Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Nostalgie d'un autre monde

Couverture du livre « Nostalgie d'un autre monde » de Ottessa Moshfegh aux éditions Fayard
  • Date de parution :
  • Editeur : Fayard
  • EAN : 9782213706238
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Ottessa Moshfegh s'est affirmée depuis quelques années comme l'une des voix les plus singulières et fracassantes de la littérature contemporaine. Dans son recueil de nouvelles, Nostalgie d'un autre monde, elle révèle un talent rare dans l'élaboration d'histoires complexes, dans le choix et la... Voir plus

Ottessa Moshfegh s'est affirmée depuis quelques années comme l'une des voix les plus singulières et fracassantes de la littérature contemporaine. Dans son recueil de nouvelles, Nostalgie d'un autre monde, elle révèle un talent rare dans l'élaboration d'histoires complexes, dans le choix et la mise en scène de situations étranges, drôles et dérangeantes qui disent notre époque, dans la peinture lucide et implacable de marginaux empreints d'une profonde humanité.
Les héros des nouvelles subversives et implacables rassemblées dans Nostalgie d'un autre monde ont tous un point commun : ils ont pris un mauvais virage. Certains sont séparés ou divorcés, d'autres sont au chômage, endettés, en conflit avec leur famille. Instables, pétris de défauts et d'incertitudes, ils expérimentent le désir, l'obsession, la solitude, l'amour et l'échec, tout en aspirant à se reconnecter au monde qui les entoure. Dans « Élévation », Ottessa Moshfegh brosse le portrait d'une jeune professeure aux habitudes révoltantes. « M. Wu » est un vieux voyeur esseulé qui prend son courage à deux mains pour aborder la femme nichée au creux de tous ses fantasmes. « Un monde meilleur » découvre une petite fille convaincue qu'elle vient d'un autre monde et doit tuer quelqu'un pour pouvoir y retourner - or se présente un jour la victime parfaite...

Donner votre avis

Avis (1)

  • Ottessa Moshfegh revient avec un recueil de nouvelles qui dresse le portrait d’une Amérique qui s’effondre un peu plus tous les jours.

    En quatorze nouvelles, Ottessa Moshfegh raconte l'Amérique sous l’ère Trump et ne laisse guère le choix aux lecteurs à quelques jours de l’élection...
    Voir plus

    Ottessa Moshfegh revient avec un recueil de nouvelles qui dresse le portrait d’une Amérique qui s’effondre un peu plus tous les jours.

    En quatorze nouvelles, Ottessa Moshfegh raconte l'Amérique sous l’ère Trump et ne laisse guère le choix aux lecteurs à quelques jours de l’élection présidentielle. S’il était possible de changer ce pays, alors personne n’hésiterait, surtout pas ces personnages qui sont tous confrontés à de sérieux problèmes, vivent à la marge ou prennent un gros coup sur le tête. Ils sont pris dans un système qui les broie, témoins impuissants d'une société qui va à vau-l'eau. Ainsi la prof de math qui, dans «Élévation», la nouvelle qui ouvre ce recueil, s'en remet à la drogue et à l'alcool pour cacher son désespoir face à des jeunes qui n'ont pas envie d'apprendre. Prise entre une hiérarchie qui juge au résultat et des élèves qui s’imaginent sans avenir, elle va ériger ses propres règles et se retrouver au bord de l'abîme.
    Dans «Monsieur Wu», on fait la connaissance d'un homme qui cherche le meilleur moyen d'aborder la femme qui travaille dans la salle de jeux d'arcade où il passe ses journées et sur laquelle il projette tous ses fantasmes. Quand il n'est pas chez une prostituée.
    «Malibu» raconte la liaison entre un jeune homme acnéique et peu sûr de lui et une jeune indienne. Couple bancal et qui se retrouve pour tenter de conjurer leur sort.
    «Les branques» en est en quelque sorte la suite, racontant comment une jeune femme se met en couple avec un jeune homme qu'elle déteste. Alors qu'il passe un casting pour une publicité – il veut percer dans le cinéma –, elle annonce aux nouveaux locataires qui s'installent qu'elle va le quitter.
    Dans «Une route sombre et sinueuse» un homme dont la femme va accoucher s'offre un dernier moment de liberté dans un petit chalet de montagne. Il va y croiser l'amie de son frère et, après lui avoir fait croire qu'il était homosexuel, va se rapprocher d'elle.
    Pour fêter l'anniversaire d'un pensionnaire de l'asile où il travaille, un homme va conduire les deux déficients mentaux dans le Friendly's qui a remplacé le Hooters, qui n’est «Pas un endroit pour les gens bien».
    Dans ces petites villes où il ne se passe jamais rien, comme à «Alna», les mêmes maux gangrènent la société. Dans ce coin qui «regorge de meth et d'héroïne», le narrateur rencontre Clark, la «seule personne qui eut vaguement l'air éduquée». Elle va lui proposer de garder sa maison en son absence.
    «Une femme honnête» retrace la rencontre d'un homme d'âge mur et sa jeune voisine, tandis que le «Le garçon de la plage» – la nouvelle que je préfère – met en scène un couple de New Yorkais rentrant de vacances dans un endroit exotique. Après un dîner bien arrosé avec des amis, ils rentrent chez eux. Durant la nuit, Marcia meurt. Son mari décide alors de retourner dans ce «paradis sur terre» pour y jeter les cendres de son épouse. Une nouvelle qui aurait aussi pu s’intituler comme le recueil.
    Dans ces portraits où l’échec semble le lot commun, où toutes les aspirations se heurtent à une réalité économique aux perspectives très sombres, on ne peut toutefois s’empêcher de penser qu’il suffirait d’un rien pour que le ciel s’éclaircisse. En choisissant la nouvelle, Ottessa Moshfegh choisit en effet de nous livrer des bouts d’histoires. En choisissant le noir, elle n’oublie pas l’humour et pointe les absurdités d’un monde bizarre, ajoutant ici une pointe de fantastique comme dans «Un monde meilleur» où une jeune fille s’imagine venir d’un autre monde et doit tuer quelqu’un pour y retourner et servant le tout avec une plume incisive à souhait.
    https://urlz.fr/en1N

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.