Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

L'archipel des larmes

Couverture du livre « L'archipel des larmes » de Camilla Grebe aux éditions Calmann-levy
Résumé:

Une nuit de février 1944, à Stockholm, une mère de famille est retrouvée morte chez elle, clouée au sol. Trente ans plus tard, plusieurs femmes subissent exactement le même sort.
Dans les années 80, le meurtrier récidive mais ce n'est qu'aujourd'hui que des indices refont surface.
Britt-Marie,... Voir plus

Une nuit de février 1944, à Stockholm, une mère de famille est retrouvée morte chez elle, clouée au sol. Trente ans plus tard, plusieurs femmes subissent exactement le même sort.
Dans les années 80, le meurtrier récidive mais ce n'est qu'aujourd'hui que des indices refont surface.
Britt-Marie, Hanne, Malin...
À chaque époque, une femme flic se démène pour enquêter, mais les conséquences de cette traque pourraient s'avérer dévastatrices.

L'Archipel des larmes, magistralement construit, nous fait traverser les décennies suédoises en compagnie de femmes hors du commun, avides de justice, et déterminées à arrêter ce monstre.

Donner votre avis

Avis (5)

  • L’archipel des larmes propose une série de portraits de femmes policières tout au long du XXè et XXIè siècles : Le premier Elsis Sveens en 1939, auxiliaire de police férue d’enquêtes dans un monde où les femmes n’ont pas leur place. Le second Britt-Marie, très liée à Elsie, enquêtrice de police...
    Voir plus

    L’archipel des larmes propose une série de portraits de femmes policières tout au long du XXè et XXIè siècles : Le premier Elsis Sveens en 1939, auxiliaire de police férue d’enquêtes dans un monde où les femmes n’ont pas leur place. Le second Britt-Marie, très liée à Elsie, enquêtrice de police des années 50 mise à la rédaction de rapport par son chef trop attaché au monde d’avant. Le troisième, Hanne, profileuse des années 80, allie intelligence et beauté. Elle rassemble trop de qualités et réveille le malaise d’autres femmes moins bien loties et les regards des hommes. Le dernier, Malin Brundin, notre contemporaine, va les relier autour d’un tueur en série, pour le moins doué …Il a duré tout ce temps sans être démasqué.
    Ces femmes sont tellement attachées à la construction de leur vie privée qu’elles n’imaginent même pas autrement leur avenir. Alors, lorsque chacune va rencontrer un gros grain de sable, leur fragilité va attirer l’enfer. Elles vont continuer à assumer leurs fonctions en suivant leur intuition et en bravant les résistances de leur entourage professionnel. Mais seules, elles seront vulnérables!
    La suite ici
    https://vagabondageautourdesoi.com/2020/05/21/larchipel-des-larmes-camilla-grebe/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Sur 4 époques, de 1944 à 2019, des femmes policières vont enquêter sur d'horribles meurtres. 4 destins tragiques avec 4 femmes courageuses qui suivent inexorablement le même destin. L’histoire se répète, forme des cercles comme si elle tentait de se mordre la queue.

    Nous sommes confrontés à...
    Voir plus

    Sur 4 époques, de 1944 à 2019, des femmes policières vont enquêter sur d'horribles meurtres. 4 destins tragiques avec 4 femmes courageuses qui suivent inexorablement le même destin. L’histoire se répète, forme des cercles comme si elle tentait de se mordre la queue.

    Nous sommes confrontés à l'évolution des femmes au sein de la société suédoise. Nous partons des années 1940, où les femmes devaient être dociles et effacées, à 2019 où la femme est jugée à l'égal de l'homme, mais a quand même des difficultés à trouver sa place. Elles doivent faire leurs preuves, dans un monde d'homme, sans jamais faiblir.

    Ce polar scandinave diffuse une atmosphère de noirceur. Je trouve dommage de ne pas avoir le temps de s'attacher aux 4 personnages. Les chapitres qui leur sont dédiés sont courts et ne permettent pas assez de plonger dans leur univers et d'avoir ce sentiment d'intimité. L'écriture est plus rude, stricte et impersonnelle au début du roman avec les Elsie et Britt-Marie. Avec les deux derniers personnages, Hanne et Malin nous sommes plongés dans une atmosphère plus chaleureuse et conviviale avec des duos de policiers que l'on a plaisir à découvrir.

    L'histoire est agréable, bien pensée et bien écrite, mais je trouve qu'il manque à brin de suspens et d'action dans ce roman. Chaque nouvelle époque et donc nouvelle héroïne, apporte une lenteur au roman due à la découverte et à la mise en place du personnage dans l'histoire.

    https://www.bejiines.fr/2020/04/livre-larchipel-des-larmes-camilla-grebe.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une enquête qui se poursuit sur 70 ans. Démarrée en 1944 par le meurtre sordide d’une femme obligée de se prostituer, elle va nous entrainer sur plusieurs décennies. Qui est ce meurtrier qui semble se mettre en sommeil, puis reprend son sanglant parcours et pourquoi ?
    Addictif, ce roman...
    Voir plus

    Une enquête qui se poursuit sur 70 ans. Démarrée en 1944 par le meurtre sordide d’une femme obligée de se prostituer, elle va nous entrainer sur plusieurs décennies. Qui est ce meurtrier qui semble se mettre en sommeil, puis reprend son sanglant parcours et pourquoi ?
    Addictif, ce roman policier tient surtout sur la façon extrêmement intéressante de raconter l’évolution de la place des femmes dans la police.
    Quel était leur rôle, comment étaient elles perçues, leur combat pour un poste enfin intéressant et équivalent aux hommes.
    Sans être féministe, ni donneur de leçon, l’Archipel des larmes, est un très bon moment de détente en ces temps troublés de confinement ou un futur bon compagnon pour la reprise, à découvrir sans réserve !!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • En 1944, une prostituée est retrouvée morte, clouée au sol, par Elsie, une des premières femmes policières de Suède. Ce terrible meurtre n’est que le début d’une longue série qui se déroulera sur 70 ans…

    L’intrigue, très originale, est construite en cinq parties, autour de quatre époques et...
    Voir plus

    En 1944, une prostituée est retrouvée morte, clouée au sol, par Elsie, une des premières femmes policières de Suède. Ce terrible meurtre n’est que le début d’une longue série qui se déroulera sur 70 ans…

    L’intrigue, très originale, est construite en cinq parties, autour de quatre époques et cinq personnages différents : les années 1940, les années 1970, les années 1980 et de nos jours. Je salue la créativité de Camilla Grebe qui ne tombe jamais dans la routine et trouve dans chacun de ses romans de nouveaux procédés narratifs. J’ai également apprécié retrouver des personnages de ses précédents thrillers. L’enquête est passionnante, avec de nombreux rebondissements. Le fait qu’elle se déroule sur plusieurs époques permet, en outre, de découvrir l’évolution des moyens utilisés par la police pour résoudre (ou pas !) les crimes, ainsi que la place des femmes enquêtrices. Comme toujours, les meurtres sont glaçants et l’atmosphère est angoissante à souhait, l’auteure distillant de nombreux effets d’annonce sur des tragédies à venir. J’ai soupçonné beaucoup de personnages, sans découvrir, à mon grand plaisir, le coupable ni deviner le surprenant rebondissement final.

    Concernant les personnages, j’ai beaucoup aimé rencontrer Elsie, suivre Britt-Marie dans ses enquêtes, découvrir une Hanne toute jeune, pas encore atteinte de démence et débutant sa carrière, et enfin enquêter, à nouveau, aux côtés de Malin et de Manfred. De plus, j’ai adoré aimé ou détesté les personnages secondaires, et les suivre à travers les différentes époques.

    Bref, c’est un coup de cœur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Vous pouvez choisir de lire ce livre indépendamment des trois autres mais pourquoi se priver de la lecture d’excellents polars scandinaves. Avec L’archipel des larmes on s’engage non seulement dans une enquête policière, un tueur en série sévit sur plusieurs décennies mais aussi sur une étude...
    Voir plus

    Vous pouvez choisir de lire ce livre indépendamment des trois autres mais pourquoi se priver de la lecture d’excellents polars scandinaves. Avec L’archipel des larmes on s’engage non seulement dans une enquête policière, un tueur en série sévit sur plusieurs décennies mais aussi sur une étude sociologique de la place des femmes dans la société suédoise sur une période allant de 1944 à 2019. On va suivre ainsi trois enquêtrices et voir les difficultés qu’elles sont amenées à rencontrer du fait de leurs statuts de femmes flics. Je me suis vraiment passionnée pour chacune d’entre elles, c’était intelligent et touchant à la fois. Bien écrit et bien traduit avec de nombreuses surprises et rebondissements. Alors je trouve qu’il y a un petit coté féministe dans ce livre où l’on traite souvent de la discrimination faite aux femmes. C’est bien ainsi puisque cela correspond à l’évolution des femmes depuis les années cinquante. Au début elles devaient être silencieuses, dociles et n’avaient pas vraiment de poids dans les décisions et puis à force de se battre pour leurs convictions les choses ont fini par évoluer mais lentement hein, il ne faut rien brusquer. A la fois, elle reprend les clichés que l’on peut communément trouver sur des portraits masculins négatifs, vraiment primaires. La narration de ce récit est différente des autres livres, ici, le temps de l’action s’étire sur plusieurs décennies, donc on a le sentiment d’une façon d’écrire hachée, il m’a fallu un peu de temps avec ça mais au final c’était bien vu. Les crimes ont lieux sur cet espace temps et on vient les relier entre eux grâce à différents personnages à travers les périodes. Ces personnages deviennent des représentants de leur époque et c’est bluffant. Le fait que les points de vue sur l’enquête soient féminins, et ce que cela change dans la façon de faire était un plus. Bonne lecture.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.