Trancher

Couverture du livre « Trancher » de Amelie Cordonnier aux éditions Flammarion
  • Date de parution :
  • Editeur : Flammarion
  • EAN : 9782081439535
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

« Des pages et des pages de notes. Tu as noirci des centaines de lignes de ses mots à lui. Pour garder une trace, tenter de les désamorcer, avec le pathétique espoir qu'ils aillent s'incruster ailleurs qu'en toi ».
Cela faisait des années qu'elle croyait Aurélien guéri de sa violence, des... Voir plus

« Des pages et des pages de notes. Tu as noirci des centaines de lignes de ses mots à lui. Pour garder une trace, tenter de les désamorcer, avec le pathétique espoir qu'ils aillent s'incruster ailleurs qu'en toi ».
Cela faisait des années qu'elle croyait Aurélien guéri de sa violence, des années que ses paroles lancées comme des couteaux n'avaient plus déchiré leur quotidien. Mais un matin de septembre, devant leurs enfants ahuris, il a rechuté : il l'a de nouveau insultée. Malgré lui, plaide-t-il. Pourra-t-elle encore supporter tout ça ? Elle va avoir quarante ans le 3 janvier. Elle se promet d'avoir décidé pour son anniversaire.
D'une plume alerte et imagée, Amélie Cordonnier met en scène une femme dans la tourmente et nous livre le roman d'un amour ravagé par les mots.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Livre magnifique bien que cruel et dérangeant. Parfois très tendre et touchant malgré tout . Sans tabou, sans demi-mesure, les mots tombent. On reste subjugué, submergé par les détails d'émotions contraires qui envahissent cette femme blessée mais amoureuse.
    Qui n'arrive pas à se décider malgré...
    Voir plus

    Livre magnifique bien que cruel et dérangeant. Parfois très tendre et touchant malgré tout . Sans tabou, sans demi-mesure, les mots tombent. On reste subjugué, submergé par les détails d'émotions contraires qui envahissent cette femme blessée mais amoureuse.
    Qui n'arrive pas à se décider malgré les évidences. étonnement forte, mais humaine donc changeante.
    Un gros coup de cœur pour ce roman dévoré en quelques heures.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Trancher : résoudre une question, un dilemme, une situation. En prenant une décision courageuse. Interrompre le cours de ce qui anéantit. Briser, séparer ce qui est séparable. Arrêter. Décider.

    Aurélien est un mari violent, peu de gestes mais des mots, des paroles qui brisent, des phrases qui...
    Voir plus

    Trancher : résoudre une question, un dilemme, une situation. En prenant une décision courageuse. Interrompre le cours de ce qui anéantit. Briser, séparer ce qui est séparable. Arrêter. Décider.

    Aurélien est un mari violent, peu de gestes mais des mots, des paroles qui brisent, des phrases qui projettent son épouse vers un abysse psychologique. Peu de temps après leur mariage et la naissance de leurs fils Vadim, les invectives ont commencé, plongeant la narratrice dans une dépression. Puis, après une thérapie suivie par son mari, elle a décidé d’oublier les joutes verbales, elle lui a pardonné ; il était si gentil, si charmant en dehors de ces crises, il était si malheureux de ne pouvoir maîtriser ses pulsions. Le couple se reforme et Romane voit le jour. Tout semble aller dans le meilleur des mondes. Sauf un jour où Aurélien s’emporte, traite, devant les enfants, sa femme de « salope », de « conasse » de « la mettre en miettes ». Tout s’effondre, sept ans après le nouveau départ. Que faire ? Partir ou rester ? Subir ou se rebeller ? Pardonner ou tout quitter ? Entres les crises de violence et les moments de rédemption, que peut-on espérer, reconstruire ? Comment résister et ne pas culpabiliser ? La violence verbale est un plat qui mijote sournoisement.

    Amélie Cordonnier signe un premier roman absolument affûté et piquant sur la violence conjugale, celle qui se cache entre quatre murs, qui murmure doucement puis de plus en plus fort jusqu’au jour où ça gronde, où le tapage de vocables cogne, résonne, assourdit. Même si le corps semble rester intact par l’absence de coups physiques, il est quand même brisé, fatigué, exténué. Heureusement, les enfants sont là, à l’abri mais les séquelles apparaîtront. C’est le destin de (trop) nombreuses femmes qui subissent en silence par peur de tout perdre mais aussi parce que l’homme qui est en face d’elle sait se montrer prévenant, peut faire preuve de grande tendresse et promettre de ne plus recommencer. Jusqu’à la prochaine fois.

    Un récit brut et réel qui met le doigt sur ce qui fait mal, sur cet interminable combat entre le refus de continuer à se faire insulter et la tristesse de voir son compagnon aussi déconcerté que soi-même. Tout quitter ou revenir et recommencer en sachant « que le temps perdu qui passe ne se rattrape guère ».C’est fort, puissant. Tranchant !
    https://squirelito.blogspot.com/2018/11/une-noisette-un-livre-trancher-amelie.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Elle, à l'approche de la quarantaine, subit quotidiennement la violence verbale de son conjoint Aurélien, qui semble y prendre du plaisir, surtout quand leurs enfants sont spectateurs.
    Après une période d'accalmie de 7 ans, cette violence repart de plus belle. Elle se fixe alors une échéance,...
    Voir plus

    Elle, à l'approche de la quarantaine, subit quotidiennement la violence verbale de son conjoint Aurélien, qui semble y prendre du plaisir, surtout quand leurs enfants sont spectateurs.
    Après une période d'accalmie de 7 ans, cette violence repart de plus belle. Elle se fixe alors une échéance, sa date anniversaire, pour décider de son avenir.
    Seul point optimiste : la capacité des enfants a s'adapter à la situation.

    Ce roman tombe en plein mouvement des revendications féminines, mouvement qui réclame la prise en compte du droit des femmes, de leur place dans la société et surtout l'arrêt des humiliations qu'elles subissent.
    Là il s'agit de la violence verbale, qui si elle ne laisse pas de trace visible, n'en est pas moins destructrice.
    Ce roman demontre combien la femmes peut être prisonnière de son bourreau et qui se trouve des excuses pour ne pas changer sa situation voire jusqu'à excuser son bourreau.
    Si le sujet abordé est terriblement d'actualité et évoque plein de choses en moi, mais je n'ai pas été conquise par la façon dont il a été traité. L'écriture va trop vite comme s'il avait urgence à exorciser quelque chose. Et l'histoire reste trop convenue, trop évidente. Et la fin de l'histoire dessert quelque part ce qu'elle prétend combattre.
    Il aurait fallu aller au bout de la démarche car c'est encore et toujours la femme victime et coupable et l'homme le bourreau qui se trouve systématiquement des excuses.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • TRANCHER, un titre qui en dit long.
    La femme (sans nom) de ce récit décide un jour qu’elle doit trancher : rester ou pas avec son compagnon, le père de ses deux enfants.
    Pas de violence physique mais une violence verbale outrancière, inouïe, des logorrhées d’insultes, à tel point qu’elle en a...
    Voir plus

    TRANCHER, un titre qui en dit long.
    La femme (sans nom) de ce récit décide un jour qu’elle doit trancher : rester ou pas avec son compagnon, le père de ses deux enfants.
    Pas de violence physique mais une violence verbale outrancière, inouïe, des logorrhées d’insultes, à tel point qu’elle en a dressé une liste qu’elle complète douloureusement jour après jour. Une liste qui doit l’aider à trancher, rester ou partir ; elle se fixe une date butoir : le jour de ses quarante ans, le 3 janvier. « Il est impossible de vivre sans oublier », elle fait alors sienne cette citation de Nietzsche.
    Pourtant, quelques années auparavant, elle l’a quitté. Il avait alors réussi à la reconquérir à grand renfort de séduction et de promesses.
    Un deuxième enfant est né.
    Elle aime tellement ses enfants qu’elle veut prendre la meilleure décision pour eux. Pourtant, ils sont terriblement lucides. Qu’elle est touchante la petite main de sa fille qui se glisse doucement dans ses cheveux après un voyage en voiture éprouvant et traumatisant, encore plus humiliant que les épisodes précédents.
    Paradoxalement elle éprouve encore de l’amour pour son compagnon.
    Alors ? Quelle sera sa décision ?
    J’ai été enchantée par l’écriture, les références cinématographiques, les chansons de Barbara qui ponctuent et rythment l’ensemble. Un récit court, ciselé qui peut se lire d’une traite.
    POURTANT, je dois bien admettre que je n’ai pas réussi à faire corps avec cette femme sans nom qui supporte par amour l’insupportable. Peut-être que le « tu » employé par l’auteure m’a mise à distance. Si certaines scènes sont très touchantes, d’autres sont excessives, peu probables. Ainsi, la réaction de sa famille après l’épisode du voyage en voiture me semble peu crédible.
    Et puis, la fin, que je laisse découvrir, m’a déçue….
    Lu dans le cadre de ma participation aux 68premières fois

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Amélie Cordonnier offre un traitement peu ordinaire d'une violence conjugale qui se cache derrière les portes, n'a pas de visibilité physique. Indétectable. La distance dans le récit rend les mots implacables, l'émotion intense. Percutant, plus jamais après cette lecture je ne me laisserai allez...
    Voir plus

    Amélie Cordonnier offre un traitement peu ordinaire d'une violence conjugale qui se cache derrière les portes, n'a pas de visibilité physique. Indétectable. La distance dans le récit rend les mots implacables, l'émotion intense. Percutant, plus jamais après cette lecture je ne me laisserai allez à dire "mais pourquoi ne partent-elles pas ?" A lire absolument !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Elle fait des listes.

    Comme toi.

    Mais as-tu déjà fait des listes d'insultes ?

    Elle oui. Des insultes. Celles qui l'assomment et l'écrasent autant que des poings dans la gueule. Celles de l'homme qu'elle aime. Celles du père de ses enfants.

    Pourtant, Aurélien (comment des mots...
    Voir plus

    Elle fait des listes.

    Comme toi.

    Mais as-tu déjà fait des listes d'insultes ?

    Elle oui. Des insultes. Celles qui l'assomment et l'écrasent autant que des poings dans la gueule. Celles de l'homme qu'elle aime. Celles du père de ses enfants.

    Pourtant, Aurélien (comment des mots orduriers peuvent-ils sortir de la bouche d'un si joli prénom…), n'est pas un méchant ogre. Il ressemble à Monsieur Tout le Monde justement. Brillant. Prince Charmant pas si mignon qui lorsque la pression devient trop forte abreuve sa belle de noms d'oiseaux …

    Amélie Cordonnier dissèque le couple et tranche dans le vif dans ce court premier roman douloureux, et terriblement prenant.

    Ses mots laissent des traces sur le cœur du lecteur.

    Ses références me parlent. Barbara hante ses pages… Avec sa terrible et magnifique mélancolie.

    Je me suis surpris à apprécier un livre écrit à la deuxième personne du singulier. Et foi de Juju, ce n'était pas gagné car j'ai souvent énormément de mal à rentrer dans le récit lorsque l'auteur choisit cet exercice de style. Ici, ça paraît naturel, le tutoiement pour vérité …

    L'histoire d'une femme. Épouse. Mère. Femme. Face à cette insoutenable obligation que de trancher. Se taillader l'amour pour revenir vers soi. Vers quelque chose de soutenable.

    C'est l'histoire d'un compte à rebours. Celui vers cette décision intime …

    Partir.

    Rester.

    Trancher.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Tu est une femme tuée par des mots, par les mots de son mari. Sans crier gare, celui-ci lui lance les pires injures à la tête et particulièrement devant leurs enfants.
    Tu est détruite par cette violence quasi quotidienne, elle est sur le qui-vive en permanence, elle attend l'attaque, la crise...
    Voir plus

    Tu est une femme tuée par des mots, par les mots de son mari. Sans crier gare, celui-ci lui lance les pires injures à la tête et particulièrement devant leurs enfants.
    Tu est détruite par cette violence quasi quotidienne, elle est sur le qui-vive en permanence, elle attend l'attaque, la crise et pourtant se fait faucher à chaque fois.
    Un coup de poing dans l'estomac à chaque phrase.
    Son seul radeau, son ile au trésor, ce sont ses enfants. Son fils et sa fille qui assistent à ces scènes terribles qui en souffrent aussi et qui arrivent par leur innocence à poser les mots sur les maux de leur mère et a désamorcer les coups.
    Tu va avoir 40 ans le 3 janvier, à cette date elle prendra la décision qui s'impose.

    Un roman sous forme de claque, de choc, de coup de poing que le lecteur prend aussi violemment que Tu.

    Cette femme sans prénom peut être toutes les femmes et sa relation avec ses enfants est d'une force magique, incroyable de puissance.

    Une histoire bouleversante, qui m'a émue profondément. Une puissance narrative extraordinaire.
    Quelle émotion ! merci

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Uppercut ! COUP DE CŒUR !

    Je vous explique pourquoi !

    En lisant certains passages de ce roman, j'ai eu la chair de poule ! Ce qui m'arrive rarement, un truc de dingue !

    Je n'ai pu m'empêcher de raconter à mon entourage, ces mots qui m'ont tellement touchée, en expliquant ces scènes...
    Voir plus

    Uppercut ! COUP DE CŒUR !

    Je vous explique pourquoi !

    En lisant certains passages de ce roman, j'ai eu la chair de poule ! Ce qui m'arrive rarement, un truc de dingue !

    Je n'ai pu m'empêcher de raconter à mon entourage, ces mots qui m'ont tellement touchée, en expliquant ces scènes qui m'ont tant bouleversée, j'avais à chaque fois, les même frissons, la gorge qui se serre...

    Incroyablement beau et d'une grande puissance, ce roman est une pépite.

    Même si, l'histoire parle de la violence verbale,

    Même si, il est question de maltraitance, de séparation, de douleurs,

    Même si, le sujet est difficile et éprouvant,

    Même si, cela nous tord les boyaux,

    l'auteure arrive d'une manière magistrale, à nous insuffler une beauté et une intensité incroyable en nous parlant de L'AMOUR, cet amour si fort que porte une femme, une mère, que j'en reste pantoise.

    C'est la voix de cette femme qui m'a complètement émue.

    C'est la voix de cette mère qui m'a complètement chamboulée.

    C'est la voix d'une combattante qui m'a complètement convaincue.

    Faut-il subir ou partir ?

    Faut-il supporter cette situation intolérable pour rester auprès de l'homme de sa vie, pour ne pas être séparée de ses enfants ? Juste garder l'espoir que cela s'arrange...

    Que faire lorsque dans son couple, la violence intime s'immisce sournoisement ?!

    Jusqu'où peut-on supporter l'insoutenable, sous le regard de ses enfants ?!

    A-t-on encore la force de se relever ?


    C'est ce que vous saurez en lisant ce sublime roman.

    D'une justesse incroyable et d'une intensité renversante, Trancher m'a atteint inexorablement en plein cœur.

    Merci Amélie Cordonnier pour ce très beau moment d'embrasement que j'ai ressenti en vous lisant.

    Précipitez vous pour le lire.

    https://leslecturesdeclaudia.blogspot.com/2018/10/trancher.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je l'ai dévoré en une soirée. Dès les premières pages, nous sommes plongés dans une ambiance dérangeante où les mots sont crus et les phrases courtes mais efficaces. Le narrateur externe apporte une touche originale à l'écriture et malgré le fait que le sujet abordé soit difficile, ce roman est...
    Voir plus

    Je l'ai dévoré en une soirée. Dès les premières pages, nous sommes plongés dans une ambiance dérangeante où les mots sont crus et les phrases courtes mais efficaces. Le narrateur externe apporte une touche originale à l'écriture et malgré le fait que le sujet abordé soit difficile, ce roman est ponctué de touches d'humour rendant cette lecture très agréable. Bref, je suis ravie de cette découverte et je vous encourage à lire ce petit roman (160 pages).

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Elle n’a pas de nom. Pas de prénom. Pas d’identité. Ombre écrasée sous les pas du colosse qui la brise. Elle est « tu », parce qu’elle pourrait être chacune d’entre vous, d’entre nous.

    Elle subit la violence d’Aurélien, son époux. Elle ploie sous les insultes, celles qui tombent,...
    Voir plus

    Elle n’a pas de nom. Pas de prénom. Pas d’identité. Ombre écrasée sous les pas du colosse qui la brise. Elle est « tu », parce qu’elle pourrait être chacune d’entre vous, d’entre nous.

    Elle subit la violence d’Aurélien, son époux. Elle ploie sous les insultes, celles qui tombent, lapidaires, comme « des rasoirs qui entaillent la peau ».

    Elle se tait, et note, jour après jour, les chapelets immondes qui jaillissent de sa bouche à lui, cette bouche qu’elle a tant aimée, qu’elle aime peut-être encore tant ( ?).

    « Ce garçon que tu as aimé si fort, et que tu voudrais aimer encore , ce garçon que tu rêves de sauver alors qu’il te détruit . »

    Alors, elle décide de « trancher ». Pour son quarantième anniversaire, un certain 3 janvier, elle partira. Elle le quittera, elle mettra un terme à cette relation destructrice, cyclone qui ravage tout sur son passage : leur amour, leur famille, leurs enfants, leurs âmes.

    « Tu sais qu’on peut tromper l’attente. Et même tromper la mort. Mais pas l’amour. On peut mourir d’amour, mais pas le tromper »

    Ce roman, le premier , mais pas le dernier, tu le souhaites vivement, d’Amélie Cordonnier, paru aux Editions Flammarion, décrit avec une infinie justesse la difficulté de trancher, l’ambivalence et les méandres du sentiment amoureux." Trancher " met à jour l’abomination de la violence conjugale sous un angle particulièrement intéressant. Le ton est juste, le sentiment d’oppression est permanent, on est pris dans une course éperdue (et perdue ?) d’un bout à l’autre de l’histoire.

    En dépit de sa noirceur et du thème que tu redoutais tant, cette lecture est pour toi un coup de cœur… Paradoxe, quand tu nous tiens !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions