion en...
    Voir plus

    Avril 1851, un jeune colon de 11 ans prénommé Jonas Pellman part à la conquête de l’Ouest avec son père et quelques hommes. Le convoi de chariots est en direction de la Californie, l’eldorado. « … des terres vierges et riches de promesses qui n’attendent que nous… » Comme toute excursion en terrain fertile il y a des risques et Jonas en fait les frais, des Indiens le kidnappent avec son voisin Zacharie.
    Aujourd’hui, Louise 12 ans, n’entretient pas de relation très fusionnelle avec son père chez qui elle vit un week-end sur deux. Il est romancier pour le plus grand bonheur de sa fille qui lit en cachette son dernier manuscrit inachevé. « Or, mon père, c’est quand même MON auteur préféré. Ses histoires ont bercé mon enfance et je suis sa première fan. » Cette histoire est celle de Jonas. Louise la lit et se retrouve connectée avec Jonas par la voix.

    Sophie Rigal-Goulard a écrit son roman à destination des 9-12 ans. À ces gosses désireux d’aventures, de chevauchées, de pistes sauvages, d’indiens et de rites. C’est une folle épopée sauvage dans les plaines de l’Ouest. En tant qu’adulte, j’ai apprécié l’initiation des enfants à la Conquête de l’Ouest, à ces colons venus voler les terres indiennes et massacrer les bisons, première richesse des Indiens. Nous savons vraiment qui ils sont, des Hommes comme chacun de nous, maltraités par des ignorants. Cette idée de livre dans le livre est formidable, elle laisse tellement de place à l’imaginaire, à l’inattendu, que l’on ne peut stopper sa lecture. J’ai été embarquée par le fait d’être maître de sa vie, de son destin grâce à cet écrivain se reprenant de nombreuses fois dans l’écriture de son roman. Trouver le meilleur, la perfection pour ses personnages.
    J’ai presque envie de dire, une suite ?

    Challenge Netgalley 2018
    http://www.mesecritsdunjour.com/archives/2018/05/14/36403233.html

  • add_box
    Couverture du livre « Dix jours sans écrans » de Sophie Rigal-Goulard aux éditions Rageot

    L'Ange La Librairie sur Dix jours sans écrans de Sophie Rigal-Goulard

    lu par No'

    Défi accompli ?

    Un jour, la maîtresse propose un défi à sa classe de CM2 : dix jours sans écrans. Sans écrans donc : sans téléphone, sans tablette, sans télévision, sans jeu vidéo et encore moins l'ordinateur.
    Tandis que certains pensent qu'il est impossible de vivre sans ces...
    Voir plus

    lu par No'

    Défi accompli ?

    Un jour, la maîtresse propose un défi à sa classe de CM2 : dix jours sans écrans. Sans écrans donc : sans téléphone, sans tablette, sans télévision, sans jeu vidéo et encore moins l'ordinateur.
    Tandis que certains pensent qu'il est impossible de vivre sans ces écrans qui nous entourent, d'autres sont enthousiasmés de se laisser du temps libre pour d'autres activités comme faire du foot avec les copains ou lire un bon bouquin