Les revenentes

Couverture du livre « Les revenentes » de Georges Perec aux éditions Julliard
  • Date de parution :
  • Editeur : Julliard
  • EAN : 9782260014720
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Vous avez lu quelque part que la lettre la plus fréquemment utilisée de la langue française était la voyelle « e ». Cela, bien sûr, vous a semblé injuste, et même intolérable, et vous avez décidé d'agir.
Vous avez donc pris un dictionnaire de la langue française et vous avez recueilli tous les... Voir plus

Vous avez lu quelque part que la lettre la plus fréquemment utilisée de la langue française était la voyelle « e ». Cela, bien sûr, vous a semblé injuste, et même intolérable, et vous avez décidé d'agir.
Vous avez donc pris un dictionnaire de la langue française et vous avez recueilli tous les mots « sans e ». Vous vous en êtes servi pour raconter une histoire que vous avez appelée, évidemment, La Disparition.
Néanmoins, vous n'étiez pas entièrement satisfait. Il vous semblait que vous n'aviez fait que la moitié du chemin. Vous avez donc récidivé, en prenant, cette fois-ci, les mots ne comportant que la voyelle « e », c'est-à-dire les mots « sans a », « sans i », « sans o » et « sans u » (« y » est une semi-voyelle et mérite un traitement particulier). Vous vous en êtes servi pour raconter une histoire qu'à juste titre vous avez intitulée Les Revenentes.
Vous serez peut-être surpris de constater que vos deux ouvrages se ressemblent par de nombreux traits bien qu'ils n'aient aucun mot en commun.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Ce livre est l'opposé de "la disparition" du même auteur; un monovocalisme : c'est-à-dire que le "e" est la seule voyelle utilisée. Ce qui rend la lecture assez ardue et pénible. Exemple : "Les strétégèmes de Leclerc, pendent ce temps, persévèrent. Qelqes semènes s'étendent...." Et c'est ainsi...
    Voir plus

    Ce livre est l'opposé de "la disparition" du même auteur; un monovocalisme : c'est-à-dire que le "e" est la seule voyelle utilisée. Ce qui rend la lecture assez ardue et pénible. Exemple : "Les strétégèmes de Leclerc, pendent ce temps, persévèrent. Qelqes semènes s'étendent...." Et c'est ainsi durant tout le texte. Dans la dernière partie on assiste à des orgies avec des prêtres, des éphèbes etc... dans un style proche du marquis de Sade. Je n'ai pas trop compris l'utilité de cette scène dans le récit. Il n'en reste que ce n'est pas le livre de Georges Perec que je recommanderai en premier.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com