Camilla Grebe

Camilla Grebe

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (17)

  • Couverture du livre « Un cri sous la glace » de Camilla Grebe aux éditions Calmann-levy

    Bill sur Un cri sous la glace de Camilla Grebe

    Emma est tombée amoureuse du patron de la chaîne de boutiques de mode où elle est employée dans le centre de Stockholm.

    Il lui a offert une bague de fiançailles, lui a emprunté de l'argent (beaucoup d'argent !) mais alors qu'elle l'attend pour un repas en amoureux, il ne vient pas, ne répond...
    Voir plus

    Emma est tombée amoureuse du patron de la chaîne de boutiques de mode où elle est employée dans le centre de Stockholm.

    Il lui a offert une bague de fiançailles, lui a emprunté de l'argent (beaucoup d'argent !) mais alors qu'elle l'attend pour un repas en amoureux, il ne vient pas, ne répond plus au téléphone et semble avoir disparu  ... 

    Hanne se rend compte que sa mémoire lui échappe ... malgré cela, elle va quitter son mari après une union de 30 ans, pour enfin vivre et profiter du temps qui lui reste  

    Dans un roman brillamment construit, où la parole est donnée tour à tour à différentes femmes,  le suspense monte peu à peu jusqu'au dénouement ... que j'avais malheureusement deviné dès la moitié du roman !  

    J'ai entendu beaucoup de bien du second roman de cet auteur ... que j'ai déjà réservé à la médiathèque !

  • Couverture du livre « Le journal de ma disparition » de Camilla Grebe aux éditions Calmann-levy

    Ju lit les Mots sur Le journal de ma disparition de Camilla Grebe

    Un cri sous la glace a été une belle découverte, j’étais donc heureuse de retrouver la plume de l’auteure avec une nouvelle intrigue.

    La construction des polars nordiques est quelque peu différente de ceux que nous avons l’habitude de lire, en effet les descriptions sont plus longues, un...
    Voir plus

    Un cri sous la glace a été une belle découverte, j’étais donc heureuse de retrouver la plume de l’auteure avec une nouvelle intrigue.

    La construction des polars nordiques est quelque peu différente de ceux que nous avons l’habitude de lire, en effet les descriptions sont plus longues, un effet contemplatif, qui peut déplaire et devenir vitre rébarbatif. Pour autant, Camilla Grebe arrive à ne pas tomber dans ce travers et à maintenir une certaine tension tout le long de son roman.

    Les deux opus, peuvent se lire indépendamment l’un de l’autre, car malgré la présence de personnages récurrents, d’autres font leur entrée et apportent des éléments nouveaux sur la personnalité de chacun, ce qui est d’ailleurs très intéressant !

    Autant « un cri sous la glace » était un très bon thriller-psychologique, ici, l’auteure change de genre et nous propose un polar plus classique avec un bon suspense, une enquête sur deux meurtres, dont l’un remonte à plus de vingt ans… Et une disparition…

    Camilla Grebe, se sert des évènements autour des migrants, en plaçant son intrigue dans un petit village suédois où se trouve un refuge, permettant à sa plume de s’attaquer aux préjugés autour de l’arrivée des étrangers, en les désignant de facto comme coupables. Tout devient prétexte pour accuser les migrants des maux qui touchent ce village.

    En mettant le doigt sur la xénophobie ambiante qui gangrène nos sociétés, l’auteure transmet un message de tolérance à travers ses personnages.

    Du suspense tout au long de cette enquête, oppressant par moment, accentué par cette météo capricieuse, qui nous glace, comme les personnages confrontés aux intempéries. Leur anxiété palpable, se propage facilement grâce à une plume concise, aux descriptions simples sans fioritures. Ce qui est assez déroutant, quand on sait qu’elle peut nous décrire les paysages sur plusieurs paragraphes…

    Une enquête rondement menée sur fond de crise sociale qui, tout en fournissant une intrigue de qualité, se cale sur les informations mondiales et la réalité à laquelle nous sommes confrontés.

    Malgré toutes ces qualités, j’ai trouvé que l’intrigue était en deçà de celle de « un cri sous la glace », peut-être parce que l’auteure s’est concentrée à fournir un thriller plus classique et beaucoup moins psychologique que le premier.

    Pour autant j’ai passé un bon moment et j’ai apprécié découvrir le nouvel opus de Camilla Grebe, dont je ne manquerais pas de lire le prochain.

    Je remercie les éditions Calmann-Levy et le site lecteurs.com.

  • Couverture du livre « Un cri sous la glace » de Camilla Grebe aux éditions Calmann-levy

    L'atelier de Litote lalitote sur Un cri sous la glace de Camilla Grebe

    Une mystérieuse jeune femme est retrouvée décapitée au domicile de Jesper Orre, PDG d’une grande entreprise, il reste introuvable et devient rapidement le principal suspect. Trois voix vont se relayer pour nous conter un thriller psychologique d’une belle facture scandinave. Il y aura Emma la...
    Voir plus

    Une mystérieuse jeune femme est retrouvée décapitée au domicile de Jesper Orre, PDG d’une grande entreprise, il reste introuvable et devient rapidement le principal suspect. Trois voix vont se relayer pour nous conter un thriller psychologique d’une belle facture scandinave. Il y aura Emma la fiancée de Jesper Orre et Peter et Hanne respectivement détective et profileuse de talent qui partagent un passé et sont réunis à nouveau pour les besoins de l’enquête. La narration d’Emma se fait au passé et on remonte le temps à ses côtés jusqu’aux évènements tandis que celle de Peter et Hanne se fait au présent. L’utilisation de trois narrateurs et de lignes de temps alternées est efficace et garde le lecteur légèrement déséquilibré et mal à l’aise. J’ai aimé le soin que prend l’auteur pour construire ses personnages principaux avec profondeur. Hanne apparaît comme une femme mure et à la fois vulnérable depuis l’annonce de sa maladie alors que Peter nous est présenté comme insipide et n’ayant rien à offrir aux autres ni à son fils ni à Hanne. Emma quant à elle est le personnage le plus complexe avec de multiples facettes et on peut vraisemblablement faire un parallèle de transformation comme un papillon sortant de sa chrysalide. Les rebondissements s’enchainent et nous laissent à peine le temps de les assimiler. On attend avec impatience le moment où leurs chemins vont se croiser et le suspense commence à se construire à mesure que l’on en apprend un peu plus pourtant nous sommes réduits à accepter le point de vue de chaque personnage. Si vous pensiez avoir affaire à un énième polar scandinave, détrompez-vous, on sort des codes pour vraiment jouer sur la partition psychologique pour notre plus grand plaisir. On retrouve évidemment l’ambiance froide et morne typique ainsi que la procédure policière avec beaucoup de détails pourtant grâce aux perspectives alternées et à la complexité des vies de nos trois personnages, cela apporte un plus. On assiste à une étude de caractère ahurissante, qui a retenu mon attention du début à la fin il est question de trahison et d’obsession. Un coup de cœur en ce qui me concerne

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !