Nature morte aux papillons

Couverture du livre « Nature morte aux papillons » de Lorenzo Cecchi aux éditions Castor Astral
  • Date de parution :
  • Editeur : Castor Astral
  • EAN : 9782859209070
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Coincé entre l'affection de ses parents et le confort un peu étouffant de sa relation avec sa petite amie, Vincent, étudiant en sociologie, éprouve le besoin de respirer. Nous sommes à Bruxelles dans les années 1970. Peu enclin à se lier, il ne fréquente que Nedad, un Yougoslave solitaire qui se... Voir plus

Coincé entre l'affection de ses parents et le confort un peu étouffant de sa relation avec sa petite amie, Vincent, étudiant en sociologie, éprouve le besoin de respirer. Nous sommes à Bruxelles dans les années 1970. Peu enclin à se lier, il ne fréquente que Nedad, un Yougoslave solitaire qui se destine à la sculpture et partage avec lui de redoutables parties d'échecs. Mais voilà qu'il rencontre Suzanne, une jeune femme libérée qui a l'air de savoir ce qu'elle veut. Lorsqu'il découvre à quel point elle se joue de lui, il la quitte et s'éloigne de Nedad, en qui il a découvert un rival. Une dizaine d'années plus tard, le sculpteur et la séductrice font un retour saisissant dans la vie de Vincent. Assistant en coulisses au dénouement d'un drame passionnel, il va se découvrir plus fragile qu'il ne croyait...
Variation amère mais teintée d'humour sur la peur d'aimer, ce roman mêle avec ironie les grandes idées et les petits riens d'une génération désorientée. La thématique sociale constitue l'un des attraits du roman. Les lecteurs qui ont eu vingt ans dans les années 1970 se reconnaîtront dans les portraits de Vincent, Suzanne, Carine et Nedad, ces jeunes Bruxellois pris entre l'idéalisme ambiant et les souffrances de leurs parents prolétaires, petits commerçants, immigrés ou réfugiés. Ils n'adhèrent ni au fanatisme de leurs contemporains, ni aux valeurs traditionnelles, avec lesquelles leurs familles respectives ont d'ailleurs déjà pris quelque distance. Les lecteurs plus jeunes s'étonneront de voir combien ce tableau préfigure étonnamment notre époque.

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Lorenzo Cecchi répond à nos questions ! (02/02/2013)

1) Qui êtes-vous ? ! Ah, si je pouvais répondre à cette question c'est que je me connaîtrais moi-même, ce qui est loin d'être le cas ! Anecdotiquement, je peux vous dire que je suis père de famille, directeur commercial d'une société qui s'occupe de protection incendie, agnostique malgré mes origines italiennes, etc., mais je reste dans l'anecdote insignifiante. 2) Quel est le thème central de ce livre ? Les discours sont vides (d'où le titre de la seconde partie) et les idéologies ne valent pas grand chose et ne servent qu'à produire des doctrines qui s'avèrent toujours liberticides in fine. Il faut se laisser aller à la vie et prendre le risque d'aimer. Les seuls personnages qui ne réfléchissent pas, qui vivent leur présent comme il vient (on le devine) sont Ninette et Gustave. Ils semblent heureux et complices, alors que tous les prennent pour simples d'esprit. Ils apparaissent dans leur simplicité et réapparaissent à la fin du roman dans la fidélité et dans la joie. Ils ont fait leurs, en les réunissant, les trois états de l'amour : Éros, Philae, Agapè. Le thème central du livre est l'amour et le danger de ne pas se laisser aller à aimer par peur. Il faut oser l'amour sans arrière-pensées, en acceptant que cohabitent toutes ses formes envers et contre tous les dangers de blessures que l'on peut encourir. Ne pas agir de la sorte c'est n'aimer que soi ; un narcissisme qui finit par l'anéantissement, la destruction. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? " Gamin, tu ne connais rien à l'âme humaine. Moi, je sais reconnaître un vivant d'un mort, et la victime, dans cette histoire, n'est pas forcément celle qu'on croit." (Irène p. 174) 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Un tango sans aucun doute, chanté par Carlos Gardel, mais avec Gato Barbieri au sax. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Un espresso et la conversation qui l'accompagne.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

  • Lechoixdeslibraires.com

    A Bruxelles, dans les années 70, Vincent étudiant en sociologie observe, réfléchit et doute. Il observe ses parents et leur amour étouffant, son père en train de mourir, sa promise Carine, son pote Nedad qui souhaite devenir sculpteur. Au milieu de ce quotidien prévisible et pesant surgit...
    Voir plus

    A Bruxelles, dans les années 70, Vincent étudiant en sociologie observe, réfléchit et doute. Il observe ses parents et leur amour étouffant, son père en train de mourir, sa promise Carine, son pote Nedad qui souhaite devenir sculpteur. Au milieu de ce quotidien prévisible et pesant surgit Suzanne, femme libre et libérée, et lorsqu'il la saura manipulatrice, il l'oubliera ainsi que Nedad. Vincent a toujours su se protéger des autres, il s'attachera à garder une distance pour mieux observer, ne pas se laisser accaparer mais aussi s'observer. Des potes, oui, il en aura, mais des amis, il n'en aura qu'un («Nedad conclut que l'amitié est un égoïsme extrême, un narcissisme poussé à son comble où chacun prend son pied en solo en jouissant de son propre reflet dans un alter ego qu'il appelle son ami : une pratique spirituelle substitutive à l'inavouable désir charnel.»). Des années plus tard, Suzanne et Nedad resurgissent brutalement dans sa vie et lui confirment sa fragilité et le long périple qu'il lui reste à parcourir pour devenir un homme. Un texte sensible et désabusé sur l'amour, l'amitié, la faiblesse des hommes, leurs difficultés d'aimer, de s'engager.

Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Présent dans les listes

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions